Henri La Fontaine, franc-maçon

Publié par Géplu
Dans Edition

Issu de la bourgeoisie, Henri La Fontaine (1854-1943) est un avocat spécialisé dans le droit international. Prix Nobel de la Paix en 1913, engagé dans la vie de la Cité, il a aussi été Franc-maçon, membre du Grand Orient de Belgique et du Droit Humain, deux fois Vénérable de la loge Les Amis philanthropes (GOB), initiateur et Vénérable de la loge La Paix (DH). Il y a mené une action sans faille dans deux domaines principaux : l’entrée des femmes en Franc-maçonnerie, débouchant notamment sur l’installation du Droit humain en Belgique, et la défense de la paix. Son action en faveur de la paix et de la concorde universelle, il l’a étendue aussi au domaine international, multipliant tournées et conférences de l’Europe jusqu’aux États-Unis, publiant des articles et des ouvrages, sans cesse sur la brèche.
En 1913, il reçoit le Prix Nobel de la paix en reconnaissance de ces activités. La défense du droit des minorités est un autre axe important de son action. Il prend une part importante dans les débats féministes et participe à la création de la Ligue belge du droit des femmes en 1892. Membre du Parti ouvrier belge dès sa création, il figure en 1894 parmi les premiers sénateurs socialistes en Belgique. Il agira en faveur du suffrage universel, de l’enseignement populaire et de la réglementation du travail. Passionné de bibliographie, il fonde, avec Paul Otlet, l’Office international de bibliographie en 1895, institution à l’origine du Mundaneum.
Cet essai de Denis Lefebvre au style alerte, fondé sur des archives jamais exploitées à ce jour, nous brosse une fresque vivante d’un homme qui a marqué son époque.

Denis Lefebvre, secrétaire général de l’OURS (Office universitaire de recherche socialiste, Paris) et chroniqueur au magazine Historia, a publié depuis son premier ouvrage (Guy Mollet le mal aimé, Plon, 1992) une vingtaine de titres parmi lesquels en 2000 Socialisme et franc-maçonnerie. Le tournant du siècle (1880-1920) et, en 2017, Marcel Sembat. Franc-maçonnerie, art et socialisme à la Belle Époque. Dernier titre paru, aux Éditions Biblis en 2019 : Les secrets de l’expédition de Suez 1956.

____________________________________________
Henri La Fontaine, franc-maçon par Denis Lefebvre. Éditions de la Fondation Henri La Fontaine. ISBN : 978-2-9602338-1-0

lundi 9 mars 2020
  • 2
    Fuderel
    15 mars 2020 à 10:53 / Répondre

    La fédération belge du Droit Humain a eu une Loge « La Paix » qui se référait à H. La Fontaine. Décimée par l’occupant elle est sortie de ses cendres en fusionnant après la guerre avec la loge « La Sincérité » donnant naissance à la Loge LA SINCERITE ET LA PAIX REUNIES, qui existe toujours à Bruxelles.

  • 1
    SAMUEL Gilbert
    9 mars 2020 à 21:02 / Répondre

    7 ans après son prix Nobel de la Paix, en 1920, c’est le Frère Leon Bourgeois qui l’a obtenu…..

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif