Fondation du GODF

Le Grand Maître du GODF veut réveiller sa Fondation

Par Géplu dans Divers

La Fondation du Grand Orient de France, créée et reconnue d’utilité publique en 1987, semble manquer de visibilité, et même devenir un peu une belle endormie. Ses moyens s’essoufflent.

Alors, comme l’écrit Jean-Philippe Hubsch qui avait indiqué dans son discours d’installation au Convent de Rouen que la Solidarité serait une de ses priorités, La Fondation est encore trop mal connue de nos Frères et de nos Sœurs qui souvent ignorent son rôle et ses actions. En ma qualité de Grand Maître, Président de la Fondation, je vous redis ma détermination et mon engagement pour soutenir et développer l’action de la Fondation du Grand Orient de France, notre Fondation…

Une Fondation qu’il voudrait faire évoluer selon trois axes :
– Réfléchir à la mise en œuvre, dans l’ensemble de l’Obédience, d’ « ambassadeurs » de la Fondation,
– Développer sa visibilité en complémentarité et partenariat avec l’Instance Nationale de Solidarité Maçonnique,
– et Définir des thématiques de solidarité nationale ou internationale pour apporter un soutien plus important aux actions choisies.

Mais pour atteindre ces objectifs, encore faut-il en avoir les moyens, notamment financiers. Alors, Pour donner ce nouvel élan à la Fondation, et renforcer notre chaîne de solidarité, l’Obédience a besoin de chacun de ses maillons. Chaque euro compte, et tous les dons ont un impact direct sur des vies humaines. Nous n’avons pas tous les mêmes capacités financières, mais je sais que « chacun peut contribuer selon ses moyens pour que chacun reçoive selon ses besoins » (…) Chaque donateur pourra accompagner les projets financés et suivre leur réalisation en recevant une information régulière. N’hésitez pas à visiter le site de la Fondation.

Téléchargez la lettre complète du Grand Maître : lettre-jphubsch-fondationgodf-19118
Et n’oubliez pas d’être généreux !

dimanche 02 décembre 2018 3 commentaires
  • 2
    ROSE Paul 14 décembre 2018 à 16:52 / Répondre

    Le commentaire d’André Loup atteste que cette personne s’intéresse à la fondation du GODF, ce qui est un constat positif. L’affirmation que une part du budget du GODF serait versé à la Fondation est une information inexacte. Les ressources de la Fondation pour ses actions dans le monde profane proviennent en totalité des dons des donateurs qui sont environ 3500 en 2018. Certains estiment que ce nombre est faible par rapport aux 53000 membres du GODF !
    Sur la Fondation du GODF, je reste à votre disposition
    Paul ROSE, vice-président de la Fondation du GODF

    • 3
      Michel 15 décembre 2018 à 09:47 / Répondre

      Mon très cher Paul,
      je te suggère de prendre contact avec le responsable de ce blog et de lui proposer une présentation de cette fondation.
      Nous aimerions savoir qui en est membre et qui la dirige.Un controle financier externe est-il réalisé? Comment sont décidés les actions?
      Je fus sollicité en direct pour effectuer un versement, tu m’excuseras c’est trop flou…
      J’aurais compris que tu parles de 53000 maçons au GODF, mais des membres ? Je croyais que le GODF était une fédération d’association ?
      Un peu plus de lumière pourrait inciter certains à être plus généreux…

  • 1
    André Loup 9 décembre 2018 à 07:39 / Répondre

    Le Conseil de l’Ordre devrait, année après année, rappeler distinctement et individuellement aux LL quels montants de son budget est affecté à la Fondation. Très peu de FF ou SS épluchent les comptes publiés aux Convents.

    Malgré la parfaite probité reconnue au Conseil de l’Ordre, le « train de vie pour la bonne cause » de ce dernier fait l’objet ici et là de critiques récurrentes. Ses dépenses, abondées par des capitations jamais en baisse alors que le pouvoir d’achat décroît notablement, donnent l’impression -probablement infondée – d’une gestion hors sol. L’esprit « gilets jaunes » risque bien de fâcheusement pénétrer dans le périmètre maçonnique.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
amet, sem, in neque. ut dapibus nunc massa libero elit. efficitur. Nullam