Ecosophia : l’écologie au cœur de la franc-maçonnerie traditionnelle

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 7 novembre 2021
  • 2
    Désap .
    27 novembre 2021 à 21:07 / Répondre

    Il faut donc sensibiliser les franc-maçons aux problèmes d’environnement ? Eux qui (sont censés) travaille(r)nt sur les principes de sa manifestation ?? ! C’est plus que paradoxal, ce devrait être un non sens que de ne pas s’en soucier prioritairement.
    « Nous sommes dépendants d’elle comme elle est dépendante de nous » . Non, absolument pas, cette vision religieuse est fausse. Nous sommes dépendants d’elle, c’est sûr. Elle n’est absolument pas dépendante de nous, elle n’hésitera pas a nous écraser si nous la menaçons.
    C’est toute la différence entre Thèbe et Jérusalem, l’une est dans la réalité, l’autre dans le fantasme.
    « De la transcender » ah ah, tentons déjà de l’égaler.
    Merci à ses frères pour cette initiative, mais cet esprit qui consiste à énoncer des contre-vérités pour ménager les susceptibilités m’ennuie prodigieusement. Valable dans le monde profane (en faisant preuve d’une grande ouverture d’esprit), devrait être exclue du champ maçonnique ; ou bien cela sert à quoi d’être maçon ?? !

  • 1
    ERIAMEL
    27 novembre 2021 à 19:41 / Répondre

    Merci aux éminents auteurs, pour leur contribution, ils nous font reconnaître sur nos colonnes et dans nos rituels la dimension ECOSOPHISTE des francs-maçons, de la recherche initiatique les pieds sur une terre qu’on souhaite plus habitable pour tous et la tête dans un ciel qu’on veut plus pur.
    En mieux nommant les choses ils ouvrent l’écologie à l’universel.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous