De midi à Minuit, quelques poèmes de fraternité, 6

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 7 juin 2020
  • 2
    Bousquet
    11 juin 2020 à 10:27 / Répondre

    Bonjour,
    Par ailleurs, sur cette toile géante, je signais une forme de pétition (et celà ne m’est pas habituel du tout, mais le motif et le personnage m’oblige à tenir un propos sur certaines personnalités, certaines autres composant notre belle société . Pour combien de temps ? Nul ne le sait.

    Donc ? Ci-joint, à mon tour de rendre un hommage appuyé à Celles qui sont nos Compagnes :

    «  » » mystify

    10:05 (il y a 15 minutes)

    À Change.org
    Bonjour, Bien-sûr, j’ai signée cette pétition sur l’attitude et les propos de monsieur Zemmour.
    Par ailleurs, je ne veux savoir ce que sont Twitter, Facebook ou autre WhatsApp. Mon glaive est un bon vieux Waterman et un autre encore plus vieux Parker.
    En effet, la sur-dimension des informations réelles ou tronquées, voire fausses (vous remarquerez que je ne parle pas de « fake-news », la langue française n’a nullement besoin de ces substrats de communication qui montrent « qu »on est blé-ca » comme disent les d’jeun’s….. ).
    Par ailleurs, notre presse locale, nationale, informatisée ou papier s’empresse de relayer les exactions de tels personnages nauséeux. Et ? Il règne un silence d’or – dans leurs colonnes – d’actions ou autres émotions propres à se nourrir de l’attitude de gens vertueux. De celà ? Il n’en est jamais question. Pourtant, le regard de l’homme – ou plus notamment des Femmes (auxquelles j’ai toujours attribuée une majuscule depuis mes voyages à travers le monde). Le jour où un homme aura la capacité de travailler, faire les courses, les devoirs, les culs à torcher, la cuisine, la lessive, les lits, la vaisselle, la ranger pour – enfin prendre une minute à Elle, ce jour-là n’est pas prêt d’avoir son aurore.
    Si elle survient, elle sera plus colorée, plus brillante qu’un meilleur soleil ou aurore boréale.
    Laissons ces gens qui font honte à l’espèce humainesur le bord des écrans. Parlons plutôt de ces gens -souvent insignifiants (comme si celà pouvait exister) qui, au jour le jour façonnent notre société. Elle n’en sera que plus belle et harmonisée. En se respectant les uns-les autres. «  » »

    L’outil est à la main,
    Ce que la plume est à l’esprit.
    L’un, comme l’autre, façonnent notre univers. JMB.

  • 1
    Anwen
    7 juin 2020 à 12:16 / Répondre

    Hommage aux Mamans
    Dans la Rome antique, Mater Matula était la Déesse de l’aurore et des naissances.
    Sa fête s’appelait « la fête des Mères », Matralia. Nous trouvons aussi la Déesse Acca Larentia, « réceptacle des semences », dont le nom devient générique dans les « Lares », qui sont les bons Esprits, protecteurs des champs et des moissons.
    Ces Lares représentaient l’Esprit providentiel de la Femme, veillant sur la demeure et pourvoyant à tous les besoins de l’existence.
    Aussi, dans tous les hommes, à moins qu’ils ne soient des monstres, le souvenir maternel a laissé dans l’Âme une impression profonde faite de respect et de tendresse sacrée.
    (…)
    Enfin nous arrivâmes et je revis ma Mère ! Tous les sentiments qui m’agitaient s’évanouirent pour faire place à un seul. Je ne ferai point à mes lecteurs l’injure de le leur peindre ; car en peut-il être un seul qui ne l’ait pas ressenti ? Peut-être on me dira, sans se donner le temps de réfléchir, que l’enfant assez infortuné pour perdre sa mère au moment de sa naissance, ou peu de temps après, doit avoir ignoré ce sentiment. A cela, je réponds que cet enfant l’aura porté sur sa nourrice ; et que, parvenu à un âge de raison, le nom seul de « mère » a suffi pour le faire naître dans son cœur, en le rendant plus vif par la privation même de son objet.
    Bonne fête à toutes les Mamans.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous