Femme et Franc-Maçonne

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 14 décembre 2010
  • 6
    MchrisM
    29 février 2016 à 18:51 / Répondre

    Chicon, le travail manuel opératif – qu’il s’agisse du maillet et du ciseau ou du métier à tisser – met la femme et l’homme à l’honneur. il est évident que les féministes ne verraient pas d’un oeil favorable la femme reléguée au rang de tisserande alors qu’il est si facile de s’habiller chez SZara ou autres, le rouet et le métier à tisser n’ont plus leur place dans nos intérieurs de femme émancipée.
    Mais le symbole existe en tant que concept pour mettre à notre disposition des outils pour travailler sur soi.

  • 5
    MchrisM
    29 février 2016 à 18:34 / Répondre

    Merci Speculum d’entrer dans ma réflexion que tu as bien synthétisée. La maçonnerie féminine est à comparer avec l’histoire de la femme dans notre mythologie judéo-chrétienne : Adam est issu de la Création même mais Eve est issue de la côtelette d’Adam,…A comparer avec les symboles de construction récupérés par les Loges féminines qui sont les mêmes que ceux des maçons qui ont des outils de taille pour construire leur mur… La femme a les symboles dans son corps puisqu’elle porte la vie et donne son lait…
    La déesse Isis représentait le concept féminin par excellence avec ses propres attributs et Osiris ne lui opposait pas les siens.
    Les symboles féminins et masculins se rejoignent dans leur concept pour atteindre la finalité du travail maçonnique.

  • 4
    Chicon
    29 février 2016 à 17:44 / Répondre

    Se dépasser par le travail manuel et artistique du tissage, dans toutes ses variétés et difficultés, c’est possible et porteur d’un symbolisme ontologique.
    Des dames féministes adepte du genre acquis, penseront autrement .

  • 1
    Lemieux
    16 mars 2013 à 07:26 / Répondre

    Le travail de Magali Aime est effectivement remarquable
    J ai apprécie cet ouverture à d autres rituels que ceux de la maçonnerie ,notamment ses référence au tissage .
    Je fais partie de l Ordre des Tisserandes de France ,Vita feminea textura .
    Notre Ordre a été consacré ,il y a maintenant 10 ans par l Ordre néerlandais
    Ordre Van Weefsters VitaFeminea Textura.
    Notre Ordre est ouvert à toutes les femmes libres et indépendantes qui désirent approfondir leur personnalite par l etude du rituel ,et devenir un être plus humain
    Notre démarche maçonnique est basée sur le travail des symboles du tissage
    Nous nous réunissons 2 fois par mois en région parisienne
    Contact. Vftdefrance @ hotmail.fr

    • 2
      MchrisM
      29 février 2016 à 11:32 / Répondre

      Je viens de vous écrire à l’adresse précitée avec l’espoir d’entrer en contact avec vous car je suis très intéressée par votre ordre initiatique reposant sur des symboles féminins au lieu des habituels concepts masculins.
      Merci de me contacter, je vous rendrai visite à Paris. Bien à vous, MchrisM

      • 3
        speculum
        29 février 2016 à 14:42 / Répondre

        Trouver une voie initiatique autre que celle du travail de maçon ou de la lutte chevaleresque, qui sont étrangers aux femmes, c’est très intéressant.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous