GM GLUC
Pierre Moukoko Mbonjo, Grand Maître non pas de la Grande Loge Unie du Cameroun comme annoncé hier, mais de la Grande Loge Nationale (Régulière) du Cameroun.

Au Cameroun, Grand Maître débarqué, ou pas ?

Par Géplu dans Divers

Il est très difficile d’avoir des informations fiables et de s’y retrouver dans les méandres la franc-maçonnerie africaine, très peu obédience ayant un site où trouver ces informations. C’est le cas au Cameroun.

Hier, sur la foi d’un article du site CamerounWeb, nous annoncions que c’était le Grand Maître de la GLUC, la Grande Loge Unie du Cameroun qui avait subit un putch. Non, vérification faite Pierre Moukoko Mbonjo est (ou étais, on ne sait pas qui va gagner le bras de fer en cours) le Grand Maître de la Grande Loge Nationale du Cameroun (GLCAM), ex GLNF Cameroun. Obédience dont il est impossible de savoir le nombre de loges et de membres (une centaine ?) ni même l’adresse.

Ce Grand Maître avait déjà du subir en avril 2013 les foudres d’un autre Frère de son obédience qui, en lui envoyant une « Lettre au GM Ad Vitam de la GLCAM: Pierre Moukoko Mbonjo » lui reprochait (déjà) des dérives autocratiques, une volonté de se maintenir ad vitam comme Grand Maître et une « situation financière inconnue », malgré de prétendues aides reçues de la GLNF.

Mais la GLCAM semblant tenir à son image, j’ai reçu ce matin une « mise au point » d’un Frère qui se présente comme le Grand Secrétaire de l’Obédience (sans pièces impossible de vérifier), Albert NGOUANG. La voici, intégralement :

DU GRAND SECRETARIAT DE LA GRANDE LOGE DU CAMEROUN
A TOUS LES FF DE LA GLCAM
A TOUTES LES GL EN RECONNAISSANCE ET EN AMITIE
Mes TT CC et BB AA FF
Vous avez dû recevoir comme moi-même une correspondance apocryphe et non signée comme ça se fait chez des félons, prétendument rédigée par le Grand Secrétaire par intérim de la Grande Loge du Cameroun (GLCAM) que je suis, et sur papier entête contrefait de notre Obédience.
En ma qualité de Grand Secrétaire de la GLCAM, dûment nommé à cet office par le TRGM Pierre MOUKOKO MBONJO, suite au décès brutal survenu en décembre 2017 de notre regretté et bien aimé Frère Henri MOUBITANG, il est de mon devoir de vous apporter les éclairages et précisions ci-après, pour votre bonne gouverne.
La correspondance séditieuse en circulation depuis deux jours et à apparemment à très large diffusion, a été initiée suite à une réunion tenue dans une taverne de Yaoundé par cinq Maîtres Maçons assistés d’une poignée de Compagnons et Apprentis.
Deux Maîtres  Maçons sont à l’origine de cette conjuration. Il s’agit du TRF Jean Didier A… F… et du FF Jules B…. De fait, ces deux conjurés sont entrés en dissidence suite à une convocation qui leur a été adressée aux fins de comparution devant le Conseil de Discipline National qui doit se tenir le 16 juin 2018.
Les faits qui leur sont reprochés sont les suivants :
Quelques mois seulement après leur régularisation et leur réception à la GLCAM il y a trois ans, entant que maçons réguliers, ces deux FF se sont rendus aux Etats Unis où ils se sont fait recevoir au 33ème grade du REAA par le Suprême Conseil de Washington DC, et ce sans en informer, et sans autorisation de la GLCAM qui n’entretient par ailleurs  aucun lien d’amitié ni de reconnaissance avec le susdit Suprême Conseil. 
Informé de cette entreprise pour le moins inopportune, contraire à nos Règles et à notre éthique, démarche réalisée en violation des divers serments prêtés par les FF sus-nommés, le TRGM a instruit le Grand Orateur de diligenter une enquête sur ces faits et de lui en dresser rapport.
Le résultat de cette enquête a clairement fait ressortir que les faits reprochés à ces deux FF factieux sont non seulement établis, mais reconnus par eux mêmes. C’ est dans ce cadre strictement juridique que ces deux FF ont été cités à comparaître devant le Conseil de Discipline National pour répondre de leurs actes, comme tout Maçon assermenté.
Il est à déplorer qu’au lieu de faire acte d’humilité, et en violation une fois de plus de tous leurs serments de Franc-Maçon, ils prennent le parti de se livrer à une sédition matinée de dénigrements et de diffamations d’une telle bassesse qu’il vaut mieux en faire litière, tant la démonstration de leur malveillance est aisée.
Il est par ailleurs regrettable qu’un Frère, et j’ai nommé le TRF Jean Didier A… F… qui en trois ans de présence dans la matricule de la GLCAM, a bénéficié de la part du TRGM de privilèges qu’aucun membre de la GLCAM ne peut se targuer, (passant de Vénérable Maître de sa Loge à Grand Directeur de Cérémonies et Grand Inspecteur) se soit ainsi laissé dominer par tout ce que nous mettons dans la notion de métaux, (notamment le vice, l’ambition démesurée et l’ingratitude choquante) au point d’en oublier son serment de ne jamais se livrer à aucun complot contre la Maçonnerie.
Telles sont mes très chers et bien aimés Frères, les quelques lumières que j’entendais vous apporter à la prose qui vous a été adressée par de mauvais compagnons qui se sont permis de se faire passer pour moi, le Grand Secrétaire par intérim de la GLCAM, qui vous confirme en tant que de besoin, que toutes les institutions légitimes de la GLCAM sont à leur place et à leur office. Le TRGM Pierre MOUKOKO MBONJO bénéficie bien entendu du soutien sans faille de tous les véritables FF de la GLCAM, et pour votre parfaite information, vous trouverez ci-après la lettre de convocation des FF Jules B… et Jean Didier A… F… devant le Conseil Disciplinaire National.
Bien fraternellement à vous  
TRF Albert NGOUANG
GI,GO et Grand Secrétaire p.i.
mardi 12 juin 2018 9 commentaires
  • 8
    Tartuf_rit 13 juin 2018 à 03:29 / Répondre

    Que de phraséologie stupide et ronflanteaveccela qui pourrait les prendre au sérieux je comprends mieux les FF de cette structure (obédience)qui sont entrain de la quitter la trouvant denuée de tout doute et encore plus d’humilité. On ne peut pas toujours fairel’impasse sur le serieux et sur la vérité .mais si cela permet à des individus d’être heureux pourquoi pas mais à la condition qu’honnêteté et vérité soit les critères absolus(jecsai cela parait naïf,mais bon on peut essayer

  • 7
    Eboue357 12 juin 2018 à 19:26 / Répondre

    Célébrons par une batterie la ruine cocasse d’une caricature initiatique. Une tartufferie qui n’avait de maçonnerie que le nom. Despotisme, tribalisme, pharisianisme. Par jalousie, le Passé Grand Maître interdisait le Perfectionnement aux Maîtres. La relecture de la correspondance du Passé Grand Secrétaire prouve à suffisance le caractère violent et ordurier de cet ordre tropical.
    Eboue357

  • 6
    Aumont 12 juin 2018 à 18:39 / Répondre

    la GLUC (godf) n’est pas la GLCAM (glnf) ce n’est pas compliqué.
    La GLFCAM (glff) et le DHCAM (dh) sont le pendant feminin
    et on n’a pas parlé des autres obėdiences moins connue

  • 4
    Eboue 357 12 juin 2018 à 16:54 / Répondre

    A LA GLOIRE DE DIEU, GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS TO THE GLORY OF GOD GREAT ARCHITECT OF THE UNIVERSE
    GRANDE LOGE DU CAMEROUN
    GRAND LODGE OF CAMEROON
    MONT MBANKOLO ▪ CODE POSTAL : 12263 YAOUNDE ▪ REPUBLIQUE DU CAMEROUN
    Nous, Maîtres Maçons de la Grande Loge du Cameroun, réunis ce 03 juin 2018 EV à l’hôtel des députés de Yaoundé,
    Vu la Constitution de la République du Cameroun du 18 janvier 1996.
    Vu la loi n° 90/053 du 19 Janvier 1990 portant liberté d’association au Cameroun.
    Vu le décret n° 913 du Grand Maître de la Grande Loge Nationale Française, portant création et consécration de la Grande Loge du Cameroun.
    Vu le décret n° 914 du Grand Maître de la Grande Loge Nationale Française, portant reconnaissance de la Grande Loge du Cameroun, et de son premier Grand Maître;
    Vu les Us et Coutumes de la Franc-Maçonnerie Régulière Universelle, résultant des traditions immémoriales telles que les anciens devoirs et les Landmarks, transmis de Maîtres à Apprentis et décrits dans divers textes anciens considérés comme textes de références, indiquant les principes immuables de la Franc-Maçonnerie Universelle et intemporelle,
    Considérant le déclin de la Grande Loge du Cameroun, qui n’a cessé depuis sa création en 2001, de perdre ses maillons à cause de la gestion autocratique, politicienne, tribaliste et calamiteuse du Grand Maître Pierre Moukoko Mbonjo.
    Considérant les conditions de travail insalubres, insécures des salles louées auprès des profanes, et qui font office de temple abritant les travaux des loges de la Grande Loge du Cameroun.
    Considérant l’Etat de démobilisation des Apprentis, Compagnons et Maîtres de la Grande Loge du Cameroun dont le taux de participation aux Tenues tourne autour de 10%.
    Considérant l’absence de la matricule au sein de la Grande Loge, ainsi que la non délivrance des diplômes et passeports maçonniques pour permettre le suivi administratif des frères.
    Considérant l’inexistence des bureaux abritant le siège de la Grande Loge du Cameroun, ainsi que de son Grand Secrétariat.
    Considérant l’absence de Tenue solennelle de la Grande Loge du Cameroun depuis des années, pour connaître des nombreux problèmes de la Grande Loge, ou des Assemblées Générales annuelles ouvertes aux Grandes Loges Régulières en Reconnaissance avec le Cameroun, en dehors des assemblées consistant à reconduire systématiquement le Grand Maître ou à nommer sur des bases essentiellement tribales les Grands Officiers.
    Considérant l’absence de Tenue d’Assemblée Générale civile annuelle, pour connaître des questions patrimoniales et financières de l’obédience conformément à l’article 1.4 du Règlements Généraux.
    Considérant le non fonctionnement du Souverain Grand Comité qui doit se réunir au moins deux fois par an, conformément à l’article 2.3 du Règlement Général et qui ne se réunit jamais, sauf les années de reconduction du Grand Maître.
    Considérant l’absence de véritables élections pour le choix à la charge de Grand Maître, que Monsieur Pierre Moukoko Mbonjo occupe depuis 2001, c’est -à-dire depuis dix-sept ans. Parce que désigné par acclamation par un comité nommé par lui-même, suivant les dispositions des Constitutions et Règlements Généraux rédigés et décrétés par lui-même,
    Considérant l’inexistence des Grandes loges provinciales depuis la création de la Grande loge du Cameroun dans un pays qui compte dix Régions.
    Considérant l’absence de vision et de leadership qui ont toujours caractérisé monsieur Pierre Moukoko Mbonjo à la charge de Grande Loge depuis 2001, date de création de l’Obédience.
    Considérant la non résidence de Monsieur Pierre Moukoko Mbonjo à l’Orient du Cameroun en violation de l’article 3(1) de la Constitution et du Règlement Général de la Grande Loge du Cameroun qui stipule « le Grand Maître doit être de Nationalité Camerounaise et résider sur le territoire National », motif suffisant pour constater la vacance de la Charge de Grand Maître de la Grande Loge du Cameroun.
     Dénonçons les limites et manquements actuels de la Constitution et du Règlement Général de la Grande Loge du Cameroun tels que décrétés par Monsieur Pierre Moukoko Mbonjo.
     Dénonçons le caractère non démocratique du choix de Monsieur Pierre Moukoko Mbonjo, comme Grand Maître de la Grande Loge du Cameroun, qui s’est fait désigner par acclamation, par un collège entièrement nommé par lui-même, trois fois de suite, chaque fois pour un mandat de sept (07) ans renouvelable indéfiniment.
     Dénonçons les limites, les lacunes, et les dérives managériales de Monsieur Pierre Moukoko Mbonjo à la tête de la Grande Loge depuis sa création à savoir :
    1. Le blocage de toute initiative de construction du moindre temple maçonnique à la Grande Loge du Cameroun qui ne dispose toujours à ce jour d’aucun temple, contraignant les frères à travailler en insécurité totale dans des maisons louées à leurs frais.
    2. Le refus de partager la lumière que nous avons reçue gratuitement, par le contrôle et le blocage des recrutements conditionnés par l’obligation d’obtenir une autorisation préalable du Grand Maître, sans aucun égard pour le vote des Maîtres de la Loge sous peine de nullité. Ainsi en dix-sept(17) années d’existence, la Grande Loge du Cameroun compte environ quarante membres actifs, se relayant activement pour faire vivre les quatre ateliers véritablement en activités de la Grande Loge du Cameroun.
    3. Le refus d’installation de Vénérables Maîtres régulièrement élus ou réélus par les Maîtres des Loges.
    4. Le refus par le Grand maître de l’existence d’un Suprême Conseil des Hauts Grades du REAA pour l’évolution spirituelle des Maîtres Maçons de la Grande Loge.
    5. Les menaces de radiation, de démission des Maîtres Maçons qui choisissent de continuer leur cheminement initiatique auprès des Grandes Loges Régulières disposant d’un Suprême Conseil.
    6. La promotion et la nomination des députés et assistants Grands Maîtres sur la base des considérations tribales, sans tenir compte de leur situation vis-à-vis de leur loge respective
    7. Le refus d’appliquer l’article 3(1) de la Constitution et du Règlement Général de la Grande Loge du Cameroun faisant obligation au Grand Maître de résider sur le territoire National.
    8. Le non-respect de la parole donnée, la manipulation et l’infantilisation des frères par la divulgation de fausses informations.
    .
    En conséquence :
    1. Décidons, en toute conscience, motivés par les principes, US et Coutumes qui fondent la Franc Maçonnerie Régulière Universelle et qui par ailleurs nous obligent, en tant que Francs-Maçons Réguliers à combattre l’injustice, la tyrannie, l’obscurantisme, le tribalisme, et à promouvoir par le travail et grâce à nos Symboles la Fraternité, l’Humanisme, la vérité et surtout le perfectionnement continu :
     Qu’à partir de cette date, 03 juin 2018 EV, Monsieur Pierre Moukoko Mbonjo n’est plus le Grand Maître de la Grande Loge du Cameroun, et n’a plus qualité à agir comme tel, devenant ainsi le Premier passé Grand Maître de la Grande Loge du Cameroun avec tous les honneurs qui lui sont dus.
     De designer ce jour un nouveau Grand Maître et son Grand Secrétaire, par intérim.
    2. Invitons tous les Frères de la Grande Loge à les reconnaître désormais comme tels.
    3. Invitons tous les nombreux frères de la Grande Loge du Cameroun, démissionnaires, ou en sommeil du fait de nombreux torts sus-énumérés à reprendre les travaux.
    4. Invitons tous les Francs-Maçons Réguliers Camerounais de la diaspora, conscients des problèmes sus-évoqués, à assurer le lobbying nécessaire auprès de toutes les Puissances maçonniques Régulières en Reconnaissance et en Amitiés avec la Grande Loge du Cameroun, et de cesser toute Reconnaissance de la qualité de Grand Maître à Monsieur Pierre Moukoko Mbonjo.
    5. Invitons tous les frères à une Assemblée Générale de Refondation de la Grande Loge du Cameroun pour la refonte des textes et la désignation d’un nouveau Grand Maitre.
    6. Donnons mandat au nouveau Grand Maître pour très rapidement :
    o o o o
    Relancer les activités des différentes loges de la Grande Loge du Cameroun, Trouver dans l’urgence des lieux de travail décents,
    Faire revenir les frères ayant déserté les colonnes.
    Préparer la prochaine Assemblée Générale
    Demandons aux différentes Grandes Loges Régulières du Monde, spécialement à La GLNF, notre Grande Loge Mère, au regard des principes, Us et Coutumes que la Maçonnerie Universelle Professe et promeut, de nous apporter assistance dans cette tâche de reconstruction de la Grande Loge du Cameroun, de reconnaître dorénavant, comme seul représentant légal et interlocuteur mandaté de la Grande Loge du Cameroun, le TRF qui sera désigné dans les bref délais Comme Grand Maître de la Grande Loge du Cameroun.
    A LA GLOIRE DE DIEU, GRAND ARCHITECTE de l’UNIVERS, nous Maîtres-Maçons de la Grande Loge du Cameroun, avons décidé et signé.
    (Voir liste de présence)
    Être maçon n’est donc pas une question de culture mais d’engagement dans la recherche de la vérité. La mission de la Grande Loge Nationale Française est aussi (au-delà) des frontières de l’Hexagone de veiller au maintien des principes qui fondent la Tradition. Dixit « site de la GLNF »
    grandelogeducameroun@gmail.com

    • 9
      Chouilla 13 juin 2018 à 08:18 / Répondre

      L’adresse mail « grandelogeducameroun@gmail.com » donne tout de suite un air d’authenticité indiscutable …
      Par exemple, « Chouilla » de « chouilla357@gmail.com » est un personnage totalement fictif.

      Bizarre, normalement, lors d’un coup d’état, on commence par prendre le contrôle des médias, non? Ou alors je confonds tout.

  • 3
    Tartuf_rit 12 juin 2018 à 15:15 / Répondre

    Qui croire Momo ou bien NGouang vaste question bien digne des enfants de la GLNF?

    • 5
      Momo 12 juin 2018 à 18:22 / Répondre

      TARTUF,
      Nous ne demandons pas à être cru sur parole, mais que les faits reprochés de la gestion de notre désormais passé GM soient vérifiés sur place et sur pièce.
      Il ne nous plaît pas d’avoir raison contre des frères, mais la FM est plus grande que nous tous et ses idéaux encore plus.

  • 2
    Momo 12 juin 2018 à 11:57 / Répondre

    Bonjour Géplu,
    Contrairement à ce qui est dit dans la correspondance cité, le past GM de la GLCAM (en photo), suite à une situation catastrophique de sa gestion… à été débarqué de la grande maîtrise de la GELCAM.
    Une page sombre de l’histoire de la GELCAM est entrain d’être écrite, et elle ne sera que plus glorieuse, car après 17 ans à la tête de la GLCAM, l’ancien bureau de la GM gagnerait plutôt à dire ce qui a été réalisé durant tout ce temps au lieu de procéder par des méthodes qui sont un exemple de ce qui leur est reproché, l’invecrive, la calomnie, l’intimidation et le népotisme.
    Vous voyez qu’ébranler par la vague irréversible de frères, prêt à tourner la page, le past G. Secretaire, trahit le serment de non dénonciation en citant des noms de frère, c’est vous dire.
    Ce qu’il faut retenir c’est que le GM (en photo) à été débarqué, la GELCAM ouvre une nouvelle page de son histoire. A la réunion de dimanche dernier à laquelle j’ai participé, j’ai compté près de 17 frères,
    Dont plus de 7 M:.

  • 1
    Chouilla 12 juin 2018 à 07:33 / Répondre

    On croirait lire un discours présidentiel après un coup d’état manqué…
    Et après, il va y avoir des purges?
    C’est quand même un peu spécial la FM là-bas.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
id, ut eget ut felis risus.