Initiations Magazine, Stendhal et la GLMF

Publié par Jiri Pragman

Le « grand personnage » traité dans le n°15 (avril-mai 2007) d’Initiations Magazine (www.initiations-magazine.net) n’est autre qu’Henri Beyle, mieux connu sous son pseudonyme de Stendhal.

Cette fois, le Grand Maître interviewé est celui de la Grande Loge Mixte de France (GLMF), Jean-Pierre Orsoni (l’interview est intégralement en ligne sur le site d’Initiations Magazine.

Cette livraison du magazine aborde des thèmes aussi variés que le Discours de Ramsay, le rire comme vertu maçonnique… (« mon oeil ! »), le 1er Ordre du Rite Français, la Maçonnerie et la mystique chrétienne, les rites d’initiation et de passage, l’idée de tolérance, le concept de laïcité.

Comme à l’accoutumée, on y trouve également des brèves (dont le Net maçonnique), des chroniques, des critiques de livre, un agenda, de l’humour (avec Jiho, des jeux (mots croisés) maçonniques, des petites annonces et le panorama des Obédiences.

Dommage que l’article sur la laïcité oublie de dire qu’il est question de 100 ans après la séparation de l’église et de l’État… en France ! Si la revue se veut francophone et non française, elle doit contextualiser son propos et se souvenir que les autres pays et régions francophones (en tout ou en partie) où la Franc-Maçonnerie est présente, comme la Belgique, la Suisse, le Luxembourg, le Québec, des pays africains (Maghreb, Afrique noire) connaissent d’autres réalités.

vendredi 13 avril 2007
  • 6
    Fred29
    16 avril 2007 à 16:37 / Répondre

    Chère Isis,

    La thématique des grades de vengeance tourne autour de la vengeance de la mort d’Hiram.

    Le Roi Salomon mandate des Maîtres, élus pour remplir une mission : venger la mort d’Hiram.

    Dans un sens symbolique, il faut détruire en nous les « trois mauvais compagnons » qui ont assassiné Maître Hiram : l’ignorance, le fanatisme et l’orgueil.

    C’est aussi, sur un plan plus sociétal, un appel à préférer la justice à la vengeance, l’application des Lois au désir primaire de se faire justice soi-même.

  • 5
    isis
    16 avril 2007 à 15:05 / Répondre

    je partage l’avis de Fred, donner des infos claires et bien calibrées au regard du secret maçonnique me semble plus profitable et sain que laisser planer le doute et envahir la place par l’anti-maçonnisme (?)

    même si je sais que je ne comprends pas tout , j ai beaucoup de plaisir à lire les ouvrages sérieux traitant de la philosophie, de l’histoire, des mythes fondateurs de la FM.

    et je laisse résoluement de côté tous les ouvrages style « tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur….rites…secret…initiation… »

    et là je sens que cette histoire de vengeance me dépasse…bien que connaissant bien ce mythe de la Mort d’Hiram

  • 4
    Fred29
    16 avril 2007 à 13:18 / Répondre

    Bonjour à tous,

    Je comprends les réserves d’Emerek, sans réellement les partager. Le choix de la revue est de montrer, je pense, dans une présentation de ces grades, ce qui fait la richesse symbolique et philosophique des mythes maçonniques.

    Que dire en effet, si l’on est opposé à ce genre de « divulgations » aux profanes, des quantité d’ouvrages existant sur le marché, décrivant tous les grades (apprenti, compagnon, maître, hauts grades, différents rites, etc) ?

    Faut-il en interdire la vente dans le commerce et ne le faire que « sous le manteau » ? Pour ma part, je fais mes emplettes à la FNAC et n’ai pas honte de le dire. J’y ai récemment acheté un ouvrage d’Irène Mainguy sur les grades de perfection du REAA et du RF.

    Ces ouvrages accessibles à tous, ne sont vraiment intelligibles dans leur profondeur et leur vécu que par des Maçons ayant obtenus les grades en question, donc je n’y vois pas de problème particulier.

    Cela permet aussi de cerner la philosophie de la Franc-Maçonnerie, ses mythes fondateurs et son esprit ouvert, tolérant et humaniste.

    Mieux vaut, à mon sens, expliquer ce qu’est réellement la Maçonnerie que de laisser courir tant de mensonges et de fantasmes à notre sujet (voir les mystifications de Léo Taxil, sans cesse reprises par l’extrême droite et les fanatiques religieux).

    Les grades de vengeance sont une suite directe du grade de Maître, dans lequel le Maître Architecte Hiram trouve la mort (il s’agit bien sûr d’une mort à prendre dans un sens spirituel, une mort initiatique, pas une mort réelle).

  • 3
    isis
    16 avril 2007 à 10:50 / Répondre

    « grades de vengeance »(1er ordre de Sagesse)

    ?????

    encore une question sans doute due à ma profanité ?

    je comprends que Emerek parle de risque, risque d’étonnement, ça c est sûr

    isis

  • 2
    EMEREK
    14 avril 2007 à 21:14 / Répondre

    Je n’ai pas lu la revue mais personnellement je trouve délicat d’aborder les grades dits « supérieurs » dans une revue destinée aux profanes et surtout aux membres des loges bleues…
    Aborder les grades de vengeance (1er ordre de Sagesse ou 9éme du REAA) dans une telle revue, même avec précautions, me parait risqué et contraire à l’esprit maçonnique…

  • 1
    Jacques Cécius
    14 avril 2007 à 20:50 / Répondre

    En ce qui concerne la Belgique, ce pays, qui est très peu le mien, est toujours ous la coupe de l’Eglise romaine.
    Je rêve d’une Belgique laïque, mais, bien entendu, nullement anti-religieuse.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif