La photo maçonnique du dimanche 8 novembre 2020

Publié par Géplu
Dans Photos

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas la photo d’un objet ou d’un bâtiment que nous vous proposons ce dimanche, mais celle d’une gravure, envoyée par Lionel. Signée A.L. 87, elle reprend les préceptes maçonniques sur le dessin d’une chouette sur un pavé mosaïque.

Si vous aussi près de chez vous ou en voyage vous remarquez un bâtiment un objet ou une décoration maçonnique ou évoquant la franc-maçonnerie, n’hésitez pas à nous en envoyer des photos avec quelques explications.
Ces « témoignages » plaisent beaucoup aux lecteurs du Blog.

dimanche 8 novembre 2020
  • 14
    Lazare-lag
    8 novembre 2020 à 16:09 / Répondre

    @ Pierre Noël (13):
    Et nous avons à faire ici à un puriste, effectivement les guillemets n’avaient pas lieu d’être avec carolorégiens.
    Peut-être voulais-je simplement souligner ici par l’emploi de guillemets le fait que le mot carolorégiens est nouveau pour moi? Que je suis dans sa découverte. Que je suis dans son premier emploi.
    Serai-je mieux compris, l’ayant expliqué?
    S’agissant de Charleville, j’ai pensé d’abord à Charleville-Mézières, dont les habitants sont les carolomacériens.
    Donc carolopitain se rapporte à un autre Charleville que celui-ci.
    Il s’agit alors d’un Charleville dans la Marne, pas loin d’Epernay.
    Cela dit, très intéressant notre échange, ne permet-il pas de progresser, MTCF Pierre, apprendre des mots nouveaux, même à nos âges, qui ne sont plus ceux d’étudiants, n’est-ce pas remarquable.
    C’est ça aussi la Franc-Maçonnerie, s’instruire au détour d’une colonne.

    • 17
      pierre noel
      8 novembre 2020 à 17:46 / Répondre

      @ 14 : « Macérien » ,ici entre guillemets, désigne les habitants de Mézières, séparée de Charleville par la Meuse. Depuis la fusion des deux communes en 1966, les habitants de Charleville-Mézières se nomment les Carolomacériens.
      Ces villes ou bourgades, Sedan, Charleville-Mézières, Givet, Hastière, Dinant ont bercé mon enfance.

  • 7
    Lazare-lag
    8 novembre 2020 à 12:15 / Répondre

    Ce qui est intéressant, c’est de prendre le temps de lire l’intégralité du texte ainsi représenté.
    Car, si je puis dire, ce n’est pas ici qu’une illustration qui ne donne qu’à voir, elle donne aussi à lire et à réfléchir.
    Pour rebondir derrière Vercauteren, le texte mériterait également une analyse en tenue.
    – – –
    D’un autre point de vue, (expression pas tout à fait involontaire s’agissant d’une gravure), on peut supposer, mais je n’en suis pas tout à fait certain, qu’il peut s’agir ici d’un tirage, ou d’une lithographie, en 200 exemplaires dont nous aurions sous les yeux le numéro 100.
    C’est une hypothèse, peut-être fais-je fausse route.
    On peut également supposer à travers la signature, AL87, que l’oeuvre peut dater de 1987.
    Enfin, il n’y manque que l’identité de l’auteur, dont on supposera que A.L. sont les initiales.
    Par ailleurs, s’il y a eu 200 exemplaires très « chouettes » de cette oeuvre, on peut aussi se poser 1000 questions sur la possible diffusion des 200 exemplaires supposés.
    Juste une diffusion commerciale?
    Tirage établi à l’occasion d’une occasion particulière? Maçonnique, autre?
    Tout est possible, finalement.
    Et si ces 200 exemplaires ont eu un certain succès en termes de diffusion, combien d’heureux propriétaires de la dite oeuvre sont en train de la voir à nouveau, ici et maintenant, sur Hiram.be.
    Et pour finir, on aimerait également savoir si l’auteur a produit d’autres oeuvres de même inspiration très maçonnique?

    • 10
      Christian Schirvel
      8 novembre 2020 à 12:48 / Répondre

      AL… André Longdoz… André m’a remis personnellement la copie n° 197 sur 250, lorsque je fus initié en 1988.
      Je vais demander à mon beau-père (ils étaient « jumeaux ») si André a produit d’autres œuvres d’inspiration FM.

      • 11
        Christian Schirvel
        8 novembre 2020 à 12:49 / Répondre

        et André n’en a produit que pour les amis… rien ne fut « vendu » !
        Il serait intéressant de savoir où l’auteur du post initial s’est procuré cette œuvre.

        • 16
          Lionel MAINE
          8 novembre 2020 à 17:40 / Répondre

          Cher Christian, il me fût offert , à cette même époque, par un très cher Frère Montois, âgé aujourd’hui d’un peu plus de « nonante » ans !

          • 21
            Christian Schirvel
            15 novembre 2020 à 11:53 / Répondre

            Bonjour, Lionel et merci pour ta réponse 😉 ! Je comprends nonante, étant belge de naissance et toujours de nationalité. Oui, ce chef-d’œuvre d’André était beaucoup offert en cadeau par des parrains à leurs filleuls/les.
            Maintenant à Lyon, et avec mon beau-père y habitant aussi, je n’ai plus l’occasion de visiter l’Espérance. Dommage, c’est une très belle et forte Loge.

    • 20
      J. P. Bouyer
      9 novembre 2020 à 01:04 / Répondre

      Ce texte est à peu près le même que celui des « préceptes maçonniques » tels que très répandus dans les loges belges, dans différentes versions ; ils sont souvent lus en loge, notamment lors des Initiations.

      Ils figurent notamment sur une médaille frappée en 1838 par le Grand Orient de Belgique. Voir à ce sujet

      http://mvmm.org/c/docs/belgclec.html#g

      et

      http://mvmm.org/c/docs/precgobb.htm (avec le texte)

  • 6
    yonnel ghernaouti, YG
    8 novembre 2020 à 12:15 / Répondre

    Ne sommes-nous pas toujours quelque part toujours « Sur la trace de la chouette d’or » – marque déposée – célèbre jeu de sagacité organisé sous la forme d’une chasse au trésor, lancée en 1993 et non encore résolue à ce jour.

  • 5
    Augustin1813
    8 novembre 2020 à 11:58 / Répondre

    Cette oeuvre a été réalisée par un F carolorégien de la loge L’Espérance en 1987.

    • 9
      Christian Schirvel
      8 novembre 2020 à 12:44 / Répondre

      Oui… voir mon commentaire. J’ai bien connu André ! GGG mais E !

      • 15
        Augustin1813
        8 novembre 2020 à 17:29 / Répondre

        Nos messages se sont croisés. Un bien bon F. Son épouse travaillait à Bâtir avec la mienne. Cette litho est au mur dans ma chambre…

        • 18
          pierre noel
          8 novembre 2020 à 17:51 / Répondre

          Pour mémoire, « Bâtir » est une loge carolorégienne du DH.
          (Carolorégien, du latin Carolus Rex).

    • 12
      Lazare-lag
      8 novembre 2020 à 12:57 / Répondre

      @ Augustin 1813 (5) et Christian Schirvel (2, 3 et 9):
      Merci MMTTCCFF belges pour vos réponses et échanges qui répondent presque intégralement à mes questions (cf. mon message 7).
      J’y apprends également, n’étant que français, du vocabulaire: que les habitants de Charleroi sont dits « carolorégiens ».

      • 13
        pierre noel
        8 novembre 2020 à 14:52 / Répondre

        @ 12 : Et les habitants de Charleville (France) sont dits carolopolitains (sans guillemets) !

        • 19
          JM servais
          8 novembre 2020 à 21:00 / Répondre

          Carolomacériens ? De Charleville-Mézière

    • 22
      pierre noel
      15 novembre 2020 à 12:30 / Répondre

      Augustin, peux-tu me dire à quel époque ce F a fréquenté la loge ?

  • 4
    Matt
    8 novembre 2020 à 11:14 / Répondre

    360°, non ? ;o)

  • 2
    Christian Schirvel
    8 novembre 2020 à 11:04 / Répondre

    J’ai le même à la maison … 😉
    AL, c’est André Longdoz, un F de la RL l’Espérance, Or de Charleroi, GLB. Il était architecte et est passé depuis longtemps à l’Orient Eternel !

    • 3
      Christian Schirvel
      8 novembre 2020 à 11:06 / Répondre

      J’ai bien connu le F. André, mes beau-père et belle-mère aussi … !

  • 1
    Vercauteren
    8 novembre 2020 à 10:10 / Répondre

    N’oublions pas que la chouette est un important symbole (ésotérique mais aussi maçonnique). Oiseau de nuit il voit pour combattre les ténèbres et vigilant, il tourne sa tête à 180 degrés.
    Peut-être pas assez étudié en Loge bleue…

    • 8
      yonnel ghernaouti, YG
      8 novembre 2020 à 12:16 / Répondre

      Pour faire court, la chouette est un symbole de vigilance et de voyance.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif