La Croix PMA 300819

À l’Assemblée, les francs-maçons soutiennent la PMA

Par Géplu dans Dans la presse

À l’Assemblée, les francs-maçons soutiennent la PMA. C’est le journal La Croix qui le dit dans un article du vendredi 30 août, s’étonnant que « Cinq loges de la franc-maçonnerie, sur six invitées, sont intervenues aux côtés de la fédération nationale de la Libre-pensée, en tant que « courants philosophiques ». S’il est habituel que les francs-maçons soient entendus par l’Assemblée sur les sujets de société, le nombre invité cette fois-ci peut étonner, surtout en comparaison des représentants de cultes, auditionnés juste avant, et qui n’étaient que trois – sur quatre invités, le CFCM ayant décliné l’invitation. »

Il est intéressant de noter que La Croix relève que « De part et d’autre, des intervenants regrettent d’ailleurs qu’en auditionnant les uns, puis les autres, la commission entretienne l’idée d’une opposition entre religions et franc-maçonnerie qu’ils estiment factice. Devant les députés, le pasteur François Clavairoly, représentant la Fédération protestante de France a même formulé clairement le regret qu’ils ne soient pas entendus ensemble. « Il serait intéressant d’associer nos regards spirituels, car la spiritualité fait partie de la maçonnerie », abonde Édouard Habrant, convaincu que religieux et francs-maçons pourraient dégager « certaines perspectives convergentes ». »

Et le journal catholique de conclure : « Malgré quelques nuances, les responsables maçonniques se sont tous montrés favorables à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, quand les représentants religieux avaient tous dit leur réticence, à tout le moins. »   

dimanche 01 septembre 2019 21 commentaires

Étiquettes : ,

  • 21
    yasfaloth 4 septembre 2019 à 11:53 / Répondre

    En continuité de mon post précédent (N°18) je voudrais juste signaler que les interventions des membres des obédiences devant la commission de bioéthique sont visibles sur le site de l’assemblée nationale :
    .
    http://videos.assemblee-nationale.fr/video.8057220_5d67ca748b090.commission-speciale-bioethique–auditions-diverses-29-aout-2019
    .
    Pour ma part, je suis très satisfait par les interventions des deux représentants de mon obédience (visible à 2H50) : Jean-Jacques Zambrowski et Alain Noël Dubart, qui ont insisté sur l’importance de l’aspect éthique vs l’aspect technique des textes proposés, et sur les droits de l’enfant à naitre qui doivent (devraient) être au moins égaux aux droits des adultes.

  • 7
    luciole 1 septembre 2019 à 15:51 / Répondre

    La PMA qu’il ne faut pas confondre avec la GPA est admise pour certains couples mais pas pour les couples homosexuels qui pourtant sont des parents tout aussi valables que les hétéros et que l’on ne vienne pas nous seriner « les enfants sans pères ».Les veuves, les divorcées, les célibataires sont des femmes comme les autres.Un père peut mourir,d’accident ou de maladie avant la naissance de son enfant .

    • 8
      Catherine 1 septembre 2019 à 16:43 / Répondre

      La GPA est une des formes de procréation médicalement assistée. Pour le moment,il n’est pas prévu quoi que ce soit de légal. C’est totalement illégal en France, heureusement. Moi je pense surtout aux enfants en recherche d’identité. Je trouve légitime le désir de maternité chez une femme. Mais les lois iront sûrement plus vite que l’évolution de nos mentalités.

      • 10
        Désap. 1 septembre 2019 à 19:02 / Répondre

        Les mères porteuses rémunérées, un facteur d’évolution des mentalités ?
        Le signe d’une société profondément dégénérée.

    • 11
      L 1 septembre 2019 à 22:37 / Répondre

      Je crois que personne ici ne confond la PMA et la GPA (gestation pour autrui), mais au nom de l’égalité homme/femme, la GPA sera admise d’ici peu. Il faudrait être aveugle, ou de mauvaise foi, pour feindre de l’ignorer. Le mariage pour tous (c’est-à-dire le mariage homosexuel) n’a été voté que pour préparer les esprits aux liens filiaux qui en découlent nécessairement, sans quoi un PACS aménagé aurait répondu aux attentes.
      La tolérance est un grand principe de la FM et c’est heureux, mais cette valeur me semble aujourd’hui galvaudée au profit d’un subjectivisme totalement déconnecté des réalités.
      Dans l’émission Bibliothèque Médicis, Marc-Olivier Fogiel, qui fît appel à la GPA et dont l’événement a largement été relayé dans la presse selon un story-telling bien étudié, expliquait par exemple préférer le terme de “femmes porteuses“ à celui de mères porteuses, évacuant par ce biais la notion-même de maternité… Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Dans ce contexte, où les mots ne veulent plus dire grand-chose (c’est à pleurer quand on sait que la recherche de la Parole devrait être notre premier devoir) et où les slogans ont remplacé la pensée, il était évident que notre société accoucherait (pardonnez-moi le jeu de mots…) du fameux “droit à l’enfant“. Mais faut-il être dégénéré pour réduire un enfant à quelques lignes dans le code civil, à une simple possibilité technique et, in fine, à un contrat commercial ?
      Si le désir de maternité et de paternité sont effectivement légitimes, pourquoi ne pas favoriser l’adoption qui permettrait de satisfaire le besoin des uns, tout en offrant à un enfant la possibilité d’un autre destin? La misère ne manque malheureusement pas dans ce monde désorienté…
      Enfin, et même si ces considérations sont secondaires, l’assurance maladie, comme son nom l’indique, n’a pas à prendre en charge des frais qui ne relèvent pas d’une anomalie. Si l’infertilité dans un couple hétéro peut avoir des causes médicales, je crois savoir qu’il n’en est rien pour les couples de même sexe… Prétendre le contraire reviendrait à dire, en quelque-sorte, que l’homosexualité serait une maladie, ce que les intéressés, à juste titre, ont toujours combattu. Bref, je ne comprends pas ce qui justifie de telles prises de position et j’ai beau m’inspiré de notre symbolisme, je ne vois aucune sagesse dans ce projet.

      Dernière précision : je trouve très significatif que Deriemont doive se justifier de n’être pas intégriste ou extrémiste pour partager librement son avis, qui relève du simple bon sens. C’est dire où nous en sommes arrivés…

      • 14
        deriemont 2 septembre 2019 à 07:36 / Répondre

        @L. Je ne précise ces points que parce que ce blog est ouvert à tout le monde, maçons ou non maçons, et que la dure réalité des réactions sur ce thème m’a appris que cela devait parfois être dit. Car oui, effectivement nous en sommes arrivés là.

      • 16
        MarcosTestos 2 septembre 2019 à 11:41 / Répondre

        @L. Je suis entièrement d’accord avec vous. Votre constat est terrible mais tellement vrai.

    • 12
      yasfaloth 2 septembre 2019 à 02:37 / Répondre

      @Luciole
      Jusqu’à présent les enfants sans père étaient considérés comme des accidents de la vie, il y a un monde entre surmonter, le plus souvent dans la douleur, et provoquer délibérément de tels accidents, surtout au nom d’égoïsmes personnels…
      .
      Voire individuel car on va, par la gratuité pousser des femmes à « faire des enfants toutes seules », je n’ose imaginer les ravages sur les futurs adultes qu’on nous prépare, de ces huis-clos affectifs !
      .
      Je me place totalement et uniquement du côté des enfants dans cette affaire : de quel droit des adultes peuvent ils décider délibérément de priver à vie une personne d’un ascendant masculin d’un « papa », et fatalement bientôt d’une « maman » avec la GPA ?

      • 15
        luciole 2 septembre 2019 à 10:56 / Répondre

        (au 12)
        Je t’aime beaucoup Yasfa mais je trouve que tu compliques un peu.Je voulais simplement dire que des enfants sans père il y en a beaucoup (trop évidemment)mais que je pensais que c’était une mauvaise raison pour empêcher des couples d’homosexuels d’avoir des enfants.
        Bien sur l’adoption, qui offrirait une famille à des enfants orphelins,est préférable mais il y a autant d’obstacles crééspour les mêmes couples.

        • 18
          yasfaloth 3 septembre 2019 à 02:39 / Répondre

          Je ne crois pas compliquer : la question est éminemment complexe pour peu qu’on ne la réduit justement pas à une supposée homophobie…
          .
          En tout cas pour nous c’est AND qui nous a représenté, j’aimerais bien avoir le texte exhaustif de son intervention… je sais juste qu’il s’est fermement élevé contre la GPA… mais comme il peut pas ne pas savoir qu’en accordant la PMA aux femmes on ne pourra faire autrement qu’accorder un jour ou l’autre la GPA aux hommes, et même, comme pour les femmes seules, aux hommes seuls. Je me demande comment cet homme que j’estime gère ces contradictions.
          .
          3Bises

          • 19
            luciole 3 septembre 2019 à 10:30 / Répondre

            Il est médecin,il trouvera ce qu’il faut.La PMA existe déja c’est donc bien une discrimination de ne l’accorder qu’à certaines femmes et pas d’autres,et pourquoi pas aux femmes seules si elles ont les moyens d’avoir une famille.
            Je suis moi aussi contre la GPA car il s’agit tout de même d’introduire un élément supplémentaire,la femme « porteuse » dans l’équation.
            Je ne vois pas pourquoi on devrait l’accorder aux hommes,toutes catégories confondues.

            • 20
              Désap. 3 septembre 2019 à 11:49 /

              19 – la GPA est l’utilisation matérielle du corps de la femme.
              Irrecevable, c’est noir, il n’y a pas de Lumière qui passe là-dedans.

  • 6
    Né en derthal 1 septembre 2019 à 15:47 / Répondre

    Encore une preuve que la maçonnerie n’exerce plus sa fonction « eclairage ».
    Nos sociètés se délitent, nos valeurs se perdent ou sont détournées et on continue a faire jojou avec de jolis sautoirs et de beaux tabliers brodés.
    Toutes ces soi disantes mesure de progrés sonr en fait des moyens de raccolage.
    Mais au fait, ne dit on pas que la FM est progreSSIVE, deviendrait elle progreSSISTE?

  • 5
    deriemont 1 septembre 2019 à 14:00 / Répondre

    Une Obédience n’a pas a être pour ceci ou contre cela sauf à ce que ce soit sur les valeurs fondamentales des droits de l’Homme et de la Démocratie. Sur le sujet de la PMA , il faudrait demander aux pédiatres, aux psychologues et aux psychanalystes dont les cabinets regorgent d’enfants adoptés et nés sous X , ce qu’ils pensent de tout cela. Peut-être faudrait il aussi consulter ces enfants qui passent leur vie à retrouver qui était leur géniteur. Un soutien de principe sans débat n’est pas digne de nos institutions. Je rappelle aux lecteurs de ce blog que je ne suis ni un catholique intégriste , ni un adhérent ou sympathisant de parti d’extrême droite.

  • 2
    SAUL-STEPHANE 1 septembre 2019 à 12:08 / Répondre

    Si on regarde de manière simple, sans le pourquoi et le comment.
    La PMA est une transaction financière en échange d’une vie.
    N’es ce pas une définition de l exclavagisme du coup ?
    (On peut trouver des excuses pour tout, des justifications… C’est sûr)
    Mais la nature propre à la PMA c’est du trafique de vie avec des réseaux espagnole déja existant entre autres.

    • 9
      Désap. 1 septembre 2019 à 18:50 / Répondre

      Vous vous rendez compte, ce qu’ils ont fait à la très catholique Espagne !
      Du trafic de vie avec des cellules, pfffff !
      Quand la très catholique Espagne avait mis au point un système performant, qui fonctionnait à tous les coups : le trafic de bébés volés aux mères républicaines.
      Non seulement c’était lucratif, mais en plus on purifiait les esprits.
      Francisco on te regrette, hein Steph ?

  • 1
    luciole 1 septembre 2019 à 11:16 / Répondre

    Encore heureux qu’il se trouve au moins un sujet sur lequel nos Obédiences soient d’accord !

    • 3
      Oscar 1 septembre 2019 à 12:39 / Répondre

      D’accord, d’accord… il serait intéressant de savoir quelles sont ces cinq GL.

    • 4
      L 1 septembre 2019 à 13:40 / Répondre

      Eh bien moi, simple maçon, je ne suis pas d’accord, et je trouve assez préoccupant que les obédiences ne soient plus là que pour justifier les dérives ultra-libérales de nos sociétés occidentales. Car, me semble-t-il, les postures pseudo-humanistes qu’affichent fièrement nos représentants servent exclusivement des intérêts financiers colossaux. Qui ne voit “l’industrie“ de l’humain qui se met en place en Espagne, aux USA, en Inde? Ne doutons pas que dans ce contexte, la GPA sera très prochainement admise et soutenue au nom de l’égalité homme/femme, du progrès et de la liberté, alors même qu’elle provoquera une nouvelle forme d’esclavage, sans parler des problèmes d’identité que connaîtront probablement les enfants nés de ces techniques. Il y a une sorte d’aveuglement généralisé assez fascinant, que je comparerais, toute proportion gardée, à celle de l’intelligentsia germanopratine d’après-guerre à l’égard de Staline. Je précise, naturellement, que cela n’engage que moi (contrairement aux GM qui s’arrogent de plus en plus le droit de parler au nom des frères et soeurs qui ne les ont pas élus pour cela).
      Bien frat.

      • 13
        yasfaloth 2 septembre 2019 à 02:40 / Répondre

        Rassurez vous, vous n’êtes pas le seul à penser de la sorte…

      • 17
        MarcosTestos 2 septembre 2019 à 12:16 / Répondre

        Sous couvert de « libertté et d’égalité » ces sois-disant progrès humanistes ont été vendus à la population française par des lobbys malheureusement très efficaces. Et apprendre en plus que certaines obédiences maçonniques (les quelles ?) soutiennent ces projets m’attriste (à minima) au plus haut point.
        Mais que vont-elles faire dans cette galère ? Ont-elles été mandatées par leurs adhérents ? Ont-elles bien analysé le piège dans lequel on veut le enfermer ?
        Les questions mêritent d’être posées me semble-t-il.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
accumsan Lorem suscipit ut ut at risus leo. Donec