Le Point 220123

Dans « le Saint des saints de la franc-maçonnerie »

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 24 janvier 2023
Étiquettes : ,
  • 4
    ERGIEF
    25 janvier 2023 à 13h07 / Répondre

    1@BRUMAIRE. Je confirme et j’approuve. Durant plusieurs décennies de carrière professionnelle j’ai participé au 5 de la rue Cadet à des réunions de travail au siège social de l’association d’assurés, partenaire du Groupe qui m’employait. Par les baies vitrées je voyais cette façade incongrue et je m’étonnais du choix de cette architecture par nos Frères du GODF. Cette mauvaise impression se renforçait si l’on avait l’occasion de se promener dans la rue entre les boutiques et restaurants caractéristiques d’un petit quartier parisien typique. Cette facade est représentative de l’architecture « prétentieuse » des années 70 que dénonçait à juste titre Riicardo Bofill. Quand on confond modernisme et modernité…!

  • 3
    BRIANCON 81
    24 janvier 2023 à 16h53 / Répondre

    Mais il est bien dommage que ce Musée National, et fort intéressant au demeurant, soit fermé pendant les vacances de fin d’année, où moment où tous les autres musée de Paris sont pris d’assaut, avec des queues interminables.
    Comment se fait il que ce magnifique Musée, parfait vecteur de communication sur La Franc-Maçonnerie en général, soit clos durant cette période ???
    Qui peux prendre de pareilles décisions ?
    Le conseil de l’ordre ?
    Où bien une administration, telle la curie romaine, restant arc boutée sur ses habitudes et situations de rentes ?

  • 2
    Jean van Win
    24 janvier 2023 à 15h27 / Répondre

    Je me souviens d’avoir assisté vers 1969-1970, à la démolition partielle de l’ancien Hôtel Murat au 16 rue Cadet. C’était un chantier important et l’ancien bâtiment ne manquait pas de charme. On ne peut hélas en dire autant du volet de supermarché actuel. Nul n’est prophète en son pays. Il doit exister des photos de l’Hôtel Murat ; il serait intéressant de les revoir. Pierre Mollier doit avoir cela dans ses archives !

  • 1
    Brumaire
    24 janvier 2023 à 9h16 / Répondre

    Vu de l’extérieur, on ne peut pas dire que le « saint des saints » soit une réussite architecturale. On cherche vainement « l’équerre » de MM Marty dans, ou sur la façade… une équerre courbe ?
    Ce bâtiment est à l’image des constructions des années 70, démodé dès ses débuts.
    Ce qui est beau traverse les modes et le temps, on ne peut pas en dire autant du 16, rue Cadet.
    Du moins, c’est mon avis.
    Dedans, dans le hall d’entrée, est-ce exprès que les « sièges » sont en granit bouchardé, donc parfaitement inconfortables ?
    Je n’ai pas revu le temple Groussier depuis l’incendie, j’espère que sa reconstruction n’a pas été un massacre.

    • 5
      Anubis Rê
      25 janvier 2023 à 19h30 / Répondre

      Moui …………………………
      En revanche ce qui est certain, c’est que ce bâtiment, hormis aux yeux peut-être, n’a pas fait autant de mal que le saint des saints de la baudruche YHVH.
      Massacre(s) dis-tu ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous