Covid-19 : Suspension de toutes les activités maçonniques

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce vendredi 13 mars, 10h30. Je viens d’apprendre que face à la gravité de la situation sanitaire, toutes les grandes obédiences maçonniques françaises avaient pris ce matin, en concertation, la décision de suspendre toutes leurs activités et de fermer leurs temples jusqu’à nouvel ordre.

Des communiqués devraient tomber dans la journée…

___________________________

La circulaire du GODF : circulaire1061-dispositions-Covid-19
La circulaire de la Fédération française du DH : communique-pandemie-FFDH-13mars2020-DEF
La circulaire de la GLMN : Circulaire GLMN à effet immédiat
La circulaire de la GLDF : Courrier du TRGM _ Coronavirus_Fermeture de la GLDF et suspension des travaux
Celle de la LNFU : Communication de Roger Dachez
La GLFF a mis l’information sur son site.

vendredi 13 mars 2020
  • 24
    Lazare-lag
    15 mars 2020 à 18:06 / Répondre

    25 000 entrées en l’espace de 48 heures pour cet article.
    Sauf erreur de ma part, ce devrait être un record pour Hiram.be depuis sa création en 2004.

  • 21
    réboussié
    15 mars 2020 à 10:30 / Répondre

    lisser les nouvelles atteintes , les étaler dans le temps …car vu l’état de l’hôpital en France , après des années de gestion comptable , suppression de lits , gestion et prévisions du nombre de médecins ..la liste serait longue . …..on risquerait d’aller sur la remise en cause des politiques d’austérité de l’Europe , et donc de la « politique  » française dans son ensemble , sans oublier les cartes « vitale » …..les fraudes , corruption …..donc le réveil risquerait d’être brutal avec Pépé sur un brancard sans soins ….donc le minimum que l’on puisse faire , et qu’on ne peut pas ne pas faire bien sur mais la simple grippe ? 15 000 morts par an ? mais de quoi meurt on passé 80 ans ? la grippe a bon dos ….mais pour les survivants , psychologiquement moins inquiétant pour la famille d’avoir un étranger responsable , même si ce n’est qu’un virus …ayant passé pas mal de temps suite à opération puis infection nosocomiale , je n’en suis pas sorti expert malgré ma condamnation par la médecine ..condamnation ? car je ne veux pas accuser quiconque bien sur d’erreur de diagnostic dans ce cas …une loi pour interdire la libre circulation des virus …..peut être ? sans risquer la condamnation de la Commission des droits , car ce sont des organismes vivants et ils ne sont pas africains dans ce cas …ni sexués ……excusez l’humour , mais ce n’est pas la sinistrose qui facilitera les choses …

    • 23
      Patrice Deriémont
      15 mars 2020 à 12:40 / Répondre

      C’est exactement ça. Alors pourquoi cautionner cela en nous faisant croire que nous allons arrêter le virus en fermant les Temples et en interdisant les Tenues pour ceux qui le souhaitent

  • 20
    marcos testos
    14 mars 2020 à 19:21 / Répondre

    Idem pour la GLNF :

    Mes très chers et bien-aimés Frères,

    L’évolution de la crise sanitaire liée au « Coronavirus -19 » et les annonces du Président de la République doivent nous inciter à prendre les plus grandes précautions dans le fonctionnement de notre Obédience. Ainsi, il en va de notre devoir de participer à l’effort décrété par les autorités de l’État en vue de freiner la propagation de l’épidémie et protéger la santé de chacun. Il s’agit là d’un cas de force majeure.

    C’est pourquoi, après avoir pris avis auprès du Conseil National des Sages, en concertation avec les Grands Maîtres Provinciaux et après en avoir informé le Souverain Grand Comité de ce jour, nous avons décidé de suspendre les travaux des Loges (Arche Royale comprise) et de fermer tous nos locaux, à compter du samedi 14 mars jusqu’au 30 avril prochain. Nous verrons à ce moment-là l’évolution de la situation et les décisions qui s’imposeront.

    En attendant, le fonctionnement de notre Obédience sera assuré et je veillerai personnellement au maintien et à la continuité de notre Institution. Pour cela, notre siège associatif restera ouvert, mais aux seuls salariés et permanents de la GLNF et de l’OAF.

    Il en ira de même à l’échelle de chaque Province, sous l’autorité des Grands Maîtres Provinciaux.

    Chaque Vénérable Maître, avec l’aide des Grands Maîtres Provinciaux et de leur collège, devra assurer une forme de continuité de sa Loge en maintenant le lien maçonnique entre les Frères et notamment en utilisant tous les outils de communication dont nous disposons (tel, sms, mail, messageries,…).

    Je mesure pleinement les perturbations que cette décision de suspension fait retentir sur la vie des Loges ; mais à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle ! Dès à présent, des instructions ont été données aux Grands Maître Provinciaux pour faciliter les reports de Tenue ou encore autoriser leur dédoublement par des Tenues exceptionnelles, y compris pendant les mois d’été.

    S’agissant des élections des Vénérables Maîtres et des Trésoriers, réglementairement prévues au mois de mai, elles devraient se dérouler normalement. Cependant, en fonction de l’évolution des événements, des reports seront éventuellement autorisés. Les dispenses nécessaires pourront être données par Décret au regard des dispositions des articles 120 et 122 de notre Règlement Général.

    Mes Frères, des décisions s’imposent, mais je vous exhorte à aborder l’épreuve que notre nation va traverser avec ce capital si particulier que notre Obédience nous apporte au fil de notre chemin maçonnique : l’esprit d’entraide et la bienveillante préoccupation fraternelle des uns envers les autres.

    Merci à chacun d’entre vous de ce que vous ferez pour cela.

    Croyez, mes chers et bien-aimés Frères, au dévouement de tout le Grand Collège pour assurer la continuité et la pérennité de notre Obédience dans ces temps troublés et je vous assure de toute mon affection fraternelle.

    Jean-Pierre ROLLET

    Grand Maître

    Grande Loge Nationale Française

  • 19
    Jean-Paul Mathieu
    14 mars 2020 à 17:31 / Répondre

    Bis repetita…:

    Bien reçu…
    Ce n’est plus une psychose, c’est de la folie.
    Je me répète mais…
    Pendant que le rédacteur pondait cette note, combien d’enfants sont morts, de faim?
    Il en meurt 8 000, par jour. 6 par minute.
    Sans compter le paludisme, qui lui, nous fait plus de 1 000 morts, par jour.
    Alors, le coronavirus, petit bras, non?
    Où sommes-nous?
    Bien fraternellement à tous et toutes,
    JPM

  • 16
    michel
    14 mars 2020 à 14:05 / Répondre

    Ce que nous aimerions c’est un peu plus de cohérence.
    Les avions continuent de circuler entre la Chine et l’Italie ou la France.
    Malheureusement pour eux et pour nous, des ressortissants de ce pays ont porté le virus…les cas étaient annoncés en direct !
    Ensuite des milliers de supporters italiens sont venus dans notre bonne ville de Lyon, les élus ont protesté en vain car il n’y avait aucuns risques…la frontière reste grande ouverte,les savoyards sont inquiets…
    On nous laisse circuler dans des métros, TER, Bus « bondés » collés les uns contre les autres. Les hypermarchés débordent d’acheteurs et je ne souhaite pas rallonger la liste…le risque doit être négligeable…
    Et le petit frère de province, on lui annonce que c’est dangereux de se rendre au temple.
    Cela me rappelle la période des attentats, on a interdit les fêtes de fin d’année dans les écoles et on a autorisé la Fan-zone qui occupait toute la Place Bellecour après le match de coupe du monde…
    La cohérence, c’est d’appliquer les mêmes règles et ce n’est pas le cas.
    En arrêtant l’associatif on va ralentir l’épidémie. Surement mais c’est insuffisant. A Lyon les personnes contaminées proviennent de Chine et Italie. La porte est toujours grande ouverte !

    • 17
      Luciole
      14 mars 2020 à 14:46 / Répondre

      L’exemple de la plus parfaite incohérence a été donné le soir du match PSG-Dortmund à Paris.Le stade vide
      et des milliers de supporters massés autour et aux portes.Pourquoi ne pas les avoir laissé entrer puisque les risques étaient à quelques centimètres ?

  • 14
    Mai 68
    14 mars 2020 à 12:44 / Répondre

    Je croyais que le temps maçonnique n’était pas le temps profane : à lire certains on pourrait en douter!
    En tant que responsable bénévole des locaux de notre Orient je retiens la nouvelle définition de la salle humide du commentaire n°6!

  • 13
    Bellien-Lacoste Christophe
    14 mars 2020 à 09:51 / Répondre

    Bonjour tous,
    Je ne comprends pas que sur un site accessible à tout le monde on puisse trouver des commentaires comportant des mots maçonniques et des détails de fonctionnement des loges. Avec de plus en raccourci, une circulaire du GODF destinée aux seuls membres du GODF!
    De secret, la Franc Maçonnerie libérale est passée à discret puis maintenant visiblement de discret à porte ouverte.
    La Franc Maçonnerie libérale en tant qu association de pensée ne mourra pas d un virus mais si cela continue d une profanation.
    Christophe Bellien-Lacoste Girondin

    • 15
      Luciole
      14 mars 2020 à 13:45 / Répondre

      Bonjour,
      Après nous voir reprocher nos secrets (?) voila que l’on nous reproche de « révéler »des bricoles,
      heureusement les dirigeants des Obédiences ont pris la bonne décision. Passé le C19 les choses redeviendront normales.

  • 12
    Lazare-lag
    14 mars 2020 à 09:51 / Répondre

    Admettons: laissons le choix à chacun de décider en suspension de l’obligation d’assiduité, et ce en période d’épidémie.
    Qu’advient-il alors?
    Gros absentéisme.
    Gros absentéisme collectif résultant d’une multiplication de décisions individuelles, aux motivations les plus diverses.
    En un point tel que le minimum requis pour ouvrir sera de plus en plus souvent non atteint.
    Des frères, et des soeurs, qui non seulement se seront dérangés et auront fait l’effort de venir, mais qui seront venus pour rien. Et qui devront repartir ensuite.
    C’est ça l’idée?
    Sur un plan individuel, du frère ou de la soeur, comme du point collectif, de la loge ou de l’obédience, qu’y gagne-t-on?
    Pas grand chose me semble-t-il.
    Je vais peut-être te choquer, mais la somme des libre-arbitres individuels ( peut-être même des égoïsmes) alimentent-ils ainsi l’intérêt général?
    Parce qu’il faudrait favoriser la décision individuelle, favoriser une sorte de libéralisme, il faudrait se satisfaire d’une confusion collective?
    Confusion collective que je n’aborde même pas sur le plan médical, d’autres que moi, par exemple notre F:. Gérard, (message 9) l’abordant bien mieux que moi, médicalement il sait de quoi il parle.
    Et , si je puis me permettre, ta réaction me semble d’autant plus surprenante qu’elle émane d’un frère qui a eu des responsabilités au plus haut niveau, au conseil de l’ordre, tu nous le rappelles assez souvent.
    Je veux dire par là que ton passage à ce niveau sommital de la structure organisationnelle de l’obédience devrait t’avoir laissé au moins une appréhension d’ensemble des problèmes, une hauteur de vue, une appréciation large, un point de vue d’état-major, si je puis dire.
    Là, tu ramènes tout à la décision individuelle.
    Dans d’autres cas, je veux bien qu’on défende le libre-arbitre de chacun, qu’on soit vigilant sur la liberté de penser, d’agir, de circuler, c’est même louable, mais quand s’impose à nous, collectivement, une situation d’épidémie, désormais de pandémie, de guerre d’une certaine manière, doit-on encourager l’éclosion de 53.000 décisions individuelles, pour ne parler que du G.O.D.F.?
    C’est toute la question.

    • 18
      Patrice Deriemont
      14 mars 2020 à 16:14 / Répondre

      Les Loges propriétaires peuvent bien faire ce qu’elles veulent. De plus je pense que nous ne nous reverrons maintenant qu’à la rentrée de septembre / octobre. Bien des Frères et des Sœurs auront disparu des radars. Certains seront morts dans l’ignorance de tout le monde. D’autres se seront isolés pour toujours et ne reviendront pas. Quel gâchis. Pour moi, le Conseil de l’Ordre a outrepassé ses droits.

      • 22
        Corinthien
        15 mars 2020 à 12:31 / Répondre

        MTCF Patrice,
        Je relève simplement, dans tes propos, que tu sembles oublier une chose qui est pourtant, et normalement, l’une des bases même de la maçonnerie : l’entraide fraternelle. Pour toi, ce serait donc quid des visites aux SS et FF âgés ou seuls, aucune prise de nouvelles, aucun appel téléphonique, aucun passage pour les voir, les rencontrer, les aider et leur parler en face-à-face ? En tout cas, cela ne ressemble pas à la FM que je pratique depuis plus de 20 ans maintenant. Il y a des mesures à prendre et c’est à nous, Franc-maçons, de faire en sorte de prendre en compte nos SS et FF dans le besoin.

        • 25
          Patrice Deriémont
          15 mars 2020 à 18:33 / Répondre

          Je n’oublies pas ça. Je fais ma part. Pour le gave à face encore faudrait-il que je dois sur de ne pas être contaminé. Mais je voulais juste dire qu’en maçonnerie comme à l’école, le décrochage survient toujours lorsque nous n’avons plus d’obligations. Je pense que la suspension de nos travaux laissera des traces malgré le lien fraternel qui nous unit

          • 27
            yasfaloth
            18 mars 2020 à 17:45 / Répondre

            Parce que la mort de Frères ou Sœurs plus ou moins âges ou fragiles, par contamination en loge, n’aurait pas laissé une trace infiniment plus grave que quelques semaines ou mois de suspension de travaux ?
            .
            Tous nos adversaires auraient eu beau jeu de nous traiter d’irresponsables dangereux !

  • 10
    Patrice Deriémont
    14 mars 2020 à 08:16 / Répondre

    @LAZARE-LAG. A mon tour de demander un peu de nuance. Je n’ai pas demander à poursuivre nos Travaux de manière obligatoire mais de laisser le choix à chacun de décider en suspendant l’obligation d’assiduité. Tout le monde ne fréquente pas la rue Cadet et l’Oie et le Grill. Quant aux références historique elles ne visent pas à comparer la situation de lutte contre le virus et celle de la résistance ou des barricades de la Commune. Je voulais juste rappeler que nous sommes assez « grands » pour décider nous même de ce qui est important pour nous et que nous n’avons pas besoin d’un « petit père des peuples ».

  • 9
    Gerard NOET
    14 mars 2020 à 07:21 / Répondre

    Cette mesure protège l’individu et la collectivité. De nombreuses personnes sont atteintes de pathologies lourdes, fragilisées par des traitements immunosuppresseurs, de nombreuses personnes sont âgées. En arrêtant les réunions, nous les protégeons, protection individuelle. Les virus se propagent par contact aérien d’homme à homme, en limitant la proximité, les transmissions seront ralenties. Si une personne infectée contamine dix personnes, ces dix personnes contamineront une dizaine d’autres personnes. La progression serait géométrique de raison dix dans cette hypothèse. Toutes ces personnes ne seront pas malades, toutes ne mourront pas. Une immunité naturelle de la population s’installera et le virus aura des difficultés à se répliquer, dans l’hypothèse optimiste où il ne mutera pas. Nous pouvons espérer également une épidémie saisonnière sur le modèle grippe. Au total, si ces hypothèses se vérifient, les travaux reprendront force et vigueur dans moins de deux mois. En attendant, lisez, écrivez et communiquez par courriels ou visioconférences.

    • 11
      Lazare-lag
      14 mars 2020 à 08:17 / Répondre

      Excellent, tout est dit.
      De toute façon, si je puis le dire ainsi, il n’y a rien à craindre à poursuivre nos échanges sur un site maçonnique comme Hiram.be.
      Le virus ne passera pas par lui!
      En tout cas pas le Covid19.
      D’autres, d’une autre espèce, peut-être, peuvent apparaître ici ou là, au détour d’un commentaire, de ceux qu’on peut qualifier de métaux à laisser à la porte du temple, mais ces virus là ne relèvent pas d’un traitement médical.
      Je l’espère tout au moins…

  • 8
    Jacqueline Mallet
    13 mars 2020 à 23:55 / Répondre

    Si les frères refusent cette décision, il serait impératif d’éviter les 3 accolades!

  • 7
    Camara
    13 mars 2020 à 21:58 / Répondre

    Une sage décision

  • 5
    Arnaud
    13 mars 2020 à 21:18 / Répondre

    La réunion de frères et soeurs sont prévus pour réfléchir sur des projets et non pas pour discuter des décisions précisent par les maîtres. N oublions pas nos valeurs et respectons nos promesses
    Il y a fort longtemps nos prédécesseurs devaient eux aussi évités de ce voir pour pouvoir ressusciter, alors respecter la décision car ce microbe ne peut être vaincu que par le temps, la séparation, et le froid. Des travaux futurs nous attendent.

  • 4
    Erio tac
    13 mars 2020 à 20:15 / Répondre

    TCF et TCS je pense que c’est une bonne décision….. Il suffit d’une personne avec le virus….pour contaminer le reste.
    Il faut savoir aussi que la chine nous rapporte un cas de transmission du virus dans un bus.
    L’infecté a infecté jusqu’au 7 ieme rang soit non pas 1 m mais 4m50….et aujourd’hui 50 % des contaminés avaient moins de 70 ans.

  • 2
    Luciole
    13 mars 2020 à 17:15 / Répondre

    Quel honneur y a t’il à succomber bêtement à une grippe étrangère ? Cela donnera peut-être à certains(es) l’idée de correspondre réellement avec ceux qui viennent plus rarement,au lieu de se contenter des platitudes de circonstances.

  • 1
    Patrice Deriémont
    13 mars 2020 à 16:30 / Répondre

    On nous prend pour des enfants. Les Loges devraient décider elles même si elles se réunissent ou pas. Seuls les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits. Qu’on nous donne la liste des Loges de plus de 100 Frères ou Sœurs. Les Obédiences devraient juste suspendre l’obligation d’assiduité et laisser à chacun le choix de venir ou pas en Tenue. En 3 siècles mis à part entre 1940 et 1944 après qu’Arthur Groussier ait fait allégeance à Pétain, il n’y a jamais eu d’interruption. Heureusement qu’il n’y a pas la guerre ont serait capable de nous demander de nous « planquer ». Les Frères de Patriam Recuperare et ceux morts sur les barricades de la Commune doivent se retourner dans leur tombe.

    • 3
      Lazare-lag
      13 mars 2020 à 18:47 / Répondre

      Est-il autorisé de nuancer un tel propos?
      Il me semble que ce n’est pas tout à fait à chaque loge de décider.
      De mon point de vue c’est le temple.
      Dans les petites structures, ou petits bâtiments, qui ne réunissent qu’une loge, il y a de fait stricte adéquation entre loge et temple.
      Mais à certaines adresses, et pas seulement à Paris, rue Cadet, il peut y avoir plusieurs temples et donc plusieurs loges qui maçonnent en même temps, et tout ce beau monde fréquentera en même temps la salle humide, avant et après la tenue.
      Ca nous fera pas mal de postillons en salle humide, du coup, la bien nommée.
      Chacune de ces loges aura beau être séparément en deçà des 100 membres, 4 ou 5 ou 6 ateliers occupant un même bâtiment, éventuellement aussi une ou deux salles de réunion en plus des quelques temples, c’est à l’ensemble des utilisateurs, ou de leurs représentants de se prononcer.
      On va donc essayer de laisser tranquilles les frères de Patriam Recuperare, ou ceux de la Commune et essayer de raison garder, de se calmer.
      Ils méritent mieux que la présente utilisation sanitaire.
      Un virus n’a que faire des appels à l’émotionnel et au lyrisme historique.
      Si j’osais, un virus peut se permettre d’être antimaçonnique, puisqu’il ne se place pas sur ce terrain là.
      Donc, évitons malgré tout de lui faciliter la tâche.
      Je serai d’ailleurs curieux, si l’on tient à tout prix à convoquer l’histoire en cette affaire, de savoir combien de frères sont décédés de la grippe espagnole en 1918 et 1919?
      Et avons-nous vraiment l’assurance qu’ils ne fréquentaient pas de temples à ce moment-là.
      La question reste ouverte.

    • 6
      Viking
      13 mars 2020 à 21:39 / Répondre

      Il y a presque 5 ans nous étions victimes piratage informatique…bcp ont accusé l’exécutif de pas avoir assuré la sécurité des membres de l’association…. voilà ce qui malheureusement devient notre ADN : toujours une marque de fabrique : pour ce qui est contre ét contre ce qui est pour.
      Le nom de salle humide vient de l’abondance des postillons qui s’y répandent.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif