Sociologie des sociétés fermées

Sociologie des sociétés fermées (Armée – Franc-maçonnerie)

Par Géplu dans Edition

La recension de ce livre est extraite du numéro 6 de la revue Critica Masonica. Elle est due au talent de Joël Jacques.

Sociologie des societes fermeesL’ouvrage de Céline Bryon-Portet « Sociologie des sociétés fermées, Imaginaire symbolique et sacralité en milieu clos » présente un intérêt certain : celui de la rareté. En effet, derrière un titre somme toutes des plus classiques relativement à une étude sociologique, l’auteure nous présente un parallèle particulièrement instructif entre l’Armée et la Franc-maçonnerie. C’est, bien évidemment, ce choix particulier qui nous offre un ouvrage rare. L’auteure s’y attarde sur les similitudes des structures rituelles de ces corps constitués, régalien pour l’un et sociétal pour le second. Elle nous renvoie à l’importance du groupe, l’importance du partage et du vivre ensemble, sans confondre les structures humaines avec celles de l’ésotérisme. Nous sommes très éloignés de la mystique ou de la kabbale, restant ici profondément ancrés dans la description d’une franc-maçonnerie qui reçoit et constitue des maçons, mais qui n’initie pas. En effet, les deux corps ont cette particularité d’être fermés à ceux qui n’en sont pas, sans toutefois être étanches de l’appartenance de l’un à l’autre.

Nous avons déjà longuement abordé, dans le numéro 5 de notre revue (ndlr : Critica Masonica), la description de la maçonnerie des Modernes et sa particularité liée au partage des idées et des idéaux en relative opposition à celle des Anciens qui repose sur le modèle d’une structure de reproduction des formes et considère que la répétition des mots donne accès à la sagesse. Ce constat s’affirme dans la continuité, ainsi, Céline Bryon-Portet, en page 101, nous rappelle l’affirmation de Claude Lévi-Strauss par laquelle il semble que le rite s’oppose au mythe comme le geste s’oppose à la pensée. La répétition des gestes, les points sur les « i » de certains rituels, de certains modes de fonctionnement dépourvus de racines ou de motivations peuvent, en effet, tuer le fondement de la nature humaine.

Pour ce qui nous concerne, c’est-à-dire l’étude de la franc-maçonnerie, nous ne retiendrons que les heurts et malheurs de la « fraternité » durant années écoulées. Des Rites proclamés comme sources de Connaissance, des mégalomanies revendiquées par références aux pyramides graduées et dénuées d’imaginaires, des fondements et des fondations d’organisations autoritaires et la proclamations d’oukases, de noms d’oiseaux, de répudiation et d’excommunications, comme si le simple fait de se constituer en Grande Loge avait pour unique dessein, pour seul devoir le rejet de l’autre. L’auteure nous livre ici les clefs de la continuité, les clefs de la nature unificatrice des groupes induits par l’existence même de ces structures fermées. C’est par leur nature profonde qu’elles peuvent garder la ligne intellectuelle de cette nature humaine induite par les mythes fondateurs porteurs de progrès et de maintien. L’une par son rôle de gardienne et l’autre par son rôle d’athanor. L’une protège et l’autre explore, l’une vieille et l’autre détricote pour mieux construire. Dans l’une comme dans l’autre, rendre les rites explicatifs et orchestrer jusqu’à l’extrême une gestuelle pour la rendre itérative représente le danger majeur de faire naître la négation de la raison même de leur existence.

Sociologie des sociétés fermées, Imaginaire symbolique et sacralité en milieu clos par Céline Bryon-Portet. Presses universitaires de la Méditerranée, 2013.

samedi 25 juillet 2015 6 commentaires
  • 4
    blazing star 28 juillet 2015 à 12:38 / Répondre

    si la franc-maconnerie n’est pas une secte, elle en est une attenuee comme toutes les societes humaines. A defaut de trouver l’ouvrage du titre, on peut lire « la mecanique des sectes » de Jean Marie Abgrall, qui ouvre les yeux sur le fonctionnement des obédiences et le fonctionnement des rites meme s’il n’en parle pas nommément.

    • 5
      Jiri Pragman 28 juillet 2015 à 13:28 / Répondre

      J’ai lu en son temps cet ouvrage comme d’autres sur le sujet, traitant le phénomène des groupes sectaires nuisibles comme journaliste. Et il ne faut pas amalgamer: des dérives sectaires ne sont apparues qu’assez rarement dans des micro-obédiences ou dans des loges « non contrôlées » (pour ne pas dire sauvages).

      • 6
        blazing star 28 juillet 2015 à 15:34 / Répondre

        Cher Jiri. On peut etre frappe par le parallele qui vient a l’esprit, entre l’organisation sectaire telle que decrite dans cet ouvrage et l’eglise romaine, l’armée francaise et l’obedience GLNF.

  • 3
    chicon 28 juillet 2015 à 09:18 / Répondre

    ce « décorticage » du comportement des sociétés fermées doit être intéressant. Il est maintenant introuvable chez l’éditeur et sur Amazon, pas de chance.

  • 1
    Makhno 25 juillet 2015 à 09:37 / Répondre

    Les loges militaires sont-elles évoquées dans cet ouvrage ? Je ne sais pas si je me reconnaîtrais dans une Maçonnerie « qui n’incite pas », dans une maçonnerie où le geste s’oppose à la parole ?? Je baigne dans une tradition des anciens mais ancrée dans la modernité. Je me méfie de cette mise en tranche de notre ordre par des observateurs extérieurs (l’auteure est elle militaire ou FM ?)

    • 2
      Jiri Pragman 26 juillet 2015 à 11:25 / Répondre

      Elle a été les deux, général! Et il ne faut pas être malade pour être médecin.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
et, Phasellus suscipit tempus eleifend vulputate, nunc Praesent massa