Josephine Baker en 1949

Joséphine Baker : une Sœur de la GLFF au Panthéon

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 24 août 2021
  • 5
    Fidélitas
    24 août 2021 à 14:47 / Répondre

    S’agissant de l’appartenance maçonnique de Joséphine Baker, il faudrait en effet solliciter la GLFF pour qu’elle rétablisse l’excellent article sur Joséphine, article qui avait été publié sur son site public web (supprimé récemment dans la rubrique  » Les Franc-maçonnes célèbres » , pour sans doute modification..?). Ensuite, il faudrait dénoncer l’article pitoyable « Joséphine Baker » paru dans le Dictionnaire Universel de la Franc-maçonnerie de LIGOU qui fait honte à son auteur… La S.°. Joséphine était une maçonne, avec et sans tablier. Un exemple pour chacun(e) d’entre nous comme le souligne ci-dessus Liliane Basset.

    • 6
      lazare-lag
      25 août 2021 à 14:26 / Répondre

      Je viens de lire l’article sur Joséphine Baker dans mon dico LIGOU (2004, 1ère édition en « Quadrige », PUF).
      La question n’est pas tant de savoir si cet article est « pitoyable », mais plutôt de savoir si cette version est exacte et avérée. Il y est dit qu’il s’agit du témoignage d’une sœur présente à l’initiation puis qui fût Vénérable de la loge Nouvelle Jérusalem, où elle fût initiée en 1960.
      Curieuse précaution rédactionnelle quant à la source d’information de la part de l’équipe du dictionnaire ; précaution qui ne semble ni fréquente ni habituelle dans la rédaction des autres articles des pages environnantes de ce même dictionnaire.
      S’agit-il là d’une certaine prudence avant publication dans le maniement de ces propos curieusement fraternels d’une sœur qui les rapporte?
      Par ailleurs, je n’ai pas su voir d’article sur Joséphine Baker dans l’Encyclopédie de la Franc-Maçonnerie (sous la direction d’Eric Saunier, La Pochothèque, Le Livre de poche).
      Quant au dictionnaire Maîtron (mentionné dans l’article Joséphine Baker dans Wikipedia), il n’évoque à aucun moment son appartenance à la Franc-Maçonnerie.
      Et, pour le moment, sur le site même de la GLFF, l’article qui vient d’y paraître me semble plutôt maigre, un peu rapidement rédigé, d’un enthousiasme des plus pudiques.
      Quoiqu’il en soit, et quoiqu’on puisse en penser, et même si son passage en maçonnerie fût assez bref, il se serait achevé en 1964, la Franc-Maçonnerie en général, et cette obédience en particulier ne peuvent-elle pas s’enorgueillir d’avoir compté dans ses rangs, une telle personnalité?
      Son activisme dans la Résistance, consacré par la Croix de guerre 1939-1945, la Médaille de la Résistance française, la Médaille commémorative des services volontaires dans la France Libre, n’est pas vain.
      Sa Légion d’honneur n’est pas usurpée non plus.
      Et son activisme social, en faveur des droits de l’Homme, ceux de la Femme, ses participations à l’encontre du racisme des deux côtés de l’Atlantique, et enfin son dévouement envers douze orphelins, ne sont pas vues de l’esprit.
      Tout cela ne saurait donc réduire notre sœur, désormais future panthéonisée, à des danses avec colliers de bananes et à du music-hall de l’entre deux guerres.
      La question me semble assez simple.
      Par bien des manières la société profane française a reconnu les mérites de notre sœur Joséphine et ce à plusieurs égards.
      Dans un monde, un contexte social et politique totalement différent, et des mérites totalement différents, il en a été de même avec Voltaire.
      On peut certes toujours critiquer ceci ou cela, telle insuffisance, tel manquement, mais au fond, finalement qu’est-ce qui l’emporte ?
      Nous sommes des Francs-maçons, des Frères et des Sœurs.
      Est-ce à nous de jeter la première pierre ? Chacun de nous a-t-il fait le quart de la moitié de l’esquisse de l’ombre d’une des actions menées, et avec combien de risques, par une telle sœur ?
      On reconnaît les mérites de cette sœur ?
      Parfait, réjouissons-nous.
      Le Panthéon est un temple républicain. Un nouveau maillon de notre chaîne d’union a été choisi pour y entrer.
      Participons à cette construction, ajoutons-y notre pierre.
      Nos pierres doivent participer à l’érection de cet édifice pas à la lapidation de ses ouvriers ou ouvrières. L’actualité nous montre hélas, qu’en matière de lapidation, il ne manquera jamais de volontaires, et ils ne sont pas tous talibans.

  • 4
    Jean françois Nys
    24 août 2021 à 12:22 / Répondre

    Joséphine Baker est initiée le 6 mars 1960 au sein de la loge maçonnique « La Nouvelle Jérusalem » (Grande Loge Féminine de France) : En 1964, Joséphine retourne aux États-Unis pour soutenir le mouvement des droits civiques du Pasteur Martin Luther King. Un choix qui semble déplaire aux Sœurs de la Nouvelle Jérusalem puisqu’elle est, la même année, rayée du registre de la Loge, au motif officiel de non-paiement de sa cotisation [Dictionnaire universel de la Franc-Maçonnerie, Larousse, coll. à présent, 2011].

  • 3
    Luciole
    24 août 2021 à 12:12 / Répondre

    Le fait qu’elle ait été reçue en 1960 à la GLFF, après la guerre et à un âge de raison démontre que c’est à la suite de réflexions et pour poursuivre son action humaniste.

  • 2
    liliane BASSET
    24 août 2021 à 10:50 / Répondre

    JOSEPHINE une désormais immortelle image de la femme multiple et une image de l’humanité que nous recherchons ..
    nous sommes toujours à la recherche de l’unité du monde … JOSEPHINE nous a montré le chemin …
    JOSEPHINE n’appartient à personne mais son exemple appartient à chacune et chacun d’entre nous

  • 1
    DURRUTI
    24 août 2021 à 10:27 / Répondre

    Tout à fait d’accord avec Pierre GUELF.
    Lors de l’hommage national qui lui sera rendu, il importe de signaler son appartenance maçonnique.
    J’espère que la GLFF interviendra dans ce sens et que cette obédience sera représentée au Panthéon.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous