Traité UGLRdF
Photo : Yvon Couve, Grand Maître de la GLTF et Jean-François Buherne, Grand Maître de la GLIF présentent le traité fondateur de l’Union des Grandes Loges Régulières de France

Création de l’Union des Grandes Loges Régulières de France

Par Géplu dans Divers

Nous avons reçu ce communiqué de la Grande Loge Traditionnelle de France, qui vient de rejoindre la GLIF, Grande Loge Indépendante de France, et la GLML, Grande Loge des Maçons Libres dans l’Union des Grandes Loges Régulières de France :

Ce dernier samedi à Paris, la Grande Loge Traditionnelle de France a ratifié le traité fondateur de l’Union des Grandes Loges Régulières de France, déjà signé, le 25 mars 2017, par la Grande Loge Indépendante de France et la Grande Loge des Maçons Libres.
Le rapprochement de ces trois obédiences a pour objectif de mettre en lumière, dans un univers maçonnique national devenu extrêmement complexe, la pratique rigoureuse d’une franc-maçonnerie régulière et traditionnelle.
Ce traité exprime en outre l’amitié et la reconnaissance mutuelle de ces trois Grandes Loges qui restent cependant indépendantes et souveraines dans leur identité et leur fonctionnement.
Valant convention maçonnique, il autorise notamment les visites entre elles ainsi que les échanges maçonniques à l’usage de leurs membres.
Les Grandes Loges signataires s’engagent à respecter les principes fondamentaux de la régularité maçonnique, telle qu’elle est universellement reconnue et notamment la foi en Dieu et l’invocation du Grand Architecte de l’Univers, la présence en loge des trois Grandes Lumières et la souveraineté exclusive sur les grades symboliques.
C’est le Grand Maître de la GLTF, le TRF Yvon Couve qui a procédé, à l’issue de la tenue provinciale de la province de Paris-Ile de France de la GLTF, à la signature de ce traité fondateur en présence du TRF Jean-François Buherne, Grand Maître de la GLIF.
Le TRF Jean-Pierre Schwentzer, Grand Maître de la Grande Loge des Maçons Libres ayant déjà procédé à la signature de ce document lors de la Tenue de Grande Loge de la Grande Loge Indépendante de France le 25 mars 2017 à Paris.

Ces trois petites obédiences sont nées, comme la GL-AMF, de la crise de la GLNF des années 2010 et suivantes.

La GLTF, (voir aussi ici) créée en 2012, revendique 1 700 Frères et 75 Loges, travaillant principalement aux Rites Emulation, Français et RER, mais aussi REAA, au Rite d’York et au Standard d’Ecosse.

La GLIF, créée en janvier 2013, annonce environ 500 Frères pour une trentaine de Loges, travaillant principalement aux Rites Français, RER et Emulation. La GLIF avait été une des obédiences fondatrice de la CMF, dont elle s’était rapidement retirée. Son Grand Maître Jean-François Buherne nous a déclaré au sujet de la création de cette UGLRF : A la suite de la dispersion de très nombreux Frères causée par les troubles ayant affecté le paysage maçonnique français, la Grande Loge Indépendante de France s’est créée dans une Régularité stricte suivant ainsi les Basic Principles de 1929, le 12 janvier 2013, partageant en leur intégralité les principes communs à la chaîne maçonnique universelle.
Bien que sa qualité de parfaite régularité d’origine et de pratique lui ait été reconnue, elle n’a cependant pas été à ce jour encore admise dans la chaîne maçonnique universelle des Grandes Loges régulières. De ce fait et afin de fortifier la Maçonnerie régulière en France, la Grande Loge Indépendante de France a pris l’initiative de regrouper des Grandes Loges pratiquant une Franc-maçonnerie régulière en France.
Aujourd’hui trois Grandes Loges Fondatrices ont fondé l’Union, d’autres seront sans doute les bienvenues pour enrichir la dynamique de regroupement des nombreux Maçons réguliers de France.

Quant à la GLML, crée en novembre 2015 elle n’a encore que 3 loges bleues, un Atelier de Recherche et Perfection et une Loge de PMI. Une de ses loges travaille au REAA, les deux autres au Rite d’York et une quatrième loge est annoncée pour bientôt qui travaillera au Rite Emulation.

Le texte du traité : Traité Fondateur UGLRF

jeudi 27 avril 2017 16 commentaires
  • 15
    triangle 29 avril 2017 à 16:57 / Répondre

    je crois que le régiment se défait et que bientôt les FM se retrouveront a nouveau dans des caves, et j’espère que nous serons moins nombreux….

    • 16
      Désap. 29 avril 2017 à 21:47 / Répondre

      Je partage très largement ton avis mon TCF Triangle,
      il y a beaucoup trop de monde en maçonnerie,
      caves ou tavernes valent mieux que n’importe quel temple, cette invention récente et prétencieuse.
      Frat.

  • 14
    Afotgluz 29 avril 2017 à 10:45 / Répondre

    Vanitas vanitatum omnia vanitas! Pauvre FM, les intérêts particuliers ont pris le dessus sur l’intérêt collectif. En tant que régulier et reconnu belge je suis vraiment attristé de voir la FM nous offrir le même triste spectacle que la classe politique. Revenons à l’essentiel et taillons notre pierre avec ardeur et dans la discrétion.

  • 12
    Zollla 27 avril 2017 à 20:30 / Répondre

    La GLML est une vaste blague, un putsch de son actuel GM en Allemagne, sans rapport avec la crise de la GLNF (si ce n’est qu’il a récupéré quelques FF égarés par cette crise). L’obédience confond bleu et HG (puisque elle gère l’ensemble) et s’est de fait appropriée le droit de pratiquer les degrés supérieurs du rite York, sans aucune patente ni aucun droit. Ses membres sont partout et nul part (ACGL, GLNF, Memphis-Misraïm, GLAMF… certains sont même à la GLUA ou dans toutes ces obédiences à la fois !) et se distribuent titres pompeux et tabliers clinquants. C’est un triste spectacle que tout ce bazar maçonnique français où tout le monde trahis tout le monde pour on ne sait plus trop quelle raison…

  • 10
    Chicon 27 avril 2017 à 18:03 / Répondre

    La multiplicité des obédiences françaises, comme des clôtures dans les lotissements, comme les monuments funéraires dans les cimetières, n’est elle pas l’illustration de l’individualisme forcené et sans réelle nécessité, des Français

  • 9
    Luciole 27 avril 2017 à 16:12 / Répondre

    Nous serions plus avancés de savoir ce qui vous différencie?

  • 8
    ABIBALA 27 avril 2017 à 14:07 / Répondre

    libre dans le cadre de suivre les dix commandements et de la reconnaissance de dieux?

  • 7
    triangle 27 avril 2017 à 13:43 / Répondre

    bien d’accord avec toi

  • 6
    triangle 27 avril 2017 à 11:31 / Répondre

    maçon depuis plus de 30 années et avancant dans mon age profane je n’y comprends plus rien qui est qui?
    comment expliquer la maconnerie d’aujourd’hui, sous prétexte de internet un chat maçon n’y reconnait plus les siens….
    on va bientôt supprimer la cédille à Maçonnerie et tout sera dit!
    quel gachis! en toute fraternite

  • 5
    Mai 68 27 avril 2017 à 11:03 / Répondre

    La seule qualité de grandeur est dans l’appellation de l’obédience…
    Où est l’universalisme?
    Cela profite surtout aux marchands de décors…
    Cela crée de nombreux mamamouchis qui peuvent ainsi enluminer leur carte de visite…
    Pauvre maçonnerie où la division règne comme dans le monde profane. Dès qu’un désaccord surgit avec le voisin on crée un groupuscule.
    Où est la tolérance ? Quelle dimension présente la fraternité ?

  • 4
    Pierre-Philippe Baudel 27 avril 2017 à 10:57 / Répondre

    3 posts. . . Et, tout est résumé ! Acc Frat

  • 3
    Jean_de_Mazargues 27 avril 2017 à 09:56 / Répondre

    Si je comprends bien, c’est une réunion d’obédiences qui se prétendent régulières mais … qui ne le sont pas ? Et la loge régulière, la GLNF, par hypothèse, n’en fait pas partie ? Heureusement que la FM sait demeurer discrète …
    Je suis bien content d’être dans une obédience libérale et adogmatique, dont non régulière et ne prétendant pas l’être, pour laquelle ce problème ne se pose pas …

    • 11
      Tao 27 avril 2017 à 19:00 / Répondre

      Je ne suis ni l’un ni l’autre, mais ne confondons pas, ça devient lassant, deux concepts indépendants, à savoir celui de régularité et celui de reconnaissance.
      .
      La régularité renvoie à l’obéissance à une règle. Pour ces Frères, c’est évidemment la règle telle que conçue par les Anglais. Soit. Elle en est une parmi d’autre, alors pourquoi pas. L’UGLE elle-même est en capacité de nommer la régularité de tout un tas d’organisation maçonniques étrangères. Pour autant, elle ne les reconnait pas toutes. C’est là le second concept. En France, seule la GLNF est reconnue par l’UGLE qui, par ailleurs nomme la régularité d’autres obédiences.
      .
      Amitiés,

      • 13
        Oscar 28 avril 2017 à 09:17 / Répondre

        Il n’y a quasiment pas d’obédiences régulières (réellement régulières) qui ne soient pas reconnues!

  • 2
    viking l'athée 27 avril 2017 à 08:37 / Répondre

    Et voilà le dieu nouveau qui inspire la réunion des petits qui aspirent à être un peu plus grands,parmi les très grands déjà en place!!!Bah! si ça leur plaisir ça n’empêchera pas la planète de tourner.

  • 1
    Tao 27 avril 2017 à 00:55 / Répondre

    Bonne idée de s’unir. On est habitué à l’inverse, dans le PMF. C’eût été une idée meilleure encore de fusionner (eh, les frangins, c’est quoi la différence entre vos mini obédiences, là ?), mais cela aurait eu pour conséquence la perte des titres grandiloquents des uns et des autres… Là, tout le monde est content, chacun reste Grand Maître de son petit truc. Mais bref, mieux vaut un demi-pas en avant qu’un pas en arrière, donc bravo, les gars (vu que y’a pas de meuf !)
    .
    Amitiés,

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
massa consequat. velit, ut venenatis dictum