Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Humanisme n°325, de novembre 2019

Publié par Géplu
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 22 décembre 2019
  • 2
    David
    27 décembre 2019 à 12:04 / Répondre

    La vision thermidorienne n’a pas forcément pris l’ascendant sur l’approche ou la compréhension que l’on peut avoir de la Révolution française, d’autant que les fables issues du IX thermidor An II se focalisent principalement sur la personnalité de Robespierre accusé de tous les forfaits ou presque. On sait sur ce point, grâce notamment aux travaux de Jean-Clément Martin, que la réaction thermidorienne s’est construite sur un mensonge d’État, celui de vouer à l’Incorruptible les excès de la Terreur. Pour ce qui concerne Marie-Antoinette, qui s’expose actuellement à la Conciergerie (avec le soutien, entre autres, du très républicain ministère de la Culture), l’engouement dont elle semble faire l’objet n’implique pas ipso facto un retour à l’Ancien Régime… ses aficionados voient plutôt en elle une personnalité originale et forte dans l’adversité, à la fois fashion victime et reine martyre. Elle est devenue une icône internationale qui, peut-on l’espérer, ne remettra pas en cause les assises de notre attachement républicain.

  • 1
    Eric Sauër
    22 décembre 2019 à 11:09 / Répondre

    Je ne participe pas aux modes philosophiques actuelles de l’inutilité de la Révolution française, bien au contraire, elle fut et reste exemplaire dans la vision politique de sa devise  » Liberté,Egalité, Fraternité » , cependant comme tous les processus révolutionnaires qui se gangrènent dans le dogmatisme, la révolution française souffrira de l’excès  » de sens », rapidement elle se paiera de mots, de sentences, de slogans et en conséquence de morts inutiles .

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous