Et c’est ainsi qu’Hiram est grand !

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

On connaissait Marc Viellard comme rédacteur en chef de la revue Humanisme du Grand Orient de France de 2002 à 2006. Ce membre de l’Association des Ecrivains et Artistes Révolutionnaires (AEAR) avait écrit jusqu’à présent des ouvrages de type roman historique (Les Amants de la Commune) ou livre didactique (Vive la Laïcité !), des essais ou études (Contre Tocqueville) notamment maçonniques comme Le Temple de Prométhée, Les francs-maçons et la commune de Paris.

Viellard a opté récemment pour un tout autre genre puisqu’il a publié Et c’est ainsi qu’Hiram est grand dans la collection L’aventure initiatique de Dervy. Ce policier maçonnique nous introduit dans une enquête qui nous transporte de Paris à Lisbonne (et même dans la quinta de Regaleira) et nous mène au coeur des luttes de pouvoir au sein d’Obédiences maçonniques. Le tout sur fond d’attentat, d’infiltration gauchiste, de présence maçonnique dans la police, de combats contre les catholiques radicaux et d’affaires immobilières.

Un roman qui se lit donc fort agréablement même si – sans vouloir déflorer la fin de l’histoire – on peut penser que les arguments « financiers » sur lesquels se base l’intrigue sont un peu faibles.

Amusant : à propos d’un pratagoniste peu sympathique de l’affaire, le romancier signale qu’à chaque réunion il y allait de son esclandre (…) sur tel ou tel sujet ou bien encore, à défaut d’autre sujet plus croustillant, pour stigmatiser tel ou tel article de la revue Humanisme, organe de communication de la maison, qui survivait tant bien que mal aux critiques, dans l’indifférence hautaine et quasi-permanente de l’appareil maçonnique.

Marc Viellard dispose d’un site web sur laquelle est présente une adresse de contact.

mardi 14 août 2007
  • 2
    karlson
    24 août 2007 à 08:49 / Répondre

    Est-il possible dans un compte rendu de livre de NE PAS faire de fautes d’ortho et de lexique, sans arguer de la « faute de frappe »? Il y en a dans l’articulet sur le « polar » de Viellard;qu’est-ce qu’un pratagnoste? sans doute un « protagoniste » (com)pressé?!
    frat votre

  • 1
    Alain
    16 août 2007 à 11:24 / Répondre

    Et bien voila, la grande mode du polar maçonnique bat son plein. De Ravenne-Giaccometti à Viellard, en passant par l’incontournable Bauer. Mais il serait hasardeux de croire que le polar est facile d’écriture.
    Bon allez, a qui le tour ?

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif