Dinanderies Maçonniques

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 18 novembre 2011
Étiquettes : , ,
  • 13
    Jiri Pragman
    20 novembre 2011 à 17h19 / Répondre

    Extrait de l’ouvrage édité par Les Vrais Amis de l’Union et du Progrès à l’occasion de son anniversaire: La candidature d’Adolphe Sax est présentée le 12 octobre 1842, et le scrutin favorable intervient le 12 novembre. Le départ de ce musicien pour Paris empêcha sa réception.

  • 12
    Raphael Imbert
    20 novembre 2011 à 12h29 / Répondre

    Cher Jiri,
    Tenez moi au courant si vous avez des informations venants des premiers intéressés, qui infirmeraient ou confirmeraient cette appartenance. En tant que saxophoniste et chercheur, j’y suis évidemment sensible!
    Amicalement

  • 11
    Jiri Pragman
    19 novembre 2011 à 18h13 / Répondre

    Je vais donc poser la question aux Vrais Amis de l’Union et du Progrès.

  • 10
    Raphael Imbert
    19 novembre 2011 à 16h38 / Répondre

    L’appartenance d’Adolphe Sax à la franc-maçonnerie est une question piège. Aucuns de ses biographes n’en fait mention, mais il semble qu’une demande d’initiation a été retrouvée dans les archives de la loge « Les Vrais amis de l’Union ». Sax est donc considéré comme franc-maçon d’office par les uns, ou comme un bel exemple de faux francs-maçons célèbres par les autres. Comme souvent, c’est le site de la Grande Loge de Colombie Britannique et Yukon qui donne les plus de références : http://freemasonry.bcy.ca/biography/wannabe/sax_a.html

  • 9
    Jiri Pragman
    19 novembre 2011 à 8h21 / Répondre

    Moi, je reste sur ma faim. Quel est le parcours maçonnique de Sax ?

  • 8
    Kalilooela
    19 novembre 2011 à 8h16 / Répondre

    Eh ben voilà, suffit de demander, merci pour les renseignements 🙂

    Et bonne journée à tous

  • 7
    pab
    19 novembre 2011 à 0h40 / Répondre

    Adolphe Sax était-il franc-maçon ? Yes!

  • 6
    Bandit
    18 novembre 2011 à 17h08 / Répondre

    Bien que se soit un bois, la réalisation du sax utilise la technique de la dinanderie,

  • 5
    Quén affère à Lidje !
    18 novembre 2011 à 14h31 / Répondre

    Oups, cher Monsieur LabroUche, je suis confus, je vous ai rectifié d’un U. Le gadl’U m’en voudra-t-il ? 😉

  • 4
    Labrouche Guy
    18 novembre 2011 à 12h29 / Répondre

    Ah ah ah ! Sitôt dit, sitôt fait ! Voilà du bel ouvrage ! Merci à nouveau à Jiri , (…), Guy L.

  • 3
    Labrouche Guy
    18 novembre 2011 à 12h04 / Répondre

    Toutes mes excuses pour l’omission de la ville belge de Dinant, d’où vient le terme référence de Dinanderie… c’est vrai. C’est le Frère photographe J.L. Adde de Paris, qui a réalisé ce site et qui l’a mis sur le net. Mais comme la loi des vases communicants existe toujours, je vois que mon nom a été tronqué de la lettre u, … une omission en vaut donc une autre. Cela dit pour sourire, bien sûr. Merci à Jiri Pragman de continuer la diffusion de l’info me concernant et bonjour à vous tous en Belgique !

  • 2
    Quén affère à Lidje !
    18 novembre 2011 à 10h56 / Répondre

    Je viens d’aller visiter ce site.
    Il y a de bien belles choses, tant sur le plan technique qu’esthétique.
    J’ai donc pris contact avec Monsieur Labroche.
    Merci, cher Jiri.

  • 1
    Kalilooela
    18 novembre 2011 à 6h17 / Répondre

    Dinant, ville natale d’Adolphe Sax, inventeur du saxophone et chère à mon cœur 🙂

    Au fait, le saxophone utilise-t-il la technique de la dinanderie ? Adolphe Sax était-il franc-maçon ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous