Du rififi à prévoir entre Hervé Hasquin et la revue « Arabies ».

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 16 mars 2014
  • 4
    bonsoir32
    17 mars 2014 à 11:17 / Répondre

    Bonjour..
    Il faudrait pas être naïfs..: à jouer avec les dogmes, on s’exposera toujours à des déconvenues…
    quand on veut jouer avec le feu dogmatique, il ne faut pas s’étonner de se retrouver sur le bûcher !
    Il faut rappeler qu’une fatwa a été lancée en 1978 contre la Franc-Maçonnerie et contre les Francs-maçons.
    les dogmes ne tolèrent pas la pensée libre : « islam « signifie « soumission ».

    16 siècles de persécutions, de tortures, d’auto-da-fé , 30 millions de victimes estimées qui commencent par le lynchage d’Hypathie d’Alexandrie par des moines byzantins au IV° siècle, mais la loi de Moïse prévoyait un traitement identique pour ceux « qui avaient la nuque raide »dès 1000 ans avant notre ère…
    Faut pas inventer l’eau chaude : le dogme et la pensée libre ne sont pas compatibles et ne peuvent coexister pacifiquement.

  • 3
    Manu
    16 mars 2014 à 22:33 / Répondre

    Incroyable…. du jamais vu….

  • 2
    Maat-ieu
    16 mars 2014 à 21:34 / Répondre

    Il ne s’agit même plus d’une différence de contenu, mais carrément d’un retournement total de sens.
    Une critique des fondamentalistes muslumans se transforme en loges infestés de fondamentalistes franc-maçons !!!
    C’est une manipulation grossière qui ne grandit sûrement pas les musulmans de Belgique.

  • 1
    Maximilien Mayeul
    16 mars 2014 à 20:49 / Répondre

    Il est clair que la différence de contenu est énorme… et aussi que le style corrigé (avec des « au final », des exemples présentés par « comme » et sans phrase, un rythme haché par de nombreuses incises…) est bien plus relâché que l’original.
    On ne peut même pas se dire qu’ils ont cherché à apporter des corrections ou à résumer pour recalibrer la longueur…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous