soleil_lune_Olonne

La photo maçonnique du dimanche 14 février

Publié par Géplu
Dans Photos

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 14 février 2016
  • 4
    Esoterix
    16 février 2016 à 01:20 / Répondre

    rendons à la mer ce qui est à la mer: la Vendée n’aurait-elle pas un « ancrage » maçonnique plutôt qu’un « encrage »? 🙂

    • 5
      chicon
      17 février 2016 à 08:49 / Répondre

      @esoterix : subtile nuance entre l’encrage maçonnique c’est à dire l’édition d’ouvrages multiples et sans interět et l’ancrage maçonnique qui est la fixation dans des fonds incertains d’idées contestables.

  • 1
    ABIBALA
    14 février 2016 à 09:50 / Répondre

    Inversion lune soleil, peut-être nouveau rituel vendéen?

    • 2
      Maxime
      14 février 2016 à 11:06 / Répondre

      Bonjour
      non pas de nouveau rituel vendéen
      le GODF et le rite français sont depuis plus de 200 ans en Vendée
      la GLDF et le REAA datent de 1960
      ceci expliquant cela
      mais j’aurais aimé aussi l’inversion puisqu’à la GLDF

      • 3
        HRMS
        15 février 2016 à 09:54 / Répondre

        Il faut sortir des schémas simplificateurs et donc faux: de tout temps le littoral Vendéen comme Breton et notamment leurs ports, n’ont jamais été blancs, ils furent d’emblée Bleu… puis rouge, Cela reste encore un déterminant électoral. La Bataille des Sables d’Olone (Ville Maçonne) en fut une illustration; .
        En ce sens et pour mémoire le « parti dit Breton », qui est à l’origine de la Montagne à l’AN, puis du parti Jacobin, fut celui de la réunion des FF des LL de la région de St Brieuc.
        Enfin pour ceux qui voudraient approfondir de façon exhaustive cette symbolique de la crucifixion encadrée du soleil et de la lune et de son archéologie, lisez l’article: « Les crucifix de la vallée de Saas (Valais):Sol et Luna.Histoire d’un thème iconographique (deuxième article )par W DEONNA in Revue de l’Histoire des Religions1947 : 133, 1, 49-102;
        Ainsi cette symbolique qui n’est pas originellement Maç, ne le serait que par son inversion et encore que dans certains rites … tardifs et opportuniste?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous