JDD Keller

Daniel Keller attaque le FN de front

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 26 octobre 2015
  • 18
    astronome64
    28 octobre 2015 à 21:07 / Répondre

    le bouquin de jean françois khan est : Marine le Pen vous dit merci ! » décrivant les postures formidables des « anti fascistes « 

  • 17
    astronome64
    28 octobre 2015 à 19:10 / Répondre

    Good Gracious !!! Notre GM joue-t-il à se faire peur ? Se voit-il offrant sa poitrine nue sous la chemise déchirée, tel un DRH N+4 lambda , aux balles des milices fascistes déployées en France ? ou plus simplement rêve-t-il , tel un antifa de base, être un résistant romantique ? le Pire serait qu’il soit l’idiot utile de la statégie éléctorale minable d’un gouvernement en perdition, sans idée ni envergure (Fleur Pélerin ministre de la culture….hihihi ) ?
    « On déroule le tapis rouge.. » expression assez savoureuse quand on se souvient qui a, dans un but politicard, décidé de favoriser le FN dés son premier mandat…c’est aussi oublier quand, en 2002, une indépendantiste (aujourd’hui ministre) a favorisé la défaite de la gauche et par contraste affermit et crédibilisé le FN…. A mon sens, mais je peux me tromper, si la République telle que nous la connaissions est en danger c,’est me semble-t-il grâce aux réformes débiles de l’éducation nationale appliquées avec constance (la dernière étant la cerise sur le gateau), grace à près de 6M de citoyens inscrits à pôle emploi, à une politique favorisant depuis trop longtemps le multiculturalisme et les communautés, une destruction permamente dans les faits des valeurs de notre république et de la laicité.
    Pourtant depuis plus de 20 ans de nombreux auteurs (probablement des néo-fachos) dans de nombreux ouvrages ont informé, averti de la catastrophe à venir. La liste est longue mais je rappellerai simplement le bouquin de Jean François Khan ( Militant de la première heure bien connu d’Ordre Nouveau pour rassurer nos amis du camps du bien).Nous sommes au moment ou l’exercice de de la raison, du jugement et du doute se heurte au risque d’être réfuté pour cause de stigmatisation ou, par glissement sémantique ,de phobie.Etre capable de discernement est la dernière liberté de l’homme civilisé. Avons nous donc besoin de l’expression paniquée du Parti Socialiste fusse au travers de la voix de notre GM ? Ceci dit en toute fraternité.
    Au fait, c’est bien Fabius qui disait que le FN pose les bonnes questions mais apporte les mauvaises réponses ?
    Et si au lieu du FN ,c’était l’extrème gauche gauche qui était en position de gagner des régions en France ??? il dirait quoi le GM ???

  • 12
    Deriémont Patrice
    26 octobre 2015 à 22:01 / Répondre

    Une fois de plus Daniel Keller nous donne son point de vue et affirme que c’est celui des Francs Maçons. La République est en danger : ah bon ?? Il y aurait un risque de prise de pouvoir des monarchiste ou des bonapartistes !!! Le FN nous ramènerait aux heures sombres des années 30 !! Mais ne voit il pas lui et ceux qui délivrent des discours de bons sentiments : « l’immigration est une chance pour la France – le multiculturalisme nous enrichi – il ne faut pas faire d’amalgame – etc… » que la population ne les écoute plus. Ces « gens là » sont ils allés au pied des barres d’HLM desquels ils ne peuvent plus entrer ou sortir sans l’autorisation des caïds. Sont ils allés demander aux salariés relégués dans la pauvreté comment on vit avec moins de 1000€ par mois alors que c’est ce qu’ils dépensent par jour. Sont ils allés seuls la nuit dans les quartiers perdus de la République qui sont le résultat de la politique des partis qui se qualifient eux même de « républicains ». Eh bien oui 1/3 de la population en a marre et est prête à entendre un autre message. Faut il les blâmer et les traiter de « populistes » ? Ce sont plutôt des victimes et on n’insulte pas les victimes. Je ne fais quant à moi aucune confiance à Madame Le Pen, mais il ne suffira pas de la comparer à son père ou de dire que son programme économique ne tient pas la route pour faire changer les choses. Elle prospère sur la médiocrité des autres, de ceux là même pour lesquels Daniel Keller appelle à un « front républicain » au 2ème tour des régionales. Mais il n’a pas compris que c’est précisément de cela que les gens ont marre et que la franc-maçonnerie a mieux à faire que de la tambouille électorale.

    • 13
      357
      26 octobre 2015 à 23:05 / Répondre

      No comment… enfin chaque chose en son temps…

      C’est vrai que les Le Pen sont une famille de smicards où l’on sait ce que c’est que vivre avec 1000 € mensuels…

      • 14
        Deriémont Patrice
        27 octobre 2015 à 08:21 / Répondre

        Mon cher 357. Je n’entamerai pas débat ici. je le réserve pour mes soirées des 2ème et 4ème jeudi. je te recommande juste de lire les déclarations récentes de Samia Ghali, Malek Boutih, Régis Debré, Jean Pierre Chevènement, Emanuel Todd, Michel Onfray (qui faisait « temple » comble il n’y a pas si longtemps rue Cadet) et surtout Boualem Sansal dans son roman 2084 et probablement futur prix Goncourt

        • 21
          blazing star
          6 novembre 2015 à 16:24 / Répondre

          @deriemont- quand on a de la fièvre on peut chercher pourquoi ou contester le thermomètre.

    • 15
      Kitusai
      27 octobre 2015 à 09:16 / Répondre

      « On insulte pas les victimes »… Voilà bien le degré 0 de la réflexion.
      Signé : une victime qui n’apporte pas sa pierre à l’extrême droite.

      • 16
        Patrice Deriémont
        27 octobre 2015 à 10:38 / Répondre

        Très intéressante à étudier comme réaction. En psychanalyse on appelle ça syndrome de Stockholm. On peut également parler de « victime consentante ».

        • 19
          michel
          6 novembre 2015 à 09:26 / Répondre

          je ne vois pas en quoi le fait d’être une victime impliquerait l’obligation de faire acte d’allégeance à l’extréme droite ou alors je n’ai pas compris le sens de ton commentaire mon cher Patrice.

          • 20
            Patrice Deriémont
            6 novembre 2015 à 10:12 / Répondre

            Mon cher Michel
            Je n’ai pas dit que la solution était le FN. J’explique juste qu’une partie de ses électeurs sont des victimes qui pensent trouver là une solution (que je pense mauvaise). Quant à vous qui avez suffisamment de clairvoyance pour ne pas répondre aux sirènes de « l’extrême droite », vous n’êtes pas non plus obligé de voter pour des candidats qui vous ont mené dans la précarité. Il n’y a pas que le PS, le PRG l’IR, l’UDI et le FN que je sache.

    • 22
      chicon
      6 novembre 2015 à 16:48 / Répondre

      Histoire vraie de vraie:
      Le grand père de ma femme et un grand oncle m’ont raconte la même histoire:
      Dans les années 1920, suite à la Guerre de 14, et aux « dommages de guerre » prélevés par les vainqueurs, l’Allemagne s’est trouvée dans un état de grande pauvreté. Les pauvres dans les rues se comptaient par milliers, dans une grande dignité. Dix ans plus tard un trublion leur a parle de leur dignité et de leur prosperite passée qu’ils allaient retrouver. Les vainqueurs d’hier étant désigne à la vindicte ainsi que la finance (les juifs) et les forces de l’ombre (les francs macons).Vous connaissez la suite.
      Il serait bon qu’on ait un peu de mémoire pour comprendre ce qui nous arrive aujourd’hui et éviter les mêmes tracas. Malheureusement nos hommes politiques de tous bords depuis des dizaines d’années se cachent dans leur tour d’ivoire.

      • 23
        chicon
        6 novembre 2015 à 17:02 / Répondre

        Vous remplacez « dommages de guerre » par appauvrissement des classes moyennes. Vous remplacez perte de dignité par perte d’identite suite a l’immigration massive.

  • 11
    kroumir
    26 octobre 2015 à 19:41 / Répondre

    C’est un fait qu’il y a de l’encombrement, que la politique n’est pas notre source exclusive,que le melange des « genres »(prudence avec ce terme) voire la confusion des buts nous serais prejudiciable a terme: MAIS ,le mais de contradiction, il serait fort peu courageux de pas ne pas intervenir, d’une façon ou d’une autre , sur le « forum ». De façon circonstanciée,ds une situation majeure pour la securité du pays,la comprehension de telle ou telle…;j’abrege.
    Ce serait presque la meme chose ,a mon point de vue que de ne pas resister,ou fermer les yeux en meme temp que sa bouche porteuse d’une certaine voix,que nous appellons nous FM. Parole. Et donc qui doit circuler avec liberté et conscience.

  • 10
    kroumir
    26 octobre 2015 à 18:00 / Répondre

    Il nous fallait une voix ,maitenant que nous l’avons;soyons un peu courageux ,çà suffira pour notre bonheur§ G.M heureux de te lire.

  • 7
    GUERRY Jean-François
    26 octobre 2015 à 12:37 / Répondre

    Bonjour géplu

    Voir mon article d’hier sur lafrancmaconnerieaucoeur.com effectivement le mélange entre Maçonnerie et Politique a un goût d’Aloes, après les recommandations du médiatique A. B de se dévoiler chercher l’erreur s’il y a danger ou pas ?, autre question il paraît que de nombreux FF sont impliqués politiquement au GODF qui ne fait pas de politique bien sûr. Mais si par hasard il y en avait quelques uns quelle a été leur action jusqu’a présent pour endiguer cette montée du FN, il se dit que certains en train de remplir des coffres chez les Hélvétes étaient trop occupés. Ce n’est d’ailleurs pas une spécialité Grand Orientale, ce genre de sucreries nous a été présentée en son temps ailleurs. Est ce que les FF se reconnaissent pour tels dans ces déclarations, qui ne sont, au demeurant que des lapalissades. Puisque certains veulent ouvertement mélanger la politique et la Maçonnerie, alors qu’ils agissent !
    JFG

    • 8
      Chicon
      26 octobre 2015 à 15:22 / Répondre

      La politique est l’heroïne de la franc-maçonnerie

    • 9
      Chicon
      26 octobre 2015 à 15:51 / Répondre

      Le melange entre politique et franc-maçonnerie est naturel pour le GODF et contre nature pour la GLDF. L’inter visite entre ces deux obédiences compliqué la compréhension de la franc maçonnerie pour les non maçons. Les francs maçons sont alors tous ranges dans le tiroir anti-cléricaux, athées, activistes de gauche.
      Si le GODF avait un discours nuancé et non pas polémiste, comme l’Eglise au sujet du FN, il y gagnerait en lisibilité et autorité.
      L’idéal pour nous francs maçons serait de moins parler et d’agir à bon escient, il y a encore du chemin.

  • 6
    Julien
    26 octobre 2015 à 12:20 / Répondre

    Comment ne pas être d’accord, pour une fois, avec cette prise de position pourtant politique de Daniel Keller.
    Je suis par principe contre le mélange des genres, maçonniques et politiques, même si une réflexion sur certains sujets ne peut pas être interdite aux frères dans leurs ateliers.
    Mais ici, sur ce sujet oh combien grave, ne rien dire, ne rien faire, serait laisser faire. Alors bravo Daniel. Ton courage t’honore et honore le Grand Orient.

  • 5
    Olivier Dubois
    26 octobre 2015 à 10:59 / Répondre

    J’approuve la réaction du GM du GO. Cependant, il conviendrait que les FF du GO se posent aussi quelques questions sur leur propre responsabilité dans le fait que la République est en danger. Si la République est en danger, c’est parce que depuis 30 ans les « politiques » ont démissionné dans la défense ferme de ses principes, gauche et droite confondues. Pour ce qui concerne la gauche et plus particulièrement le PS, ce n’est pas trahir un secret que de dire qu’un très grand nombre de FF du GO sont aussi, et même d’abord des « militants » du PS. Ceux-là ont suivi toutes les « dérives » de leur parti, en oubliant sans doute qu’ils étaient des francs-maçons, dont le rôle n’est pas d’être porteurs des messages d’un parti mais d’être des hommes engagés dans le seul souci d’améliorer l’homme et la société, sur la base des valeurs humanistes. Ceux-là confondent depuis trente ans « la » politique et LE politique. On a même vu un blogueur poser la question : comment être franc-maçon après le 7 Janvier ? J’avais envie de lui répondre : en remettant en cause le fonctionnement que l’on a eu soi-même qui était, justement, de se comporter en militant d’un parti plutôt qu’en franc-maçon, c’est-à-dire en CONFONDANT LES ROLES.
    Il est bien tard pour tirer, comme le fait Keller, le signal d’alarme, même si cela commence par cela. Pour lutter contre l’extrémisme, le conservatisme, et les anti-républicains, il faut que les francs-maçons sociétaux redeviennent d’abord des francs-maçons, réfléchissant sur l’avenir à moyen et long terme de nos sociétés, et non pas réagissant seulement à l’actualité. Oui, il faut réhabiliter le rôle « utopique » de la FM. Pas seulement en faisant des bouquins et des discours sur elle, mais en favorisant son éclosion dans les loges. Il faut remettre « L’imagination au pouvoir » comme le disaient les « enragés » de Mai 68.
    Si c’est possible, cela prendra des années et des années, pendant ce temps, le FN, qui est le pire ennemi des valeurs portées par la FM tout entière, a le temps de prospérer !

  • 4
    Mai 68
    26 octobre 2015 à 10:04 / Répondre

    Notre GM veut une maçonnerie de combat, mais où sont les troupes ? Un certain laxisme dans notre recrutement ( 1200 Loges au GO! ) me fait douter du niveau de motivation et d’engagement des Francs Maçons en général au vu notamment du nombre d’obédiences.
    Le GODF n’a pas le courage d’officialiser sa mixité ( pas un mot de changé dans son Règlement Général … ) et il veut aller au combat ( naturel et logique ) contre le FN …

  • 3
    Kitusai
    26 octobre 2015 à 09:51 / Répondre

    Au-delà d’un positionnement politique (au sens étroit), il s’agit de la défense de valeurs humaines contre leur négation. Est barbare celui qui nie l’humanité de l’autre. La négation d’humanités différentes est un des fondements de l’extrême droite. En ce sens Daniel Keller rappelle nos fondamentaux. Comme lorsque les Obédiences appellent à manifester contre ceux qui détruisent Charlie et les clients de la supérette Juive. Comment peut-on face à de telles atteintes extrémistes continuer à se voiler la face ? Comme si les extrémistes ne se servaient pas de la faiblesse de la démocratie pour parvenir au pouvoir afin de la détruire ? Comme si l’extrême droite française parvenue au pouvoir tolérerait les pratiques maçonniques, quand bien même auraient-elles regardé ailleurs pendant cette prise de pouvoir ? Comment peut-on à ce point ignorer l’histoire ? Faut-il rappeler que durant l’Occupation (avec un « O » majuscule Mme Le Pen !), la FM française était aussi moribonde que les valeurs démocratiques ? Sommes-nous amnésiques au point d’ignorer les racines pétainistes et fascistes de l’extrême droite française ?
    Qu’est-ce qui différencierait alors la FM d’une vague secte surannée enfermée dans un syncrétisme désuet et pour tout dire plutôt ridicule ?

  • 1
    gil
    26 octobre 2015 à 07:17 / Répondre

    Je serai de ceux qui seraient défavorables aux prises de position publiques sur des thèmes politiques de maçons, même de grands maîtres, même du G.O.
    A chacun son rôle: les partis politiques ont des attributions qui leur sont propres, les syndicats, les groupes de pression, et ainsi de suite.
    A titre personnel, je pense qu’il y a plus à perdre qu’à gagner dans ce mélange des genres; cela jette la confusion dans les esprits, brouille l’image de la FM dans une opinion publique déjà souvent hostile (au pire, certes) et contribue à la dénaturation de ladite FM, de ses origines, de sa philosophie et de sa vocation, bref de son originalité et de sa force dans la société.
    Toujours selon moi, si cette tendance généralisée au coming out de tous et de chacun venait à se répandre encore, bien dans la ligne de la transparence obligée, asservissante in fine de ces temps, les contreparties négatives ne tarderaient pas…
    C’est au nom de nos idéaux, de nos valeurs et encore une fois de notre différence que je suis hostile à ces prises de position médiatisées dans une arène déjà surencombrée et devenue inaudible…

    • 2
      GépluAdministrateur
      26 octobre 2015 à 08:32 / Répondre

      Voici effectivement l’expression de « l’autre » position. Merci de l’avoir formulée, Gil.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous