sceau CLIPSAS

Le GODF quitte le clipsas

Par Géplu dans Divers

Par un vœu adopté par 1091 voix pour et 91 contre ce vendredi après-midi lors de son Convent de Rouen, le Grand Orient de France a décidé de quitter le Clipsas.

Cette décision, proposée par le Conseil de l’Ordre dans son livre blanc sur la politique internationale de l’Obédience était attendue. Tout récemment José Gulino, ancien Grand Maître du GODF et ancien vice-président du Clipsas prenait ici lui aussi position en faveur de cette décision.

vendredi 30 août 2019 36 commentaires

Étiquettes : ,

  • 34
    Olivier Rocher 13 septembre 2019 à 21:14 / Répondre

    Le Franc-Maçon sera, doit travailler au GADLU, ne fait pas, travaille, doit être…
    Peu de place pour le doute!
    Ceci dit, au CLIPSAS, 1 Obédience=1 voix. Par contre, au niveau du financement, c’est à l’effectif…
    Mais ce que j’en dis…
    Olivier GODF

    • 35
      Mai 68 14 septembre 2019 à 03:29 / Répondre

      Il me semble que malheureusement au GODF il en est de même:1 Loge= 1 voix mais 1 F ou 1 S = 1 cotisation (dans laquelle est incluse la Capitation) …

      • 36
        lazare-lag 14 septembre 2019 à 09:27 / Répondre

        « Il me semble » traduit-il le fait que tu n’es peut-être pas au G.O.D.F., que tu parles de l’extérieur?
        Et comment doit-on interpréter « malheureusement »?
        En d’autres termes, que reproches-tu à l’actuel système? Et surtout par quoi préfèrerais-tu qu’il soit remplacé?
        Et ayant défini l’objet du remplacement, comment le remplace-t-on?
        On peut même se poser la question des raisons pour lesquelles cela perdure-t-il?
        (Et surtout des raisons pour lesquelles ce système de fonctionnement a été institué).
        Y-a-t-il eu seulement des tentatives de modifications organisationnelles ou de fonctionnement interne à l’obédience?
        La mémoire de nos convents en garde-t-elle quelque(s) trace(s)?

  • 25
    Christian RAINGEVAL 2 septembre 2019 à 12:38 / Répondre

    José nous fait voter le départ du Clipsa .
    C’est sans doute une bonne disposition . A quand la baisse de la capitation?
    En 50 ans de maçonnerie cela n’est jamais arrivé.
    Alors? Qu’attendent nos Mamaouchi?

  • 23
    Pierre-Philippe Baudel 1 septembre 2019 à 17:58 / Répondre

    Il n’y a aucune obligation bien entendu d’être rattachée selon la Règle, et il n’est pas précisé dans les landmarks ( Antients Devoirs ). Mais pour avoir connu quelques « loges sauvages » nous en avons déduit la réalité suivante : sans rattachement à une Grande Loge traditionnelle, il n’y avait pas d’initiation, et que, sans initiation préalable, aucune réalisation spirituelle ou métaphysique n’était possible. Sans doute faut-il en voir la première raison dans le fait que cette décision prise parfois par quelques-uns, caractéristique de l’époque actuelle, l’assurance acquise qu’ils pourront, – à partir d’une « loge libre », le plus souvent d’ailleurs intitulée « loge de recherche », en réalité une « loge sauvage » -, mieux trouver la Connaissance. Cela bien souvent au travers d’un pseudo rite, parce que simplifié, fruit d’un esprit épuisé ou d’un pseudo-ésotériste en particulier, qui n’a pour résultat d’engendrer qu’une sorte de contre tradition. Sa deuxième raison pourrait bien être que conduite sans véritable intention de parvenir à une vérité, à laquelle aucuns ne croient même pas, mais pour servir l’égotisme conjugué de « Trois », rarement plus, ce qui n’a jamais fait qu’une loge soit juste et parfaite, et la fausse connaissance, pire que l’ignorance naturelle, elles n’accroissent en vérité que le désordre intellectuel et la confusion chez ceux qui ont eu la faiblesse d’y participer et qui ont pris au sérieux. La troisième raison étant que pour toute fin la « nature » jouant d’une certaine façon le rôle d’un véritable « gardien du seuil », suivant l’expression des hermétistes, tous, y laissent des plumes. . . sans même avoir trouver celle de Maât !
    Enfin, pour ceux qui ont pu être valablement, non pas virtuellement, initiés et qui pourraient se voir ici concernés, nous les rappellerons d’une part, à leur Serment, et, leur ferons observer que là n’aura pas été la meilleure façon de servir l’Ordre qui les a vus naître, d’autre part. Qui attendait en retour qu’ils soient à leur devoir et mission de le continuer. . . Motivés à transmettre déjà ce qu’ils avaient reçu eux-mêmes, qui a pu représenter aussi un certain soir un des plus beaux changements dans leur vie. Une fois trahi son serment, que pourrait-on bien transmettre ? Ça n’a plus de sens sur le plan initiatique. Il est donc salutaire pour soi-même, l’autre ensuite (qu’on pensait initier en loge sauvage), pour la loge et pour la Franc-maçonnerie en général de servir l’Ordre qui vous a vu naître. De là, nous semble-t-il, une compréhension tellement évidente, – qui doit faire admettre son point de vue, et mieux d’y conformer son existence, – qu’il serait inutile d’y insister davantage : Si toute loge ne peut rien sans l’Ordre, l’Ordre ne peut rien sans toutes ses sœurs et tous ses frères ! C’est pourquoi, dans la plupart des cas, les loges préfèrent s’incorporer à une puissance administrative, l’obédience, qui fédère l’ensemble des loges rattachées à elle dans le monde entier. Comme nous l’a expertement dit un soir le Grand Maître P. Kessel : « Que sont les chapelles au regard du Temple de l’humanité ? ». Tandis que le Maçon demeurera toujours « libre dans une loge libre ! ». « Verbum Diminum, Sciences et secrets des grimoires maçonniques », (Extrait), Ed. Bussière.

  • 20
    alain TAVIAUX 1 septembre 2019 à 14:48 / Répondre

    Plus on se rapproche du centre e l’Union,plus on se disperse!! Réunissons ce qui est épars : commençons par nous*-même! Combien d’obédiences en France ? j’ai lu : 223!!!!! mettons une vingtaine actives. L’important c’est d’avoir un cordon! Même de maire : 36.000 communes en france!!!! LOL

    • 21
      Platon 1 septembre 2019 à 16:07 / Répondre

      Je ne suis pas si sûr que l’important soit d’avoir un cordon. Avoir un cordon donne beaucoup plus de devoirs que d’avantages. Quant au Bonus du Vénérable j’en doute car il engage sa propre renommée et il a danger pour ceux qui croiraient que le cordon serait générateur de quelque immunité !!! … l’accroissement du nombre d’obédience est pour moi le symptôme d’organisations incapables de prendre en compte l’évolution des consciences (en notre siècle), surtout des nouveaux modes de vie et, enfin, je décèle une pauvreté pédagogique patente dans la transmission des principes, des pratiques et des messages Maçonniques.

    • 22
      lazare-lag 1 septembre 2019 à 16:12 / Répondre

      Je ne comprends pas bien le rapport fait avec les 36.000 communes et les obédiences.
      Explication peut-être?

      • 28
        luciole 7 septembre 2019 à 09:56 / Répondre

        C’était de l’humour Lazare,la raillerie prise au premier niveau!(je n’ose dire degré).
        Bonne journée.

        • 29
          lazare-lag 7 septembre 2019 à 11:30 / Répondre

          C’est compliqué la communication, peut-être qu’à l’oral, avec le ton, avec une expression de visage appropriée, un rictus de circonstance, une ironie dans l’oeil, j’aurais saisi; à l’écrit on n’a que la page blanche et les effets ne s’y font pas passer de la même manière.
          C’est un peu comme pour les planches, c’est un exercice écrit qui va être dit.
          Le truc, en matière de style en tout cas, de forme pas de fond, c’est de comprendre qu’on n’expose pas là oralement une dissertation, c’est qu’on doit faire passer « naturellement » sous forme orale un travail rédigé.
          On met parfois du temps, je veux dire j’ai mis du temps, à saisir la différence.
          Du coup, premier degré, deuxième degré…. (moi j’ai osé dire degré! Niveau c’est réservé aux passages, comme on dit à la S.N.C.F.!).
          Sauf à être, j’en ai un dans ma loge, un champion de l’éloquence qui vous fait une planche structurée, avec plan bien établi,des enchaînements perceptibles, etc, le tout vraiment oralement, sans aucun papier devant lui.
          Mais c’est assez exceptionnel, reconnaissons le.
          Après, c’est un débat interne, la transmission maçonnique doit-elle être uniquement que verbale? Qu’en est-il de la transmission si elle veut s’absoudre de toute trace écrite?
          La Franc-Maçonnerie aurait-elle duré depuis plusieurs siècles si elle ne reposait que sur l’oral pour se transmettre?
          Vaste débat.

          • 30
            lluciole 7 septembre 2019 à 13:55 / Répondre

            J’ai choisi depuis longtemps, au risque de me tromper, d’être moqué,(je m’en fiche),d’être compris de travers etc etc ,j’ai choisi donc d’écrire comme je parle, directement, sans formule toute faite, sans me mettre la pression de savoir si tout ce que j’écris est exactement sans équivoque le fond de ma pensée, une oeuvre inoubliable dont les lecteurs se souviendront dans les siècles (maçonniques) à venir.
            En musicien qui a joué en public, je sais que quelles que soient les précautions, le travail précédent, le soin apporté aux détails, au moment de jouer tout peut arriver, le meilleur comme le pire.
            Dans notre petite littérature de forum, tout cela n’a finalement que peu d’importance.
            Il me suffit, en FM, d’espérer avoir une attitude et une influence, modestes, qui puisse aider l’Ordre ou une personne.

          • 31
            Maxime 7 septembre 2019 à 14:27 / Répondre

            Bonjour.
            La tradition maçonnique est orale.
            L’écrit, s’il y en a un (rarement chez moi) c’est pour faciliter le travail du secrétaire.

  • 19
    Eques 1 septembre 2019 à 14:45 / Répondre

    Le Franc Maçon sera libre quand il ne sera pas sujet a une obédience. L’obédience te dit a qui reconnaître ou pas, c’est une honte. Touts les hommes et femmes qui pratiquent de la Maçonnerie en Loge sauvage, dans une obédience ou de n’importe quelle façon, doivent être reconnues par les autres. Le GODF pense plus au nombre et la politique que a la Franc-Maçonnerie. Le Fran-Maçon doit travailler a la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, le Maçon ne fait pas du social, il travaille en soit même pour retrouver le 1 avec l’aide d’un collectif, le Franc-Maçon doit être discret et ne pas ce promener avec ses decors dans la rue au sein d’une manifestation.
    Aujourd’hui la Franc-Maçonnerie elle a beaucoup dégénéré, c’est dommage.

    • 26
      Brumaire 3 septembre 2019 à 16:20 / Répondre

      C’est quoi ces directives ayatollesques? tu ferais mieux de te demander quelle est l’utilité de tes loges sauvages, où on pense davantage à la course aux cordons- jamais -eus- ailleurs, qu’à autre chose.Les obédiences reconnues par les autres sont celles qui tiennent la distance, pas celles qui sont faites sur des coups de tête.

    • 27
      LEFEBVRE Marc 6 septembre 2019 à 18:42 / Répondre

      Merci.

    • 32
      Marc Lefebvre 7 septembre 2019 à 22:57 / Répondre

      Bravo.

  • 14
    J.L. Trillo 1 septembre 2019 à 11:05 / Répondre

    DECISION JUSTA Y PERFECTA. HAY QUE «  »RECTIFICAR » » Y SER MAS TOLERANTE Y RESPETUOSO, CON TODAS LAS OBEDIENCIAS ADMITIDAS. (( PENOSO Y LAMENTABLE EL « ESPECTACULO » DEL CLIPSAS-BARCELONA )).

    PARA LO QUE SIRVE EL « CLIPSAS », –MEJOR EN SUEÑOS– !!!!

    APLAUDO LA RETIRADA-SALIDA, –REFLEXIONEN Y HAGAN « UN MEA CULPA ».

    SE NECESITA UN « ORGANISMO » EUROPEO, PROPORCIONAL Y PLENANMENTE REPRESENTATIVO.

    LOS ERRORES, SE PAGAN,…..!!!!!! Saludos fraternales, desde Barcelona. ((Isis y Osiris)) -Memphis Misraim-

  • 13
    Eques 1 septembre 2019 à 10:40 / Répondre

    Il faut ce concentrer ici en Europe, nous avons deux bonnes organisations l’Union Maçonnique Européenne et l’Alliance Maçonnique Européenne.

  • 12
    né en derthal 1 septembre 2019 à 10:08 / Répondre

    A quoi sert le CLIPSAS? a recycler les GM, Ok, mais a quoi servent VRAIMENT les obédiences? tout celà e semble bien inutile et développeur d’ego.

    • 15
      Pierre-Philippe Baudel 1 septembre 2019 à 11:50 / Répondre

      Peut-être devrais-tu y réfléchir, et nous rapporter le fruit de ta réflexion Cher NÉ En DERTHAL au sujet de l’intérêt d’une obédience. Quelques éléments dans « Verbum Diminum », Éd. Bussière.

    • 16
      lazare-lag 1 septembre 2019 à 12:24 / Répondre

      Que serait la franc-maçonnerie sans obédience? C’est une vaste question.
      Que seraient les feuilles sans le tronc de l’arbre?, en est une autre.

  • 7
    Mai 68 31 août 2019 à 21:11 / Répondre

    Le GODF n’aime pas participer aux organisations où il n’a pas la main : le CLIPSAS servait plus les petites obédiences au détriment des grandes.
    Question ; jusqu’à quand en interne au GODF pour les votes une L = une voix ce qui favorise les petites LL au détriment des grandes ? !

    • 8
      lazare-lag 31 août 2019 à 22:14 / Répondre

      Qu’est-ce qu’une petite loge?
      Qu’est-ce qu’une grande?
      Dit autrement,la richesse d’une loge s’évalue-t-elle au seul nombre de son effectif?

      • 10
        Maxime 1 septembre 2019 à 01:31 / Répondre

        Une petite Loge, c’est une Loge où il y a peu de cotisants.
        Si une Loge de 100 membres participe à la création de 10 Loges où il ne reste que 10 cotisants par Loge, ça veut dire que chaque membre a 10 voix.

        • 17
          lazare-lag 1 septembre 2019 à 12:49 / Répondre

          J’avais très bien compris ce que cela peut donner numériquement ou mathématiquement.
          Mais, comme dit précédemment la richesse d’une loge est-elle uniquement numérique? Ou comptable?
          Si nous reprenons ton exemple d’une loge de 100 membres qui,(nous savons que c’est purement théorique, nous ne connaissons pas de tels cas), essaimerait par création simultanée (impensable!)de 10 loges nouvelles, cela fait-il ipso facto une multiplication par 10 du sens d’un vote?
          Par 11 pour être exact, la loge mère demeurant.
          Comme je le répète souvent ici, sur ces colonnes, notamment, il y a 3 unités de mesure en franc-maçonnerie, l’unité de base étant le F:. ou la S:. initié(e), puis la loge, puis l’obédience.
          Chaque loge, fût-elle issue d’un essaimage, a sa vie propre, son fonctionnement propre, son état d’esprit propre, d’où sa liberté et son indépendance, même vis-à-vis de la loge dont elle a pu être issue un jour.
          Donc sa richesse propre.
          Je crois donc à la viabilité, dans tous les sens du terme, et au dynamisme d’une loge modérée en termes d’effectifs, en gros un chiffre pivot tournant autour de 40.
          A contrario, une loge trop étendue numériquement est-elle une richesse pour les échanges et pour le travail? Tous les FF:. s’y connaissent-ils? Pour ne pas dire s’y reconnaissent-ils, à partir d’un certain niveau atteint?
          C’est aussi une question.

          • 24
            Maxime 2 septembre 2019 à 03:12 / Répondre

            Il y a des Loges de plus de 100 membres.
            Mon exemple est, bien entendu, irréel. Mais refais ton calcul. Dix c’est dix. (9 + Loge mère). Le GODF (dont je suis depuis 1977) se conduit aujourd’hui comme un parti politique.
            Et, malgré des votes illégaux ou des interventions arbitraires, est et demeure une association de personnes physiques (ceux qui ont adhéré à ses statuts lors de leur initiation.)
            Mais ce que j’en dis …

      • 18
        Platon 1 septembre 2019 à 14:00 / Répondre

        Merci pour cette excellente question … mais juste un peu d’histoire … elle nous rappelle que la notion d’obédience est une notion fort récente. La franc-maçonnerie à commencer par la Franc-maçonnerie opérative est bien plus ancienne que cela … Cette Maçonnerie (opérative et spéculative) a posé tous les fondements de nos magnifiques Rites dans leur profondeur et leur grande diversité … je professe, donc, l’idée qu’avec les modes de gestion et de gouvernance moderne, les obédiences sont inutiles !!! Je vais même plus loin elles sont un frein coupable à la recherche libre et à la liberté quelle soit d’expression ou de conscience (le monde change et la science bouscule nos certitudes) … le GODF en est un parfait exemple … il veut s’ériger en docte à la définition de la Vérité, elle étouffe toute expression maçonnique qui n’entre pas dans ses fourches codines. Elle crie à la laïcité sans jamais en appliquer les règles et ne connait point ce qu’est une association dite de loi 1901 et de 1905. Nous avons souvent l’impression d’un « faites ce que je dis … moi je fais ce que je veux ». Il y a une règle (us et coutume) 3 loges peuvent créer légalement une obédience … D’où viennent le GODF et les Obédiences Françaises ? Il y a sur notre planètes environ 3.060.000 FM … la franc-maçonnerie Française représente 6,33% soit environ 190.000 … et le GODF combien ? 50.000 soit 25% des 6,33 % … Moralité on est toujours le petit de quelqu’un … Conclusion: un peu d’humilité est de mise, un peu d’hospitalité aide les humanistes et un peu de respect aide à vivre en harmonie … Comme nous le Godf n’est rien et tous ensemble avec un regard fraternel et respectueux du chemin des autres nous sommes la pierre philosophale que tout alchimiste de l’esprit recherche …

        • 33
          Marc Lefebvre 8 septembre 2019 à 13:25 / Répondre

          Bravo.

  • 6
    obelix 31 août 2019 à 20:39 / Répondre

    Bonjour,
    Quitter le clipsas est juste une décision de bon sens. Le résultat du vote est écrasant, c’est donc enfin une bonne nouvelle. Le clipsas ne sert à rien sinon à recycler des gm afin de leur permettre de faire de multiples voyages aux frais des FF et SS….. , au fait qu’en pensent les « responsables » du clipsas ?
    Souhaitons que beaucoup d’autres obédiences se retirent de cette organisation et concentrons nous sur l’Europe.
    Merci au F.’. José Gulino pour sa clairvoyance.

    • 9
      RM 31 août 2019 à 23:47 / Répondre

      Clipsas ou pas CLIPAS, il n’en demeure pas moins vrai que les garants d’amitié, ont toujours été missionné afin de représenter officiellement le GODF, certains comme ici un ancien Grand maître adjoint,continuent à représenter le GODF (PALABRAS DEL R:.H:. ALAIN FUMAZ – GRAN ORIENTE DE FRANCIA; les décors ne sont pas pour autant ceux de l’exécutif, ou pour le moins d’une instance législative connue du CONVENT). Ceci peut alimenter certaines idées plus ou moins fantasmées si leur désignation n’est pas approuvée pas le Convent. Cette politique d’extériorisation demande plus de transparence dans la désignation des garants d’amitiés. https://www.youtube.com/watch?v=XuefRv8ePRw

  • 5
    Pierre-Philippe Baudel 31 août 2019 à 14:25 / Répondre

    Les Instances du GODF se seraient-elles interrogées à la suite de notre réflexion dans « Verbum Diminum, Sciences et secrets des grimoires maçonniques » ? (p. 206).

  • 4
    lazare-lag 31 août 2019 à 13:39 / Répondre

    « Plus de loges du G.O.D.F. en Chine qu’en Hongrie ».
    Parfait; du coup la question qui suit: combien dans chaque cas?
    Et, quelle que soit la teneur de la réponse à cette 1ère question, en voici une seconde: en fait combien de loges du G.O.D.F. à l’étranger?
    Question subsidiaire directement au F:. Simon: à quelle obédience es-tu rattaché?
    Celle-ci, le G.O.D.F.? Ou une autre?

  • 1
    Benjamin Rathery 31 août 2019 à 11:07 / Répondre

    Ca sert à quoi, le Clipsas ??????????????
    Par contre dynamiser l’Alliance Maçonnique Européenne me semble important pour faire entendre la voix de la FM auprès des instances européennes

    • 2
      Simon 31 août 2019 à 12:08 / Répondre

      Les instances européennes n’écoutent personne! Des pétitions de plus de 2 millions de signatures à la poubelle, des résultats des urnes bafoués,…
      Il y a plus de loges du GODF en Chine qu’en Hongrie. L’universalisme maçonnique ne s’arrête pas aux frontières du continent européen.

    • 11
      Binah 1 septembre 2019 à 02:15 / Répondre

      Des petites loges et des grandes loges…
      est-ce utile de soulever des querelles de clochers?
      Si le GODF est sorti du Clipsas, entité para-maçonnique, autant lui accorder une analyse
      clairvoyante du fonctionnement et de l’inefficacité du clipsas..outre le coût engendré par une structure obsolète dans un paysage maçonnique en pleine mutation.
      Il y aura une ligne en moins sur le bilan du GODF avec la sortie du clipsas et par conséquent une ligne à venir en plus pour financer d’autres perspectives (interne et externe) pour le GODF.
      En conclusion, petites ou grandes loges, qu’est-ce-que cela apporte vu qu’au clipsas, il n’y a pas de loges mais des représentants d’obédiences à l’échelon dit international…souvent désormais d’anciens dignitaires…tout comme cela pourrait arriver à l’Alliance Maçonnique Européenne…qui tombera alors dans les mêmes travers.

      Je formule le voeu que nous nous recentrions sur la fonction initiatique …de la franc-maçonnerie.
      Quitter le clipsas est finalement une question de bon sens… maçonnique.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Phasellus felis tristique elit. ut dictum odio lectus ut elementum