Harry Potter

Harry Potter et les francs-maçons

Par Géplu dans Divers

Au delà du « roman jeunesse » et du succès planétaire d’Harry Potter, l’œuvre majeure de J.-K. Rowling est un vivier de symboles et de références. Un « roman d’éducation politique » pour Jean-Claude Milner, une réflexion philosophique sur la mort et l’apprentissage, mais également un parcours initiatique source d’inspiration pour le franc-maçon.

Mais dans quelle mesure les discours symboliques et politiques d’Harry Potter façonnent-ils ce « roman initiatique » ?  Pour répondre à cette question la Grande Loge de France organise dimanche 28 avril à 15h. dans ses locaux de la rue de Puteaux à Paris une conférence exceptionnelle « Harry Potter chez les francs-maçons ! »

Interviendront :
– Marianne Chaillan, Philosophe et auteure de « Harry Potter à l’école de la philosophie » chez Ellipses,
– Jean-Claude Milner, Linguiste, philosophe, diplômé de l’ENS et du MIT et auteur de « Harry Potter, à l’école des sciences morales et politiques » aux PUF,
– Théo Florens, Franc-maçon à la Grande Loge de France.

mercredi 10 avril 2019 16 commentaires

Étiquettes : ,

  • 13
    ERGIEF 12 avril 2019 à 21:02 / Répondre

    @ Brumaire 29 – J’ai quelques doutes sur la profondeur spirituelle de ceux qui pensent que les histoires de fées, de licornes et de dragons sont réservées aux enfants.

    • 14
      yasfaloth 13 avril 2019 à 14:20 / Répondre

      J’ai du mal à comprendre ces anathèmes réciproques…

      • 16
        ERGIEF 13 avril 2019 à 17:48 / Répondre

        Le mot n’est il pas un peu fort? Qui parle d’excommunication ? Tolérance ne signifie pas pensée uniforme. Entre FM on doit pouvoir débattre sans être contraint par le politiquement correct. Depuis mon 1er commentaire j’engage à la lecture du « Langage de la nuit » d’Ursula Le Guin dont je partage notamment sans réserves les analyses à propos de la rigidité intellectuelle d’un trop grand nombre de nos contemporains à l’égard de la SF et de la Fantasy. Bien sûr ce recueil de conférences ne se limite pas à ce constat, il montre pourquoi cette littérature, prisée des anglo saxons, est un support de choix pour la pensée et un remarquable outil initiatique. Mais j’avoue…sans doute suis-je de mauvaise foi: je préfère largement l’oeuvre de Shakespeare à celle de Molière… 😂😂😂

  • 5
    LIONEL MAINE 11 avril 2019 à 11:00 / Répondre

    Juste un peu de GADLU, pour les … MOLDUS !

  • 4
    Brumaire 11 avril 2019 à 09:58 / Répondre

    Autant le Seigneur des anneaux que les Harry Potter sont de « l’initiatique » de bazar. On est tombé bien bas!

    • 6
      ERGIEF 12 avril 2019 à 10:33 / Répondre

      4@ Brumaire: commentaire symptomatique d’un bon français dont l’espace culturel se limite à l’hexagone . Lisez donc « Le language de la nuit » de Ursula K Le Guin et vous comprendrez (peut être ) pourquoi vous êtes dans l’erreur, en particulier en ce qui concerne J RR Tolkien.

      • 9
        brumaire 12 avril 2019 à 13:46 / Répondre

        6-7- Ergief: diagnostic à réviser… ma culture ne se limite heureusement pas à Molière,Racine, ou/et aux autres auteurs hexagonaux.
        Mais les Tolkien et autres, ne sont pas ma tasse de thé- avec ou sans nuage de lait-; j’ai sans doute le « tort » de construire mes rêves et ma spiritualité autrement.

    • 7
      ERGIEF 12 avril 2019 à 10:39 / Répondre

      4@ Brumaire. En complement de mon commentaire précédent. Pour vous donner une idée de tout ce qui nous sépare: je considère que The Hobbit et Lord of the ring (les livres) sont des oeuvres aussi importantes et belles que l’Illiade et l’Odyssée.

      • 8
        Désap. 12 avril 2019 à 11:32 / Répondre

        Houla :))
        Oui, Tolkien est vraiment génial, en quelque sorte une référence dans notre monde de brute(s) épaisse(s), autant le mettre à l’égal d’Omer …
        Parce que soyons clairs, depuis le saccage des civilisations égyptienne, grecque et assyrienne/perse, n’oublions surtout pas ces derniers, nous sommes bien dégénérés tout de même avec notre système de dévotion spirituelle comme matérielle.
        Il ne sert à rien de croire, mais vraiment à rien du tout, moins encore d’être dévot, le principe s’en moque et se rit de nos erreurs qu’il nous jette à la figure en toute occasion ! ce qui importe et nous élève est la compréhension.
        On a plutôt intérêt à le comprendre, et d’autant plus rapidement que nous seront confrontés aux conséquences de ce nouveau saccage, bien en conformité avec l’esprit du précédent, celui de notre environnement.

      • 10
        yasfaloth 12 avril 2019 à 14:42 / Répondre

        @Ergief
        .
        Je suis aussi un grand amateur de Tolkien, mais de là à comparer son œuvre a celle d’Homère… attendons 2700 ans pour voir si elle traverse aussi bien le temps 🙂
        .
        Pour Tolkien, plutôt que de littérature « initiatique » (?), je parlerais d' »épopées d’éveil »… qui s’adresse à tous les publics.
        .
        Pour Harry Potter, c’est un conte, très long et très fouillé, et cela mérite d’être traité selon les grilles d’analyse du genre… (et pas seulement celle de Betteleheim).

        • 11
          Désap. 12 avril 2019 à 16:11 / Répondre

          🙂 🙂 Omer !!
          Je suis excellent sur ce coup là.

        • 12
          ERGIEF 12 avril 2019 à 20:57 / Répondre

          @ yasfaloth 10 – Au VIIIème siècle Av.JC les fans d’Homère ignoraient -ils que son oeuvre deviendrait une référence? Pas si sûr. C’est tout le talent du vrai cherchant de repérer la vérité la ou elle se trouve sans avoir besoin ni de l’opinion des autres ni de la patine du temps. Je ne crois pas être le seul à prédire dès aujourd’hui qu’il en sera de même pour celle de J RR Tolkien. En tout état de cause dans le monde anglo-saxon ses innombrables soutiens en sont intimement persuadés mais il est vrai qu’en France nos concitoyens sont un peu à la ramasse sur le sujet

          • 15
            yasfaloth 13 avril 2019 à 14:29 / Répondre

            Avec un Sauron qui symbolise Hitler, les deus ex machina, le happy-end convenu, et tous ces bons et beaux sentiments (et je parle du livre (Lord of the Rings) que j’ai lu en français et en anglais… j’y vois surtout une alliance très jouissive des grands mythes du milieu du XXème siècle avec ceux du passé et le talent d’un auteur… je ne sais pas si The Game of Thrones, par exemple, ne nous en apprend pas plus sur nous même et notre temps que LOTR !

  • 2
    Gerard NOET 10 avril 2019 à 17:58 / Répondre

    Le lien d’inscription ne fonctionne plus …

  • 1
    Désap. 10 avril 2019 à 10:15 / Répondre

    Harry Potter … la GLDF fait fort sur ce coup-là !
    Pour ce qui est d’un vivier de symboles, d’une réflexion philosophique sur la mort et l’apprentissage, un parcours initiatique et une source d’inspiration pour le franc-maçon, je renvoie plus valablement à l’excellent Tolkien et son Seigneur des anneaux dont le Hobbit représente sans conteste l’App:. et son devenir, également le non moins excellent Christopher Nolan et son Interstellar, notamment la scène où Cooper entre dans le trou noir et se retrouve dans le domaine des principes dans lequel la dimension du temps n’est pas et, partant, les conséquences qui permettent lever un certain nombre de voiles qui lui sont inhérents.
    La GLDF, qui a fait de l’initiation des jeunes un cheval de bataille, principe sur lequel elle a raison (j’avais 27 ans, c’était à la GLNF), peut-être veut-elle aller plus loin et faire des Louveteaux :))

    • 3
      Sedetiam 11 avril 2019 à 07:16 / Répondre

      Tous les mythes se superposent depuis la nuit des temps, dans une pile de ressemblances et le point de vue campbellien démontre tout à fait la chose, jusqu’au cinéma: l’action, l’aventure, la pratique (pour l’initié ou le croyant) n’est que la congruence d’avec les scénarios et autres scripts. Ce ne sont pas tant les symboles qui éveillent tel ou tel, c’est surtout le modus operandi du récit qui rend compte des épreuves qui interpelle au premier lieu.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
justo tristique Praesent mattis dictum ipsum