La photo maçonnique du dimanche 2 novembre

Publié par Géplu
Dans Photos

Thierry nous a envoyé ces photos avec ce commentaire :

Je passe beaucoup de temps dans les cimetières pour photographier les vieilles tombes et les inscriptions anciennes qui sont appelées à disparaitre, c’est dire que lorsqu’il y a une tombe d’un F.: je suis preneur.
Celles-ci ont été faites au cimetière d’Aytre, tout près de La Rochelle. Il n’y a pas de nom sur la tombe mais il y a marqué “G.O.” sur une face et vue la dédicace il y a fort à parier que ce frère faisait partie de cette obédience.

Des photos de circonstance, en ce week-end de Toussaint. Mais dommage de voir un monument de cette qualité dans un tel état… La grille notamment, si rouillée aujourd’hui, a du être magnifique. Le texte du bas du monument dit : B-E – 1868 – 1925, B-M – 1869 -…, SEUL LE TRAVAIL ÉMANCIPE L’HUMANITÉ, et c’est signé BM ∴

Aytre2    Aytre3   Aytre4

Aytre5 Aytre6

(vous pouvez cliquer sur les petites photos pour les agrandir).

 

dimanche 2 novembre 2014
Étiquettes : ,
  • 11
    Lamouline
    9 novembre 2014 à 09:07 / Répondre

    La tombe est belle et très bien photographiée. Pour le reste, pourquoi être si pessimiste?

  • 9
    Raingeval
    4 novembre 2014 à 18:21 / Répondre

    J’ai trouvé beaucoup de tombes qui témoignaient sans aucun doute de l »appartenance du défunt à la maçonnerie dans le cimetière principal de la Havane (a CUBA la maçonnerie a droit de cité et le siège de l’obédience est un très bel immeuble en centre ville)

    • 10
      js
      4 novembre 2014 à 23:06 / Répondre

      Fidel Castro serait un F. c’est vrai que la havane posséde pas mal de loges.. je tiens cela d’un frangin qui à voyagé..

  • 8
    BRUNOTORHEAD
    4 novembre 2014 à 15:59 / Répondre

    Voila une tombe qui en jette un max !!!

    La mienne sera pareil et comme en plus je suis athée et fan de Heavy Metal, on trouvera dessus des guitares, des cranes, une enclume et une chope de bière… pleine !!!

    J’ose même pas imaginé les têtes des visiteurs !!!

  • 6
    triangle
    3 novembre 2014 à 08:40 / Répondre

    Aytré : ville de Jean Théophile Desaguliers

    • 7
      GépluAdministrateur
      3 novembre 2014 à 09:20 / Répondre

      Merci de cette info « petit plus » triangle. 🙂

  • 5
    Fourmie 1
    2 novembre 2014 à 20:03 / Répondre

    Mon T:.C:.F:. Jean Mabuse , il est courant dans mon atelier d’organiser des Cérémonies d’adoption ( enfants ), et j’ai assisté le mois dernier a un entêtement a l’église ou les textes lus , la musique choisit , et les symboles présent lors de la cérémonie ne prêtez a aucun doute.

  • 4
    Chicon
    2 novembre 2014 à 18:51 / Répondre

    @ jean mabuse
     » seul le travail emancipe l’humanite  » sentence morale de haute tradition maconnique, ignoree des obediences actuelles. Cette sentence etait iconoclaste vis a vis des dogmes catholiques du debut du siecle impregnes du culte marial et du salut par la grace . Pourtant le travail permet au Macon un peu a la fois de decouvrir la dimension supra humaine de son ouvrage.

  • 3
    js
    2 novembre 2014 à 12:50 / Répondre

    @ JM, pourquoi pas; la liberté d’expression, et les dernières volontés de F défunt..
    pour ma part j’aimerais assez.. (symboliques comme au pére LACHAISE).. par exemple.. la continuité après la mort… pour ma part, j’ai toujours aimé ce qui sortait de l’ordinaire, des sentiers battus…

  • 2
    saria francky
    2 novembre 2014 à 11:08 / Répondre

    symboliquement,ces tombes,monuments sont ceux qui ont construit et assister a la réunion de l’univers.si nous regardons la terre,le soleil.maintenant observons le camera que l’on projet sur la tombe en suite imaginons cette auto-calibrations;telle que le soleil projette les particules sur la terre.on a l’impression que derrière le soleil se trouve l’identique invisible,lors ce que nous soulevons les yeux tout droit vers le soleil.

  • 1
    Jean Mabuse
    2 novembre 2014 à 00:48 / Répondre

    Il faut comprendre le caractère hautement subversif de ces tombes.
    A cette époque (toujours aujourd’hui d’ailleurs), il était culturellement conforme de se faire enterrer religieusement. Se faire enterrer en étant recouvert de ses symboles était une démonstration dans la mort d’une irrésistible liberté de penser.
    A cette époque les F.:M.: étaient plus courageux qu’aujourd’hui et finalement plus anticonformistes.
    Qui aujourd’hui en France risquerait d’organiser un mariage maçonnique ou laïque ou exigerait d’avoir des obsèques maçonniques avec une tombe symbolique ? L’ordre moral est passé par là !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif