GL Georgie

La GLNF se préoccupe des obédiences homophobes américaines

Publié par Géplu
Dans Divers

Beaucoup d’actualité ces jours-ci à la GLNF. Après le décret du 4 mars relatif aux relations entre la GLNF et le SCNDF, voici que Jean-Pierre Servel s’inquiète de l’attitude homophobe des Grandes Loges de Georgie et du Tennessee. On se souvient que début septembre 2015 le Grand Maître de la Grande Loge de Géorgie Douglas W. McDonald avait promulgué un « édit » qui proscrivait formellement l’homosexualité et bannissait des rangs de la franc-maçonnerie (Georgienne) ceux qui sont coupables de ce « péché » (sic) !, alors que son confrère de la GL du Tennessee avait exclu un couple de Frères qui venait de se marier. 

Les premiers moments de surprise et d’incrédulité passés, c’est la Grande Loge du District of Columbia (Washington, DC) qui réagit la première en publiant dans les jours suivant une mise au point claire : L’admission à nos loges est ouverte aux hommes de foi sur la base de leurs mérites personnels et qualités, sans référence à la race, la croyance, l’orientation sexuelle, la religion ou l’origine nationale. (…) Les lois maçonniques et la pratique de l’esprit des Constitutions d’Anderson interdisent clairement l’exclusion des hommes sur la base de croyances, d’origines ou de modes de vie autorisés dans leurs sociétés. Plus récemment, ce 7 février cette même Grande Loge de Columbia a pris la décision de suspendre ses relations avec la GL de Georgie, et la GL de Californie, autre GL progressiste américaine lui a emboité le pas.

Le temps que la vague traverse l’atlantique et c’est aujourd’hui, 7 mois plus tard mais mieux vaut tard que jamais, que Jean-Pierre Servel, dans une lettre circulaire aux Frères de la GLNF se dit à son tour choqué et annonce saisir le Conseil National des Sages de son obédience d’une réflexion sur « l’attitude qu’il convient d’adopter, ainsi que les mesures à prendre dans ce dossier » :

Mes très chers et bien-aimés Frères,
Permettez-moi de vous exprimer toute ma préoccupation au regard des événements qui agitent, depuis peu, la Franc-maçonnerie aux États-Unis. Les débats qui s’y déroulent actuellement font suite aux prises de position discriminatoires que les Grands Maîtres des Grandes Loges de Georgie et du Tennessee ont cru bon de prendre, il y a peu, à l’égard des homosexuels.
Inutile de vous rappeler que, comme tous les Maçons réguliers à travers le monde, nous avons pris l’Obligation solennelle et sacrée d’obéir fidèlement aux lois de notre pays.
Je ne peux qu’être choqué par de telles attitudes.
Au-delà de l’affection et la fraternité que nous portons à l’ensemble de nos Frères américains, je tiens à exprimer mon entière compassion devant la souffrance qui pourrait résulter de la division des Frères, devant un sujet d’ordre sociétal.
Les idéaux universels de la Franc-maçonnerie, faits de fraternité, de compréhension mutuelle, d’intelligence du cœur, doivent triompher pour préserver les Francs-maçons des divisions que de telles prises de position pourraient susciter et entretenir, aux États-Unis comme ailleurs.
En conséquence, je saisis dès à présent le Conseil National des Sages pour recueillir son avis et soumettrai le problème dans son intégralité au prochain Souverain Grand Comité, lequel pourra seul proposer à la Grande Loge l’attitude qu’il convient d’adopter, ainsi que les mesures à prendre dans ce dossier.
Je vous prie de croire, très chers et bien-aimés Frères, à mes sentiments fraternels les plus sincères.

Jean-Pierre Servel, Grand Maître

Notons que les frères de la Grande Loge Régulière de Belgique ont été un peu plus rapide, en annonçant dès ce 8 mars qu’il suspendaient leurs relations avec la GL de Georgie. Bizarrement on ne parles plus de la GL du Tennessee, dont les positions et les actes sont pourtant à peu près les mêmes que ceux de la GL de Georgie.

samedi 12 mars 2016
  • 10
    ce78
    12 mars 2016 à 15:49 / Répondre

    Les Grandes Loges de Georgie et du Tennessee sont parties à la dérive, en défendant des « valeurs » exactement contraires à tout ce qui fait la franc-maçonnerie. J’ai deux frères dans ma loge qui pourraient se sentir concernés, ou visés si vous préférez. Heureusement, tout le monde s’en fout et « c’est bien ainsi », comme disait Kipling dans « Ma Loge Mère » ! Poème à relire de toute urgence en Georgie et dans le Tennessee…

  • 6
    Lionel MAINE
    12 mars 2016 à 12:53 / Répondre

    Quel rapport avec l’homophobie dans nos rangs ?

    • 7
      fil
      12 mars 2016 à 13:05 / Répondre

      Quel rapport ? je l’ai bien précisé : occupons-nous de nos affaires graves en France au lieu de s’occuper du voisin et de vouloir sauver le monde alors que la structure GLNF est financièrement pourrie.Je souhaite vous avoir convaincu enfin sur la Vérité très dérangeante de cette Obédience.D’autres Frères dans les commentaires me soutiennent haut et fort.Merci

      • 15
        templum
        12 mars 2016 à 17:32 / Répondre

        TCF FIL avec les preuves que tu as, il faut voir le juge.
        sinon tu risques un jour d’être complice pour non dénonciation.

  • 4
    FIL
    12 mars 2016 à 12:14 / Répondre

    Mes Très Chers Frères,
    Beaucoup savent qu’en ma qualité de trésorier à la GLNF, j’ai été contraint par le bras droit de JEAN PIERRE SERVEL de démissionner pour avoir dénoncer les détournements de fonds au cœur des Loges et des hauts grades. Malgré toutes les preuves concrètes et indiscutables (plusieurs millions d’euros), les escrocs restent bien en place et même reviennent après une suspension tandis que les Frères propres et honnêtes sont obligés de partir . La complicité est partout. Tout cela pour dire à Monsieur J-P Servel de s’occuper avant tout des graves problèmes français dans son Obédience avant de s’occuper du voisin américain. Critiquez l’Amérique si vous voulez mais auparavant balayez au karcher devant votre porte.

    • 5
      Speculum
      12 mars 2016 à 12:51 / Répondre

      @fil : on a changé le GM Stifani mais le  » systeme GLNF  » reste integralement le même, normal car on ne peut etre GM sans etre adoubé par le GM precedent et une poignée d’hierarques. Jean Murat et d’autres l’ont appris a leurs dépends. Il y a toujours des sommes importantes qui ont disparu sous les trois GM précédents , de l’OAF en particulier, et ce a partir de la succession de Jean Mons. En contrepartie le systeme est stable car il respecte la loi du silence. On ne change pas une equipe qui gagne. Cette obédience peut devenir un jour vertueuse, qui sait.

    • 8
      BRUCE
      12 mars 2016 à 14:51 / Répondre

      @fil

      mais que n’as tu pas porté plainte au civil ? au lieu de verser ton fiel comme tu le fais ? cela s’appelle de la diffamation .
      tout a été épluché et deux fois plutôt qu’une par nombre de détracteur , des centaines de milliers d’euros ont été dépensé en expert indépendant et aucune anomalie ou détournement n’ont été révélé !!! qu’on avoir les HAUTS GRADES avec la GLNF ? des millions d’euros ;
      je crois que tu es un aigri plutot .
      alors je te pose la question , as tu des preuves de ce que tu avances ?
      sans cela c’est passible de plainte , le fait de commenter sous pseudo ne te met pas a l’abri ( heureusement ) de la justice

      • 11
        fil
        12 mars 2016 à 16:28 / Répondre

        C’est très facile : mettez votre nez à l’OAF (censé aider le frère dans la vraie détresse et vous aurez interdiction formelle de voir les comptes en détail même si vous êtes adhérent), l’Arche Royale et une Arche Royale écossaise disparue avec deux millions d’euros et re-création d’une Arche Royale Écossaise pour camoufler le tout.Mille excuses de les avoir appelées les hauts grades. A mon passage disciplinaire maçonnique pour avoir dénoncé les escrocs, j’ai donné en mains propres toutes les preuves écrites. Conclusion : silence radio total!!!.

        • 12
          BRUCE
          12 mars 2016 à 16:47 / Répondre

          @fil
          mais les structures de la GLNF ont été expertisé ( OAF , FONDATION , OBEDIENCE …) par des cabinets indépendants ,
          nada , rien .
          vous aviez les preuves vous dites , silence radio ?
          croyez bien que si c’était vrai , vu le nombre de détracteur , il y aurait eu des plaintes au pénal , et comme le dit ce78 , nous aurions été de ceux qui aurait trainé les indélicats devant les tribunaux .

          • 13
            fil
            12 mars 2016 à 16:59 / Répondre

            Hélas et trois fois hélas on vous a menti. Mme Legrand n’a absolument pas demandé à voir les détails des débits avec justificatifs (plus que douteux que j’ai présenté par exemple) dans chaque province et en particulier celle de Massilia. Au niveau national, tout le monde est beau ,tout le monde est gentil mais dans la province sud , c’est du détournement de fonds avec faux et usages de faux dont j’ai donné les justificatifs !!!! Alors je dis à tous les Frères de la GLNF : « merci pour vos capitations qui alimentent la mafia maçonnique. Merci de continuez a être complices, silencieux et de vous laisser acheter par des tabliers bleus ». De plus la GLNF demande un supplément de 10 euros à chaque frère pour combler un trou financier.Bizarre, non. Je m’arrête là. point barre. Merci

            • 16
              BRUCE
              12 mars 2016 à 17:48 /

              @fil
              c’est quoi cette histoire , MAITRE LEGRAND n’a pas demandé a voir les justificatifs , non mais vous rigolez ? MAITRE LEGRAND a épluché tous les frais , mieux c’est elle qui les a demandé sous la pression de FF bien pensants ..

              d’ou tu sors que la GLNF demande 10€ pour combler un déficit financier ? pas au courant ;
              et pourquoi tu parles de se faire acheter par des tabliers bleus ?
              la GLNF sous l’impulsion de JPS n’a plus rien de commun avec son passé , c’es peut être ça qui dérange , mais arrêtez vous la vous avez raison

    • 9
      ce78
      12 mars 2016 à 15:46 / Répondre

      Il n’y a pas de Hauts grades à la GLNF. Donc voilà. Et si on m’apporte ne serait-ce qu’un début de preuve, je saisirai moi-même nos instances disciplinaires et la Justice.

  • 3
    jean-Pierre Bacot
    12 mars 2016 à 11:22 / Répondre

    On avance dans la lutte contre les discriminations, ne nous en plaignons pas.
    Il ne reste plus que les femmes, dont il est bien connu qu’elles risquent de troubler les hommes, surtout au Tennessee et en Georgie. Mais au sud de la ligne d’armistice de la guerre de sécession, il ne faut s’étonner de rien.

  • 2
    Chicon
    12 mars 2016 à 11:10 / Répondre

    Fin politique que le GM de la GLNF.: attendre de voir le rapport de force puis prendre une décision dans le « mainstream « . Ce n’est pas vraiment un reproche, car la question est marginale du moment que le frére est discret .

    • 14
      lazare-lag
      12 mars 2016 à 17:27 / Répondre

      Il y a des jours où j’ai envie de m’amuser un peu, de faire celui qui ne comprend pas bien, ou comme l’on dit dans mes contrées d’origine de « faire l’âne pour avoir du son ».
      Dans l’expression « du moment que le frère est discret », parle-t-on de discrétion maçonnique? Ou d’un tout autre type de discrétion?
      Il est des jours, ou des sujets peut-être, où l’implicite ne saurait suffire.
      L’explicite n’aurait-il pas au cas présent le mérite de la clarté? Non?

      • 17
        lazare-lag
        13 mars 2016 à 13:01 / Répondre

        Me relisant, je me demande si ce n’est pas moi qui ne suis pas assez explicite.
        Dans « du moment que le frère est discret », personnellement je comprends que l’on souhaite que le frère (qui au demeurant peut être une soeur) ayant des orientations homosexuelles se fasse discret, en contexte maçonnique donc, sur ses préférences.
        D’une part, je ne suis pas sûr d’interpréter convenablement ces termes tels qu’ils sont rédigés par son auteur.
        D’autre part, si mon interprétation est la bonne elle pose un problème, grosso-modo, de vivre ensemble. Je veux dire par là, et on voit bien où en sont donc les loges maçonniques américaines avec ça, que les orientations sexuelles différenciées d’une norme hétérosexuelle majoritairement admise sociétalement peuvent heurter la sensibilité ou la perception des autres frères qui sont a priori hétéros.
        Ne nous leurrons pas,la question n’est pas toujours bien admise chez nous, en Franc-Maçonnerie européenne, et donc française.
        Et ce faisant, avant d’ironiser sur la « pudibonderie » américaine, essayons d’être meilleurs chez nous sur la question.
        Je n’oublie pas, à titre d’exemple, que c’est (ou que ce n’est que) par le biais d’un frère transsexuel devenu soeur que le G.O.D.F. a admis l’entrée ensuite des soeurs dans l’obédience.
        Je n’oublie pas non plus que certains et certaines ont ressenti, peut-être parce qu’ils ressentaient un malaise au sein de leurs ateliers respectifs,le besoin de se réunir dans une Fraternelle spécifique, dite « Cambacérès ».
        Comme quoi,avant là aussi de dire n’importe quoi sur les Fraternelles, mais c’est une autre discussion, elles ne sont pas à rejeter en bloc.
        Enfin,quelles que puissent être les préférences sexuelles de chacun et chacune, je n’oublie pas que nous sommes tous initiés, après rapports d’enquête, après parrainage, sur des qualités jugées intrinsèquement, sur des valeurs appréciées humainement, au sens d’humanisme,rien d’autre.
        C’était cela le sens de mon intervention.
        Et effectivement, les uns comme les autres, nous avons donc à demeurer discrets à l’intérieur du temple sur ce que nous faisons de notre vie sexuelle en dehors.
        La sexualité personnelle de chacun relève de sa vie privée, elle doit rester sur les parvis comme tout autre métal.
        C’est la raison pour laquelle, en tant qu’hétérosexuel connu, je n’ai pas à évoquer ma sexualité en loge. Cela ne concerne que ma partenaire et moi-même. Personne d’autre.
        Il me revient enfin, qu’il y a quelques mois, dans une loge que je fréquente très souvent, au détour d’une planche dont ce n’était pas le sujet principal, le conférencier a glissé dans une phrase les menaces qui pouvaient peser sur son appartenance homosexuelle si des idéologies comme celles prônées par les auteurs d’attentats de 2015 venaient à triompher.
        Ce coming-out public en loge, en tout cas j’étais de ceux qui n’étaient pas au courant, m’a effectivement surpris.
        J’ai effectivement passé le reste de l’exposé de cette planche, à me demander s’il était opportun pour ce frère de se signaler ainsi en public (il ne l’avait jamais fait jusque là, dans deux ou trois autres planches entendues de lui). Ou si au contraire il n’avait pas manifesté ainsi une forme de courage qui méritait du respect.
        Finalement, je me suis dit que ces quelques mots dans cette planche étaient à considérer comme un non-évènement. S’il s’agissait d’une forme de courage, il s’agissait d’un courage tranquille, sans effet, tout en douceur, tout en simplicité. Je crois pouvoir ajouter tout en fraternité.
        D’ailleurs aucun des frères présents n’y fit ensuite allusion dans le débat. Ni à aucun autre moment.
        De la tolérance appliquée en loge peut-être.

  • 1
    Stephan
    12 mars 2016 à 10:04 / Répondre

    Quelles acrobaties ne devons-nous pas faire, ici et là, dans nos sociétés maçonniques européennes et progressistes, pour comprendre et interpréter « libre et de bonnes moeurs », tout en permettant à chacun et chacune, dans la diversité des « goûts et des couleurs », de se sentir bien dans sa peau et dans ses choix…
    Mais nous y arrivons!
    Et c’est l’essentiel!!!
    :-))

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif