Découvrir la franc-maçonnerie en langue des signes

La franc-maçonnerie en langue des signes !

Publié par Pierre Mollier
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 10 juillet 2020
  • 8
    LOUIS MARIO BOUCHARD
    12 juillet 2020 à 16:26 / Répondre

    Félicitations à tous pour cette belle initiative, mais il faudrait aussi mentionner la superbe contribution de Julie…vraiment inspirant.

  • 7
    Lazare-lag
    11 juillet 2020 à 17:18 / Répondre

    Cette initiative me réjouit et me trouble à la fois.
    – – –
    Elle me réjouit au sens où, d’autres commentaires l’on dit avant moi, elle permet aux sourds et malentendants, d’accéder et de visiter un musée, notre musée, si spécifique, qui dit beaucoup de nous et qui permet de rendre concret certaines choses, certains aspects, et mêmes certaines personnalités ou figures de la Franc-Maçonnerie.
    Les connaissances livresques ou visuelles (documentaires à la télé par exemple) ne permettent pas le plus qu’apporte, si je puis le dire ainsi, la 3ème dimension, le réel, l’objet, le document.
    Encore que, s’agissant d’un musée cela restera une 3ème dimension partiellement tronquée, puisqu’il y manquera toujours l’essentiel, la participation à une tenue, laquelle par définition, n’est pas accessible au profane, ou si elle l’est, c’est dans le cadre très spécifique, et très encadré (c’est le propre du cadre par définition) de tenues ouvertes.
    – – –
    Et c’est là qu’intervient mon trouble découlant de cette initiative, dont par ailleurs je comprends toute la bienveillance, toute la générosité, et toute la délicatesse comme le souligne Cassandra Verde dans son message n°3.
    – – –
    Par définition, l’essentiel d’un vécu maçonnique est celui de la tenue.
    Or, nos tenues, dans toutes les étapes de leur déroulement, et ce dans le respect de nos traditions rituéliques, sont de conception essentiellement orales.
    Il en est ainsi de l’exposé des planches ou des prises de serment par exemple pour ne rien dire de la prise de parole sur les colonnes.
    Je me demande donc quelles perspectives maçonniques nous pouvons donc offrir, vu nos modes de fonctionnement, à des sourds et malentendants? Je veux dire au-delà de la visite de musée effectuée?
    Pour qui ne peut communiquer que par langage des signes, donc avec des difficultés sérieuses voire altération complète en termes d’audition et/ou de langue parlée, nos règles traditionnelles de fonctionnement (malgré tout assez immuables de ce point de vue depuis trois siècles) sont telles compatibles avec une envie de candidater vers nos temples?
    – – –
    C’est là toute mon inquiétude. On ouvre le musée, on l’adapte, mais après?
    D’une certaine manière, et qu’on ne me croit pas indélicat à le dire ainsi, je crains qu’on ne montre une superbe piscine à des personnes qui ne pourraient pas venir y nager.
    – – –
    Et pour qu’on ne se méprenne pas sur mon état d’esprit ou sur mes intentions, je tiens à préciser que je suis sourd d’une oreille, avec acouphènes, donc moi-même très sensible aux problèmes d’audition.
    (une blessure de rugby, contractée à l’âge de 22 ans; que Yonnel se rassure le C.A.B. n’y est pour rien, je n’étais pas assez talentueux pour jouer à ce niveau.).
    Pour la petite histoire, et certains de nos Frères et Soeurs qui vont me lire devraient en sourire, lorsque vingt ans plus tard, comme profane, j’ai frappé à la porte du temple, j’étais par anticipation tellement inquiet de mon passage sous bandeau, et d’une éventuelle incompréhension (sur le plan auditif) des questions futures, (faire répéter,etc) que j’avais signalé mon handicap, par définition non apparent, non visible, à chacun de mes trois enquêteurs…

  • 5
    Nestor MAKHNO
    10 juillet 2020 à 15:51 / Répondre

    Bravo Julie, ton père doit être fière de toi !

    • 6
      Lazare-lag
      10 juillet 2020 à 19:17 / Répondre

      Pourquoi son père serait-il seul à être fier d’elle? Julie est orpheline de mère?

  • 3
    Cassandra Verde
    10 juillet 2020 à 10:41 / Répondre

    Je trouve votre geste d’une grande délicatesse.

  • 2
    jacques rubault
    10 juillet 2020 à 09:52 / Répondre

    Bonjour,

    Superbe visite de la LSF avec, en prime, de très belles images de nos Temples.

    Félicitations à Julie,

    Bises à toutes et à tous

  • 1
    yonnel ghernaouti, YG
    10 juillet 2020 à 09:24 / Répondre

    Heureuse et excellente initiative pour tous nos amis(ies) sourds, malentendants et déficients auditifs.

    • 4
      Pitou
      10 juillet 2020 à 10:53 / Répondre

      Tout à fait ! mais combien de temples sont-ils équipés en fonction de leur handicap? le temple de Nivelles ( Belgique ) a investi dans une  » boucle beethoven » ( casque et bluetooth)

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous