Glaive ou épée pour le Couvreur

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 4 mai 2009
Étiquettes : , ,
  • 2
    EMEREK
    4 mai 2009 à 21h12 / Répondre

    Dans le dictionnaire de la FM ,Ligou ne discute pas du « sexe des anges » : « le terme glaive est synonyme de celui d’épée,etc…… »

    Si l’on s’intéresse à l’Apocalypse de Jean(1,16) :on a un peu la même impression …..

    >>>Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force.(Trad Louis Segond)
    >>>Dans sa main droite ,il tenait sept étoiles,et de sa bouche sortait un glaive acéré,à deux tranchants…..(TOB)
    >>>And he had in his right hand seven stars. And from his mouth came out a sharp two-edged sword……. (Douay -Rheims)
    >>> et habebat in dextera sua stellas septem: et de ore ejus gladius utraque parte acutus exibat….. (Vulgate)

    Je serais bien d’accord avec l’ idée que les deux termes sont indistincts en maçonnerie et que l’usage de l’un plutôt que l’autre n’a pas de différence symbolique.

    Par contre il me semble surprenant que l’Epée Flamboyante puisse se trouver dans les mains du couvreur.
    La fonction symbolique de cette épée est tout autre ,c’est un instrument de transmission initiatique et comme tel de l’usage exclusif du vénérable…  « Il posta les Chérubins à l’Orient du Jardin de l’Eden avec la flamme de l’épée foudroyante pour garder le chemin de l’Arbre de Vie » (Gen 3,23)

    Mais tout cela n’est qu’un avis personnel et très accessoire car ne pratiquant pas le RFM…!!!

  • 1
    Fox7ans
    4 mai 2009 à 10h29 / Répondre

    Glaive ou épée, peu importe, du moment qu’il s’agit de couper les cheveux en 4…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous