Déclaration conjointe des Grands Maîtres de Washington

Publié par Géplu
Dans Divers

C’est par le site américain Freemasons for Dummies de Christopher Hodapp que l’on apprend que les deux Grandes Loges de Washington D.C., la blanche et la noire, ont signé le 2 juin une déclaration commune condamnant le meurtre de Georges Floyd. 
Outre l’événement que revêt cette signature conjointe, il est à remarquer que cette déclaration d’ordre éminemment politique est une incursion inhabituelle pour des Grandes Loges « régulières » dans la vie de la Cité, se rapprochant ainsi, ce qui semble nouveau, du comportement des obédiences « libérales ». D’autant que l’initiative des Loges de Washington a été reprise par celles du Missouri, de New York, de Caroline du Nord, de l’Oklahoma et de l’Illinois. 

Ci-dessous le texte de la déclaration :

Déclaration conjointe des Grands Maîtres de Washington DC,
le 2 juin 2020

Notre ville de Washington DC souffre. Sur la base du dévouement de tous les maçons du monde entier aux idéaux de l’amour fraternel maçonnique et de la fraternité, nous pensons que notre travail offre un exemple audacieux de la façon dont les hommes de différentes races peuvent s’aimer et se respecter les uns les autres.

Les francs-maçons ne pensent pas tous de la même façon. Nous sommes issus de races différentes, d’horizons politiques et sociaux différents et de nombreux pays différents. Nous agissons et votons tous en tant qu’individus et selon nos consciences respectives. Mais sur un principe, nous sommes unis. Les francs-maçons s’acceptent et se respectent indépendamment de leurs différences, et la fraternité que nous partageons est uniquement fondée sur la personnalité de chacun.

Nos anciens règlements, transmis à travers les âges, comprennent deux vérités importantes :

  • L’existence de Dieu en tant que Grand Architecte de l’Univers, et l’existence d’un esprit immortel qui est son don à chaque personne.
  • Tous les maçons sont égaux. Ils sont les enfants d’un même Père, et nous voyageons tous vers ce lieu prédestiné où seule la vertu authentique mérite le respect, plutôt que la richesse ou le statut.

Les dirigeants signataires de cette déclaration affirment ces croyances. La triste histoire de l’esclavage et de la ségrégation dans notre pays avait éloigné nos deux Grandes Loges de Washington, D.C. pendant trop d’années. Mais nous avons depuis dépassé ces divisions et forgé entre nous les liens de fraternité qui nous unissent en tant que francs-maçons. La franc-maçonnerie est forte et dynamique à Washington DC, et nous avons un rôle à jouer dans la guérison dont notre ville a besoin.

Chaque frère prendra sa propre décision sur la façon de pleurer la mort de George Floyd et de demander justice. Mais les francs-maçons ne succomberont pas à la haine aveugle des tensions raciales, ni ne contribueront à enflammer ces passions destructrices. Nous sommes unis en tant que Fraternité sacrée. Nous demandons humblement l’aide et la bénédiction de Dieu Tout-Puissant sur notre ville et notre nation et demandons sa protection de nos proches. Enfin, nous demandons à tous les francs-maçons de redoubler d’efforts pour guérir les divisions qui déchirent notre société, et nous attendons avec impatience le moment où nous pourrons nous retrouver.

mardi 23 juin 2020
  • 23
    Alex
    25 juin 2020 à 01:59 / Répondre

    Maçon aux US (mais de nationalité française) je dois dire que la situation est tendue au sein des loges. Cette déclaration est historique et nécessaire mais nous devons aussi faire en sorte que les frères conservateurs et libéraux ne s’entre-tuent pas. Ici le fossé entre les idéologies est profond et la maçonnerie, selon nos lois, se doit d’être au dessus de la mêlée. Nous jurons de respecter la loi du pays et le policier meurtrier n’a pas respecté la loi, donc nous condamnons. La maçonnerie US condamne le racisme, accepte toutes les couleurs de peaux, religions et orientations sexuelles (du moins dans ma GL du Michigan) et oeuvre au rapprochement entre les citoyens.

  • 16
    pierre noel
    23 juin 2020 à 19:02 / Répondre

    Il est dommage après autant d’années qu’il faille répéter que dans tous les états américains (sauf ceux autrefois appartenant à la Confédération), les GL Prince Hall sont reconnues par les GL « blanches ». Le mouvement a commencé au début des années 1990 quand la GLUA a reconnu la GL PH du Massachussetts.

    Ce qui suit est tiré du site de Paul Bessel, incomparable dans sa précision.

    The 41 (out of a total of 51 — 80%) U.S. Grand Lodges listed below have adopted resolutions that say « Prince Hall Masonry is regular. » Almost all of them (probably at least 39 of the 41) have adopted « full recognition, » in the same sense they recognize any other Grand Lodge, some have granted recognition to the extent of permitting intervisitation but not dual memberships (this is almost always requested by the Prince Hall Grand Lodges involved.
    It should also be noted that several « predominately white » U.S. Grand Lodges have adopted « blanket » recognition resolutions, saying they automatically recognize every Prince Hall Grand Lodge that has or will be recognized by any of the other « mainstream » (predominately white) U.S. Grand Lodges. See http://bessel.org/masrec/phablanket.htm
    There are 42 states (plus Washington DC) in the U.S. that have Prince Hall Grand Lodges (the other 10 states may have Prince Hall lodges, but they are chartered by a Prince Hall Grand Lodge of another state). Of these 41 U.S. states that have Prince Hall Grand Lodges, 30 (73%)have been recognized by the « predominately white » Grand Lodge in that state. These are:
    Alaska
    Arizona
    California
    Colorado
    Connecticut
    District of Columbia (Washington DC)
    Hawaii
    Illinois
    Indiana
    Iowa
    Kansas
    Kentucky
    Maryland
    Massachusetts
    Michigan
    Minnesota
    Missouri
    Nebraska
    Nevada
    New Jersey
    New Mexico
    New York
    North Carolina
    Ohio
    Oklahoma
    Oregon
    Pennsylvania
    Rhode Island
    Texas
    Virginia
    Washington
    Wisconsin

    • 19
      pierre noel
      24 juin 2020 à 12:47 / Répondre

      Je traduis pour ceux qui en auraient besoin : 41 grandes Loges ‘blanches » américaines (il y en a 51, une par état + Washington DC) reconnaissent les GL Prince Hall ‘noires » (il y en a 43).
      Les 10 GL qui ne reconnaissent pas encore PH, sont toutes d’états « sudistes » qui ont participé à la Confédération (suffit de regarder une carte des EU pour s’en rendre compte).
      Le mouvement, irréversible, a commencé quand la GLUA (oui ! l’ignoble GLUA !) a reconnu la GL PH du Massachussetts au début des années 1990 (il y a déjà trente ans !).
      Petit à petit, les GL « sudistes » y viennent. Voyez la Virginie, le Texas et plus récemment la Floride.
      Les GL européennes « continentales » n’ont jamais rien fait pour accélérer le mouvement.
      La GL Unie d’Angleterre et la Grande Loge d’Ecosse (l’Irlande je ne sais pas) ont depuis toujours des FF d’origine et de « race » diverse, ainsi que des loges « noires » ou « jaunes » en Afrique, dans les Caraïbes ou en Asie.

  • 9
    BERNARD DUBLANCHE
    23 juin 2020 à 12:06 / Répondre

    Dictionnaire LEXIS 1975:
    RACE
    1. [1498] Ensemble des ascendants et des descendants d’une famille, d’un peuple; ex: « Race de David ».
    2. [v..1680]: Groupe d’individus se distinguant des autres par un ensemble de caractères biologiques, psychologiques ou sociaux qui se transmettent pa hérédité.
    ex ».La foule des mendiants de toutes races descendait l’escalier. » (Butor) / « Cela soulevait toutes sortes de questions, le jazz, les races inférieures »(Aragon) […].
    4.Catégorie de personnes qui ont le même comportement, les mêmes goûts, les mêmes inclinations.
    ex: « La race des exploiteurs est une race maudite. Quelle sale race que la race des usuriers. »

    Oxford Advanced Learner’ dictionary (2000)
    RACE 4; One of the main groups that humans can be divided into accordind to their physical differences, for instance the colour of their skin
    ex. »The caucasian/ Mongolian race » – « People of mixed race » -« This custom is found in people of all races throughout the world » -« Legislation against discrimination on the grounds of race or sex. »
    5.A group of people who share the same language, history, culture, etc
    ex. »The Nordic race » – « He admired as a hard and determined race. »

    Faut-il tous les déboulonner?

    « Et la voix prononce que l’Europe nous a pendant des siècles gavés de mensonges et gonflés de pestilences, car il n’est point vrai que l’œuvre de l’homme est finie que nous n’avons rien à faire au monde que nous parasitons le monde qu’il suffit que nous nous mettions au pas du monde mais l’œuvre de l’homme vient seulement de commencer et il reste à l’homme à conquérir toute interdiction immobilisée aux coins de sa ferveur et aucune race ne possède le monopole de la beauté, de l’intelligence et de la force »
    Cahier d’un retour au pays natal, 1939 – Aimé Césaire
    « Les hommes de ma race viennent sur des bateaux sans ailes et sans yeux. »
    Lunes en papier. la tentation de l’occident. les conquérants. royaume-farfelu (édition 1970) – André Malraux
    « enfans de l’ignorance qui ont fait en tous tems le malheur des races humaines. »
    Sur les préjugés – Gracchus Babeuf
    « La naissance fait moins d’honneur qu’elle n’en ordonne, et vanter sa race, c’est louer le mérite d’autrui. »
    Avis d’une mère à son fils et à sa fille, anne-thérèse, marquise de lambert, éd. ganeau, 1728, p. 11 – avis d’une mère à son fils, 1726 – Anne-Thérèse de Marguenat de Courcelles
    « Lancez les fusées, les races à faces rusées sont usées. »
    « rrose selavy », robert desnos, litterature nouvelle serie, n ? 7, decembre 1922, p. 18 – rrose selavy, 1922 – Robert Desnos
    « Ma Négritude point n’est sommeil de la race mais soleil de l’âme, ma négritude vue et vie Ma Négritude est truelle à la main, est lance au poing Réécade. Il n’est question de boire, de manger l’instant qui passe Tant pis si je m’attendris sur les roses du Cap-Vert ! Ma tâche est d ‘éveiller mon peuple aux futurs flamboyants Ma joie de créer des images pour le nourrir, ô lumières rythmées de la Parole !. »
    Ma Négritude – Recueil : « L’Étudiant noir » – Léopold Sédar Senghor
    « Tu es de la race de ceux qui meurent jeunes à quatre-vingts ans. »
    Le soleil des eaux in trois coups sous les arbres – René Char
    « Nous sommes Juifs. Nous sommes une race que l’on a voulu anéantir. Nous avons vécu mille pogroms, des millions de ghettos, la Shoah. Nous sommes Juifs et tristes. Et la vie ne peut recommencer. L’histoire est décidément trop lourde. »
    Le ciel de bay city – Catherine Mavrikakis
    « Ils ont l’air de la même race et pourtant ils se détestent. »
    L’etranger – Albert Camus
    « Moins bien ils utilisent les choses, les êtres, les forces dont ils sont entourés, moins ils sont avancés en évolution mieux ils savent les adapter à leur usage, plus haut est le degré de civilisation auquel ils sont arrivés. La manière dont se manifestent les besoins et dont les hommes essayent de les satisfaire dépend de deux facteurs : la race et le milieu. »
    La propriete : origine et evolution these communiste (1895), paul lafargue,
    « Je suis issu d’une race qu’ont illustrée une imagination vigoureuse et des passions ardentes. Les hommes m’ont appelé fou ; mais la Science ne nous a pas encore appris si la folie est ou n’est pas le sublime de l’intelligence, — si presque tout ce qui est la gloire, si tout ce qui est la profondeur, ne vient pas d’une maladie de la pensée, d’un mode de l’esprit exalté aux dépens de l’intellect général. »
    Edgar Allan Poe – Histoires grotesques et sérieuses –
    « Les uns crient : Aime-moi ! . Les autres : Ne m’aime pas ! . Mais une certaine race, la pire et la plus malheureuse : Ne m’aime pas, et sois-moi fidèle !. »
    La Chute de Albert Camus –
    « On est d’un camp ou bien de l’autre. Il y a une frontière. Les lourds routiers ont beau jouer du guidon recourbé : c’est de la bicyclette. Les demi-course ont beau fourbir leurs garde-boue : c’est du vélo. Il vaut mieux ne pas feindre, et assumer sa race. On porte au fond de soi la perfection noire d’une bicyclette hollandaise, une écharpe flottant sur l’épaule. »
    La bicyclette et le vélo – Philippe Delerm
    « Les races pétrifiées dans le dogme ou démoralisées par le lucre, sont impropres à la conduite de la civilisation. »
    Les Misérables – Victor Hugo
    « De nos jours, l’individu est pour ainsi dire race éteinte. Ce que nous avons, c’est le drame du robot – l’homme de l’âge de la machine, qui fonctionne comme un rouage. »
    Le monde du sexe de Henry Miller –
    « La plupart des hommes qui comptent dans l’histoire ont des rejetons médiocres, ou pires que tels : ils semblent épuiser en eux les ressources d’une race. La tendresse du père est presque toujours en conflit avec les intérêts du chef. »
    Mémoires d’Hadrien – Marguerite Yourcenar
    « J’ai aimé avec passion cette terre où je suis né, j’y ai puisé tout ce que je suis, et je n’ai jamais séparé dans mon amitié aucun des hommes qui y vivent, de quelque race qu’ils soient. Bien que j’aie connu et partagé les misères qui ne lui manquent pas, elle est restée pour moi la terre du bonheur, de l’énergie et de la création. »
    Appel pour une trêve civile en Algérie,22 Janvier 1956 – Albert Camus
    « Ils étaient frères de race, mais d’une race plus vraie que toutes celles qu’inventent la haine et la petitesse de ceux qui cherchent plus bas que soi, afin de se sentir supérieurs. »
    Les enchanteurs – Romain Gary
    « La race tient à son pays comme le bras tient à l’épaule. L’en séparer, c’est arracher la chair et l’os. »
    Sylvius – Henri Bosco
    « Et il émit l’opinion que quiconque pourrait faire pousser deux épis de blé, ou deux brins d’herbe, à un endroit du sol où un seul croissait auparavant mériterait bien plus de l’humanité et rendrait un service plus éminent à son pays que la race tout entière des politiciens. »
    Les voyages de Gulliver – Jonathan Swift
    “Notre passé et notre avenir sont solidaires. Nous vivons dans notre race et notre race vit en nous.”
    Gérard de Nerval / Aurélia
    “Les grands hommes n’ont ni aïeuls ni ascendants ; ils composent seuls toute leur race.”
    Jean de La Bruyère
    “La race des gladiateurs n’est pas morte, tout artiste en est un. Il amuse le public avec ses agonies. ”
    Gustave Flaubert / Correspondance
    “Le concret, le palpable, est toujours plus accessible à la masse que l’abstrait; c’est pourquoi en politique, tout mot d’ordre exprimant un antagonisme et dirigé contre une classe, une race, une religion, trouvera toujours plus d’écho que la proclamation d’un idéal qui, lui, est moins commode à saisir.”
    Stefan Zwieg
    “Les droits doivent être identiques pour les hommes de différentes races, de différents peuples, ils doivent être pareils pour les deux sexes et pour les différentes religions.”
    Vaclav HavelDe Vaclav Havel / Méditations d’été
    “Un pays où on peut se moquer des politiques, des religions, des races et des sexualités est mieux armé qu’un autre contre l’extrême droite.”
    Nicolas Bedos
    « Autant que de David la race est respectée,
    Autant de Jézabel la fille est détestée. »
    Jean RacineAthalie (1691), I, 2, Joad de Jean Racine

  • 6
    ERGIEF
    23 juin 2020 à 11:55 / Répondre

    Tout d’abord félicitons sans réserves les auteurs de ce communiqué et, comme le précisent certains commentateurs, gardons nous d’en analyser chaque terme par le petit bout de la lorgnette. D’autre part il serait bien qu’en franc maconnerie nous nous plaçions au dessus de ce débat ridicule autour du mot « race » et regardions la verite en face. Il y a quelques années, alors que j’étais encore membre de cette obédience, j’avais trouvé stupide que la GLDF ait retiré ce terme de ses règlements généraux pour les aligner sur le vocabulaire politiquement correct qui sévit aujourd’hui. Je persiste aujourd’hui à penser que cette attitude relève de la tartufferie. Quand je détaille les résultats de mes analyses médicales je lis que j’appartiens au type caucasien et que je réponds donc à tel ou tel standard. Quand je consulte un dictionnaire je constate que j’appartiens au règne animal et que je suis un mammifère de la famille hominidé. Toujours dans le même dictionnaire il m’est précisé que la race, l’espèce, la sous espèce, la variété, le type etc. sont pratiquement synonymes… Parmi les mammifères il y a le chien dont il existe plusieurs races. Ça nous avons le droit de le dire ou de l’écrire. Mais de l’homme, qui confirme jour après jour que les autres espèces animales dont il fait partie, sont dotées de niveaux de conscience élevés qu’il a trop longtemps sous-estimés par ignorance, toute classification a caractère ethnique serait indigne de sa condition supérieure? C’est en fait cet anthropocentrisme vaniteux qui est indigne de l’homme.
    La vérité c’est que j’ai des frères humains de race noire et que je les aime comme mes frères humains de race blanche, ni plus ni moins. Eux et moi sommes différents mais égaux et complémentaires, comme les carreaux du pavé mosaïque, malgré nos couleurs de peaux .

    • 12
      Hips
      23 juin 2020 à 14:45 / Répondre

      Ce sont des termes utilisés en épistémologie:une invention des outils de classification subjectifs mais en aucun cas une réalité biologique.

      • 14
        ERGIEF
        23 juin 2020 à 18:05 / Répondre

        @ HIPS 12 Ce sont des termes utilisés depuis toujours en anthropologie, en zoologie et en botanique. Ils correspondent à des caractéristiques génétiques précises. Le nier relève du révisionnisme scientifique uniquement par volonté d’effacer les différences. Or la différence est une chance et pas une tare discriminatoire, comme voudrait nous le faire croire la culture du politiquement correct. Tout véritable maçon sait cela…

      • 18
        ASTERIX
        24 juin 2020 à 12:00 / Répondre

        Tu as raison Hips, mais manifestement l’ignorance de la biologie entraîne ipso facto des classifications qui finissent toujours par entraîner des comparaisons générales et simplistes et parfois morbides.
        Le fait même, par des maçons, d’accepter au XXIème siècle le mot race, alors que la biologie indique que seule la race humaine existe, est la porte ouverte à la reconnaissance de la platitude terrestre et au soleil qui tourne autour de la terre.
        Bref, on n’est pas sorti de l’auberge, avec de tels commentaires. Ce qui est le inquiétant c’est des maçons, hommes éclairés par éthique, en arrivent à justifier l’injustifiable tout en tentant d’appuyer leurs démonstrations sur des textes et des connaissances d’un autre temps.
        La lutte contre l’ignorance reste d’actualité.

        • 20
          ERGIEF
          24 juin 2020 à 13:30 / Répondre

          @12 / 18- Hips/Asterix. Parlons donc de la lutte contre l’ignorance ..
          1- Qualifier l’anthropologie, la zoologie et la botanique ainsi que l’épistémologie de « sciences d’un autre temps » relève en effet de l’ignorance crasse… ou de la mauvaise foi.
          2 – Il n’y a pas de race humaine mais une espèce humaine, l’une parmi tant d’autres espèces animales.
          3 – mon chien appartient à l’espèce canine et il est de race chihuahua.
          3 – Chez l’homme il existe des typologies caucasienne, asiatique, negroïde etc.(consulter les dictionnaires spécialisés avant de hurler au loup!) correspondant à des classifications parfaitement scientifiques et modernes et à des critères précis et visibles.
          Un jour sans doute serons nous tellement métissés que ces classifications n’auront plus de sens apparent mais dans les gènes et au travers des tests ADN personne ne pourra échapper à ses origines ethniques.
          En attendant vouloir imposer un métissage artificiel, reposant sur l’interdiction de « dire » ou de « penser » pour des raisons philosophiques, au mépris de la réalité apparente relève en effet de l’ignorance.
          Quand à amalgamer le fait de prononcer le mot race avec la théorie créationniste et celle de la terre plate, il faut vraiment être intellectuellement malhonnête pour se laisser aller à ce raccourci.
          Ces propos stigmatisants, qui pourraient se comprendre dans la bouche d’individus médiocres et incultes, sont indignes de vrais maçons.

          • 21
            yasfaloth
            24 juin 2020 à 14:59 / Répondre

            Quelle magnifique tempête dans un verre d’eau !
            .
            Dans la langue française le mot « race » appliqué à l’homme est aujourd’hui clairement connoté négativement, et la science a prouvé que l’espèce humaine était bien plus homogène qu’on ne le pensait.
            .
            Mais dans la langue anglaise ce mot est commun, et désigne la typologie dont parle Ergieff, c’est dans ce contexte qu’il faut comprendre son emploi !
            .
            Voilà par exemple la définition de l’Oxford Dictionary :
            .
            « one of the main groups that humans can be divided into according to their physical differences, for example the colour of their skin;
            .
            Il faut parfois savoir s’extraire de son aire culturelle (et émotionnelle) pour pouvoir comprendre les autres…

            • 22
              ERGIEF
              24 juin 2020 à 16:50 /

              Two wrong don’t make a right brother.

  • 4
    Gérard NOET
    23 juin 2020 à 10:47 / Répondre

    @boaz
    Certes, et les billets de banque américains portent la phrase « in God we trust », personne n est choqué de lire que Dieu est banquier.
    D autres américains croient au créationnisme, croient que la terre est plate. Le président de l association de la terre plate s est tué dans la fusée qu il avait bricolée pour vérifier cette ânerie.
    Non, les races dans l espèce humaine n existent pas. L homosapiens descend d un ancêtre commun apparu sur le.continent africain et nos frères qui ont conservé leur couleur de peau ne différent des autres groupes humains que par leurs histoires, cultures et coutumes. Avec la mondialisation, ces traits génétiques et historiques s’estompent sauf que la stupidité reste bien répandue.

    • 10
      Christoohe
      23 juin 2020 à 12:38 / Répondre

      D’après ce que j’ai compris, les noirs africains sont des sapiens sapiens. Tout ce qui est sorti en son temps de la corne africaine a hybridé avec Neanderthal.
      Une idée est à la fois stupide et réjouissante: ce sont les supremacistes blancs les batards😁

  • 3
    Boaz
    23 juin 2020 à 10:22 / Répondre

    @Asterix – le mot « race » dans les pays francophones ne recouvre pas les memes notions que dans les pays anglo-saxons. Au Royaume-Uni, on utilise beaucoup ce terme, y compris dans le monde du travail sans que cela n’offusque personne. On peut presque le considerer comme un « faux ami » lorsqu’il est traduit depuis la langue anglaise.

    • 7
      pierre noel
      23 juin 2020 à 12:01 / Répondre

      Boaz en anglais n’a pas le sens qu’on lui donne en français. Il n’a pas nécessairement de signification biologique, mais d’un ensemble de faits sociaux, sinon culturels.
      « A race is a grouping of humans based on shared physical or social qualities into categories generally viewed as distinct by society. By the 17th century the term began to refer to physical (phenotypical) traits, a conception long overdue ! Modern scholarship regards race as a social construct, an identity which is assigned based on rules made by society. While partially based on physical similarities within groups, race does not have an inherent physical or biological meaning »
      Un ensemble de règles établies par la société !

      • 8
        pierre noel
        23 juin 2020 à 12:04 / Répondre

        ERREUR !! je voulais écrire en réponse à Boaz.
        « Race » en anglais n’a pas le sens qu’on lui donne en français. Il n’a pas nécessairement de signification biologique, mais celle d’un ensemble de faits sociaux, sinon culturels.
        « A race is a grouping of humans based on shared physical or social qualities into categories generally viewed as distinct by society. By the 17th century the term began to refer to physical (phenotypical) traits, a conception long overdue ! Modern scholarship regards race as a social construct, an identity which is assigned based on rules made by society. While partially based on physical similarities within groups, race does not have an inherent physical or biological meaning »
        Un ensemble de règles établies par la société !

        • 11
          Boaz
          23 juin 2020 à 14:27 / Répondre

          @Pierre Noel: Absolument d’accord avec toi mon TCF. Par ailleurs c’est une terminologie utilisee mondialement lorsau’il s’agit de recherche clinique par exemple. On trouvera systematiquement un tableau resumant les caracteristiques des patients inclus, y compris le terme de « race » [an anglais dans le texte].
          Il n’est pas inedit qu’un mot anglais ne recouvre pas la meme definition qu’en francais. Et je suis, bien entendu, 100% d’accord avec l’idee qu’il n’existe qu’une seule race [en francais ici], la race humaine. Il n’y a aucun debat ici.

  • 1
    Astérix
    23 juin 2020 à 06:52 / Répondre

    Je relève:
    « nous attendons avec impatience le moment où nous pourrons nous retrouver ». Question : qu’est ce qu’ils attendent?
    « Les francs-maçons ne pensent pas tous de la même façon. Nous sommes issus de races différentes », Je croyais qu’il n’y avait qu’une seule race, la race humaine et que tout le reste était lié à une pigmentation de la peau et à une influence culturelle?

    • 2
      DURRUTI
      23 juin 2020 à 08:58 / Répondre

      Pour ce qui nous concerne, nous humains, il n’y a pas plusieurs races mais une seule espèce : l’ espèce humaine.

    • 5
      Fabrice BOMPARD
      23 juin 2020 à 11:00 / Répondre

      Ce qu’ils attendent ? Un pays apaisé dirigé par une autre personne que le pervers narcissique dangereux actuellement à l’oeuvre.
      Ces Grandes Loges auraient pu relever que les francs-maçons sont issus de communautés différentes mais on y aurait vu du communautarisme.
      C’est la raison pour laquelle il est toujours hasardeux d’analyser ce qui se dit et se fait aux Etats-Unis d’Amérique avec notre regard franco-français. Et ça vaut aussi d’ailleurs pour les américains lorsqu’ils considèrent notre pays avec leur grille de lecture.
      La prise de position de ces deux Grandes Loges est courageuse et en dit long sur le climat délétère actuel outre Atlantique. En même temps, il s’agit des maçons de Washington DC (forcément associé à l’Etat fédéral si souvent honni par les ultraconservateurs). Plus intéressant en revanche est l’alignement des Grandes Loges du Missouri et de l’Oklahoma sur cette déclaration. On verra si les autres Grandes Loges suivront. Si tel est le cas, ce sera, si je ne fais pas erreur, un fait inédit dans l’histoire maçonnique américaine.

      • 13
        Brumaire
        23 juin 2020 à 15:59 / Répondre

        Du courage, dites-vous! Moi, je n’y vois que de l’opportunisme, et la mise en application du minimum maçonnique.
        Le courage serait de fondre ces deux obédiences en une seule, sans référence à une couleur quelconque de leurs membres.

        • 15
          Fabrice BOMPARD
          23 juin 2020 à 18:07 / Répondre

          Oui je trouve le communiqué courageux car, précisément, il n’est pas dans les habitudes des Grandes Loges américaines, Prince Hall compris, de s’immiscer dans le débat public profane. Ceci dit, je n’oublie pas non plus que la Grande Loge de Washington DC appartient – comment dire ? – au « courant progressiste », comme celles de New-York, de Californie ou de l’Oregon. D’autres sont beaucoup plus conservatrices comme par exemple la Grande Loge du Tennessee, de Géorgie ou Virginie Occidentale.

          Ma connaissance de la maçonnerie américaine est essentiellement livresque. Il y manque certes les fruits de l’expérience. Je pense cependant qu’il faut éviter de juger de façon trop abrupte ce que l’on ne connaît que d’un œil extérieur. Le communiqué commun, dont Hiram.be, s’est fait l’écho, témoigne d’un’ évolution et concrétise ce que le frère William H . Upton, ancien grand maître de la Grande Loge de l’Etat de Washington (à ne pas confondre avec Washington DC), avait espéré dès la fin du XIXe siècle : un rapprochement des frères quelle que soit leur couleur de peau. Depuis une bonne quinzaine d’années, il y a de plus en plus de contacts et de rapprochements entre les Grandes Loges « mainstream » et les Grandes Loges de Prince Hall. C’est par exemple le cas au Texas et en d’autres Etats. Il faut saluer ces évolutions sans être rabat-joie. La reconnaissance mutuelle est de plus en plus la règle alors que les frères américains sont pourtant traditionnellement attachés au landmark suivant : « Une Grande Loge par Etat ». On en n’est pas au stade des fusions. D’ailleurs Prince Hall n’est pas demandeur. On n’est dans la reconnaissance mutuelle dans le respect des spécificités. C’est déjà quelque chose. Je crois qu’en France, avec notre centaine d’obédiences, nous sommes mal placés pour donner des leçons d’unité.

          Il faut enfin avoir conscience de la géographie. Les Etats-Unis d’Amérique, on l’oublie trop souvent, représentent en superficie 17 fois la France. Ils comptent 320 millions d’habitants, dont 1,3 millions de francs-maçons. Il n’est pas sûr que les frères d’Europe aient toujours ces données en tête lorsqu’ils critiquent volontiers la franc-maçonnerie des Etats-Unis. La réalité est que si l’Ordre maçonnique aux Etats-Unis est globalement uni sur un plan doctrinal, tous les frères américains ne partagent pas pour autant les mêmes opinions politiques, religieuses et morales. Chaque frère a sa propre conception de la vie en société et demeure libre de penser et d’agir comme il l’entend.

          C’est aussi cette diversité qui est rappelée dans le communiqué commun face à ceux qui veulent uniformiser la société américaine.

          • 17
            Edmond
            23 juin 2020 à 19:56 / Répondre

            à Fabrice Bompard : « Je crois qu’en France, avec notre centaine d’obédiences, nous sommes mal placés pour donner des leçons d’unité ».
            Je crois que ton compte « d’une centaine » n’est pas bon. Soit on ne compte que ce qui a les vraies caractéristiques d’une obédience sérieuse et alors il y a 8 « grandes » obédiences en France (GODF, GLDF, GLNF, DH, GLAMF, GLFF, GLMF, GLTSO) et une dizaine de plus petites, soit tu comptes tout ce qui se prétend obédience et alors avec 100 tu es bien en dessous de la réalité… 🙁

        • 24
          Patrox
          25 juin 2020 à 11:36 / Répondre

          13 Brumaire

          100% d’accord avec toi. Le maintien des GL séparées c’est du ségrégationnisme pur jus, et c’est incroyable et inacceptable 150 ans après la guerre de sécession.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif