La plus ancienne Grande Loge féminine est-elle roumaine ?

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 25 juillet 2010
Étiquettes : , , ,
  • 19
    d.Nae
    21 août 2010 à 00:03 / Répondre

    http://www.youtube.com/watch?v=w5h6URK0-bo&feature=email
    Il faut pas inventer des canulards!!!
    On fait de l’histoire et pas des revendication!!!!

  • 18
    Jiri Pragman
    15 août 2010 à 10:10 / Répondre

    Selon des messages de la MLNUR, à aucun moment, la GLFF n’aurait été attaquée par la GLFR. C’est oublier l’article d’un de ces organes officiels de communication/propagande maçonnique avec laquelle la MLNUR a des liens et qui a suscité l’article de départ.

    Contrairement à ce qu’indique la MLNUR, il ne s’agit pas de notre GLFF; l’éditeur du Blog Maçonnique a d’ailleurs fort peu de chances de rejoindre un jour la GLFF.

    Il est par ailleurs étonnant de se voir accuser de faire une publicité acerbe (!) pour la Grande Loge Féminine d’Angleterre. Rappelons-le : c’est bien la GLFR qui a prétendu une certaine antériorité suscitant des réactions – y compris anglaises – de ceux qui s’en étonnent ou la conteste.
    Même si la GLFR pouvait affirmer être la plus ancienne, faudrait-il le clamer ainsi en se revendiquant d’une reconnaissance du GODF (qui, lui, affirme avoir simplement avoir accordé des Patentes dont l’Obédience féminine roumaine ne disposait pas).

    Si l’on devait accorder de l’importance à la chose, peut-être faudrait-il demander à des historiens non partisans (car, en Maçonnerie, depuis le 18e siècle, ce ne sont pas les faux qui manquent) de situer dans le temps les 1res Grandes Loges féminines en Europe continentale, en Europe ou dans le monde, et celles qui peuvent prétendre à une réelle continuité.

    Mais j’ai parlé d’histoire… Nous sommes bien loin là des revendications orgueilleuses (ou des signatures de traités dont les photographies chatoyantes et vaniteuses sont fièrement exhibées sur le web).

  • 17
    Hematite
    10 août 2010 à 22:04 / Répondre

    Compliqué ces histoires de « politiques ». Pour résumer si j’ai bien compris, la GLFR n’est pas la plus ancienne car la loge actuelle n’a pas de liens de continuité avec la première loge?
    Et d’après les infos de Nora:
    Anglais->Roumain->Mexicain->Français->…..->Re-Roumain(GLFR)
    c’est ça 😉 ?

  • 16
    Blog Maçonnique
    8 août 2010 à 23:15 / Répondre
    • Quel que puisse être la nationalité de son éditeur, le Blog Maçonnique est d’abord un blog francophone.
    • Nonobstant la qualité de membre du GOB de son éditeur, le Blog Maçonnique n’a aucun lien avec le Grand Orient de Belgique.
    • Ce blog est indépendant; il n’est donc aucunement « la voix de son maître » (his master’s voice) ou la voix de son Grand Maître.
    • Il ne faut pas confondre un blog d’information avec des blogs qui ne font que relayer sans le moindre esprit critique les communiqués d’Obédience ou les déclarations de Grand(e) Maître(sse).
    • Il n’est nul besoin d’établir des relations formelles diplomatiques et de correspondance pour effectuer un travail d’information (à ne pas confondre avec de la communication ou de la propagande).
    • Dans cette affaire, le Blog Maçonnique est seulement « contre » une campagne prétentieuse de la GLFR s’en prenant gratuitement à la GLFF. Selon nos sources, la GLFR a été fondée en 2005; elle pourrait difficilement revendiquer une continuité par rapport à toute ancienne Grande Loge. Elle se construirait ainsi une légende. Les mêmes sources bien informées (invitées d’ailleurs à s’exprimer) évoquent une imposture et une histoire, fabriquée de toutes pièces.
    • Ce qui font tort à la Franc-Maçonnerie, ce ne sont pas les historiens (on aimerait avoir leur avis à ce sujet précis d’ailleurs) ou les journalistes mais les nouveaux Cagliostro toujours prêts à inventer de belles histoires.
  • 15
    Jiri Pragman
    8 août 2010 à 23:14 / Répondre
    • Quel que puisse être la nationalité de son éditeur, le Blog Maçonnique est d’abord un blog francophone.
    • Nonobstant la qualité de membre du GOB de son éditeur, le Blog Maçonnique n’a aucun lien avec le Grand Orient de Belgique.
    • Ce blog est indépendant; il n’est donc aucunement « la voix de son maître » (his master’s voice) ou la voix de son Grand Maître.
    • Il ne faut pas confondre un blog d’information avec des blogs qui ne font que relayer sans le moindre esprit critique les communiqués d’Obédience ou les déclarations de Grand(e) Maître(sse).
    • Il n’est nul besoin d’établir des relations formelles diplomatiques et de correspondance pour effectuer un travail d’information (à ne pas confondre avec de la communication ou de la propagande).
    • Dans cette affaire, le Blog Maçonnique est seulement « contre » une campagne prétentieuse de la GLFR s’en prenant gratuitement à la GLFF. Selon nos sources, la GLFR a été fondée en 2005; elle pourrait difficilement revendiquer une continuité par rapport à toute ancienne Grande Loge. Elle se construirait ainsi une légende. Les mêmes sources bien informées (invitées d’ailleurs à s’exprimer) évoquent une imposture et une histoire, fabriquée de toutes pièces.
    • Ce qui font tort à la Franc-Maçonnerie, ce ne sont pas les historiens (on aimerait avoir leur avis à ce sujet précis d’ailleurs) ou les journalistes mais les nouveaux Cagliostro toujours prêts à inventer de belles histoires ou les « canaris » prêts à parader revêtus de leur plus beau plumage.
  • 14
    Nora
    8 août 2010 à 22:03 / Répondre

    Jiri but if that virtual page is more Romanian then Francophone, this virtual page is more (Grand Orient of Belgium belonging) GOB-ist then Belgium. And if you did not notice you are the only one « against » in all this story.

    My Grand Lodge is the oldest Feminine Grand Lodge in the world and the second is the Feminine Grand Lodge of Romania (which is also the ancient European Continental Grand Lodge; and the oldest working in the AASR), the third is the Gran Logia Unida ALMA MEXICANA (from Mexico) and the fourth is the Feminine Grand Lodge of France (which, by the way, received the High Degrees from my English Sisters).

    Please note that the masonic journalism is not the same as the profane journalism. You should protect the image of Freemasonry and not « kill it » my dear…

    There are many Brethrens and Sisters in my country and we are following the news provided by the Masonic News Agency of Romania which always was correct with our GL and with UGLE. And the difference is that the APMR maintains many formal (diplomatic and correspondence) relations with quite a lot Grand Lodges in the world, most of them regular.

  • 13
    Jiri Pragman
    7 août 2010 à 08:48 / Répondre

    Le Monde Maçonnique (un blog plus roumain que francophone) du 7 août 2010 publie un article signé par Anca Nicolescu (33), Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de Roumanie 1922.

    Il a pour titre La Grande Loge Fémine de Roumanie a signé un traité de reconnaissance réciproque, d’amitié et collaboration avec le Grand Orient de France.

    On y lit : Par la signature de ce document historique et le resserrement des relations diplomatiques réciproques, le Grand Orient de France, la plus importante organisation maçonnique de France et l’une des plus anciennes Grandes Loges du monde, a reconnu notre appartenance historique au Rite Ecossais Ancien et Accepté et, implicitement, le fait que la Grande Loge Féminine de Roumanie est la plus ancienne Grande Loge Féminine continentale au Rite Ecossais Ancien et Accepte, la plus ancienne Grande Loge Féminine du Monde étant celle d’Angleterre, de Rite Anglais, acceptée par la Grange Loge Unie d’Angleterre. ON aura bien sûr remarqué le implicitement.

  • 12
    Sephira
    3 août 2010 à 11:03 / Répondre

    En fait, la plus ancienne obédience féminine est anglaise : aux alentours de 1908, scission avec le DH (fondée en particulier contre la vision spiritualiste qu’avait pris le DH grâce à Annie Besant).
    A cette époque (1901 – 1911) il existait 2 obédiences mixtes en France, le DH et la GLTSE n°2. Les soeurs fondatrices de la 1ère loge d’adoption de la GLDF (1904) étaient initiée au REAA et appartenaient à la GLTSE n°2. Ceci a permis à la GLFF d’avoir les 3 premiers degrés au REAA lors de sa fondation …

    L’obédience féminine anglaise a transmis à la GLFF les hauts grades au REAA (vers 1958), le DH, en France, ayant tout bonnement refusé …
    La GLFF a été fondée (seulement) après la 2nde guerre mondiale.

    Pour les « reconnaissances » avec les obédiences masculines, dont le GODF, des obédiences féminines et/ou mixtes (là où il y a des femmes …), je les daterais aux alentours de 1970 (date à laquelle, la GLFF a obtenu les patentes au RF).
    En général, il y a très peu de rapport entre la fondation d’une obédience mixte et/ou féminine et les reconnaissances d’obédiences masculines. L’un s’étant toujours fait sans l’autre, au moins pour la France.

    Ce petit « point » historique est – il me semble – nécessaire, du fait de vos propos.

    (…)

  • 11
    Daniela Nae
    31 juillet 2010 à 22:05 / Répondre

    On ne refait pas l’histoire même si elle ne plait pas !!!
    Les documents parlent !!!
    En FM il faut respecter les verites tout en respectant les autres !!!
    Nous affirmons ce que nous sommes et respectons les verites de nos FF et SS.

  • 10
    Jiri Pragman
    31 juillet 2010 à 21:49 / Répondre

    La situation délicate avec la GLFF n’a pas été crée par le Blog Maçonnique mais par l’Obédience qui affirme être plus ancienne que la Grande Loge Féminine de France.

  • 9
    Daniela Nae
    31 juillet 2010 à 21:39 / Répondre

    Ci vous ete FM vous savez que si un Traitee est signee entre deux Obediencess ces Obediences se reconaisent mutuelement!!!!
    En vertu du traitee signee logiquement la GLFR reconait le GODF fondee en 1883 et le GODF reconait la GLFR fondee en 1922.
    Le Traitee a ete signee devant plus de 400 FF et SS de diferentes Obediences!!!!
    Je ne voit pas ou est le probleme???
    La GLFR a signee avec plus de 80 Obediences et jamais ce probleme n’as pas ete debatu autant!!
    Nous ne nous melons pas de la politique injternationale des autre Obediences et regretons que toute la publicitee que vous faite sur votre Blog provoque une situation delicate avec la GLFF que nous respectons et admirons.
    D.Nae

  • 8
    Jiri Pragman
    31 juillet 2010 à 20:45 / Répondre

    Et de quoi parle-ton lorsqu’on fait référence à toutes les agences de presse maçonniques du monde ?

  • 7
    Jiri Pragman
    31 juillet 2010 à 20:42 / Répondre

    sans commentaires comme il se doit… ! Mais quelle idée corrompue du journalisme « même » maçonnique ! Le rôle d’un journaliste n’est pas de publier des communiqués suffisants d’Obédiences, quelles qu’elles soient. Un journaliste normal analyse, décrypte, met en perspective une information, même si elle ne plait pas.

  • 6
    D.Trofin
    31 juillet 2010 à 20:37 / Répondre

    Si vous avez des problemes avec cette « agence de presse » n’ impliquez pas les autres et adresez vous directement a elle pour avoir un echange entre « Journalistes »
    Toutes les agences de presse maconiques du monde ont publiee la signature du Traitee entre le GODF et la GLF de Roumanie sans commentaires comme il ce doit ..

  • 5
    Jiri Pragman
    31 juillet 2010 à 19:46 / Répondre

    Je n’agis pas en tant que membre de telle ou telle Obédience puisque j’anime ce blog comme Franc-Maçon ET journaliste. Comme journaliste, je vérifie l’information et le Grand Orient de France dément formellement avoir reconnu cette GL féminine comme étant la plus ancienne.

    Je ne me prononce pas dans cet article sur l’antériorité de cette Obédience (ou, tout au moins, de celle qui aurait existé dans l’entre deux-guerres) puisque je ne dispose pas des pièces; par contre, je démontre que, contrairement aux infos de cette « agence de presse », le GODF ne s’est pas prononcé sur l’antériorité.

    J’ajouterai que l’argument Votre Blog ne demontre rien car ce n’est pas votre Blog qui a signee le traitee de reconaissence mutuel entre le GODF et la GLFR!!!! est pour le moins léger (pour rester aimable).

  • 4
    Daniela Nae
    31 juillet 2010 à 19:33 / Répondre

    Votre Blog ne demontre rien car ce n’est pas votre Blog qui a signee le traitee de reconaissence mutuel entre le GODF et la GLFR!!!!
    Jean Pierre Delas vous a d’ailleur proposee les documents atestants la fondation de la GLFR en 1922
    D’apres nos informations et des documents mondialement connus:
    La plus ancienne GLFeminine du monde c’est l’anglaise vous trouvez sur Youtube la Ceremonie d’instalation de la Grande Maitresse dans les annees 30
    La GLFR est la plus ancienne GLFeminine continentale du REAA
    Meme la GLMexicaine Alma Mexicana est fondee avant la GLFF.
    Mais je comprend pas votre intervention polemique car vous faite partie du GOB et pas de la GLFF …..non???

    D.Nae

  • 3
    Délas Jean Pierre
    26 juillet 2010 à 13:40 / Répondre

    En sommeil de 1949 à 1990/2000
    En 2000 devient la « Grande Loge Féminine de Roumanie », membre du CLIPSAS depuis 2005, elle en a organisé l’AG à Bucarest en 2009.
    Le CLIPSAS regroupe 65 obédiences pour environ 34 000 frères et soeurs, dont 23 européennes ( GODF, GOB, GL d’Italie, Humanitas, GLSE etc…).
    En effet pas de reconnaissance formelle, mais bon…?

  • 2
    Jiri Pragman
    26 juillet 2010 à 11:20 / Répondre

    Merci pour ce complément d’information. Ceci dit, notre propos portait sur une « reconnaissance » de cette antériorité par le GODF ce qui n’a pas été le cas.

  • 1
    Délas Jean Pierre
    26 juillet 2010 à 10:55 / Répondre

    1883 le Grand Maître de la Grande Loge Nationale de Roumanie initie ses deux filles dans la loge dont il est le Vénérable
    1922, La Grande Loge Nationale de Roumanie offre l’autonomie totale aux loges d’adoption et fonde la « Grande Loge Féminine d’Adoption Indépendante »
    Cette création est mentionnée dans la revue Paza du 9 octobre 1923
    1925 L’existence de la Grande Loge Féminine Roumaine Indépendante est mentionnée dans le rapport présenté au Convent Extraordinaire de l’Association Maçonnique Internationale

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous