Divers aspects de la pensée contemporaine de José Gulino

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 7 août 2013
Étiquettes : , , ,
  • 39
    Frank Masson
    12 août 2013 à 14:56 / Répondre

    Flupke :
    « Une question me vient à l’esprit : l’initiation serait-elle l’apprentissage de la haine de l’autre ? »

    Bien sûr que non !!!

    Cependant il me semblerait plus utile qu’au lieu de nous chamailler pour savoir qui a la plus grosse, la plus régulière, la plus ancienne, la plus patentée ou la plus reconnue …

    Nous reconnaissions une fois pour toute qu’il existe sous la même appellation de « Franc Maçonnerie » deux types « d’activités » aussi historiquement légitimes l’une que l’autre mais totalement différentes dans leurs buts et leurs pratiques …

    A vouloir les confondre dans un déni de réalité, on ne fait qu’encourager cet « agacement » croissant de part et d’autre qui finit en amère caricature entre « les curés » d’un côté et  » à bas la calotte !  » de l’autre.

  • 38
    Flupke
    12 août 2013 à 11:06 / Répondre

    À Tous
    Dans une émission politique concernant le terrorisme inter-musulman, un intervenant expliquait que les extrémistes sunnites exigeraient des chiites (« ceux qui ont suivi Ali ») de renoncer à se considérer comme étant des musulmans.
    En effet pour ces sunnites ils n’en seraient pas … des musulmans.
    Chez les francs-maçons on peut observer des uns et des autres des comportements idéologiques analogues.
    Certes il s’agit du raisonnement cher aux francs-maçons, type de raisonnement fondement du symbolisme.
    Le « chiisme » en FM n’a pas pour origine Ali mais la renonciation à l’obligation en Belgique puis en France de travailler courbés sous le GADLU (un maître des arrières mondes, arrières mondes aux contours extrêmement flous et ambigus semble-t-il).
    L’époque du chiisme maçonnique serait donc 1876/77.
    La correspondance analogique ou symbolique en FM des sunnites seraient les spiritualistes comme ceux de la GLDF par exemple.
    Celle des chiites serait selon l’expression méprisante des précédents les « sociétaux » comme ceux du GODF par exemple.
    Une question me vient à l’esprit : l’initiation serait-elle l’apprentissage de la haine de l’autre ?

  • 37
    Yasfaloth
    12 août 2013 à 00:51 / Répondre

    @Gilles Morvan

    Oui, j’ai lu cet article hier soir et je partage aussi l’opinion de son auteur, rarement aussi véhément, il faut le souligner !

    Je n’avais pas relevé les « 52000 » membres cités pour « faire mieux » que les 51000 de la CMF. Devant le côté quand même incroyable de la supposée « manip », j’ai effectué quelques recherches et j’ai pu obtenir le complément au rapport d’activité du conseil de l’ordre du Godf en date du 30 Juin 2013.

    En page 12 il est fait mention de 51151 membres au 30 Juin 2013… sur ce point j’accorderai donc le bénéfice du doute à José Gulino, et serais moins sévère que JL Turbet. Pour le reste, on ne peut malheureusement qu’acquiescer, surtout qu’il rejoint, en les développants, les opinions exprimées par quelques uns (dont moi même) sur ce fil depuis son origine.

    Cordialement.

  • 36
    Gilles MORVAN
    11 août 2013 à 18:57 / Répondre

    Quel tohu bohu dans le « Landerneau de la FM »… Le futur ex-GM du GODF aura marqué sa sortie de la grande maîtrise dans un panache de fumée qui le caractérise et lui sied à merveille; voila transmises les consignes …mais seront-elles suivies par les sentinelles du GO, voir son successeur???
    Je partage pleinement le point de vue de Jean-Laurent Turbet sur le sujet et ne puis que vous conseiller fortement la lecture de son article sur son blog intitulé: « GODF : L’incroyable interview du Grand-Maître José Gulino sur France Culture. » http://www.jlturbet.net/article-godf-l-incroyable-interview-du-grand-maitre-jose-gulino-sur-france-culture-119460068.html

    En toute fraternité de coeur.

  • 35
    Frank Masson
    11 août 2013 à 14:21 / Répondre

    A l’heure actuelle, à l’entrée d’une tenue de la GLDF, tous les frères membres de la loge ou les visiteurs sont tenus de signer le livre de « présence » … nom, prénom, loge, orient, obédience … le frère secrétaire est là pour demander à ceux qui par inattention l’ont oublié, de bien vouloir le faire avant d’entrer.

    Dans notre conception d’une FM spirituelle et initiatique on « n’assiste » pas à une tenue, comme à un spectacle … mais comme tous les frères « présents », on participe « corps et âme » à la tenue et au déroulement de son rituel … rituel qui pour nous n’est pas une obsolète survivance folklorique du passé mais bien ce sans quoi il ne saurait être question d’envisager de nous réunir maçoniquement.

    Il n’est donc pas du tout anormal de pouvoir demander à nos frères visiteurs d’accepter en entrant dans la loge de participer à nos tenues selon nos critères de « régularité ».

    Ce n’est pas non plus « insultant » à leur égard que de les recevoir en leur faisant savoir ce qui pour nous est vraiment essentiel dans notre pratique et de leur demander un accord conscient de participation.

    Lorsque je visite des frères d’autres obédiences qui sont heureux de nous accueillir je me conforme à leurs « règles » … c’est me semble t il le b-a-ba du savoir vivre, du savoir être !

    S’il faut chanter des prières ( Emulation, RER ) je fredonne car je ne connais pas les paroles, s’il faut chanter la Marseillaise (GLNF si, si ! ) je la chante de bon cœur, si les agapes sont rituelles j’y participe avec joie, s’il faut mettre un noeud paps j’en ai un dans ma sacoche , si je visite au GO je sais que je peux entendre des « à bas la calotte !!! » ou voir des frères s’invectiver directement en face à face sur un désaccord « d’opinions » …

    Si cela ne me convient pas et bien je ne vais tout simplement pas les visiter … faudrait être un maçon maso! … et c’est pourquoi je ne suis jamais retourné en visite au GO. ( mais je sais bien qu’il existe des loges où je m’y sentirais à ma place ! )

  • 34
    Flupke
    11 août 2013 à 14:10 / Répondre

    à Yasfaloth

    Concernant le « torchon » terme un peu voire très provocateur de ma part attendons de le lire pour infirmer ou confirmer le terme. Mais au niveau de la base, c’est dire de l’écrasante majorité des visiteurs je n’en ai jamais entendu à ce point grossiers d’agresser leurs hôtes mais je vis en province où on se connait et où on partage quelques heures dans la fraternité. Ici ce type de comportement se serait très mal ressenti même par les Frères ou Soeurs du même « bord » présents !

    à propos de « Tradition » évoquée dans le dernier paragraphe
    La tradition est me semble constituer une photographie à un instant précis.
    Cet instant à peine le temps de la photo est passé et n’est plus.
    Cette notion « Tradition » permet un classement par rapport à la photo, il a après il y a aussi avant !
    Elle est utile à la compréhension intellectuelle comme tout critère de classement.
    Pour comparer ce concept est utile mais il est comme l’anatomopathologique elle est utile à la compréhension de la biologie mais elle n’est pas la biologie.
    La « Tradition » est chose morte, ce n’est pas la « Vie » qui se nourrit d’elle en la « digérant » et en en faisant autre chose de vivant.

  • 33
    Yasfaloth
    11 août 2013 à 13:11 / Répondre

    @Xavier S

    Accusations (graves) non étayées, insultes, contre insultes, procès d’intentions, affirmations péremptoires, décidément nous voyons désormais la panoplie complète de la désinformation se dresser contre la Cmf en général et la Gldf en particulier…

    C’est là le signe que nous devons sérieusement déranger un certain ordre établi, et j’y vois un vrai encouragement : nous sommes sur la bonne voie !

    Le plus « amusant » ce sont ces gens qui nous parlent à tout bout de champs de « régularité », alors que c’est un mot qui n’est quasiment pas employé chez nous, sauf pour dire que nous considérons notre façon de maçonner comme parfaitement « régulière », c’est à dire conforme à l’idée historique, et spirituelle que nous nous faisons de la FM, de ses rituels et de ses principes; et personne n’a de leçons à nous donner sur ce plan, ni même la UGLE.

    Pour ce qui concerne les 7 principes, je leurs vois 3 utilités principales :

    – La première c’est une affirmation explicite d’identité, à la fois vis à vis de nos visiteurs, et aussi vis à vis de nos partenaires européens et plus si affinité. Le fait de demander, par une signature, de reconnaitre en avoir pris connaissance est une manière de solenniser cette affirmation; et aussi de s’assurer que nos visiteurs reconnaissent et acceptent la légitimité des principes qui gouvernent nos tenues, et qui sont les fondements de cette identité. Sinon, effectivement, il vaut mieux qu’ils s’abstiennent. Bien entendu, et il est étonnant qu’il faille encore le répéter, on ne leur demande pas de les faire leurs, seulement de les respecter.

    – Deuxièmement, c’est la base commune aux obédiences et rites qui constituent la CMF, c’est le socle, à partir duquel nous entreprenons de reconstruire, après « l’accident » Glnf, la composante « traditionnelle » de la maçonnerie française. Si nous sommes emmenés, un jour à intégrer de nouvelles composantes à la Cmf, il faudra qu’elles acceptent ce socle et fassent leurs les principes qu’il affirme. De ce point de vue, je pense qu’il sera naturel que la Glnf nous rejoigne un jour, mais il faudra attendre que les plaies de l’ère Stifani soient refermées. A ce sujet, affirmer qu’une entité puisse en « bouffer » une autre, et un mode de pensée basé sur la conception que les rapports humains sont dirigés par les conflits et par la force, tout à fait l’opposé de la démarche spirituelle que nous défendons…

    – Troisièmement, et c’est sans doute ce qui plait le moins à nos « contradicteurs », c’est un rappel. Depuis quelques années nous sommes confronté à une mutation, de mon point de vue inquiétante, de la « première obédience Française ».

    Sous l’impulsion d’un « noyau progressiste » nous avons pu assister à sa transformation en obédience mixte, notamment, du propre dire de certains, à la faveur du changement d’état civil suite à une opération et à un traitement hormonal d’un de ses frères.

    Nous avons pu entendre un grand maitre définir son obédience comme un « corps intermédiaire de la république », (comme, par exemple, un syndicat). Un autre grand maitre se répandre dans les médias en prises de positions idéologiques et politiques, et cautionner l’introduction, et l’étude quasi obligatoire, dans les loges d’un « manifeste » manifestement issu de cellules du FDG.

    Nous avons vu certains remettre en cause le symbolisme et le rituel en tant que « folklore ». Nous avons même pu lire que la mixité devrait être légalement obligatoire, et que la Gldf était la « prochaine cible » (curieusement on ne parle jamais de la GLFF dont nous sommes pourtant à l’origine).

    Face à ces « évolutions », que nos gouvernants se sont totalement abstenus de critiquer ou même de commenter, il me semble que les 7 principes constituent un rappel ferme et salutaire de ce que nous appelons « Franc Maçonnerie », d’aucuns nous accusent là de « traditionalisme », personnellement je ne récuse pas ce terme, à un moment donné il faut savoir affirmer et faire connaitre les valeurs et principes auxquels on est attaché; et de toute façon, il s’agit là d’un « militantisme » fort modeste par rapport à l’activisme progressiste forcené auquel nous sommes confronté.

    Cordialement

  • 32
    franchise
    11 août 2013 à 10:45 / Répondre

    Ouf ! beaucoup de blabla pour ne rien dire ,et l’initiatique dans tout ça ?

  • 31
    Xavier S
    11 août 2013 à 00:01 / Répondre

    @Yasfaloth:
    Tres étrange quand meme que les Frères GLdF fassent si peu cas des serments des Frères des Loges avec lesquelles elle echangent les mots de semestre.
    Ce papier est une insulte a toutes les autres obédiences, tous les autres rites.
    dire que la FM « Traditionnelle » est définie par les 7 points a signer est une abérration
    Mais il est vrai que le serment du secret est si peu respecté par certain Frère de la GLdF qu’il leur faut passer peut-etre par là .
    La « régularité » au sens anglo-saxon passe d’abord est avant TOUT par une régularité de FONDATION (etre allumé par une obédience Réguliére ou par 3 Loges réguliéres et ayant recu patente pour cela d’une obédience régulière) AUCUNE obédience de la Conf n’est par conséquent réguliére ou régularisable, d’ou l’appel du pied des obédiences allemandes, dans leur dernier courrier, à la GLNF à rejoindre la Conf afin de bouffer les autres obédiences

  • 30
    eMeReK
    10 août 2013 à 20:31 / Répondre

    à Flupke

    En ce qui concerne le « torchon » demandant (soi-disant) la « croyance  » en un maître des arrières mondes..!!!!!!..il ne me semble pas que cela soit exact ….
    Il n’est pas demandé aux visiteurs de se confesser,d’abjurer leur athéïsme,et de tremper les doigts dans l’eau bénite avant de donner les mots au tuileur…
    Si j’ai bien compris, il ne s’agirait que d’une déclaration de principe rappelant les critères spécifique de l’obédience ….
    C’est aussi pour mettre fin à des interventions inappropriées de visiteurs critiquant ou se moquant du GALU ,du VLS ,du rite,de la non mixité etc….
    ça peut être particuliérement agaçant quand ça « dégouline » d’un « gradé visiteur » à l’Orient qui ,d’ailleurs, attend souvent de parler en dernier pour délivrer son pseudo-message….. évitant ainsi la controverse des colonnes et de l’Orient ….et mettant mal à l’aise le président …..
    Charbonnier Maître chez lui …point barre ….
    C’est comme lorsque vous demandez à être admis dans un blog ,vous déclarez vous plier à la discipline locale et à la charte , et vous évitez les commentaires nuls…
    Pareil en maçonnerie ….Exit les comportements suffisants ….
    Je ne parle que d’expériences (trop) vécues ….

    (…)

  • 29
    Yasfaloth
    10 août 2013 à 20:16 / Répondre

    @Flupke

    « et d’autre Part signature d’un torchon où il est demandé aux visiteurs de « croire » en un GADLU (maître des arrières mondes) + de glorifier en sus l’éviction des femmes du travail maçonnique, »

    Lire encore ce genre d’absurdités, et bien ça commence à devenir lourd… toutes les explications ont été données, à tous les niveaux, ce que tu écris là est rigoureusement faux, et même insultant !

    Comme quoi, parvenir à prendre conscience de ses lunettes idéologiques, et savoir en faire abstraction, reste un de nos chantiers des plus importants, et des plus délicats…

    « La noblesse des intentions ? »

    Peut être, mais aussi la noblesse d’âme, et surtout celle du cœur !

    Cordialement

  • 28
    Flupke
    10 août 2013 à 14:04 / Répondre

    à eMeReK
    C’est bien ce que je dis, nous sommes dans les manipulations organisées périodiquement par les uns ou les autres « chefs » pour maintenir leurs structures respectives dans lesquelles les uns et les autres jouent aux borgnes dans les royaume des aveugles.

    Toutes ces pantalonnades d’une part éviction « éventuelle » des lieux … (faut voir au final !) et d’autre Part signature d’un torchon où il est demandé aux visiteurs de « croire » en un GADLU (maître des arrières mondes) + de glorifier en sus l’éviction des femmes du travail maçonnique, toutes ces pantalonnades sont destinées au final à resserrer les rangs autour des chefs de meutes de chaque communauté.
    Ces postures quasi animales m’amusent …. bien connues des sociologues elles seront répétées jusqu’à la fin de l’espèce humaine … tout cela relativise l’intérêt de la FM comme toutes les œuvres des l’espèce humaine …
    Jouer au martyr sans doute, (encore une posture) mais qui est le bourreau qui est la victime ? … çà varie avec les moments et les sujets.

    À Yasfaloth
    La noblesse des intentions ?
    Comme dans tout système électif (en haut comme en bas)… on a le droit de rêver …

  • 27
    Yasfaloth
    10 août 2013 à 13:00 / Répondre

    @Emerek

    Pour rencontrer régulièrement des frères du GODF… bon ok, il s’agit essentiellement de ceux que l’acceptation de travailler lors de leurs visites chez nous selon la charte en 7 points ne dérange pas particulièrement, ce qui biaise peut être mon raisonnement…

    Et bien je crois que si rupture il y a, c’est entre l’élite gouvernante du Godf et le reste de la maçonnerie « de terrain ». D’ailleurs, comme je l’évoquais plus haut; je pense maintenant que cette rupture est calculée et voulue par la dite élite pour protéger à tout prix son pré-carré historique « français » face à la recomposition du PMF et j’espère, son européanisation. Ce qui explique l’étonnant manque de courtoisie, et de savoir-vivre entre maçons, de ces dernières interventions.

    Pense t’elle pouvoir entrainer avec elle la grande masse des frères (et sœurs) du GO qui ont souhaité,en y entrant, s’investir dans une démarche d’amélioration personnelle à caractère initiatique, mais avec la teinte sociétale qui caractérise cette obédience ? Je n’en suis pas persuadé… on verra…

    Quand au fait que se trouver un « méchant » en commun puisse renforcer la cohérence et la détermination des frères de la CMF, c’est probable, mais nous avons bien d’autres raisons, plus nobles, de construire ensemble.

    Cordialement

  • 26
    eMeReK
    10 août 2013 à 12:12 / Répondre

    à Flupke

    Il ne s’agit pas ici de faire du bien (l’épouillage est un service rendu) mais plutôt de désigner un bouc émissaire ou un ennemi afin de faire diversion sur ses problèmes internes…
    On est plutôt dans la théorie de René Girard…
    La GLDF est désignée clairement comme le Pharmakos de la tradition grecque
    Mais cela consacre la vraie rupture entre les deux courants de la maçonnerie…
    Il est à remarquer que ces agressions de la part du GODF sont répétées ,verbales mais aussi matérielles(éviction honteuse des loges de la GLAMF et bientôt des loges de la GLDF des locaux du GODF)
    Il est certain que ,loin d’effrayer ,cette attitude basique de désir mimétique du GODF ne peut que renforcer la détermination des obédiences de la confédération

  • 25
    Bleu-Ciel
    9 août 2013 à 16:23 / Répondre

    Quand est-ce qu’on mange?………………………….

  • 24
    Flupke
    9 août 2013 à 13:32 / Répondre

    a Yasfaloth

    Je ne limitais pas mon propos à ceux des GM (personnages de passage) mais il était plus général, j’évoquais des membres des deux obédiences de tous grades et qualités qui s’expriment en public (par médias, par articles, par livres)
    Les attaques peuvent être franches,directes « brut de décoffrage » (plutôt style du GODF) ou non franches, indirectes « reptiliennes » (plutôt style GDF), ce dernier style qui permet de s’en tirer en disant « vous m’avez mal compris ».
    Dans l’usine à gaz CMF le torchon à signer pour les visiteurs est pas mal dans le genre.
    Ceci étant dit tout cela n’intéresse ou ne divertit sans doute qu’une poignée de Frères et Soeurs comme nous.

  • 23
    Yasfaloth
    9 août 2013 à 11:57 / Répondre

    @Flupke

    « Tu as raison à 50% seulement car le dénigrement est bilatéral« 

    Je n’ai jamais entendu un GM (ni même un dignitaire d’ailleurs) de la Gldf dénigrer ni publiquement, ni en tenue un autre GM, du Godf ou d’ailleurs !

    Je te défie de trouver, ces dernières années, dans la presse ou sur l’internet, des propos d’un de nos GM ou passé GM, ne serait-ce qu’un dixième aussi violents que ceux que l’on peut lire ou écouter en provenance du GM actuel du GO et de son entourage.

    Cordialement

  • 22
    Flupke
    9 août 2013 à 11:03 / Répondre

    erreur calamiteuse
    Dénigrer le GODF est supposer souder la communauté GLDF et inversement etc.

  • 21
    Flupke
    9 août 2013 à 10:31 / Répondre

    à eMeReK

    Tu as raison à 50% seulement car le dénigrement est bilatéral.(en français dénigrement)
    Comme je le suggère plus haut, c’est un travers humain bien connu, que par analogie au comportement de nos FF les singes on appelle l’épouillage.
    L’épouillage selon les spécialistes participe à souder les groupes ou communautés.
    Dénigrer la GLDF est supposer souder la communauté GLDF (même raisonnement pour le GODF etc. )
    Mais si on se distancie de ce comportement … on met tous les épouillages dans le même sac, celui de l’imperfection des comportements humains voire de leur abyssale bêtise.

  • 20
    eMeReK
    8 août 2013 à 21:40 / Répondre

    Tout ça commence par une doxa vraiment pénible à la gloire de l’obédience qui en a une (antériorité…) plus longue que les autres …
    Très pénible ce « bashing » en règle de l’obédience mono-rite concurrente ,non docile,fac-similé d’une ancienne « primitive »(on se pince)….que nous ne nommerons pas … mais que tout le monde a reconnue.
    Quel aveu de faiblesse, quand on en est à critiquer de la sorte …en toute fraternité….bien entendu …comme d’habitude…
    Pénible ensuite cette répétition du pléonasme d’un pléonasme
    (au jour…d’aujourd’hui)
    Mais « Grand Maître » vous aimez bien la tautologie ,ça fait moderne …hein !!!

  • 19
    Flupke
    8 août 2013 à 17:20 / Répondre

    suite à 16 et 17
    Dans notre milieu spéculatif l’entregent est surtout basé sur le verbe.
    Penser qu’il y a correspondance entre la valeur humaine et morale d’un être et son vernis, bref son entregent est sans doute un peu candide.
    La vie m’a hélas déniaisé.

  • 18
    pierre
    8 août 2013 à 16:03 / Répondre

    @Yasfaloth
    Merci pour le lien !… et effectivement, l’émission de la GLDF m’a donné assez envie de lire derechef les livres de Henri Tort Nouguès !

  • 17
    Yasfaloth
    8 août 2013 à 15:15 / Répondre

    @Pierre

    A propos d’autre chose, effectivement, si tu as écouté l’émission sur Henri Tort Nouguès, avec Alain Graesel du 21 Juillet 2013, la différence de « niveau » et de « préoccupations » est, de mon point de vue, assez spectaculaire avec celle de José Gulino dont voici le lien direct :

    http://www.franceculture.fr/emission-divers-aspects-de-la-pensee-contemporaine-divers-aspects-de-la-pensee-contemporaine-2013-08

    Cordialement

  • 16
    Yasfaloth
    8 août 2013 à 14:52 / Répondre

    @Flupke

    « Au GODF nous avons comme GM (encore pour quelques jours), une exception en FM et ceci toutes obédiences confondues, un Frère qui n’appartient pas à la « classe » des baratineurs professionnels. »

    Mort de rire :

    « …progressivement la mixité s’installe dans notre obédience, sereinement, calmement sans heurts ni vagues… la seule continuatrice de la maçonnerie des origines… nous sommes les seuls légitimes… les historiens… (Roger Dachez)… etc « 

    Tout le début de l’émission est du pur baratin, en mode écran de fumée, et de plus, comme souvent avec José, sur un mode agressif.

    Ici clairement vis à vis de mon obédience et du « débat » autour de l’article litigieux sur la Gldf du numéro spécial du Point (100 idées reçues…) dont nous voyons bien là d’où venait l’inspiration !

    On apprend qu’il s’est « entretenu » à de nombreuses reprises « personnellement » avec P. Vesin…

    etc… le reste à l’avenant… bah… il est effectivement temps de passer à autre chose !

    Cordialement

  • 15
    Flupke
    8 août 2013 à 12:38 / Répondre

    Ah, qu’est-ce que çà fait du bien de s’épouiller mutuellement dans le cadre de la violence symbolique chère à P.Bourdieu !
    Je suis le premier à aimer !
    Après l’ineffable Stif, le gentil José !
    Mais !
    Nous sommes injustes vis à vis du dernier en date, de J.G.
    Au GODF nous avons comme GM (encore pour quelques jours), une exception en FM et ceci toutes obédiences confondues, un F qui n’appartient pas à la « classe » des baratineurs professionnels.
    J’appelle « baratineurs professionnels » les personnages qui comme le renard de la fable captivent leurs auditoires avec des mots miroirs aux alouettes … au final toujours dans un but égotique utilitaire.
    L’invention de la CMF serait pour moi à ranger du côté d’une usine à gaz où souffle un Mr Renard qui pense laisser une trace dans la microscopique histoire de la FM à la française .. à moins que … je ne me trompe …

  • 14
    pierre
    8 août 2013 à 00:30 / Répondre

    Je dois être nul : quand je tente de télécharger l’émission la plus récente (4 août) sur iTunes, je me retrouve avec la GLDF.
    Une émission passionnante au demeurant mais José Gulino n’y est pas très présent…

  • 13
    Yasfaloth
    8 août 2013 à 00:20 / Répondre

    Arf pardon (fatigue) : la CMF

    (Quoi qu’il s’agisse peut être aussi d’une forme d’assurance !)

    :=)

  • 12
    Yasfaloth
    8 août 2013 à 00:17 / Répondre

    Bonsoir

    Ouaih… bof…

    Et bien, plus j’entends ou je lis Gulino, plus je pense que nous avons choisi la bonne voie avec la GMF.

    Cette maçonnerie se déclare nettement comme la plus « légitime », bon avec lui on ne parle pas de « régularité » dans le sens UGLE du terme, mais au fond c’est du pareil au même : on est les plus forts, les plus nombreux, les plus anciens, notre modèle est LA référence… et d’ailleurs… nous avons raison !

    Gulino se place en directeur des consciences et promoteur d’une idéologie de nature politique et ne semble même pas se rendre compte que se faisant il alimente pour une bonne part la maçonophobie ambiante…

    Je me demande ce qu’un « rassembleur » pourrait dire ou penser d’une telle profession de foi !

    Cordialement

  • 11
    Frank Masson
    7 août 2013 à 21:59 / Répondre

    Pour refroidir un peu les espoirs de « Reconnaissance » par le Vatican ( de Rome ) que caressent certains Francs Maçons « qui croient en D.ieu » ( ils se reconnaitront ! ) …
    il faut re-lire Bernard Antony, Chef de file de « Chrétienté Solidarité », qui déclarait en 2010
    sur http://www.chretiente.info/201003050920/a-quand-la-levee-du-secret-maconnique/

     » Je pense (…) que la maçonnerie numériquement dominante, laïque, « humaniste » comme ils disent, celle de la Grande Loge, du Grand Orient, du Droit humain, n’est pas la plus dangereuse.
    La plus dangereuse, c’est celle qui s’affirme déiste, spiritualiste, parce que les gogos s’y précipitent en masse.
    C’est avec beaucoup de perspicacité que Mgr Rey a écrit une très bonne conférence pour démonter cela. […] « 

    A quoi il rajoute :
     » Alors, militer dans une loge plus proche de nos idées ? Je dis tout de suite non, même si je connais – je ne suis pas né de la dernière pluie – le nombre assez important de francs-maçons dans ce qu’on appelle « l’extrême droite ». « 

    Et il termine par :
     » je défends totalement la continuité catholique à l’égard de la maçonnerie, depuis Clément XII jusqu’au pape actuel qui a écrit quand il était cardinal Ratzinger. Ce qui est pervers dans la maçonnerie, c’est le Secret, avec un grand « S », et c’est la hiérarchie parallèle : les deux vont d’ailleurs ensemble. « 

  • 10
    Matthieu
    7 août 2013 à 19:13 / Répondre

    @Jiri Pragman

    C’est bien involontairement que je suis passé à côté de votre commentaire.
    Pascal Vesin s’est également exprimé en employant ce terme sur LCI. De son côté, c’est vrai, la hiérarchie a utilisé l’expression de « peine médicinale » ; pourtant, Pascal Vesin devait acquiescer à l’emploi du terme « d’excommunication » par Michel Field. Je manque certainement d’éléments quant à l’usage du vocabulaire ecclésiastique : ses supérieurs auraient pu le démettre de ses fonctions, pour une cause réelle ou sérieuse, mais il se trouve qu’il est exclut de la communion : d’où peut-être l’expression utilisée par José Gulino.

  • 9
    Matthieu
    7 août 2013 à 15:22 / Répondre

    Je me permets de préciser ce qui suit (de mémoire) : les sanctions ne devraient pouvoir devenir effectives que si la personne est convaincue d’avoir pris part à des actions concrètement dirigée contre l’église : dans le cas de Pascal Vesin, prêtre catholique, on se rendra compte assez rapidement du ridicule de cette peine. D’ailleurs, « donner son nom à la franc-maçonnerie » suffit à faire de nous des personnes en  » état de péché grave  » !
    Conclusion (si vous n’êtes pas encore en état de péché mortel) : évitez, autant que faire se peut, de passer rue Cadet, d’écrire une belle lettre au DH, de faire parvenir un mail à la GLDF, d’adresser (même poliment) la parole à un franc-maçon (on ne sait jamais)
    Pour la GLNF, ça passe encore, vous pouvez être membre, foncez !
    Quoique (!) Un représentant de cette obédience (dont j’ai oublié volontairement le nom pour lui éviter la damnation éternelle) ayant déclaré que la décision du dicastère, etc. était au fond assez conséquente : le GODF serait ainsi visé en raison de la réputation de « bouffeurs de curés » de ses membres. L’argument est un peu court. Beaucoup trop court. Et surtout pas très solidaire et fraternel.
    « Chacun chez soi et Dieu pour tous » ?
    Allez, encore un petit effort.

  • 8
    Jiri Pragman
    7 août 2013 à 14:38 / Répondre

    @Mathieu

    José Gulino a parlé d’excommunication. Pascal Vesin a lui même déclaré à L’Express qu’il était excommunié. Mais ce n’est que sa déclaration puisque, officiellement, il a été démis de ses fonctions, ce qui n’a pas le même impact.

    Volontairement ou non, José Gulino utilise un terme inexact en l’espèce.

    Signé : un (vrai) excommunié

  • 7
    Flupke
    7 août 2013 à 13:59 / Répondre

    Il me semble, souvenirs !, que le texte du Vatican dernier en date des années 80, ne parle plus d’excommunication.
    Le catholique franc maçon est en état de péché mortel,
    Ceci dit il n’est pas le seul catholique à être ou avoir été dans cet état. L’essentiel dans cette situation est de ne pas mourir avant une bonne confession assortie d’un bon repentir et de qq rosaires à réciter Amen …
    C’est sans doute ce que l’évêque de notre frère prêtre à essayer d’obtenir sans succès, une confession avec repentir, il ne pouvait que sanctionner cette persévérance dans le péché ……. par le licenciement … d’un travailleur au et en noir !

  • 6
    dld
    7 août 2013 à 13:48 / Répondre

    @José Bulimo
    L’excommunication de toute façon n’a jamais été appliquée, aucune bulle papale d’avant le concordat n’est passée devant les parlements des provinces (condition sine qua non pour que les bulles soient applicables, dont la fameuse In eminenti de 1738). Actuellement, l’interdit latæ sententiæ n’est envisagable que dans le cas de « promotion et direction de la franc-maçonnerie ». Autrement, les catholiques maçons « ordinaires » ne sont frappés « que » en état de péché grave (ou mortel selon les termes du Droit Canon)
    Quant aux éclésiastiques maçons, citons l’un de ses prédécesseurs à la tête du futur Grand Orient de France, Louis de Bourbon-Condé, Comte de Clermont-en-Argonne, et abbé de Saint-Germain-des-Prés (1743-1771), mais aussi l’Abbé Grégoire ou l’Abbé Siéyès

  • 5
    Matthieu
    7 août 2013 à 13:31 / Répondre

    José Gulino évoque également le cas de la crèche « Baby Loup » : l’obédience Grand Orient de France demande de légiférer. Je considère que cette affaire c’est … « beaucoup de bruit pour rien » ; je n’arrive pas bien à comprendre où se situe le problème : confier ses enfants à une employée portant le voile ? Non, vraiment, je ne vois pas. J’ajoute que la loi de séparation des églises et de l’Etat ne s’applique pas dès lors qu’il s’agit d’employés de droit privé ( qu’une employée porte une croix ou tout autre signe « religieux » au sein d’une entreprise privée ne constitue pas à mes yeux une atteinte à la laïcité qui est … laïcité de l’Etat et des personnes à son service)
    Pour ce qui regarde au « cas » Pascal Vesin, je n’ai trouvé ou lu nulle part qu’une telle excommunication ait été prononcée à l’encontre d’une personne ayant des liens avec la Franc-maçonnerie, car il s’agit bien d’une excommunication (ses supérieurs ayant, il est vrai, utilisé une autre expression) ; dire que P.Vesin continue d’être membre de l’église catholique tout en étant excommunié me semble bien cocasse : Pascal ne peut donner ni recevoir les sacrements : il est de fait et concrètement excommunié. L’ancien curé de Megève ne peut plus communier selon le rite catholique romain ; il ne peut plus prendre part à l’eucharistie. Cette excommunication revêt un caractère insupportable. Il est de bon ton, sur les blogs, de railler les prises de position de J.Gulino : je ne partage pas cette dérision, souvent cynique, qui semble correspondre à une certaine mode …celle du moment et je n’ai jamais aimé être « tendance ».

  • 4
    Lhermit
    7 août 2013 à 13:00 / Répondre

    Tempête dans un verre d’eau que tout ce déballage médiatique.
    La réaction de l’Eglise catholique ,à fortiori envers l’un de ses ministres du culte, n’est que légitime étant donné l’interdit qui pèse toujours à l’égard de la Franc-maçonnerie.

  • 3
    José Bulimo
    7 août 2013 à 12:18 / Répondre

    Mais ce n´est pas exact le mot de Gulino sur l´excommunication, car en toute verité, dans le Codex Iuris Canonicis du temps présent (dépuis 1983), il n´y a pas d´excommunication pour la FM et les franc-maçons, mais l´interdit. Il s´agite d´une spéce d´excommunication atténuée, mais ce n´est pas l´excommunication.

    Le catholique sur lequel poid l´interdit ne peut célébrer les sacréments, mais il continue à faire partie de l´eglise. Tandis qu´avec l´excommunication, il ne ferait pas parti de l´entreprise.

    Il faut que tout GM parle correctement..

  • 2
    Bleu-Ciel
    7 août 2013 à 11:23 / Répondre

    Oui!Ce sont des gesticulations rigolotes!…..mais il y a aussi des paradoxes:pourquoi le Père José désire-t-il voir le Pape s’il estime que l’Eglise Catholique fait preuve d’obscurantisme?Veut-il l’éclairer de sa resplendissante lumière?

  • 1
    Flupke
    7 août 2013 à 10:06 / Répondre

    En résumé, des brèves de comptoir maçonniques

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous