Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Franc-maçonnerie & transcendance

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 3 août 2009
Étiquettes :
  • 7
    lyly
    8 août 2009 à 02:35 / Répondre

    cet article est un peu difficile a comprendre mais j ‘ y connais rien je découvre!

  • 6
    Jean Serlun
    4 août 2009 à 21:46 / Répondre

    @Niaclabut (ou Incabaltu ? Ce n’est pas mal non plus)

    Qu’on le veuille ou non, la Franc-Maçonnerie du XXIème siècle recouvre des démarches extrêmement dissemblables. Cela rend d’ailleurs totalement ridicule la paranoïa complotiste qui y voit une organisation unie et centralisée ourdissant de noirs desseins.

    Il semble que le seul lien qui unisse tous ces projets si différents soit une sorte de « culture commune » et une méthode de travail comparable malgré les dissemblances.

    Il est donc nécessaire de déterminer le type de maçonnerie auquel on fait allusion. La précision n’amoindrit ni n’affaiblit. Elle permet de déterminer avec une certaine efficacité le type de maçonnerie qui correspond au parcours que l’on veut entreprendre.

    Et, le moins qu’on puisse dire, c’est que le maçon (ou la maçonne) qui pense trouver en loge un laboratoire d’idées pour rendre la société plus humaniste n’est pas vraiment le même que celui (ou celle) qui cherche à retrouver l’état adamique primordial.

    Si différents et si semblables pourtant ces frères et ces soeurs qui, de toutes façons, ne sauraient se contenter du monde tel qu’il est.

    Jean Serlun

  • 5
    ombre
    4 août 2009 à 18:30 / Répondre

    Au contraire la notion est joliment approchée,je ne vois pas où est le mal à vouloir philosopher sur la connaissance en universaliste et à travers la maçonnerie.
    la transcendance un champagne de l’esprit certes,mais le média citoyen m’interpelle par la vigueur de son »idéal des masses ».
    Mais comme l’on a les dirigeants qu’on mérite,les élites qu’on mérite,n’a-t-on pas aussi les peuples qu’on mérite finalement.
    Puisse ton blog ainsi que d’autres y apporter un peu de lumière concernant la f.m et le reste aussi,tout en espérant que cela serve réellement à quelque chose.

  • 4
    niaclabut
    4 août 2009 à 16:28 / Répondre

    Franc-maçonnerie transcendante, franc-maçonnerie laïque, franc-maçonnerie régulière, franc-maçonnerie spiritualiste, franc-maçonnerie sociale, … , quand donc les Francs-maçons comprendront-ils que tous ces qualificatifs ne font qu’amoindrir la Franc-maçonnerie ?

  • 3
    Jean Serlun
    4 août 2009 à 12:29 / Répondre

    Pour mieux apprécier la portée de l’extrait ici présenté, il convient de se reporter au blog de l’auteur, intitulé « lemondesacredemmanuel.org ».

    A sa lecture, il apparait que l’auteur veut tout simplement replacer la démarche maçonnique dans un cadre initiatique traditionnel où, passant de l’initiation virtuelle à l’initiation effective, on vise à la Réalisation, c’est-à-dire, après avoir libéré notre Personnalité (ou Soi) des pesanteurs de l’individualité, à lui permettre de se fondre dans l’Etre.

    Bien entendu, cela n’a rien à voir avec les préoccupations humanistes de la Franc-Maçonnerie spéculative.
    Ceci dit, sans jugement. C’est une autre démarche.
    Dans ce contexte, le « développement personnel », qui reste dans le domaine psychique, est une chose tout à fait secondaire.

    Jean Serlun

  • 2
    Ronan
    4 août 2009 à 11:24 / Répondre

    La maçonnerie « spéculative » des origines, celle de Désaguliers et des Constitutions dites d’Anderson, croyait naturellement en un ordre transcendant, celui représenté par le plus petit dénominateur commun des religions, le Grand Architecte de William Blake ! Pour autant, la FM n’avait en tant que telle rien de « transcendant »… L’objet en était clairement défini par l’Article Premier : être le Centre de l’Union (dit autrement et en contextualisant, permettre aux hommes de bonne volonté de se retrouver en fraternité au-delà des clivages politiques et religieux qui déchiraient la société anglaise) ! Rien de plus, rien de moins… Et ce n’est déjà pas mal, comme projet ! Les notions d’initiation, les concepts alchimiques sont venus bien plus tard. Et je ne dirai rien de l’occultisme, des supérieurs Inconnus et autres fariboles qui voudraient faire croire à une magie opérative : le doux froufrou des ailes angéliques ne trouble heureusement pas les réflexions humaines (on n’est jamais trop humain) fortement contingentes des véritables loges spéculatives, fidèles à l’esprit des origines, notamment à travers l’emploi du Rite des Moderns, simple et limpide… Pour ceux qui l’auraient oublié, il s’agit du Rite connu sous le nom de « français » et disponible dans une étude historique passionnante conduite par Pierre Mollier (Le Régulateur du maçon – Ed. A l’Orient) !

  • 1
    Fluo
    4 août 2009 à 07:29 / Répondre

    Quelqu’un pourrait traduire???? :))

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous