REP

Des exclusions à la GLFREP

Par Géplu dans Divers

la GLFREP, Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif se revendique de l’héritage de Robert Ambelain et du Rite Ecossais Primitif, celui de « la Maçonnerie jacobite introduite en France dès 1688 et surtout après 1689 à Saint-Germain-en-Laye par les Loges militaires des Régiments écossais et irlandais ayant suivi le roi Jacques II Stuart en exil, Maçonnerie demeurée peu ou prou fidèle à ce qui sera désigné par Early Grand Scottish Rite ou Rite Écossais Primitif. »

Le document de présentation du R.E.P. : Historique et Filiation du REP

A ce jour, « tous ateliers confondus », la GLREP revendique 270 membres au sein de 18 Respectables Loges réparties en France, Belgique, Roumanie, Liban, Portugal et Brésil, nous a confié Elisabeth Mutel, la Grand Maitre de la GLREP et Grand Commandeur du Souverain Chapitre du Rite Ecossais Primitif, qui nous a écrit pour nous informer avoir pris des Balustres d’exclusion « Ad Vitam » à l’encontre des frères Pierre Majoral, Serge A. et Alain B., « en raison de motifs graves et sérieux préjudiciables à l’Institution Maçonnique et plus particulièrement à la Grande Loge Française REP, par [leurs] propos et agissements personnels en violation délibérée avec les Obligations et Serments du Franc-Maçon ».

Le Balustre d’exclusion de Pierre Majoral : Balustre n°01

Signalons que Pierre Majoral est (ou était ?) aussi le Grand Maître de la Grande Loge Perpignan Méditerranée, la GLPM qu’il nous présentait, avec photo, ici en novembre 2015, lors de la signature d’un « accord d’amitié » avec le tout aussi connu Grand Ordre Féminin Roumain. Est ou était, car cette « obédience » ne semble pas avoir une vie très active sur le net.

Rappelons que se créent et disparaissent chaque année en France des dizaines d’associations se présentant comme maçonniques. S’il en est quelques unes animées par des Frères et des Sœurs réellement impliqués dans une vraie démarche maçonnique, beaucoup sont peu sérieuses. Les moins dangereuses (et encore) ne sont que le fruit de quelques paumés mégalomanes, d’autres sont de véritables escroqueries. Prudence, car il n’est pas toujours facile de faire le tri. Par exemple, en recherchant des infos sur cette GLPM, j’ai eu la surprise de trouver le site d’une « Grande Loge Nationale de Catalogne Méditerranée » , elle aussi basée à Perpignan. Un hasard ? Un site totalement vide à part quelques propos fumeux, qui ne semble plus avoir été mis à jour depuis 2013, et surtout sans adresse de siège communiquée, ni dirigeants présentés et identifiés. Impossible donc, ou très difficile, de savoir qui est derrière l’initiative. Des critères à prendre en compte quand vous vous posez la question de la crédibilité de telle ou telle nouvelle obédience trouvée sur le net. Car rien de plus facile que de faire un beau site attrape gogos, avec rien derrière. Souvenez-vous de la GLMA, la fameuse fausse Grande Loge Mixte d’Afrique.

dimanche 17 septembre 2017 9 commentaires
  • 9
    E. S. R. 9 juin 2018 à 09:11 / Répondre

    Il est effectivement dommage que, à l’instar de ce qui se passe dans plusieurs autres soit-disant « Obédiences », les Grand(e)s Maître(sse(s)) autoproclamé(e.s) ne puissent fournir les preuves indéniables des filiations qu’ils prétendent.

    Dans le cas de celles d’AMBELAIN (quoi que l’on pense du personnage), il s’avère que les filiations font l’objet d’une Patente d’exercice dûment nominative, d’une lettre d’accréditation et d’autres signes distinctifs, notamment oraux, visant à prouver que la/le élu(e) est bien ce qu’elle/il prétend être.
    Jamais un « dirigeant » de la GLFREP n’a été en capacité de montrer ces patentes.
    Leur légitimité ne repose, jusque preuve du contraire, que sur des annonces d’auto déclaration.

    Ayant pu consulter les deux derniers membres du SCRCDF dont les transmissions faites par AMBELAIN sont documentées et notariées, ils m’ont renseigné sur les totales absences de transmissions ou de patentes ou de quoi que ce soit d’autre faites à cette GLFREP.

    Ce type d’actions comme de propension à communication faite par la GLFREP ne peut que desservir la Véritable Tradition et la Vraie Initiation… dont pourtant ils se revendiquent.

    Je lance donc un appel aux dirigeants passés et actuels de la GLFREP : Mesdames et/ou Messieurs, communiquez vos Patentes d’exercices, vos lettres d’accréditation, vos relations avec le SCRCDF d’AMBELAIN et les deux autres structures qui sont liées (sans inventer un Suprême Conseil d’Orient et d’Occident !) , ainsi que tous les autres documents qui ne sont pas des copies. Il est certains cahiers dont vous ne disposez pas dans le leg que vous évoquez du REP !

    La Franc-Maçonnerie se dit Libre et Universelle : tant mieux, mais il convient d’arrêter avec les auto proclamations parfois trop indigestes.

    un Sincère Cherchant…

  • 8
    KA 25 septembre 2017 à 14:56 / Répondre

    Une des dernières inventions de R.Ambelain qui ré-invente de toute pièce une filiation fantasmagorique autour de la découverte d’un rite dont aucun document historique n’apporte encore une fois, le début d’un commencement de preuve. Le romanesque qui frise au ridicule sur ces filiations bidons ne peuvent que déboucher sur des querelles de petit chef-gourou, bien loin des principes fondamentaux de la FM.

  • 7
    Guy 18 septembre 2017 à 10:00 / Répondre

    Hé bien moi je suis bien content d’appartenir à une petite Obédience, la G L M S où tous les Ateliers sont libres et souverains, où règne la Fraternité entre les SS et FF car leur démarche est SINCERE.
    S’il n’existe pas une authenticité dans la démarche de chacune et chacun alors les tenues se transforment en réunions civiles et les apprentis en souffrent, démissionnent ou font comme les MM !

    Fraternellement

  • 5
    Uilenspiegel 17 septembre 2017 à 11:14 / Répondre

    Les observations ci-dessus sont loin d’être anodines, à mon avis de vieux maçon. Elle traduisent le sentiment, partagé par nombre de Frères, que le recrutement effréné auquel certaines obédiences se sont livrées a conduit ce qui devrait être un Ordre réservé à certains (OK : hurlements de l’opposition !!) vers une mosaïque de tendances contradictoires et antagonistes, sous prétexte de démocratie. On mélange tout.
    Jamais je n’oublierai que les assassins d’Hiram sont DANS le Temple. Ces trois compagnons n’avaient rien compris, et avaient été fort mal « recrutés » (l’horrible mot).

    • 6
      Luciole 17 septembre 2017 à 20:31 / Répondre

      et si l’on veut sortir des archétypes,(pourquoi pas)le responsable serait donc, étrangement, ledit H architecte!
      Cette histoire de recrutement et de formation malavisés est donc très ancienne.

  • 4
    Jean mabuse 17 septembre 2017 à 11:09 / Répondre

    Cette obdience est farfelue et a toujours réuni des poseurs adeptes de prises de photos sur des blogs glauques nottament en Amérique du Sud tout en constituant des fichiers de maçons et d’envoyer des messages anonymes débiles.

  • 1
    Uilenspiegel 17 septembre 2017 à 08:59 / Répondre

    Si je compte bien, cette « grande » loge compte en moyenne 15 membres par loge. Si on soustrait les membres du collège des officiers ainsi que les absents chroniques, cela doit donner un membre sur les colonnes. Tout cela dans l’ombre de Ambelain et de Jacques II Stuart… Qui donc disait que la maçonnerie est une activité ludique !

    • 2
      un passant 17 septembre 2017 à 09:31 / Répondre

      membre qui vient d’être exlcu 🙂

    • 3
      Jules 17 septembre 2017 à 09:55 / Répondre

      Et quand tu as enlevé les brésiliens, les roumains (les mecs des filles du Grand Ordre féminin de Roumanie ?), les portugais et les libanais (pourquoi pas quelques mexicains tant qu’on y est), dont je voudrai bien connaître la réalité, plus tous les francophones comptés deux ou trois fois de par leur appartenance à plusieurs loges (pratique trop courante dans les petites obediences), combien ça fait en réalité ?…

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
libero et, Praesent non efficitur. neque. quis nunc eget Curabitur luctus venenatis