CLR 051218

Un Appel aux partis politiques du CLR

Par Géplu dans Divers

Devant les menaces qui pèsent sur la loi de Séparation de 1905, fondamentale pour notre laïcité, le Comité Laïcité République appelle à réagir :

.
Appel aux Partis politiques :
Défendre et promouvoir la Loi de 1905 et les bienfaits de la Laïcité

Face à la montée des pressions politico-religieuses et communautaristes et aux projets de révision de la Loi du 9 décembre 1905, dite de Séparation des Églises et de l’État, clé de voûte de l’édifice républicain, le Comité Laïcité République appelle les partis et mouvements politiques qui structurent la démocratie française, aux termes de l’article 4 de la Constitution à défendre et promouvoir la laïcité, seule capable de rassembler tous les citoyens au-delà de leurs singularités et de garantir la paix civile.

Le Comité Laïcité République, à l’issue du colloque « La Laïcité dans les partis – Remettre la laïcité au coeur de la politique française » appelle les partis à s’opposer aux dérives constitutionnelles et juridiques ainsi qu’aux pratiques clientélistes qui écartent la République de sa voie laïque par une érosion lente et régulière des principes et de l’application de la Loi de Séparation, fragilisant la loi commune et l’universalisme de la citoyenneté.

Dns une France plus que jamais ouverte, la laïcité garantit à toutes les femmes et à tous les êtres humains, quelles que soient leurs différences, de vivre ensemble grâce à la promotion de la liberté de conscience et au respect de l’égalité des droits. Une laïcité sans qualificatif qui garantit la liberté de croire ou de ne pas croire, d’avoir une religion ou de n’en avoir pas, d’en changer comme de les critiquer dans le respect de la loi.

La Loi de Séparation ne peut être le réceptacle et le creuset du financement et de l’organisation concordataire des cultes par l’État. Elle l’interdit pour assurer la liberté absolue de conscience de chaque citoyen. C’est là le plus bel outil pour assurer la paix civile et rendre à la Fraternité, troisième terme de la devise républicaine, toute sa force et sa capacité d’espérance universelle.

Samedi 1er décembre 2018

mercredi 05 décembre 2018 4 commentaires
  • 1
    Piva 5 décembre 2018 à 08:14 / Répondre

    La Loi du 9 décembre 1905 n’est pas titrée Loi de Séparation des églises et de l’Etat, son intitulé exact est Loi concernant la séparation des églises er de l’Etat, le mot concernant ayant toute son importance.

    • 2
      Jean_de_Mazargues 6 décembre 2018 à 08:52 / Répondre

      Le titre de la loi n’a aucune valeur normative …
      Quant au CLR (presque LCR, non ?) il n’a rien compris, tout confit qu’il est dans son obscurantismes laïcard risible.
      De toute manière, il y peu de chance maintenant que le gouvernement, affaibli tel qu’il est, aille de l’avant avec cette réforme comme avec les autres. REt que le CLR ne nous fasse pas croire dans quelques semaines que c’est grâce à lui que le projet a été abandonné …

      • 4
        guillaume 10 décembre 2018 à 17:32 / Répondre

        2 Jean DE MAZARGUES écrit: « obscurantismes laïcard risible ». Peut-il expliquer ce qu’il entend par ces propos dénigrants et incompréhensibles. Quelques exemples seraient utiles à nous éclairer. Il ne suffit pas d’insulter, cela n’enrichit personne, ce ne sont pas des arguments, personne ne comprend, et on se demande bien si « fraternité » en FM a encore une signification, quand on lit des propos aussi désobligeants à l’égard de ceux qui n’ont pas les mêmes idées que lui, qu’ils soient FM ou pas.

    • 3
      Michel 6 décembre 2018 à 09:28 / Répondre

      Ta remarque me semble très juste. J’en prendrais pour preuve que la plupart des cathédrales appartiennent à l’état et sont mis à disposition gratuitement au diocèse de l’église catholique romaine…
      Le lien existe…

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
commodo fringilla Donec non ipsum et, dapibus amet,