Ethique, Franc-Maçonnerie et journalisme

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 20 janvier 2007
  • 3
    Corto
    24 janvier 2007 à 12:27 / Répondre

    Il y a quelques mois Le Soir (journal auquel je suis abonné) précisait que c’est au sein de leur loge commune et au cours d’une « cérémonie maçonnique » (je cite de mémoire) que J-C Van cauwenberghe et O. Chastel s’étaient « réconciliés » (id). La brève du 20/1 n’est donc qu’un avatar de plus quant aux infos relatives à la prégnance plus ou moins confirmée de la maçonnerie dans la vie politicienne carolo. La maçonnerie possède ce petit relent ésotérico-clandestin qui fait vendre. Mais soyons de bon compte et reconnaissons que pour certains de nos frères engagés en politique l’appartenance maçonnique semble être un marche-pied important en terme de carrière. Faut-il dès lors s’étonner que l’un ou l’autre journaliste cite la maçonnerie comme possible terrain d’enjeux de pouvoir? N’est-ce pas dans certains cas (très minoritaires heureusement) une réalité?

  • 2
    jojo
    20 janvier 2007 à 14:56 / Répondre

    Pour complément d’information, dans le même n° du Soir à la rubrique forum (page 18 de mon édition) dont le thème est les caméras de surveillance :

    William Bourton à Philippe Moureau : « Peut-on imaginer qu’une camera soit braquée sur l’entrée d’une église, d’une mosquée ou d’un temple maçonnique ? »

    On dirait quand même que cela les travaille !

  • 1
    Jacques Cécius
    20 janvier 2007 à 10:49 / Répondre

    Quelle époque vivons-nous? Jadis la Libre (c’était avant la guerre), donnait les noms et références des maçons en pature. Aujourd’hui elle publie des articles sur le même sujet (nous!), impartiaux!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous