Echos de la justice maçonnique du GODF

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 12 juillet 2008
  • 15
    Abiram
    15 juillet 2008 à 10:32 / Répondre

    @ Pierre Guelff

    Pierre, j’ai critiqué votre raisonnement mais certainement pas votre personne. Le fait que vous fassiez l’amalgame entre les deux devrait vous interroger, c’est pourquoi je me permets d’insister en postant cette réponse.

    Les francs-maçons belges connaissent en général assez bien un texte dans lequel il est dit: « ce n’est pas ta place qui t’honore ou te dégrade, mais la façon dont tu l’exerces. »

  • 14
    nicolas dupond
    15 juillet 2008 à 09:50 / Répondre

    Je ne referais pas le même commentaire sur le site « rue 89 ». Mais néanmoins, on y voit toujours les mêmes poncifs. Pourtant ce site est dit de gauche (et non d’extrême gauche où un anti maçonnisme a toujours existé. cf les discours de Trotsky.). Certes, tout le monde peut y écrire. Mais si la gauche devient comme la droite la plus réactionnaire,où allons nous?

  • 13
    Abiram
    15 juillet 2008 à 09:39 / Répondre

    @ Democratis

    Un franc-maçon entrepris par la justice de son pays est de fait suspendu temporairement de sa (ou ses) loge(s) le temps que la justice rende son verdict.

    Une fois cela fait et s’il est reconnu coupable, après qu’il a payé sa dette à la société, il a droit – comme tout être humain – à une nouvelle chance. C’est à ce moment que sa loge peut se prononcer pour déterminer si elle souhaite le réintégrer ou non, s’il l’a demandé bien entendu.

  • 12
    Democratis
    15 juillet 2008 à 00:33 / Répondre

    Merci Stéphane.
    Je suis profane.
    Votre réponse éloigne, à tout jamais , les idées , mes idées préconçues sur le sujet.

  • 11
    Stéphane
    14 juillet 2008 à 12:35 / Répondre

    A Democratis
    Tout le problème est qu’une Loge est souveraine. Personnellement, j’estime qu’un « Frère » jugé ET condamné pour de tels faits n’a plus sa place en Maçonnerie.

  • 10
    Combes
    14 juillet 2008 à 09:34 / Répondre

    Ce qui me surprend un peu, c’est qu’il y a 5 loges qui ont initié des femmes.
    Seule Combats est sanctionnée. Pourquoi?
    Pour avoir devancé les autres de quelques jours? Pour faire un exemple?
    Parce que le Grand Maître voulait laisser un bilan lisse de sa gestion et que Combats le met face à face avec le dossier qu’il n’a pas eu le courage d’affronter?
    C’est très curieux tout de même, cette justice maçonnique qui se proclame indépendante et qui applique à la lettre les consignes du Grand Maître. Dans une interview à Marianne, il déclarait le débat sur la mixité nous plombe.
    Il plombe d’autant plus que l’obédience fait tout pour que le débat n’ait pas lieu, au besoin en excluant les loges susceptibles de le faire avancer.

  • 9
    guelff pierre
    14 juillet 2008 à 08:48 / Répondre

    @Abiram

    Désolé, mais j’ai une culture ouvrière (études techniques) et suis autodidacte+cours de promotion sociale en journalisme. Ce n’est pas l’université. Alors, le raisonnement par l’exemple et la rhétorique…

  • 8
    Democratis
    14 juillet 2008 à 02:39 / Répondre

    Deuxième demande…
    Je suis voisin d’un Loge. G.O.B. J’aperçois régulièrement une figure bien connue de la politique belge, condamnée par deux fois par la Justice pour corruption, y compris en Appel, à Strasbourg…
    Pourquoi cet individu n’est-il pas exclu de la Loge ?
    En France ( où mon frère réside ) il en est tout autrement, cfr Alain Bauer sur ce sujet : franc-maçons condamnés par la Justice.
    Merci de ne pas me censurer, mais de répondre, surtout…
    courage!

  • 7
    Abiram
    13 juillet 2008 à 19:08 / Répondre

    @ Pierre Guelff

    Je ne vois en quoi une sollicitation peut influencer un journaliste dans son processus intime de décision de publication – ou non. Le mot « déontologie » ne signifie-t-il rien ?

    Cela dit, je ne doute pas que votre raisonnement corresponde à la réalité, mais il n’en est pas moins faux. D’une manière générale, le raisonnement par l’exemple est difficilement admissible en tant qu’argument réthorique.

    Mais comme vous dites, « dès lors… »

  • 6
    guelff pierre
    13 juillet 2008 à 17:23 / Répondre

    N’est-il pas un peu facile de quasiment systématiquement évoquer la presse « qui a toujours du mal à vendre du papier (ou du pixel) en été » ?
    En tant que journaliste, je peux vous certifier qu’ils sont très nombreux ceux qui contactent la presse ou se pressent (c’est le cas de le dire) devant les micros et caméras, et ce, dans tous les domaines !
    Pendant 10 ans, j’ai travaillé comme chroniqueur TV et judicaire et journaliste dit d’investigation dans un magazine « people » (1,5 million de lecteurs/par semaine en Belgique francophone), eh bien, croyez-moi, toutes les semaines j’étais sollicité, d’une manière ou d’une autre, pour une interview, faire passer un communiqué de presse… (même en été) de plus, jamais, du Premier ministre au citoyen lambda, je n’ai eu un refus lorsque c’était moi qui faisais la demande pour un reportage tant le magazine était (et est) lu. Dès lors…

  • 5
    zorba06
    13 juillet 2008 à 15:49 / Répondre

    Serment?

    Retirons nous en paix sous la loi du silence. Je le promets.

    Mais celà dit je suis d’accord avec le fait que le GODF (ou plutôt ses dignitaires) s’est mis lui même trop en avant et on ne doit pas se plaindre de récolter ce que l’on sème

  • 4
    Abiram
    13 juillet 2008 à 14:41 / Répondre

    En réponse aux commentaires précédents. La famille est une chose, mais le GO a choisi il y a longtemps d’avoir une importante visibilité médiatique – il n’est donc pas surprenant que cette petite agitation interne suscite des commentaires dans une presse qui a toujours du mal à vendre du papier (ou du pixel) en été.

    @ Stéphane : Serment, quel serment ?
    Qu’il y ait serment de discrétion sur les pratiques rituelles, mots, signes et attouchement – d’accord (même si tout a été publié depuis 1730). Mais je ne crois pas que cela s’étende au fonctionnement administratif des obédiences.

    Enfin, cet article de Rue89 me confirme la mauvaise opinion que je me suis faite de ce site à force d’y lire des textes qui démontrent le peu de maîtrise du sujet par leurs auteurs et le caractère extrêmement faible de la précision et de la qualité de leurs sources.

  • 3
    Jacques Cécius
    13 juillet 2008 à 09:01 / Répondre

    Le GODF ne pourrait-il pas faire en sorte de laver son linge en famille ? C’est parce que j’apprécie cette obédience que j’ose poser cette question.

  • 2
    Stéphane
    13 juillet 2008 à 07:21 / Répondre

    Petite suite à mon commentaire précédent. Tout bien réfléchi, ces Frères ne font finalement que suivre la façon de faire de leurs Grands Maîtres Bauer et Quillardet. C’est vrai que l’on dit toujours que l’exemple doit venir d’en-haut…

  • 1
    Stéphane
    13 juillet 2008 à 06:42 / Répondre

    Et allez donc, c’est reparti ! Une fois encore, certains Frangins feraient bien de se rappeler leurs serments et le devoir de discrétion.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous