Il faut combattre le wokisme

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 18 novembre 2021
  • 6
    Peter Bu
    22 novembre 2021 à 21:12 / Répondre

    « Culture woke, cancel culture, intersectionnalité. »
    Ne pourrait-on pas parler français? C’est une belle langue.

    • 7
      Phil DEBAY
      23 novembre 2021 à 16:38 / Répondre

      Oui un belle langue et c’est pour cette raison que les concepts négatifs mieux vaut les laisser dans leur langue d’origine !
      La culture de l’effacement (cancel culture) consiste, au final, à renvoyer en quelques mots un « raisonneur » au « zêtes Hitler » plutôt que d’argumenter au fond
      Au fond on pourrait tout aussi bien renvoyer à « zêtes Pol Pot » celui du Parti communiste du Kampuchéa.

  • 5
    Phil DEBAY
    21 novembre 2021 à 17:21 / Répondre

    Selon ce que je lis (Humanisme) ou que j’entends dans les médias TV principaux de ci de la le terme « woke »aurait été d’abord utilisé dans la lutte antiraciste par les Afro-Américains, et s’est vu ensuite étendu à des causes variées de défense des minorités.
    Cette extension aurait été développée par certains universitaires US avec en Europe et en France des proliférations dogmatiques, des effets de mode, ou voire plus pernicieux des usages opportunistes politiciens (courses aux bulletins de vote) .
    En fait il me semble que cela partait d’un sentiment très très positif qui était celui d’aider une ou des minorités à se défendre vis à vis des diktats des majorités sociales ou politiques.
    Mais établir un curseur au juste milieu, entre stigmatisations réelles et plaintes victimaires nécessite un esprit d’équité exigeant et beaucoup de travail d’analyses exhaustives objectives sans doute difficiles donc très peu partagé dans les groupes sociaux qu’ils soient dits de la société civile ou dits politiques en général plutôt avides de slogans simplistes.
    Pour nombre de ces groupes il a été plus beaucoup facile intellectuellement de retourner la problématique en intimant aux majorités sociales ou politiques d’avoir à adopter les règles/mode de vie et valeurs de minorités.
    A cette réflexion précédente j’ajoute l’intérêt d’additionner les bulletins de vote de minorités hétéroclites avec parfois des valeurs sociétales très discordantes pour constituer un ensemble qui pèse électoralement dans nos sociétés de démocraties représentatives.
    L’arme de destruction massive de ces groupes a été facilement trouvée.
    Cet effacement est pratiqué, même vis à vis de ceux qui tentent d’introduire du relatif, en renvoyant ces malheureux au statut d’adeptes d’Hitler ou du fascisme mussolinien .. zêtes un facho … cela bien entendu à partir d’un seul mot … plus le texte est long plus c’est facile d’en trouver …
    Ce matraquage médiatique et politique par un « woke » dévoyé dure depuis de nombreuses années et … beaucoup de faire mine de s’étonner du succès des livres et des thèses d’un E. Zemmour, mais c’est tout simplement la loi physique action/réaction.
    Aurais-je droit à l’intervention d’un adepte de la « cancel culture » ? On voira ……………………..

  • 4
    GépluAdministrateur
    21 novembre 2021 à 13:20 / Répondre

    On peut aussi visiter le site de l’Observatoire du décolonialisme.

  • 3
    Wouep
    21 novembre 2021 à 12:51 / Répondre

    En tant que maçon et employé de la Radio Télévision Suisse, prise à parti par la Loge Phœnix, je voudrais partager cette réflexion qui, à mon sens, constitue le préambule nécessaire à tout débat sur le « wokisme » : https://youtu.be/9-xtduLc3Ig

  • 2
    nicette
    18 novembre 2021 à 15:40 / Répondre

    Une petite précision en ma qualité de délégué au Convent de MONTPELLIER : Pour la question A d’intérêt général et de prospective, il y avait trois choix proposés pour n’en retenir qu’un, et la proposition 2 : « Culture woke, cancel culture, intersectionnalité…Quels rapports avec l’universalisme républicain » n’a pas été retenue car n’obtenant que 262 voix et arrivant loin derrière celle qui a été validée totalisant 441 voix. 262 voix sur presque 1100 votes… Je suis un peu amer, mais c’est ainsi.
    En ce qui me concerne j’ai voté pour cette question et je proposerai à ma loge, si elle l’accepte de représenter la même problématique en la reformulant pour le prochain convent.
    Sur le site
    https://www.lesamisphilosophesreims.com
    nous avons constitué un épais dossier sur cette nébuleuse qu’est le wokisme.

  • 1
    Luciole
    18 novembre 2021 à 13:19 / Répondre

    Faudra t’il supprimer les oeuvres de Jaurès et Wagner (entre autres) pour l’antisémitisme de leurs auteurs ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous