La spiritualité de la Franc-Maçonnerie

Publié par Yonnel Ghernaouti
Dans Edition

Une nouvelle collection dirigée par l’auteur qui souhaite parler aux Sœurs et aux Frères de thèmes d’actualité posant problèmes, mais éclairés par des exemples.

C’est Aristote qui, dans La Politique, le premier a qualifié l’homme de « Zoon Politikon », c’est-à-dire « l’homme est un animal politique ». C’est aussi un « animal pensant ». Ainsi s’ouvre l’ouvrage consacré aux notions de conscience, de connaissance et de savoir, de noèse, processus conscient du travail cérébral, et de gnose.

Pierre Pelle Le Croisa, n’hésite pas à donner des définitions de ce mot valise qu’est la spiritualité qui permet à l’être de s’épanouir dans sa véritable grandeur. Il aborde ainsi la spiritualité religieuse, citant Saint Paul et Origène, la spiritualité sans Dieu, citant Éluard et la notion de Fraternité, mais aussi la spiritualité des mythes et des rites, enrichie de rithèmes du rituel notamment REAA, ainsi que sa réactualisation par la symbolique. Sans oublier la spiritualité maçonnique. Un opus utile afin transcender la condition humaine.

Dans le monde où nous vivons, un monde de technique où la communication devient de plus en plus virtuelle avec nos écrans de télévision, de visio-conférences, d’ordinateurs, de portables, d’i-pad et d’i-phone ; où aujourd’hui les rapports humains se font plus par le biais du web et des réseaux sociaux ; où la parole passe essentiellement par le filtre d’e-mails, de sms et de chats ; que devient la spiritualité de l’homme qui, pour échapper à la banalité de sa vie quotidienne, n’a plus que des moniteurs cathodiques pour s’informer sur l’actualité, la filmographie de super-héros comme Superman, Spiderman, Luke Skywalker, Harry Potter ou Frodon pour se distraire, ou les avatars de méta-univers pour se projeter ou s’identifier à des êtres exemplaires ?

__________________________________
La spiritualité de la Franc-Maçonnerie. A-t-elle encore un sens dans le monde d’aujourd’hui ? Par Pierre Pelle Le Croisa. Numérilivre – Éditions des Bords de Seine, Coll. Le franc-maçon dans la cité, 2019, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN : 9782366321012

samedi 16 mai 2020
  • 2
    Peter Bu
    28 mai 2020 à 15:14 / Répondre

    En réponse à la question qui fait partie du titre de cet article, je dis « OUI », même plusieurs « OUI » si besoin.

    La franc-maçonnerie est un de très bon moyens d’échapper à l’emprise des Facebook, Twitter, What’sUp, Telegram, etc. qui sont la prison de deux milliards de personnes, enfermées dans des bulles qu’elles construisent patiemment elles-mêmes.

    Au bout d’un moment elles ne reçoivent plus que des informations de leur cercle de relations, rien d’autre.

    Une prison d’esprit, qui risque de se transformer en prison tout court :
    https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/161118/fesses-bouc-gafam-flicage-generalise-danger
    https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/120919/les-gafam-attention-danger

    Pourtant, parmi les usagers de ces instruments (dont je suis…) des millions tentent encore d’influer sur la marche du monde dans le tintement assourdissant des bouteilles jetées à la mer, en espérant qu’au moins quelques-unes échouent sur les rivages habités.

    Si elle n’était que cela, la franc-maçonnerie est un bon contre-poison.

  • 1
    Pierre-Philippe Baudel
    16 mai 2020 à 10:58 / Répondre

    En effet, chaque décennie avec son lot de nouvelles situations aura sans aucun doute offert la possibilité de se poser à nouveau la question. Il convenait donc d’y répondre encore aujourd’hui. Bon réflexe de la part de notre ami Pierre, et souhaitons-lui Bon succès pour son nouveau livre.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif