Historique de la franc-maçonnerie en Côte d’Ivoire

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 7 janvier 2022
  • 3
    Claude Voileau
    9 janvier 2022 à 19:19 / Répondre

    Dans l’article d’Afrik Soir, il est cité le nom d’un Français qui a réveillé la Maçonnerie après la guerre : il faut lire « Voileau (Roger de son prénom) et non « Villot ». C’était mon père.

  • 2
    FEREIDOUN AAZAM-ZANGANEH
    8 janvier 2022 à 21:10 / Répondre

    Depuis environ 2 ans un SIBER café de côté d’ivoire se présente au nome des personnalités comme Rothschild/ Rockefeller’s ou des loges maçonniques/ Iluminati en demandant au population de venire membre par FEACBOK pour leur livrer des certificats et promesses de leur verse de 10,000 à 30000 euro sur leur compte à condition qui communique leur compte/pays et banque , ils ont même arnaquer un conseiller national suisse en 2010 , malheureusement le gouvernement et police sont en collaboration avec ce bande dans ce pays , il est indispensable que les Franc maçon dans ce pays intervienne pour fermer ce SIBER café que je l’es appelle terroriste informatique et qui porte attente aux cause de la maçonnerie dans le monde
    Salutations Fraternel

  • 1
    Roger Chouters
    7 janvier 2022 à 17:49 / Répondre

    Ce qui s’est passé aussi au Congo (ex-belge) ; les premiers Francs-maçons congolais furent initiés en Belgique (Huy et Ostende) dans la foulée de l’exposition universelle de Bruxelles de 1958.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous