Le Blog Maçonnique Hiram.be est en vacances

Rendez-vous le dimanche 18 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important, on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,

et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes vous bien abonné ?)

.

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : 12 650 articles y sont stockés !

A Bernheim Grand Commandeur

Alain Bernheim honoré

Par Géplu dans Dans la presse

Dans « Le Carnet » du journal Le Monde du 19 juin, on peut lire que notre Frère Alain Bernheim, 33e du Suprême Conseil des Etats-Unis d’Amérique, juridiction Sud, a été fait Grand Commandeur « honoris causa » du Suprême Conseil de France.

Toutes nos félicitations à l’heureux récipiendaire.  🙂

mardi 02 juillet 2019 14 commentaires
  • 14
    JEAN VAN WIN 11 juillet 2019 à 19:13 / Répondre

    Les hochets mènent les hommes ? Oui, surtout les bébés, et jusqu’à Sainte Hélène.
    Quel penseur que le Grand Homme ! Toute son affaire de hochets n’a pas duré vingt ans…

  • 13
    olivier farcis 11 juillet 2019 à 16:24 / Répondre

    « c’est avec des hochets que l’on mène les hommes » disait Napoléon. Cette triste réalité se vérifie
    aussi chez les frères…

  • 12
    JEAN VAN WIN 7 juillet 2019 à 11:16 / Répondre

    @Fluide.
    Introduire un clivage de cette nature, même lorsqu’il s’agit d’honorer un Frère, est typique d’une certaine mentalité. De plus, l’appréciation méprisante est sans fondement, en l’occurrence.
    Mais Alain Bernheim possède une stature qui oblige à lever la tête, ce qui donne des torticolis à certains. Combien cela est petit et peu maçonnique.

  • 11
    Le Roz-Bif 7 juillet 2019 à 09:59 / Répondre

    I am delighted to see my dear Brother accorded this honour. He was his own brother (as in his own man) and in the world of music one might call him a ‘prima donna’.. He may have exhauseted the patience of various organisations, but one only has to read his works or even better sit with hime to appreciate that his skill of managing to hit the right note and to enlighten his audince is a rare skill.
    His assiduity and perseverence is a lesson to every masonic researcher. The honour is well deserved.

  • 10
    Fluide 7 juillet 2019 à 01:07 / Répondre

    C’est vraiment pathétique…..

    Ils se prennent pour qui ces réguliers?

  • 9
    JEAN VAN WIN 5 juillet 2019 à 11:49 / Répondre

    Merci à DESAP. Alain, qui ne fut pas qu’un très grand pianiste, ne recherche pas les honneurs. Ce sont eux qui viennent à lui.

  • 8
    Brumaire 4 juillet 2019 à 23:06 / Répondre

    Alain Bernheim n’est-il pas membre d’Alpina? jusqu’ici, je le pensais…

  • 3
    ERGIEF 4 juillet 2019 à 07:35 / Répondre

    En dehors du respect que j’ai pour la grande érudition et l’oeuvre d’Alain Bernheim, je m’inquiète pour la taille de sa carte de visite. Voici un frère qui est passé par toutes les voies maconniques possibles (GODF, Quatuor Coronati, Juridiction Sud etc..) semble courrir après les honneurs maconniques depuis des décennies et auquel le SCDF fait également depuis des années les yeux doux à un tel point que ça en devient presque risible. A quoi sert de se débarrasser de ses métaux en entrant en maçonnerie si c’est pour en accumuler d’autres une fois à l’intérieur?

    • 4
      yasfaloth 4 juillet 2019 à 09:27 / Répondre

      Et… accessoirement… à quoi servent ce genre de commentaires, à part instiller un peu d’hybris ?
      .
      Chacun suit son chemin sur la voie maçonnique, A. Bernheim suit le sien, derrière ces « honneurs » il y a beaucoup de travail et d’investissements personnels… je ne suis pas jaloux : je n’ai pas le dixième de la capacité d’investissement dans l’ordre maçonnique de Frères comme A. Bernheim, ni son talent d’ailleurs !

    • 5
      Désap. 4 juillet 2019 à 10:04 / Répondre

      3 – On peut également imaginer que ce maçon érudit et mesuré dans ses analyses, cherche à vivre différentes maçonneries de manière à les comprendre et ainsi mieux comprendre la maçonnerie.
      J’envie extrêmement peu de personnes, il en fait partie.

      • 6
        ERGIEF 4 juillet 2019 à 12:08 / Répondre

        On peut imaginer bien des choses… A propos d’hubris, la lecture du cv détaillé d’A. Bernheim sur Wikipedia est instructive. (J’avais oublié Alpina et la GL de Belgique).
        Dans mon commentaire, c’est plus la maçonnerie des breloques que je fustige, parce qu’elle est insuportable, que notre frère dont je reconnais le travail et les qualités . Pour avoir été membre d’ateliers de la juridiction du SCDF à Paris il y a quelques années j’ai vu d’assez prés les rapprochements entre AB et celle ci.
        Dans mon esprit les grands talents sont humbles et n’étalent pas leurs distinctions dans les « Carnets » mondains. Il me revient à la fable de la Fontaine « l’âne portant ses reliques » mais ce doit n’être qu’une coïncidence.😊

        • 7
          yasfaloth 4 juillet 2019 à 16:30 / Répondre

          Qui vous dit que c’est A. Bernheim qui est à l’origine de cette publication ?
          .
          Personnellement je me fiche comme d’une guigne des « breloques » le seul fait d’être membre actif de ces deux grandes « Maisons » suffit à mon bonheur, il ne me viendrait donc pas à l’esprit de « fustiger » celles des autres, surtout quand elles sont méritées comme tu sembles le reconnaitre…

  • 1
    Jean_de_Mazargues 3 juillet 2019 à 08:54 / Répondre

    Comment se fait-il que Hiram.be enchaîne les informations microscopiques et ne dise rien de la réintégration par le 2nd degré de justice m de F et M au sein du GODF ? C’est invraisemblable… C’est parce que l’ami Koch a donné la nouvelle ?

    • 2
      Géplu 3 juillet 2019 à 10:37 / Répondre

      Je m’étonne de ce commentaire Jean. As-tu vu que j’avais parlé de la première décision les radiant ? Non.
      J’ai pour principe, sauf exception à justifier, de ne pas parler des affaires de justice. Tu noteras néanmoins, puisque tu abordes le sujet, que dans cette affaire les « plaignants » ne sortent pas blanchis : la section d’appel de la justice du GODF casse certes la radiation qu’elle a estimé être une peine trop lourde, mais reconnait que l’invitation d’Eric Zemour par F et M comme tu les appelles était déplacée, et leur inflige un blâme. Elle considère donc qu’il y a tout de même bien eu une faute des mis en cause.
      Dernier point, cette décision, comme toutes celles de la CSJM n’est pas secrète, puisque publiée sur l’intranet du GO. Tous les membres du GO éventuellement intéressés y ont donc accès.
      Quant au fouilleur de poubelles Koch, tu sais ce que j’en pense.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
leo ut commodo amet, massa odio libero dapibus