La spiritualité de la Franc-Maçonnerie

Publié par Yonnel Ghernaouti
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 16 mai 2020
  • 2
    Peter Bu
    28 mai 2020 à 15:14 / Répondre

    En réponse à la question qui fait partie du titre de cet article, je dis « OUI », même plusieurs « OUI » si besoin.

    La franc-maçonnerie est un de très bon moyens d’échapper à l’emprise des Facebook, Twitter, What’sUp, Telegram, etc. qui sont la prison de deux milliards de personnes, enfermées dans des bulles qu’elles construisent patiemment elles-mêmes.

    Au bout d’un moment elles ne reçoivent plus que des informations de leur cercle de relations, rien d’autre.

    Une prison d’esprit, qui risque de se transformer en prison tout court :
    https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/161118/fesses-bouc-gafam-flicage-generalise-danger
    https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/120919/les-gafam-attention-danger

    Pourtant, parmi les usagers de ces instruments (dont je suis…) des millions tentent encore d’influer sur la marche du monde dans le tintement assourdissant des bouteilles jetées à la mer, en espérant qu’au moins quelques-unes échouent sur les rivages habités.

    Si elle n’était que cela, la franc-maçonnerie est un bon contre-poison.

  • 1
    Pierre-Philippe Baudel
    16 mai 2020 à 10:58 / Répondre

    En effet, chaque décennie avec son lot de nouvelles situations aura sans aucun doute offert la possibilité de se poser à nouveau la question. Il convenait donc d’y répondre encore aujourd’hui. Bon réflexe de la part de notre ami Pierre, et souhaitons-lui Bon succès pour son nouveau livre.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous