Faut-il déboulonner le Sacré-Cœur de Montmartre ?

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 28 janvier 2021
  • 19
    Abaris
    2 février 2021 à 15:26 / Répondre

    Pas selon le Larousse ni l’Académie française. Le premier indique dans sa définition :
    « L’adjectif peut s’écrire au masculin laïc ou laïque : patronage laïc municipal ; enseignement primaire laïque, gratuit et obligatoire. Au féminin, il s’écrit toujours laïque : l’école laïque, une institution laïque. »
    Source: https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/la%C3%AFc/45929
    Et quand je lis une telle prétention infondée à reprendre les gens sur leur manière d’écrire ou de s’exprimer, je ne comprends que trop les nombreux Européens non-francophones que j’ai connus et qui ont renoncé à poursuivre leur apprentissage de la langue française, découragés par la multitude de petits profs de français improvisés qui venaient leur faire des leçons non-sollicitées sur leur usage (imparfait ou non) de la langue…
    Voir à ce sujet le spectacle de l’humoriste Paul Taylor qui tourne cette habitude bien française en dérision.
    (Oui parce que d’expérience personnelle, même avec une pratique imparfaite, l’effort de parler la langue est toujours très bien accueilli en contrées anglophones, germanophones, néerlandophones, etc.)

  • 14
    Brumaire
    29 janvier 2021 à 22:17 / Répondre

    Lazare est en grande forme! c’est le « variant Lazare-lag » qui fait des siennes?
    A part ça, c’est sûr que la choucroute blanche au-dessus de Montmartre n’est pas du meilleur goût, et en plus, construite pour des raisons plus que discutables. Mais elle y est, et c’est aussi un témoignage de l’Histoire, même moche, elle aussi.
    Va-t-on passer son temps à déboulonner? voire à dynamiter? (comme les talibans)… 4- Nestor a trouvé la Juste Mesure, n’est-ce pas celle-ci qui nous caractérise?
    N’a t-on pas autre chose à faire en maçonnerie que de vouloir imiter les déboulonneurs? de plus constructif, et de plus intelligent surtout?

    • 17
      Lazare-lag
      30 janvier 2021 à 09:09 / Répondre

      Si je suis le variant, qui est le virus? Et surtout où est le vaccin?
      Et qui va faire la picouse?
      Pour le G.O.D.F., il se dit que ça pourrait être un véto, pour les autres obédiences on ne sait pas encore…

  • 13
    Michel
    29 janvier 2021 à 20:48 / Répondre

    Heureusement personne parle de déboulonner notre basilique de Fourvière, l’éléphant renversé, d’ailleurs elle appartient à une association. La vue est splendide sur la ville et les touristes affluent !
    De mon point de vue, être un franc-maçon c’est être un Bâtisseur et non un démolisseur !
    Après combien de fois il faudra rappeler qu’à la période de la Commune, la majorité des dirigeants du GODF était contre, que le GODF ne recrutait pas les ouvriers …
    Philippe Foussier et Charles Arambourou pourrait lancer une souscription pour construire un Grand Temple de la Laïcité et porter le projet au lieu de simplement vouloir détruire « par la parole » le Temple du Sacré-coeur.
    Je tiens à préciser que je ne suis pas chrétien, mais vouloir détruire le temple des autres démontre une intolérance rare.
    Et je crois qu’il y a quelques temples maçonniques classés ?

    • 16
      Jean Mabuse
      29 janvier 2021 à 23:28 / Répondre

      Lorsqu’on écoute l’émission, on comprend que ni Foussier, ni Arambourou ne sont partisans de la destruction du Sacré Cœur

  • 6
    Comte Lanza
    28 janvier 2021 à 17:59 / Répondre

    On peut penser ce qu’on veut du Sacré-Coeur, témoin d’une époque devenue largement incompréhensible (Sauvez la France au nom du Sacré Cœur!)
    Mais il ne faut pas oublier que la Commune fut un phénomène essentiellement parisien (malgré quelques tentatives de courte durée dans quelques villes de province) alors que la France dans son ensemble, avait voté pour les partis conservateurs, parce que ceux-ci étaient en faveur de la paix. C’est la paix avec l’Allemagne, qualifiée de honteuse, qui a suscité a colère des Parisiens (ou d’une forte partie d’entre eux), plus que les questions de pauvreté.
    Ajoutons que dans toutes les récupérations actuelles des Communards par la gauche française (les conseillers municipaux de Paris socialistes par exemple), il y a l’oubli complet d’une dimension de la Commune (qui n’était pas partagée par tous les Communards, certes) mais bien présente, une volonté de transformer la France en fédération de Communes et d’en finir avec l’Etat unitaire (programme fédéraliste proudhonien, notamment présent dans les programmes des amis de Jules Vallès):

    «  » La commune est la base de tout état politique, comme la famille est l’embryon des sociétés. Elle doit être autonome, c’est-à-dire se gouverner et s’administrer elle-même suivant son génie particulier, ses traditions, ses besoins d’exister comme personne morale conservant dans le groupe politique, national et fédéral, son entière liberté, son caractère propre, sa souveraineté complète comme l’individu au milieu de la cité.

    Pour assurer le développement économique le plus large, l’indépendance et la sécurité nationale et territoriale, elle peut et doit s’associer, c’est-à-dire se fédérer avec les autres communes ou association de communes qui composent la nation. Elle a, pour la décider, les affinités de race, le langage, la situation géographique, la communauté de souvenirs, de relation et d’intérêts.
    (Manifeste du comité central des 20 arrondissements, 26 mars 1871)

    • 7
      Désap.
      28 janvier 2021 à 20:14 / Répondre

      6 – Mais oui ! Soutien aux capitulards et honte aux résistants, n’est-ce pas Mr. le Comte ?
      Et plus tard, vive Pétain 1940, le sauveur de la France.
      On en aura donc jamais fini avec ces émasculés ? Ces poltrons qui marchent à coup de bottes dans le cul !
      Qu’il brûle cet immondice, cet étron blanc qui défigure Paris, et son fils de Dieu avec.

      • 9
        Jean Gaul
        28 janvier 2021 à 22:28 / Répondre

        7- Désap en pleine forme genre 19me siècle comme il se doit…

        • 18
          Désap.
          30 janvier 2021 à 10:31 / Répondre

          7 – Plus exactement, je réponds aux propos très 19ème du camp d’en face, celui ayant commis les massacres n’est-ce pas ? Faudrait voir à remettre les choses à leur place.
          C’est toujours pareil avec les grenouilles, elles trouvent normal que l’on massacre pour défendre leur bénitier et honteux qu’on y résiste.
          Lisant précisément cet abject commentaire 6, il est égal à « elle s’est faite violer, certes, mais il faut dire aussi qu’elle montrait ses fesses », bref, tout ce qu’il y a de plus primaire.
          Il faudrait faire preuve de respect à l’égard des religions du Livre, elles qui n’en ont aucun vis à vis des « laïcards » comme ils disent ?
          Et bien non, oeil pour oeil, dent pour dent mon cher Jean Gaul ; je me permets de rappeler que ce sont les religions qui présentent un risque bien concret de fanatisme, et donc un danger latent pour la société, et non la République et la laïcité qui, elles, garantissent les libertés publiques.

  • 5
    pierre noel
    28 janvier 2021 à 17:35 / Répondre

    Cette velléité de « déboulonner » (raser) le Sacré-Cœur peut paraître bien étrange vue de loin. Pourquoi ne pas aussi abattre la colonne Vendôme et la statue du despote qui la surmonte (comme le fit la Commune), l’Hôtel de Ville (où la bourgeoisie thermidorienne a tué les espoirs de Robespierre avant de le guillotiner tout à fait), l’Arc de Triomphe et la Tour Eiffel (le scandale de Panama), renommer l’avenue de la Grande Armée (toujours Napoléon !) et, au passage, rendre l’obélisque de la place de la Concorde à l’Egypte d’Al-Sissi? Après tout, que reste-il des « Merveilles » du monde antiques, bâties sur l’esclavage de masse ?

  • 4
    Nestor MAKHNO
    28 janvier 2021 à 12:24 / Répondre

    C’est vrai que c’est une horreur, pas joli du tout, c’est surtout le symbolisme qu’elle représente, cette demande de pardon du peuple des parisiens, cette contrition à 4 sous pour s’excuser d’avoir voulu exprimer sa liberté et vouloir être maître de son destin. Mais ce bâtiment a été piégé par son image de représentation de Paris. Pas facile de la dissoudre.
    Je plaiderai plutôt par une explication officielle de cette construction, une sorte de « déboulonnage moral », des panneaux explicatifs pour les touristes de la place du tertre expliquant les évènements de la commune de Paris. Une leçon de chose sur la Laïcité pour touristes anglo-saxons qui ne comprennent pas les choses simples.

  • 3
    Abaris
    28 janvier 2021 à 11:29 / Répondre

    Je vais peut-être en hérisser certains, mais les militants laïcs français actuels auraient beaucoup à apprendre du Pape François et de sa stratégie de communication.

    Celle-ci est simple: il se focalise sur tout ce pour quoi l’église est « pour », ce qui lui permet d’avoir des prises de position dans l’air du temps sur le climat, les questions migratoires, la solidarité internationale, etc.

    Par contre, on ne l’entend quasi jamais sur tout ce sur quoi l’église est « contre ». Ca lui a permis de sortir un peu l’église de son image d’institution réactionnaire menant en permanence des combats d’arrière-garde, même si au fond c’est toujours ce qu’elle est.

    Donc plutôt que des tweets provocateurs et négatifs qui ne font que créer de la polémique sans effet, les militants laïcs français devraient mettre en avant les aspects positifs de la laïcité. Ce ne sont pourtant pas les occasions qui manquent pour ce faire’m.

    • 15
      Brumaire
      29 janvier 2021 à 22:25 / Répondre

      3- Abaris: merci d’écrire « un militant laïque », pas laïc. L’adjectif s’écrit toujours l-a-ï-q-u-e
      Le laïc est le contraire d’un clerc.
      En clair, le curé est un clerc, le sacristain est un laïc.
      Un militant est laïque, l’école publique est laïque.

  • 2
    briand
    28 janvier 2021 à 10:52 / Répondre

    Soutien total à P. Foussier. Cela fait très longtemps que je souhaite également mettre sur orbite cette pure horreur architecturale et symbolique. Ni dieux ni maîtres !

    • 8
      Lazare-lag
      28 janvier 2021 à 20:56 / Répondre

      Ni maîtres?
      N’est-ce pas un peu ballot pour un franc-maçon que de vouloir se passer de maîtres?
      N’est-ce pas un propos de mauvais compagnon, si je puis dire….. en espérant qu’un peu d’humour est malgré tout autorisé.

      • 10
        réboussié
        29 janvier 2021 à 13:48 / Répondre

        je penche plutôt pour des maitres à ruban , ou tout autre colifichet ….si je peux m’autoriser ? mais vu la période , on s’autorise déjà pas mal !

        • 12
          Lazare-lag
          29 janvier 2021 à 15:54 / Répondre

          Question subsidiaire:
          Maintenant que nous avons un Grand-Maître dont on nous dit qu’il est vétérinaire et spécialiste en chevaux pur-sangs et de race pure, est-on en droit de se demander qui est maître étalon au G.O.D.F.?
          Désolé, humour de fin de semaine… ou humour de bourrin.
          Ce qui ne nous sort pas vraiment des équidés.

    • 11
      Lazare-lag
      29 janvier 2021 à 15:46 / Répondre

      @ Briand (2), Réboussié (10) et tout autre lecteur qui souhaite un peu sourire dans ce monde de brutes, il me revient que la photo maçonnique du 13 septembre dernier n’était pas si éloignée que ça de nos interrogations du moment.
      Je vous laisse apprécier par vous-même ce: « Distancez-vous d’un maître » dont il était question:
      https://www.hiram.be/la-photo-maconnique-du-dimanche-13-septembre-2020/

  • 1
    réboussié
    28 janvier 2021 à 10:50 / Répondre

    pour déboulonner toute l’histoire de France , va falloir trouver des clés …. plus facile que des masques ou des tests ??? curieux cette haine du bâtiment ? pourquoi ne pas en faire plutôt une mosquée ?? j’en ai une autre …. le concordat de Napoléon ??? pas besoin de clé à molette , ou de dynamite …..

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous