La Sagesse au Rockefeller Center

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 20 mai 2009
Étiquettes : , , ,
  • 3
    pena
    14 mars 2010 à 12:14 / Répondre

    bonjour,
    Il s’agit bien d’URIZEN , « l’ancêtre des jours ». mais pas l’instigateur de la guerre…..
    Dans la mythologie complexe de William Blake, Urizen est l’incarnation de la raison classique et du droit. Il est généralement dépeint comme un vieillard barbu, il porte parfois des outils d’architecte, pour créer et contraindre l’univers, ou les filets, avec laquelle il piège les gens dans des rails du droit et de la culture conventionnelle.
    les francs-maçon s’atribuent ce tableau à tort.
    l’Ancien des jours, comme le tableau de Newton est une mise en ôîte du rationnalisme auquel s’opposait Blake.
    je suis musicien, mon prochain disque sera « Ode to William Blake », une des 16 chansons :
    http://www.wat.tv/audio/to-tirza-2fev10-267m5_267f1_.html
    belle journée
    fernand pena

  • 2
    Gabaon37
    21 mai 2009 à 11:25 / Répondre

    Etranges confusions de cette fin de cycle :

    Une allégorie, dont j’apprends avec surprise aussi qu’elle est d’origine malfaisante, mais que tout le monde utilise pour représenter le G:.A:.D:.L:.U:.

    Par ailleurs, ce terrible retournement maléfique du svastika par les Nazis, pourtant l’un des symboles les plus importants et les plus anciens transmis par la Tradition et que seuls les Hindous ont réussi à préserver dans sa signification originelle.

    Jusqu’où ira le chaos avant que revienne l’Ordre ?

  • 1
    EMEREK
    20 mai 2009 à 21:53 / Répondre

    Il a fallu que j’aille à l’exposition sur William Blake au Petit Palais pour apprendre que la célébre image que l’on présente comme le « GADLU » ou « Jehovah » correspond en fait à un démiurge malfaisant .

    Il s’agit d’URIZEN , « l’ancêtre des jours » :législateur et instigateur des maux de la guerre.
    Il est le créateur d’une « religion trompeuse »,allusion à l’Eglise Anglicane dont le roi Georges III est le chef temporel.
    Les instruments utilisés par ce malfaisant sont en métal .Le compas est destiné à mesurer l’immensité et à créer un monde prêt à se plier à sa volonté.

    Une exposition, à Paris , à ne pas manquer …pour découvrir l’oeuvre de ce romantique et de tordre le cou à certaines idées fausses…..dont ce détournement curieux de signification de cette gravure……
    Une seule condition pour apprécier ce voyage dépaysant :accepter l’univers onirique,symbolique,biblique et kabbalistique de W B…………….

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous