JeanVerdun PhotoLot

L’avis de Jean Verdun sur l’évolution actuelle de la GLDF

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 11 octobre 2014
Étiquettes : , ,
  • 132
    Papy grincheux
    27 octobre 2014 à 17:20 / Répondre

    Ah non GEPLU pas ça !!! Ils vont trop nous manquer!

  • 123
    COLONNE
    25 octobre 2014 à 22:49 / Répondre

    Ce qu’écrivait Jean VERDUN en 1985…

    « (…) Vous l’avez entendu, ce Convent n’a pas traité seulement nos affaires courantes et administratives, puisqu’il n’est pas seulement l’assemblée générale d’une association mais la suprême expression de la Grande Loge. De la Grande Loge ou des Loges ? Je le dis fermement dès mon entrée en fonction et je le dis d’autant plus fermement qu’on attend de moi des initiatives pour nos structures et notre développement : Le Convent est l’expression de la Grande Loge et non d’une simple addition de Loges.

    Cela se manifeste tous les ans mais prend cette année un caractère plus évident encore après nos questions à l’étude des loges. (Rappel en 1985 les questions étaient : La Règle et société démocratique et ordre initiatique).

    Nous avons traité de la Règle et nos rapporteurs lui ont donné une signification bien plus large que la simple discipline interne d’une confraternité. Nous avons débattu de voie démocratique et d’Ordre initiatique, et notre Convent a été, là aussi, d’une parfaite clarté, dictant du même coup sa conduite au nouveau Grand-Maître : La Grande Loge de France, fraction de la Franc-Maçonnerie universelle, persiste à se vouloir un ordre initiatique dont l’existence, la cohérence et, si je puis me permettre cette belle image d’architecture, l’élévation, ne se peuvent concevoir sans la Règle, notre Règle.

    Il découle d’une telle prise de position par le Convent toutes sorte de conséquences pratiques et fondamentales, qui ne peuvent laisser indifférents nos invités des Obédiences amies et qui intéressent chacun d’entre nous.

    Ce qui fonde un Ordre, c’est le respect commun et volontaire d’une Règle. Si nos Loges œuvrent et initient en toute liberté, leur volonté constante, et qui s’est de nouveau manifestée pendant ce Convent, de constituer ensemble et dans le même Rite un Ordre initiatique, donne existence, force et vigueur à une entité ayant valeur spirituelle et pas seulement administrative, entité qui est la Grande Loge, modèle symbolique bien sûr, mais modèle d’un Ordre maçonnique universel.

    Je dois remercier ici très chaleureusement le Grand Maître Henri Tort-Nouguès. Il savait que son successeur, quel qu’il serait, devrait passer aux actes et aurait à s’y préparer. Il a donc suggéré au Conseil Fédéral de l’an dernier de mettre à l’étude des Loges ces deux questions de la Règle et de l’Ordre initiatique. Il a, du coup, singulièrement facilité ma tâche et débroussaillé mon chemin : la finalité de la Grande Loge est d’aider les hommes à acquérir une dimension qu’ils ne peuvent espérer s’ils demeurent délibérément dans la matérialité des choses.

    Nous prenons donc un engagement vis-à-vis des profanes que nous initions : celui de leur apporter beaucoup mieux qu’une simple camaraderie humaniste et philanthropique. Recevoir la Lumière à la Grande Loge de France, quelle que soit la Loge qui vous donne cette Lumière, c’est entrer dans une école de la transcendanceou, pour ceux que rebuterait ce terme de métaphysique, une école du dépassement de soi-même. La structure et l’orientation de la Grande Loge, modèle symbolique d’un Ordre maçonnique universel, doivent le faciliter aux loges. C’est dans cette perspective que je demanderais au Conseil Fédéral d’aborder les diverses améliorations de notre fonctionnement que chacun d’entre nous attend. Et puisqu’il s’agit, au niveau de la Grande Loge comme au niveau des Loges, comme au niveau des Frères, de toujours nous dépasser nous-mêmes, je vous propose un horizon, celui de l’année 2020 qui sera celle du jubilé maçonnique des profanes à initier dans les deux ans qui viennent.

    Le XXème siècle s’achève mes Frères. La Grande Loge l’aura traversé sans dommage en dépit de la catastrophe des années 40 et des diverses idéologies d’une époque si évidemment contraire aux aspirations initiatiques. Notre redressement a été lent. Il s’est affirmé au cours des 20 dernières années pendant lesquelles nous avons triplé nos effectifs. Je souhaite que le mouvement se poursuive au même rythme, car l’initiation ne se transmet pas à bouchées doubles, mais au pas où nous allons notre Ordre sera d’une importance considérable à l’orée du prochain millénaire. Ma conviction est même qu’il pourrait avoir à tenir, dans les années 2000, une place comparable à celle des grands Ordres religieux et chevaleresques d’après l’an Mil.

    C’est en ce sens que l’initiation est en passe de redevenir une idée neuve. Je sais que, disant cela, je surprends beaucoup certains éminents Francs-Maçons. Et pourtant je le répète, une idée neuve, oui, telle que l’avaient entrevue nos Frères si subtils du XVIIIème siècle et perdue de vue certains de nos aînés à la fin du XIXème. Mais cette idée neuve s’est fortifiée tout au cours de notre XXème siècle, en même temps que notre culture, notre musée imaginaire, comme disait André Malraux, plongeait dans les millénaires du passé, en même temps que les études sémantiques mettaient à jour l’importance des symboliques et redonnaient du prix aux richesses de la nôtre.

    Vous le constatez, très Illustres et très Respectables Frères des Obédiences amies, nos ambitions sont grandes et notre vue porte loin.Vous comprenez ainsi pourquoi, nous voulant un Ordre initiatique, nous tenons à demeurer séparés et distincts de la famille maçonnique à laquelle, nonobstant, nous appartenons et dont nous souhaitons l’union et la bonne entente. Nous ne pouvons cependant nous prêter à aucune combinaison d’obédiences, conglomérat, grand collège, comité de liaison national ou international. Nous approuvons que d’autres le fassent, mais un Ordre est un Ordre et ne peut être représenté par un autre que lui, d’autant que si nous aimons notre famille maçonnique, nous lui trouvons souvent le cœur et le ventre assez mous. Affairisme de clubs à l’anglo-saxonne et politicardie à la française ne nous font pas plaisir. Nous préférons donc ne point appartenir à des comités qui auraient inévitablement un jour à juger les autres, quand nous avons déjà tellement à faire pour nous améliorer nous-mêmes.

    Ces principes étant bien posés, soyons pratiques et avançons. Nos frères se demandent parfois quel doit être leur comportement lors de réunions maçonniques à l’initiative des Loges d’Obédiences amies où sont confondues pêle-mêle à l’Orient, dans un joyeux méli-mélo, nos Frères, nos Sœurs et nos cousins germains. Ils craignent, et je les comprends, d’y compromettre leurs tabliers et leurs gants blancs.

    Alors là, je me dois de rappeler chacun à notre devoir commun de tolérance.

    Rien ne nous autorise à faire le ménage dans le Temple des autres. Notre Règle n’est pas la leur, mes frères. Respectons scrupuleusement notre Règle chez nous, et sachons ailleurs bien vivre en famille.

    Lorsque vous entrez dans une mosquée vous retirez vos chaussures. Lorsque vous assistez à un office catholique, vous vous levez ou vous vous asseyez au rythme de la liturgie. A l’étranger, quand on joue devant vous l’hymne national, vous vous découvrez et vous vous levez. Eh bien, nous devons nous comporter de la même façon dans la famille maçonnique. Si nous rencontrons ailleurs des membres de la famille que notre Règle ne nous autorise pas à recevoir dans nos tenues rituelles, nous ne devons pas nous sentir obligés de rendre des politesses. Nous n’allons tout de même pas ouvrir nos travaux à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers pour y faire des mondanités. Si la Règle est contraignante ou difficile à faire comprendre, tant mieux. L’initiation c’est le contraire du laisser-aller. L’Odyssée d’Ulysse ne s’est pas faite au fil de l’eau.

    Il me reste maintenant, mes Très Chers Frères de la Grande Loge et des Obédiences amies, à vous souhaiter à tous une bonne année maçonnique dans la fraternité, la tolérance ou le travail. Que notre bonne entente nous aide les uns les autres à ne pas vivre et agir hors de nos Temples en profanes, c’est-à-dire dans le présent et dans l’individuel mais, au contraire, en initiés Francs-Maçons, pour l’avenir, dans la fraternité humaine et universelle ».

    • 124
      lucien
      26 octobre 2014 à 16:52 / Répondre

      Dis Colonne, tu ne fais que reprendre un texte publié par Turbet il y a quelques jours. Et pourquoi ?
      Bien sur pour essayer de déconsidérer J Verdun dont la sortie de la semaine dernière sur la CMF sur Hiram.be dérange évidement Marc Henry et son équipe.
      .
      Il est vraiment gonflé le Turbet. Ressortir un texte écrit il y 30 ans pour justifier une situation d’aujourd’hui, sans même se demander pourquoi JV a jugé utile de s’exprimer comme il vient de le faire. Vraiment la voix de son Grand Maître comme l’appelait Jiri ce Turbet. Un vrai toutou, Un tout petit exécuteur des basses oeuvres des chefs de la GLDF. Et dire qu’il ose appeler son blog « indépendant » !
      .
      Les méthodes qu’il emploie, ressortir un texte de 30 ans sorti de son contexte pour tenter de discréditer Jean Verdun qui vient, courageusement d’alerter les frères de la GLDF sur les risques des modifs proposées par l’actuelle gouvernance, déconsidèrent plus ce petit scribouillard que l’ancien Grand Maître qu’il voulait ainsi déconsidérer. Surtout que Michel Barat, autre ancien GM de la GLDF a aussitôt embrayé pour approuver la position de JV et se dire lui aussi « très inquiet ». A quand un vieux texte de cet autre autre vieux nul de Barat chez Turbet ?
      .
      Nous sommes là dans la plus totale malhonnêteté Intellectuelle. Surtout que quand on le relit bien on voit que JV dit par exemple « nous voulant un Ordre initiatique, nous tenons à demeurer séparés et distincts de la famille maçonnique à laquelle, nonobstant, nous appartenons et dont nous souhaitons l’union et la bonne entente. Nous ne pouvons cependant nous prêter à aucune combinaison d’obédiences, conglomérat, grand collège, comité de liaison national ou international. Nous approuvons que d’autres le fassent, mais un Ordre est un Ordre et ne peut être représenté par un autre que lui ». C’est quoi au juste la CMF ?…

      • 125
        COLONNE
        26 octobre 2014 à 19:46 / Répondre

        @Lucien.
        je suis ce que l’on pourrait appeler un maçon de la base, sans aucune responsabilité régionale ni nationale. Là où je vis, les relations entre soeurs et frères sont au beau fixe, au point qu’un superbe Temple, fruit d’un financement conjoint et paritaire entre la GLDF et le GODF, et d’un travail de réflexion ensuite étendu à l’ensemble des obédiences, va bien être inauguré.
        Et pourtant… je sais comme d’autres aussi que nous ne vivons pas sur la planète bisounours, et qu’au niveau national d’autres enjeux d’une tout autre nature se jouent depuis bien longtemps et pour ne pas dire depuis toujours.
        A savoir ni plus ni moins que la survie de certaines obédiences, face à l’attitude hégémoniques de certaines autres.
        Je vais donc poser la question suivante : Qui a le plus intérêt à ce que la CMF, soit, une entité d’environ 48000 à 50000 frères, ne voit pas le jour ?
        Nous pouvons écarter d’emblée la GLNF, qui de part sa reconnaissance internationale et moins susceptible aux enjeux simplement nationaux.
        Le GODF est historiquement la principale obédience française et entend bien le rester et cela se comprend.
        Par exemple, et sans préjuger des motivations initiales, il est évident que son passage récent à la mixité, n’est pas sans entrainer quelques incertitudes au sein des obédiences historiquement mixtes, qui peuvent craindre pour leurs survies à moyen ou long terme.
        Et il est tout aussi évident que depuis 50 ans ce même GODF, fait tout ce qu’il peut pour tenter une OPA sur la GLDF, une OPA qui deviendrait quasi impossible en cas de création de la CMF.
        Autant de choses qui, là encore, sont tout à fait compréhensibles sur le plan stratégique.
        Le témoignage récent sur ce blog de notre Frère Jean Verdun, doit être compris comme étant celui d’un ancien Grand Maître de la GLDF, passé depuis au GODF et ayant oeuvré à ce rapprochement. Avec en plus le soutien, sur ce même blog, d’un autre Grand Maître (Michel Barat), qui lui serait allé, semble t-il, jusqu’à envisager la vente de la rue Puteaux…
        Aussi comprendras-tu @Lucien, que leurs interventions ne sont pas sans arrières pensées.

        Je suis donc un simple maçon de la base, mais suis très attaché à la spécificité de la GLDF.
        Je comprends et entends malgré tout les interrogations de nombres de frères de la GLDF en ce moment face au projet, que je soutien, de Marc Henry.
        Mais que ceux-ci fassent bien attention aux enjeux.
        Si la GLDF sortait fragilisée par cette épreuve c’est son avenir qui pourrait être un jour en jeu…

      • 126
        yasfaloth
        26 octobre 2014 à 21:13 / Répondre

        @Lucien
        .
        Parce qu’il est honnête de prendre dans un long texte le seul paragraphe, qui, lu de bonne façon, va dans le sens de la thèse que tu défends ?
        .
        Et, où est le « courage » de Jean Verdun ? Le seul risque qu’il prend c’est de plaire à ses amis depuis bientôt 16 ans, il sait très bien, qu’à part une frange minoritaire il est « grillé » à la Gldf !
        .
        J’espère très sincèrement que mon frère Colonne à tort dans son explication, même si la violence des attaques de Gérard Contremoulin pourrait faire penser le contraire, mais il y a quand-même le contre-exemple de ce blog, et de Geplu, qui semble savoir tenir une certaine neutralité.
        .
        Le « texte d’il y a 30 ans » à le mérite de montrer que cela fait longtemps que la Gldf cultive cette notion « d’ordre initiatique », et que dans un tel contexte l’initiative d’Ar Vreur fait « tâche » et est inacceptable pour tous ceux qui sont attachés à ce que cela représente.
        .
        Ce qui fonde un Ordre, c’est le respect commun et volontaire d’une Règle. Si nos Loges œuvrent et initient en toute liberté, leur volonté constante, et qui s’est de nouveau manifestée pendant ce Convent, de constituer ensemble et dans le même Rite un Ordre initiatique, donne existence, force et vigueur à une entité ayant valeur spirituelle et pas seulement administrative, entité qui est la Grande Loge, modèle symbolique bien sûr, mais modèle d’un Ordre maçonnique universel.
        .
        Ar Vreur a non seulement violé la « Règle » mais dans la tournure de ses « interrogations » à mis gravement en cause l’honneur et la probité des gens qui dirigent actuellement la Gldf, et par extension des frères députés qui ont voté et seront (peut être) appelés à voter en décembre.
        .
        Personnellement je ne ferais pas trop de sentiment vis à vis de ceux qui ont inspiré et publié ce texte notamment chez un adversaire acharné de leur obédience (La Maçonne), ils ne me semblent pas avoir leur place chez nous pour ce que nous sommes quelques uns à ressentir comme une espèce de trahison, mais je ferais tout pour que les autres frères de leur loge qui n’ont sans doute pas eu d’autre choix que d’accepter leur « loi » (et je suis sûr qu’il y en a) n’aient pas trop à en subir les conséquences.
        .
        Que ce soit bien clair ce n’est pas le fond du questionnement qui est critiquable, c’est la forme et le vecteur, aucune obédience n’accepterait cela sans réagir !
        .
        Cordialement

        • 127
          joaben
          26 octobre 2014 à 21:36 / Répondre

          On notera que l’argumentation(sic) yasfaloth se limite à des attaques ad-persona, ce qui donne une idée de ce qui anime cette frange de GLDF …
          On notera que le dit yasfaloth a déjà « jugé sur blog » et condamné au bucher.
          Il est remarquable que le GM de GLDF utilise le même vecteur(un blog) pour critiquer la dite loge …
          yasfaloth confond manifestement l’ « Ordre maconnique » dont la premiere valeur mentionnée est la liberté et « Ordre Nouveau ».
          Ou au moins, l’ordre dans le sens le plus basique profane.
          Plutôt effrayante cette dérive.
          Et amusant raisonnement de « Colonne » où CMF trouverait sa raison d’être autour d’un fantasme paranoiaque d’un « complot » heteroclite mêlant gLNF, GLEFU, GO, lamaconne, etc … Signe de la derive qui s’empare de cette frange pro-sectarisme à GLDF.
          NB : tout le monde se rejouit que GLDF et GLAMF s’intervisitent …

          • 128
            yasfaloth
            26 octobre 2014 à 22:57 / Répondre

            On notera que seul le sieur Joaben, ainsi que quelques uns de ses amis ont le droit de s’exprimer sur les blogs. Que toute réponse sur le fond ou la forme de leurs interventions est considérée comme une attaque « ad hominem », et, depuis peu, l’expression d’un fascisme latent chez leurs contradicteurs.
            .
            On notera aussi que l’adverbe « personnellement » ne fait manifestement pas partie de son vocabulaire, ce qui se comprend pour celui qui se manifeste en général dans la demi-heure de jour comme de nuit, en semaine comme le week-end pour prendre la défense de ceux qu’il a pris sous son aile protectrice, bien qu’ils appartiennent à une obédience qui n’est pas la sienne et dont il dit ne pas partager les valeurs !
            .
            Cordialement

            • 129
              joaben
              27 octobre 2014 à 09:32 /

              « On notera que seul le sieur Joaben, ainsi que quelques uns de ses amis ont le droit de s’exprimer sur les blogs. » … d’où sort ce fantasme paranoiaque ? A la difference des amis de M. yasfaloth, je ne me rpand pas sur les blogs pour « faire taire » …
              Le sens de « ad-hominem » est simple : lorsque yasfaloth se désiteresse des idées et se limite à discréditer son interlocuteur.
              « Aile protectrice » … voila autre chose ! La bande soutenue par yasfaloth, bien connue pour ses assauts calomnieux sur les blogs, a sans vergogne injurié, calomnié un Frere de la GLDF pendant 5 jours. Mis face à leurs mensonges, ils continuent sur une autre calomnie.

            • 130
              yasfaloth
              27 octobre 2014 à 12:44 /

              Les « amis » de Joaben ayant opportunément privé de parole les voix qui ont fini par s’élever contre les basses manœuvres visant à discréditer la CMF et ses composantes, y compris celles, comme la mienne, qui se sont toujours voulu courtoises…
              .
              Joaben aimerait bien qu’il en soit de même ici, en provoquant des échanges d’un « niveau » qui sera forcément à un moment où a un autre inacceptable pour notre hôte.
              .
              Joaben ferait mieux de lire les posts de ses détracteurs pour éviter d’attaquer la reprise d’un extrait de discours de jean Verdun lui même en croyant s’en prendre à Yasfaloth, ou en faisant dire à Colonne l’inverse de ce qu’il écrit, par exemple sur la Glnf…
              .
              Pour en finir, avec le « frère injustement calomnié », je n’ai jamais pour ma part fait que relever des incohérences entre les déclarations de Joaben et les siennes. Il y a des bizarreries factuelles dans cette histoire.
              .
              Par exemple les frères de la Gldf savent bien que « Tout frères de la Gldf » ne peut pas obtenir un annuaire sur simple demande, comme il est affirmé dans un post sur la Voute Etoilée… il y en a d’autres.
              .
              Pour ma part je me borne à mettre en garde les frères tentés par ce « forum d’échange filtré » contre le devenir, et l’utilisation qui pourrait en être faites, des données personnelles qu’ils pourraient être emmenés à y dévoiler.
              .
              Voilà, c’était, quoi qu’il arrive ma dernière intervention sur ce fil j’ai mieux à faire qu’abuser de la patience de notre hôte !
              .
              Cordialement

            • 131
              GépluAdministrateur
              27 octobre 2014 à 13:37 /

              Oui, Yasfaloth. J’interviens, comme je l’ai déjà fait par mails sur d’autres sujets, pour vous dire que bon, ça va, c’est compris et que les « je te dis » , « je te réponds » sans fin n’apportent plus rien au débat et deviennent même une pollution.
              Par principe je laisse au maximum « les colonnes » s’exprimer, mais un moment il faut arrêter. Peut-être vais-je finalement devoir appliquer ce vieux principe du trois prises de paroles maximum sur le même sujet ?… Ce serait réducteur, alors ne m’y obligez pas.
              En tout cas, merci Joaben et Yasfa, mais pour ce sujet ça suffira.

  • 113
    Wilmet francis
    16 octobre 2014 à 10:35 / Répondre

    En ces temps de chambardements et de remise en question, d’aucuns seraient bien inspirés de relire ou de découvrir les principes inclus dans la convention de Luxembourg du…15 mai 1954.

  • 98
    joaben
    15 octobre 2014 à 16:46 / Répondre

    Essayons de rester concrets :
    La circulaire 35(proposition MH mai-juin) énonce à propos des visites(hors CMF) :
     » Notre initiation et nos engagements définissent notre cadre initiatique »
    « Visiter une Loge ne respectant pas un ou plusieurs principes revient à sortir de ce cadre auquel chacun de nous a choisi librement d’adhérer »
    « Il importe que chaque F. GLDF s’engage en conscience à respecter les termes et e cadre des ses engagements ».

    Donc, même si le discours est très louvoyant, le but est bien de faire voter que visiter une loge GODF … c’est « sortir du cadre » des serments initiatiques : être parjure donc !
    Doit-on comprendre que le parjure serait devenu acceptable ??

    Cette tentative est-elle abandonnées depuis le convent 2014 qui a pourtant rappellé la liberté totale de visites ?
    Manifestement NON !
    Puisque le texte proposé vise à instituer ce principe … que l’on peut avoir « liberté de conscience » à violer ses serments …
    En fait la dite conscience apparaît très « dirigée » …

    • 105
      colonne
      15 octobre 2014 à 18:11 / Répondre

      @Joaben
      Bien évidemment que TU AS RAISON sur ce point, mais, « Nihil novi sub sole ».

      Je m’explique.

      Sans doute doit-on reconnaitre que la communication de Marc Henry a été pour le moins maladroite, mais tu sais comme moi, que la GLDF a la particularité d’être quasi mono-rite (REAA), de ne travailler que sous l’invocation du GADL’U et toujours avec le volume de la Loi sacrée (tu remarqueras au passage que je mets la majuscule sur le L et non le s) sur l’autel des serments.
      Et c’est sous cette configuration que nous avons été, pour un certain nombre d’entre-nous, initiés, et que nous avons prêtés serment.
      Cela revient à dire qu’à chaque fois où nous avons assistés, jusq’ici, à une Tenue qui n’était pas dans cette configuration, nous étions hors cadre et dans le non-respect de nos serments.
      Sauf que nous n’en avions probablement pas, alors, conscience.
      Pour reprendre un de tes termes, nous étions ainsi inconsciemment parjures.
      Aussi je trouve que loin d’être restrictive, la circulaire sus-nommée vient surtout éclairer un point, qui loin d’être un détail n’en était pas moins jusqu’alors resté dans l’ombre.
      Cette circulaire n’a ainsi pas pour vocation à faire de nous des parjures, mais bien plutôt de nous faire prendre conscience que nous l’étions depuis bien longtemps, et il semble bien pourtant que la colère des Dieux ne se soit pas abattue sur nous…
      Aussi passerons-nous du statut de parjures insconscients à celui de parjures conscients, pour ceux qui voudront continuer à entretenir des relations avec certaines obédiences qui ont par ailleurs des traités d’amitié toujours en cours de validité, et pas remis en cause, avec la GLDF.
      (Il est bon de noter qu’il existe une convention administrative entre le GODF et la GLNF depuis 2002)

      • 111
        joaben
        16 octobre 2014 à 09:55 / Répondre

        @colonne.
        Merci de dire nettement ce que certains voudraient dissimuler pour ne pas effrayer le FM GLDF …
        Ainsi donc visiter hors ces principes serait « parjure » … Admettons ! C’est votre droit de le présenter ainsi(même si je serais curieux de lire un serment d’obligation mentionnant une telle obligation …).

        Mais là où ca devient totalement incohérent, ca signifierait donc que le parjure est toléré depuis des dizaines d’années à GLDF… ou que les FF ne se rendent même pas compte qu’ils se parjurent ??? Est-ce bien sérieux ?

        Non, ce n’est pas la communication de MH qui est « maladroite » ! Au contraire elle essaie d’être « adroite » pour ne pas dire, aussi clairement que tu viens de le faire qu’ils souhaitent interdire les visites au GO, DH voire aux loges GLAMF qui ne sont pas dans ce cadre …(sauf que la circulaire dit le contraire… pas de pb dans CMF, vas comprendre ?)

        NB : une loge GLAMF peut très bien ne pas travailler ALGDGADU (Emulation, Standard) … A émulation les travaux sont ouverts « au nom »… Au RF le VSL peut très bien être tout autre livre(GLAMF l’applique-t-elle, je n’en sais rien).

        Pourquoi donc cette hypocrisie du « rien ne change » ?

        • 114
          yasfaloth
          16 octobre 2014 à 10:36 / Répondre

          Toujours les artifices rhétoriques de Joaben qui ont réussi là à faire dire à Colonne ce qu’il voulait lui faire dire !
          .
          Or le mot qui ne va pas c’est celui de « parjure »…
          .
          Je n’ai jamais « juré » de ne pas aller visiter les loges du GODF, du DH, ou d’ailleurs…
          .
          J’ai juré de respecter les principes de notre maçonnerie et les règlements généraux de la GLDF.
          .
          Tant que ces visites n’y sont pas explicitement interdites, et elles ne ne le sont pas, je ne suis donc pas « parjure » en y allant.
          .
          Maintenant le « en conscience » lui est parfaitement vrai. Il y a des ateliers que je n’irai pas visiter, ou j’irai à reculons, parce que l’ambiance qui y règne, la nature de leurs travaux, la « réputation » des frères (et sœurs) qui les composent ne me semblent pas correspondre à l’idée que je me fait de la maçonnerie…
          .
          Donc « en conscience », et aussi par goût, car les deux souvent correspondent, je n’y vais pas… maintenant je n’empêche personne d’y aller !
          .
          Ma position sur les inter-visites est claire : sans elles je ne serai pas à la GLDF, je n’aurait pas découvert sa pratique du REAA, et « une autre » maçonnerie qui me correspond bien mieux que celle qui m’a initié. Et je souhaite cela à tous les frères qui sont dans mon cas.
          .
          Je ne peux donc pas « en conscience » admettre leur restriction « légale », et ceci également pour d’autres raisons, qui tiennent à l’importance des « sociabilités maçonniques locales » pour pas mal de frères et sœurs, spécialement ceux qui ont un certain âge.
          .
          Çà tombe bien, le dernier convent a voté un texte qui a force de loi et qui dit explicitement qu’il n’en est pas question…
          .
          Personnellement j’en reste là, tout le reste est fantasme, et soutiens de toute mes forces le projet CMF pour toutes les autres raisons que j’ai déjà exposées.
          .
          Cordialement

        • 118
          COLONNE
          16 octobre 2014 à 11:08 / Répondre

          @Joaben
          Il va se soi, que le terme de « parjure » est très fort et totalement inadapté. Je n’ai fait que le reprendre pour imager mon propos, et me situer dans la droite ligne du tien, puisque tu l’avais toi même en premier utilisé.

          Mais, pourquoi « rien ne change ».
          Je me suis laissé dire, que lors du convent de juin 2014, à l’issue de l’intervention de Marc Henry , un ancien GM (son prédécesseur) a lui aussi pris la parole pour préciser que malgré les textes qui pourraient s’ajouter à notre constitution et nos règlements généraux, il nous sera toujours possible, en conscience, de visiter les obédiences amies, y compris celles qui travaillent dans un autre cadre.
          Voilà pourquoi « rien ne change »

          • 119
            joaben
            16 octobre 2014 à 11:33 / Répondre

            Colonne et Yasfaloth.
            désolé mais les pirouettes rétropédalages sont plutôt amusantes.
            Yasfa : … colonne a dit ce qu’il souhaite dire … te voila me reprocher ce que tes amis disent, maintenant !
            Vous êtes manifestement écartelés entre :
            – vos désirs de conformité aux attentes des GLR …
            – votre volonté de ne pas effrayer le FM GLDF.
            Ce que tu explique, d’ailleurs, colonne !
            Est-ce correct de modifier des textes pour ne pas les appliquer(ou se réserver de les appliquer dans d’autres circonstances).

            ainsi donc « violer des serments » ne serait plus parjure ??? Mais qu’est-ce qui serait donc « parjure » ?

  • 88
    Germain de Mâcon
    14 octobre 2014 à 18:46 / Répondre

    Mon TCF Jean Verdun,
    Tu as trouvé les mots justes pour évoquer la situation à la Grande Loge de France depuis plusieurs mois. Entre sa communication inadéquate et son projet de faire rimer Initiation et foi théiste, la Grande Loge tourne le dos à tout ce qui en avait fait sa Beauté.
    Les cherchants trouvaient un cadre ouvert et non-dogmatique quelle que soit leur sensibilité, pour travailler à leur propre émancipation, à leur propre libération. La liberté de recherche sans restriction fonde l’espérance en un cheminement initiatique à l’abri des contraintes politiques et religieuses. Faire allégeance à un concept religieux, comme la nécessaire croyance en une divinité stérilise la démarche initiatique.
    Cette rupture essentielle ne peut que limiter la qualité initiatique des travaux de nos Frères. Je le regrette comme je regrette de voir que le plus grand nombre semble être sur cette ligne dogmatique.
    Alors ici en Val de Saône, un Triangle non-obédientiel fait le choix de se tenir éloigné de cette régression collective et de faire rimer Rite Écossais Ancien et Accepté avec mixité, tolérance et humanisme.
    Germain
    Triangle « Les Amis de la Rose » à l’Orient de Mâcon

    • 92
      jambo
      15 octobre 2014 à 15:25 / Répondre

      Mon très cher Germain de Màcon, où as-tu vu que « la nécessaire croyance en une divinité » faisait partie des projets de la GLDF, ou plus largement de la CMF?
      Jamais, jamais cela n’est dit, puisqu’on rappelle simplement la référence au GADLU et les trois grandes Lumières.
      Et Jean Verdun, pour respectable qu’il soit ayant quitté la GLDF pour le GO en 1998, ne me parait pas être au courant des points an question. Il fait par contre partie de la vaste campagne de désinformation organisée contre la CMF tant par la GLNF désireuse de garder son fonds de commerce, que par le GODF qui ayant déposé il y a 5 ans la marque « la Maçonnerie Française » , ne voit pas la CMF d’un bon oeil.
      C’est la vie, mais je te rassure, personne, ni à la GLAMF, ni à la GLDF ne fera jamais allégeance à un concept religieux, c’est simplement un « gentil » mensonge de propagande.

      • 95
        Homme libre
        15 octobre 2014 à 15:55 / Répondre

        Jambo,
        Lorsque l’on parle de maçonnerie régulière et de ses principes on n’a pas besoin de faire l’école maternelle pour savoir de quoi l’on parle. Les ff d’Ar Vreur l’on parfaitement compris.

      • 96
        J P A
        15 octobre 2014 à 16:17 / Répondre

        Cher Jambo, belle réponse, mais fausse et contredite par le nouveau Grand Maître de la GL-AMF qui, si je ne m’abuse fait partie de la CMF, que tu prétend ne pas faire allégeance à un concept religieux ?

        Voilà donc de quoi réviser tes belles mais hélas illusoires certitudes apaisantes !

        Les déclarations du nouveau Grand Maître de la GL-AMF telles qu’elles sont citées sur le blog « La Lumière » :
        ——————
        Q : « Espérez-vous toujours que la GLAMF soit reconnue par la GLUA [Grande Loge Unie d’Angleterre] ?
        R :Bien sûr. Dès la naissance de notre obédience, le mandat donné à notre Grand Maître était de conquérir cette reconnaissance, pas seulement de la GLUA, mais de toutes les Grandes Loges Régulières dans le Monde. Alain Juillet et son Député Grand Maître, Dominique Moreau, y travaillent assidûment. Dans mon esprit, il ne peut s’agir d’une reconnaissance unilatérale, mais d’une reconnaissance réciproque.

        Q :Avez-vous du GADLU une conception différente de celle de la GLNF ?
        R :Pas du tout. Être à la GLAMF, comme à la GLNF, c’est croire en Dieu. Il ne devrait y avoir chez nous ni athée ni agnostique. Notre prestation de serment se fait sur la Bible.  »
        ——————————-

        Au vu de ces déclarations et sans douter de ton entière bonne foi, je me demande bien qui de toi ou de Jean Verdun est le moins au courant de ce qui se passe réellement aujourd’hui dans la GLDF.

        Bien fraternellement

        • 104
          yasfaloth
          15 octobre 2014 à 18:03 / Répondre

          Quand je lis cet « argument » j’ai du mal à réprimer un sourire…
          .
          Des trois derniers GM de la GLDF deux : Alain Graezel (dont on ne peut pas dire qu’il soit hostile à la gouvernance en cours) et Marc Henry se déclarent publiquement et explicitement agnostiques !
          .
          Si l’on vous suit ils travailleraient donc à leur propre exclusion… allons… soyons sérieux !
          .
          Les déclarations d’Alain Juillet sont à usage interne de la GLAMF : c’est leur problème. On est pas dans un processus de « fusion » avec eux, mais dans une confédération, c’est une énorme nuance quand même !
          .
          Cordialement

        • 107
          COLONNE
          15 octobre 2014 à 20:05 / Répondre

          @Jambo
          Où est-il écrit que les règlements de la GL-AMF doivent être appliquée par la GLDF ?

          • 108
            COLONNE
            15 octobre 2014 à 20:06 / Répondre

            Je me suis trompé …
            Mon message était adressé à JPA ?…pardon

        • 112
          jambo
          16 octobre 2014 à 10:18 / Répondre

          @JPA.
          Chacun des FF de la GLAMF se situe dans le cadre de la déclaration de principes, qui ne parle « que » du GADLU. A chacun, ensuite, selon ses croyances, ou selon son rite (il y en a six à la GLAMF) de se construire en toute liberté sa spiritualité. Et bien entendu, un Frère du RER n’aura pas forcément la même conception qu’un frère du REAA. Le concept de liberté n’est pas entravé par quelque diktat dogmatique à caractère religieux.
          Le GM le sait parfaitement, et la croyance en Dieu n’est que l’expression simplifiée de la Maçonnerie de Tradition pour acter un engagement de recherche spirituelle. Etant du rite Français, et travaillant sur le Régulateur du Maçon, il utilise avec clarté le vocabulaire de celui-ci, en revenant aux principes de la FM.
          Par contre tu ne trouvera jamais, ni à la GLAMF, ni à la GLDF d’obligation de croyance en une volonté « révélée », comme à la GLNF. Mais elle n’est pas pour autant impossible, pour les frères du RER, par exemple.

          • 115
            J P A
            16 octobre 2014 à 10:38 / Répondre

            @Jambo : eh bien ton opinion diffère radicalement de celle du Grand Maître de la GLAMF qui dit textuellement : « Être à la GLAMF, comme à la GLNF, c’est croire en Dieu. Il ne devrait y avoir chez nous ni athée ni agnostique. »
            Et comme c’et lui le représentant officiel . . . je suppose qu’il exprime la position officielle de cette obédience et à moins d’un démenti tout aussi officiel, je m’en tiendrai à cela pour des raisons de simple cohérence.

            • 122
              jambo
              16 octobre 2014 à 16:17 /

              @JPA
              c’est effectivement plus facile pour toi de ne regarder que ce que tu veux faire croire…

      • 116
        joaben
        16 octobre 2014 à 11:02 / Répondre

        @jambo
        Les faits :
        AGM de GLAMF en charge du REAA :

        « Nous avons déclaré croire en Dieu et nous soumettre à sa volonté » « Le Devoir …/… scelle …/… un engagement à caractère sacré qui fait intervenir un principe supérieur dont il est inséparable : ce principe c’est Dieu […] Or quel doit être le Devoir du FM si ce n’est pas de construire un tout harmonieux à la gloire du GADLU »

        Ceci s’ajoutant aux déclarations du GM de croyance en Dieu aux « saintes ecritures dirigent la foi » etc…

        On peut être d’accord ou pas avec ces positions de GLAMF, mais les nier ou les dissimuler est incorrect.

        • 121
          COLONNE
          16 octobre 2014 à 12:16 / Répondre

          @Joaben

          Les faits pour ce qui concerne la GLDF :
          Courrier du 11 Juillet 2014
          (Propositions de modifications de la Constitution et des RG pour la participation de la GLDF à la CMF)

          « … Pour le Rite Ecossais Ancien et Accepté la conception du Grand Architecte de l’Univers s’entend
          selon le texte adopté par le Convent de Lausanne de 1875, cadre dans lequel s’exprime la liberté
          de conscience de chaque Frère. »

    • 94
      Aurea
      15 octobre 2014 à 15:53 / Répondre

      Germain de Macon et pour pratiquer les Degres de Perfection vous avez le Supreme Conseil Uni totalement indépendant d’une quelconque chapelle qui accueille les FF de toutes les Obédiences ou hors Obedience sans exclusive ni ostracisme ……………

      • 101
        Homme libre
        15 octobre 2014 à 17:24 / Répondre

        Tout le monde peut avoir le suprême qu’il veut,la meilleure preuve voilà que maintenant il y a le suprême conseil national de France sorti ex nihilo, ceux qui se parent de la légitimité sont autant légitimes que ceux qui sont au SCDF ou SCPF, celui du GO, et d’autres encore concernant les loges mixtes. Tout cela c’est de la super rigolade pour ceux qui sont en mal de légitimité et qu’ils n’ont sans doute pas dans le monde profane. Ce qui compte c’est son atelier et la vie que l’on y pratique c’est la seule légitimité qui vaille celle de pouvoir se regarder dans le miroir non pour se mirer mais pour se dire que son plus grand ennemi c’est soi-même, tout en se retournant ensuite vers ses FF que ce soit en loge ou en humanité. Tout le reste c’est et reste du dogmatisme dont on voit les effets désastreux en maçonnerie comme ailleurs.

  • 81
    J P A
    14 octobre 2014 à 13:43 / Répondre

    Membre de la GLDF (Grande Loge de France), je partage l’opposition à la CMF (Confédération Maçonnique de France) pour trois raisons essentielles à mes yeux :

    * Ce n’est pas un traité d’alliance, mais la création d’une « institution » nouvelle avec ses dignitaires, son budget, sa doxa. Avec aussi un « pouvoir de sanction » sur les membres de l’institution, pouvoir et sanction dont la nature n’est en rien définie, ouverte donc à tous les abus. Ainsi encore, avec un budget dont la CMF décidera seule et qui sera imposé par capitation à tous les Frères des obédiences membres … on peut bien pleurnicher dans les congrès de la GLDF sur les bien réelles difficultés financières qu’entraîne la crise sur bon nombre d’entre nous, mais à quoi bon faire semblant et pleurnicher hypocritement, puisqu’on y prépare une capitation supplémentaire, dont le montant est inconnu et sans limites et qui sera hors de contrôle des Députés de l’obédience ? On ne sait même pas ce que seront la nature des dépenses de la CMF : voyages ? bureaux ? secrétariat ? personnel administratif ? Voyages d’étude et séjours de méditation sous les tropiques ? Conseils, rapports ou conférences, achetés à des experts ou consultants comme par hasard membres de la CMF ? Rien n’est défini par des statuts d’un amateurisme confondant.

    * Cette institution se réfère à des « principes universels » qui n’ont d’universels que le nom puisqu’ils sont énoncés par les statuts de la CMF et sont repris des « basics principles » de 1929 adoptés par la GLUA. Repris partiellement, car seuls 7 des points de la règle en 8 points sont repris.
    Le seul qui manque est le premier : la régularité d’origine. Ce qui au fond n’est pas surprenant : la GLDF et les autres membres de la CMF n’ayant en rien été créées de manière régulière (par une Loge reconnue) elles veulent oublier ce « détail ».
    Un autre point est tronqué (mais pour combien de temps encore ?) et c’est celui de la définition du GADL’U comme « Dieu et sa volonté révélée » dont la croyance est une condition essentielle à l’admission des membres. . . je ne suis donc pas admissible par la GLUA, pour combien de temps vais-je le rester pour la CMF ?
    Ces 7 points sont suffisamment semblables aux principes du convent de Lausanne du REAA (Convent de Lausanne jusque là référence de la GLDF) pour abuser un lecteur pressé. Mais, par exemple, le convent de Lausanne ne parle pas d’indépendance vis à vis d’une juridiction de hauts grades (et pour cause puisque c’était un convent de Suprêmes Conseils !) ce que font les statuts et principes de la CMF. Adieux donc Lausanne … bonjour GLUA ou du moins un ersatz de GLUA sans valeur aux yeux de la dite GLUA ni à ceux de ses satellites.

    * Enfin, la CMF va peser au quotidien sur notre vie maçonnique en Loge. Car ne croyez pas que tout cela n’est que jeux d’appareil sans conséquences pratiques.
    La première conséquence va être de réduire la liberté des Loges de définir leurs ordres du jour : plus question de traiter librement de tout sujet à condition de respecter les interdit de religion et politique. Les travaux devront-être exclusivement (modification de l’article 19 des RG) de nature initiatique. Vous vouliez parler d’histoire, de culture, de philosophie ? Interdit, la CMF veille et ne manquera pas de vous sanctionner (puisque vous l’avez voté !).
    Deuxième effet concret : vos visiteurs ne pourront plus être des membres du GO ou du DH. Mais si, allez vous me dire, rien ne l’interdit ! Innocents que vous êtes ! La même modification de l’article des RG précise qu’une tenue est définie comme une réunion d’hommes(…). Le DH et le GO pratiquant la mixité ne tiennent pas de tenues. Leurs membres ne sont donc pas des initiés. Vous ne pouvez pas les recevoir : CQFD. Rassurez-vous, là encore la bonne CMF veillera à vous ramener à de justes considérations si vous oubliez ces principes. Sanctions !
    Troisième effet concret. Si toutefois vous trouvez moyen d’inviter un frère étranger (car maintenant il y aura des étrangers, non pas à cause de leur nationalité, mais à cause de leur obédience) vous devrez prendre la précaution de lui faire signe un document (protocole d’inter-visites oblige) lui rappelant nos principes et l’obligeant à les approuver. Je ne sais pas vous, mais quand je vais chez un ami qui n’a pas les mêmes opinions que moi, ou qui n’a pas la même religion, s’il me demande de signer un manifeste politique ou une allégeance à sa religion, je pars en courant. Non ? Et bien c’est ce que nous allons être obligés de demander à nos visiteurs.
    Quatrième effet concret : alors que jusque-là il n’y avait pas de définition de ce qui était autorisé ou interdit en matière de visites à l’extérieur, nous somme maintenant en présence d’une définition de ce qui est autorisé : nous avons le droit de visiter les autres obédiences de la CMF. Et c’est tout. Les plus optimistes nous disent que ce qui n’est pas interdit reste autorisé me font bien rire. Il n’est pas question de ce qui est interdit et il n’est question que de ce qui est autorisé. Donc, ce qui n’est pas autorisé, n’est pas autorisé. Le Grand Maître peut bien nous assurer que rien ne change en la matière, c’est une promesse qu’il ne peut tenir, :puisque justement le pouvoir de sanction en la matière appartient à la CMF, pas à l’obédience et encore moins à son Grand Maître actuel qui termine son mandat dans 8 mois. Ses promesses sont donc sans aucune valeur et n’engagent personne !

    Tout cela pourquoi ?
    Les défenseurs de la CMF prétendent qu’elle est une ouverture, une occasion magnifique de sortir de notre isolement franco français.
    Premièrement, pour faire du tourisme je m’adresse à un agent de voyage, pas à mon obédience.
    Deuxièmement, quand bien même j’espérerais être reçu par une Loge étrangère . . . eh bien ce ne sera pas plus possible avec la CMF que sans : la GLUA a déjà tranché : la CMF et ses membres ne sont ni réguliers (selon sa définition), ni reconnus (selon sa définition), ni fréquentables. Le seul espoir que cela change serait que, dans un futur indéfini …, la GLNF (Grande Loge Nationale Française) en soit d’accord. Ce que les dignitaires de la CMF font semblant d’espérer. Ce qui ne se produira jamais : la GLNF a bien compris que la manœuvre de la CMF avait pour but de lui « piquer sa place » au moment ou cela allait mal pour elle . . .

    En conclusion, la GLDF sort de cet épisode affaiblie, divisée en interne, fâchée avec ceux avec qui elle avait jusque-là quelques relations (pas toujours cordiales, mais au moins existantes), rejetée par ceux à qui elle voulait complaire … avec un ennemi supplémentaire, la GLNF, qui à bon droit considère que nous lui avons joué un sale tour. Mais tout va bien, madame la marquise. Le soleil brille et les « chefs de l’ordre » et leurs larbins nous donnent des leçons de morale de plus en plus impérieuses (voir par ailleurs le sort de la Loge Ar vreur dont je soutien l’appel).

    La GLDF est en train de devenir sectaire au sens péjoratif, psycho-rigide, autoritariste et intolérante … bravo et merci mes très chers frères qui la dirigez !

    • 83
      yasfaloth
      14 octobre 2014 à 14:39 / Répondre

      Si tout ce que vous écrivez mon cher JPA est vrai, alors c’est très simple, en décembre les modifications statutaires ne seront pas votées et la CMF mourra de sa belle mort.
      .
      Personnellement je fais confiance en l’expérience et la sagacité de nos députés… et vous ?
      .
      Cordialement

      • 91
        J P A
        15 octobre 2014 à 14:57 / Répondre

        Mon cher Yasfaloth, pour avoir été pendant 7 ans député à la GLDF, je reste partagé sur la confiance à accorder au convent. Il arrive que des décisions étonnantes de justesse y soient prises, mais il arrive aussi que la vigilance des députés y soit endormie par de basses manœuvres d’appareil …

        Comme le débat autour de la CMF est faussé par des approximations, des non-dits des illusions et même de purs mensonges, je crains le pire. De plus, les manœuvres des prétendants au remplacement du Grand Maître perturbent la clarté du débat, certains prenant des positions de façade qu’ils ne défendent pas dans les faits, d’après ce que j’ai vu dans l’affligeant congrès parisien (pardon pour ce pléonasme) et selon les bonnes vieilles techniques des politiciens d’appareil (on peut dire aussi apparatchiks ou mamamouchis).

        J’invite donc chaque député, non pas à suivre mon avis qui a peu de valeur, mais à se pencher sérieusement sur la question, à lire sérieusement les textes (statuts de la CMF, protocole d’inter-visites et modifications des RG) et à se faire son opinion indépendamment des paroles verbales qu’il a pu entendre ici ou là. Si un grand nombre de députés font ce travail, alors oui, on peut être confiant.

        S’ils écoutent les sirènes dans les couloirs, alors . . . il ne me restera plus qu’à rejoindre le triangle des Amis de la Rose à l’Orient de Mâcon. Ceci dit, vu l’opposition des maîtres de mon atelier à ce projet, je ne doute pas une seconde qu’un autre triangle, voir une loge sauvage, naîtra dans mon Orient et qu’au moins une Loge de la GLDF y périra. Perit ut vivat comme on dit chez moi.

        • 97
          yasfaloth
          15 octobre 2014 à 16:36 / Répondre

          Bonsoir JPA
          .
          En somme s’ils votent contre c’est qu’on pouvait finalement leur faire confiance, s’ils votent pour c’est qu’ils auront été des pantins odieusement manipulés par une gouvernance ivre de pouvoir et de sang.
          .
          J’ai bon ?
          .
          Cordialement

          • 99
            J P A
            15 octobre 2014 à 16:56 / Répondre

            Très curieuse caricature de ce que j’ai écris, Yasfaloth. Et tes arguments sur le fond sont ? ???

          • 102
            Homme libre
            15 octobre 2014 à 17:32 / Répondre

            Non tu n’as pas bon mon ami. Il y a quelques années les congrès régionaux délibéraient sans la présence de l’exécutif qui délibéraient et prenaient des décisions. Ce n’est qu’au final et une fois les décisions prises que l’exécutif en la personne parfois du GM venait prendre la parole à la fin des travaux au nom de la séparation des pouvoirs.
            Mais voilà les temps, et l’esprit des temps changent. Maintenant l’exécutif intervient avant, et pendant les congrès régionaux, comme si il avait peur des décisions des députés.

            • 103
              Aurea
              15 octobre 2014 à 17:53 /

              Homme Libre voila encore une ressemblance avec la Glnf post 90 quoi qu’en dise notre bon Yafsaloth

            • 106
              yasfaloth
              15 octobre 2014 à 18:16 /

              Comme je l’ai déjà expliqué ailleurs, cet argument ne tiens pas non plus :
              .
              Chez moi ce sont les députés eux même qui ont demandé que MH vienne leur apporter des éclaircissements avant le vote.
              .
              Et dans toutes les démocraties l’exécutif vient présenter et défendre sa « politique » devant les « parlements ». A l’assemblée nationale ça s’appelle la « déclaration de politique générale » et les « questions au gouvernement ».
              .
              Si cela ne se faisait pas avant (encore que) c’est peut être parce que la nature des évolutions « politiques » en cours ne l’exigeait pas, ou, plus simplement, que les grands maîtres de l’époque avaient plus de réticences à se déplacer…
              .
              Cordialement

  • 73
    COLONNE
    14 octobre 2014 à 11:24 / Répondre

    @Géplu
    Si tu veux en savoir plus à propos de la contre-initiation
    Rechercher : Initiation et contre-initiation Par René Guénon

    • 76
      Fabrice
      14 octobre 2014 à 11:44 / Répondre

      Ah Guénon… Un charlatan qui a passé moins de cinq ans sur les colonnes et qui a écumé tout ce que le tout-Paris de la Belle Epoque comptait de sociétés occultistes et de mouvements catholiques avant de devenir, à la fin de sa vie, au Caire, un petit musulman dévôt… Dans toute son oeuvre, il n’y a que des postulats, des affirmations péremptoires, aucune démonstration, aucune analyse anthropologique… Mais le gourou a toujours eu ses fidèles (Evola notamment, un des théoriciens du fascisme). Je recommande la lecture du Contre Guénon par Jean van Win qui apporte un éclairage tout à fait intéressant : https://www.hiram.be/contre-guenon/

      • 86
        colonne
        14 octobre 2014 à 17:07 / Répondre

        @Fabrice

        Sans un être un apôtre de Guénon, je me dois d’apporter ici une petite précision.
        J’espère que tu voudras bien m’en excuser, mais seuls ceux qui n’ont pas lu son oeuvre peuvent utiliser le qualificatif de « charlatan » au prétexte qu’il n’aurait passé que 5 ans sur les colonnes.

        Pourquoi pourrais-tu me demander ?

        Simplement parce que la base de son oeuvre se fait autour des sociétés initiatiques et de la notion d’initiation en général, et peu à propos de la Franc-maçonnerie en particulier.

        Mais peut-être est-il toutefois et malgré tout un charlatan, pour d’autres raisons.

        • 87
          yasfaloth
          14 octobre 2014 à 17:55 / Répondre

          Je m’étais fendu d’un commentaire sur le fil cité par Fabrice qui, pour moi, reste d’actualité.
          .
          Guenon ne m’est pas sympathique, sauf celui qui transparait à la fin de sa vie au Caire.
          .
          Cependant, comme je l’ai écrit plus bas je reste un admirateur de ses « aperçus » et de ses livres « métaphysiques », qui ont élargi de façon vertigineuse les limites de ma réflexion et qui nourrissent ma quête en Franc-Maçonnerie, surtout depuis qu’elle s’est installée en « chambre du milieu ».
          .
          Je ne crois pas qu’il ait jamais été un « charlatan »… un « illuminé » peut être, mais il croyait en ce qu’il disait et écrivait, et il l’a prouvé maintes fois tout au long de sa vie.
          .
          Cordialement

    • 77
      joaben
      14 octobre 2014 à 11:49 / Répondre

      @colonne : Mettre Guénon de son côté … ??? Ce serait pas un peu facile ?
      Sinon nous avons, plus relevant à mon avis, les valeurs de base de la FM.
      Exemple la DROITURE.(cf 2e S) !
      Que penser d’un discours laissant « liberté de conscience » à « violer ses serments maçonniques » ?
      Que penser d’invoquer des « serments maçonniques » inexistants ?
      que penser d’énoncer des « rien ne change » et de faire voter des changements lourds au détour d’un « moment conventuel » plutôt qu’attendre un convent ?

      • 85
        colonne
        14 octobre 2014 à 16:06 / Répondre

        @Joaben

        Comme l’emploi de l’expression « contre-initiation » par Yasfaloth, semblait susciter quelques interrogations, j’ai cru bon d’amener cette élément bibliographique, simplement pour préciser la génèse historique de l’emploi de cette expression.
        C’est tout !
        Sans oublier de toutes façons que, « …loin de me léser mon Frère, ta différence m’enrichit… »

        Cordialement.

    • 78
      Aurea
      14 octobre 2014 à 12:05 / Répondre

      Mon cher Yasfaloth si tu as besoin de te retrancher derrière Guenon qui n’est peut être pas le mieux placé pour parler de la MACONNERIE du 21ème Siècle ne serait ce pas parceque tu n’aurais pas la possibilité d’expliquer ce qu’est la contre-initiation ?
      D’autre par stigmatiser ceux qui ne pensent pas comme toi est ce une façon de faire entendre ta difference ?
      Ils ne pensent pas comme toi point à la ligne.
      Et enfin contrairement à ce que tu peux penser la GLNF post 90 à été democratique avec LL souveraines etc etc
      A bientot fraternellement

      • 84
        yasfaloth
        14 octobre 2014 à 15:22 / Répondre

        Mon cher Aurea
        .
        Je peux te garantir que « Colonne » n’est pas mon « multi », même si je partage beaucoup de ce qu’il écrit… c’est une pratique que je réprouve même si elle est vieille comme l’internet 2.0 et a l’air assidument appliquée par certains pour donner l’illusion de « faire nombre » ! (suivez mon regard).
        .
        Tu trouveras plus bas ma réponse à la question de Geplu.
        .
        Cordialement

  • 71
    Homme libre
    14 octobre 2014 à 10:05 / Répondre

    Michel Barat parle de mettre un rempart contre la médiocrité et la bêtise et comme il a raison. D’ailleurs, la direction actuelle de la GLDF a tellement la trouille au regard de la médiocrité de ses positions qu’elle fait la bêtise lors des congrès régionaux de la GLDF, de s’immiscer en permanence dans les débats réservés au législatif sans que les députés des loges concernées ne trouvent rien à redire. C’est dire le niveau de démocratie et d’esprit critique où sont tombés les députés de cette obédience. Dans toute démocratie, et jusqu’à il y a encore quelques années, la GLDF en était une mais c’était avant, il y avait séparation entre l’exécutif, et les députés des loges représentant le législatif. Le GM, ou les grands officiers, intervenaient en fin de congrès mais les décisions étaient déjà prises par le législatif. Aujourd’hui, le GM intervient la veille voire pendant les congrès entraînant la confusion entre l’exécutif et le législatif sans parler de la pression sur les députés. Voilà où nous en sommes rendus à la GLDF, une quasi GLNF bis, et certains voudraient nous faire croire que c’est pour notre bien initiatique…Plaisanterie, la GLDF ressemble de plus en plus à une secte de dévots et de bigots.

    • 74
      Aurea
      14 octobre 2014 à 11:33 / Répondre

      Allons allons Homme Libre n’exagérons pas et ne stigmatisons pas au risque de tomber dans le dogmatisme Lol
      Mais tu as bien souligné ce que Yasfaloth se refuse à voir la similitude entre l’évolution de la GLNF post 90 et celle de la GLDF aujourd’hui.
      La GLNF aussi a eu une période faste de démocratie interne, de LL Souveraine ayant la gestion de leur Trésor et de leurs votes. hélas trois fois hélas.

    • 75
      Aurea
      14 octobre 2014 à 11:35 / Répondre

      MAIS POURQUOI ? POURQUOI LES ANCIENS GGMM:. NE SE LÈVENT ILS PAS
      QUITTE À CREER EX NIHILO LA GRANDE LOGE UNI EUROPÉENNE.

  • 54
    FRED
    13 octobre 2014 à 14:17 / Répondre

    Il existe un mur entre les frères de la GLNF et globalement les autres frères, contrairement a ceux que l’on aimerait croire le projet porté par Marc Henri n’a pas vocation a abattre ce mur, il n’en a d’ailleur pas les moyens.
    Si les députés de la GLDF votent favorablement les modifications de la constitution et des RG un second mur sera dressé.
    Quel intérêt cela présente t il ?

    • 59
      Aurea
      13 octobre 2014 à 18:00 / Répondre

      Ce pourrait être la porte ouverte a la reconnaissance de la CMF par les 5 partant de la la GLNF n’aurait plus de raison sauf clientélisme de refuser de reconnaître elle aussi la CMF »
      Tout çela a un nom : RECONNAISSANCE !

      • 62
        Homme libre
        13 octobre 2014 à 18:16 / Répondre

        On peut toujours rêver…Mais la GLNF a déjà répondu qu’il ne pouvait y avoir qu’une obédience par territoire national. Donc la messe est dite si j’ose dire. La GLDF n’aura pas la reconnaissance mais ce sera coupée des obédiences adogmatiques. Quel intérêt? Tout est maintenant entre les mains des députés de la GLDF qui vont porter une très lourde responsabilité sur l’avenir de leur obédience.

      • 63
        FRED
        13 octobre 2014 à 18:23 / Répondre

        je doute fort que la GLNF accepte un jour de reconnaitre la GL-AMF dans la mesure ou la promesse de reconnaissance non tenue de Alain Juillet va permettre le retour des brebis égarées.
        il n’y a aucun intérêt pour personne à créer un ersatz de maçonnerie « régulière » à la mode anglo-saxonne.
        ni pour les purs et durs de la GLNF qui ont déjà la reconnaissance, ni pour les membres de la GL-AMF qui savent qu’ils vont devoir piétiner des mois ou des années devant le seuil de la reconnaissance alors qu’ils n’ont qu’a retourner à la GLNF pour la retrouver, ni pour les membres de la GLDF qui dans leur grande majorité ne cherchent pas cette reconnaissance.
        non réellement le jeu n’en vaut pas la chandelle et la GLDF qui pouvait prétendre à une certaine légitimité dans le PMF devrait se contenter d’accueillir les membres de la GL-AMF qui souhaitent continuer la voie du REAA et qui ne veulent pas aller à Canossa.

      • 68
        BRUCE
        14 octobre 2014 à 08:05 / Répondre

        pour ca , il faudrait remplir les conditions et respecter tous les principes qui font qu’une GL est régulière a l’anglaise , ce qui est loin d’être le cas de GLDF,GLAMF

  • 47
    Picoloo
    13 octobre 2014 à 10:28 / Répondre

    J’ai 3 ans. Je sais ni lire ni écrire, mais j’apprends à regarder et à écouter. Ce que j’entends et ce que je vois sont de nature à m’inquiéter. Si j’ai choisi la GLDF parce que ce n’était ni la GLNF ni le GODF. Pour moi le partage entre Frères à plus d’importance que la recherche chimérique d’une régularité.

    En fonction de ce qui sera voté (ou pas) au prochain convent, je resterai (ou pas) à la GLDF.

    • 49
      yasfaloth
      13 octobre 2014 à 12:32 / Répondre

      Bonjour
      .
      100 fois sur le métier remettons notre ouvrage…
      .
      A la GLDF nous ne recherchons pas la régularité parce que NOUS SOMMES REGULIERS !
      .
      La régularité ça veut dire que l’on respecte les principes (ou landmarks) de la maçonnerie traditionnelle et spiritualiste, celle qui dite « universelle » :

      – l’invocation du Grand Architecte de l’Univers,
      – la présence en Loge des Trois Grandes Lumières: le Volume de la Loi Sacrée exposé et ouvert avec l’Equerre et le Compas,
      – la souveraineté exclusive sur les grades symboliques,
      – l’indépendance vis-à-vis de toute structure maçonnique de hauts grades,
      – la non mixité dans les travaux rituels,
      – l’interdiction de discussions politiques ou religieuses,
      – le caractère progressif et spirituel de la démarche maçonnique
      .
      Il n’y a donc pas à rechercher ce que nous avons déjà, et depuis de nombreuses années !
      .
      Le procès qui est fait actuellement à Marc Henry ne concerne pas la régularité (sauf quelques très rares excités qui, à mon sens se sont trompés d’obédience), mais la RECONNAISSANCE…
      .
      Encore faut il se mettre d’accord sur quelle reconnaissance il s’agit. Oui pour celle des 5 de l’appel de Bâle, avec pour objectif de faire « péter les frontières » comme je l’écris plus bas, peut-être, et certainement pas à court terme pour celle de la GLUA, et plus comme le résultat d’une évolution naturelle que comme celui d’une soumission !
      .
      Cordialement

      • 58
        Aurea
        13 octobre 2014 à 17:47 / Répondre

        Mon cher Yasfaloth Certes certes faire éclater le frontières cela part d’un bon sentiment et irait dans le bon sens mais alors la CMF devrait être la Confederation Maconnique Européenne ne pense tu pas ?
        Et rien n’est moins certain que les 5 soit d’accord d’abandonner la reconnaissance de la GLUA et d’autre part quid des Obédiences qui sont border Line de la Regularité en Belgique, Italie, Espagne, Allemagne et ailleurs ……. Je me pose la question !

      • 79
        Bruce
        14 octobre 2014 à 12:48 / Répondre

        @yasfaloth
        n’importe qui peu dire qu’il est régulier. Le GO , le DH , vous , mais de quelle régularité s’agit il , uniquement celle que vous avez décrété . Le club de boule peut en dire autant

      • 93
        J P A
        15 octobre 2014 à 15:47 / Répondre

        Très cher Yasfaloth,

        Les 7 points que tu cite comme critères de la régularité sont ceux copiés par les inventeurs de la CMF d’après la règle en 8 points de la GLUA (Grande Loge Unie d’Angleterre).

        La notion même de régularité, qui est une notion d’orthodoxie (conformité à une doxa : la croyance en dieu) est (était avant la CMF) étrangère à la GLDF qui se réfère (se référait avant la CMF) au contraire à une notion d’orthopraxie (conformité à une pratique spécifique du Rite Écossais Ancien et Accepté).

        A la GLDF, la référence est le convent de Lausanne qui a en 1875 défini sa propre déclaration de principes (un très beau texte de mon point de vue):

        « La Franc-maçonnerie proclame, comme elle a proclamé dès son origine, l’existence d’un principe créateur, sous le nom de Grand Architecte de l’Univers.
        Elle n’impose aucune limite à la recherche de la vérité, et c’est pour garantir à tous cette liberté qu’elle exige de tous la tolérance.
        La Franc-maçonnerie est donc ouverte aux hommes de toute nationalité, de toute race (rappelons ici que ce texte « date » de 1875), de toute croyance.
        Elle interdit dans les ateliers toute discussion politique et religieuse; elle accueille tout profane, quelles que soient ses opinions en politique et en religion, dont elle n’a pas à se préoccuper, pourvu qu’il soit libre et de bonnes mœurs.
        La Franc-maçonnerie a pour but de lutter contre l’ignorance sous toutes ses formes; c’est une école mutuelle dont le programme se résume ainsi: obéir aux lois de son pays, vivre selon l’honneur, pratiquer la justice, aimer son semblable, travailler sans relâche au bonheur de l’humanité et poursuivre son émancipation progressive et pacifique. »

        Ayant été initié à la GLDF, c’est cette déclaration de principes que j’ai toujours vu et entendu citer, et c’est elle qui figure dans les constitutions qui m’ont été remises. C’est donc à elle et à elle seule que font référence mes serments . . . et non aux 7/8 de la règle en huit points que la CMF tente de nous imposer dans une réécriture sans vergogne de notre histoire et une curieuse redéfinition de nos principes qui semble t’avoir abusé ?

        Qui plus est, il figure quelque part dans la même constitution la mention que l’universalité de la GLDF lui vient de la diversité de ses membres (tout le monde peut être membre de la GLDF, il n’y a pas d’interdit, excepté le fait d’être un repris de justice), et non d’une universalité autoproclamée par une autre branche de la maçonnerie que la notre qui donne paradoxalement des conditions de croyances à cette universalité.

        Il existe par ailleurs (au SCDF) une définition de la spécificité du Rite Écossais Ancien et Accepté qui « ressemble » à la règle en huit points, sauf que comme le canada dry, elle n’est pas la règle en huit points (elle est d’ailleurs plus ancienne, soit dit en passant, 1875 contre 1929):
        – L’invocation et la glorification du GADLU.
        – La présence dans les Ateliers du Volume de la Loi sacrée, ouvert sur l’autel des serments. Ce volume étant la Bible.
        – La référence aux textes fondateurs tels adoptés par tous les Suprême Conseils du monde.
        – L’usage de la devise Ordo ab Chaos.
        – Le respect de la démarche initiatique et la lente progression de celle-ci de degré en degré.
        – L’obligation de non mixité.

        Je te suggère donc une 101ème remise du métier sur l’ouvrage 🙂

        Bien fraternellement

        • 100
          Homme libre
          15 octobre 2014 à 17:15 / Répondre

          JPA …Bravo, Ar Vreur aimerait vous connaître..et reconnaître comme l’un des siens.

          • 109
            J P A
            16 octobre 2014 à 00:43 / Répondre

            J’ai adressé il y a quelques jours un texto au véné d’Ar Vreur (celui de l’annuaire) en attente de réponse…

            • 110
              Aurea
              16 octobre 2014 à 07:48 /

              Bravo JPA je crois qu’ils ont bien besoin de présence car quoi qu’il en soit ce sont des FF:.

        • 117
          yasfaloth
          16 octobre 2014 à 11:04 / Répondre

          JPA, tes argumentaires sont étranges…
          .
          On nous reproche un » « recherche chimérique de la régularité » (Picoloo), dans mon post j’explique, effectivement que notre obédience respectant les sept points sus cités, et cela je pense que tu ne peux pas le contester, nous n’avons pas à la rechercher puisque nous nous considérons comme tels, fut-ce par une auto-proclamation !
          .
          Après on peut discuter de la validité des 7 points que nous prenons comme référence, et de la « légitimité » de cette auto-proclamation, et certains en discutent, mais ceci est un autre débat.
          .
          Cordialement

          • 120
            J P A
            16 octobre 2014 à 11:51 / Répondre

            Yasfaloth,
            Ce n’est pas étrange à mes yeux car, non, les « 7 points » ne figurent pas dans les références de la GLDF. Où les as tu vus ?
            La référence de la GLDF (dans sa constitution) est le Convent de Lausanne, qui est autre chose que ces « 7 points » qui eux sont un mauvais copier-coller de la règle en huit point de la GLUA.
            Il ne s’agit donc pas de discuter de la validité des 7 point, mais bien de contester leur apparition soudaine et comme par magie avec la CMF.

    • 53
      Homme libre
      13 octobre 2014 à 14:05 / Répondre

      Tu ne seras pas le seul…et j’en connais beaucoup qui sont déjà en recherche d’autres horizons. Tout va dépendre de décembre. Mais je pense que les dirigeants actuels de la GLDF s’en foutent ils ne sont plus à une démolition près.

    • 57
      Aurea
      13 octobre 2014 à 17:39 / Répondre

      Mon TCF Picoloo sans doute fais tu l’amalgame de beaucoup entre « régularité » et « reconnaissance » alors peut être pour éclairer les propos :
      La GLDF’ peut être consideree comme Régulière et l’Initiation y est reelle. Par contre elle, comme beaucoup d’autres, n’est pas « reconnue » comme telle par la GLUA et partant par toutes les autres GL ou GO reconnus par Londres. ais je été clair car le sujet est embrouille.

  • 45
    Lhermitte
    13 octobre 2014 à 06:25 / Répondre

    « On voit la paille dans l’oeil de son frère, on ne voit pas la poutre dans le sien ». En ce qui concerne la gouvernance actuelle, c’est plus un poutre, mais un madrier !

    • 64
      Papy grincheux
      13 octobre 2014 à 18:26 / Répondre

      comme quoi un madrier serait plus gros qu’une poutre!!! Ah ils sont forts ces Francs-Maçons! Et subtils en plus.

      • 65
        Aurea
        13 octobre 2014 à 20:20 / Répondre

        Certes certes dont acte Papounet car si Madrier est un synonime de Poutre
        Il est défini comme une grosse planche donc parait difficilement pouvoir etre plus important qu »une poutre
        Quand à la paille elle est au ras du sol Lol

  • 40
    Wilmet francis
    12 octobre 2014 à 20:58 / Répondre

    La reconnaissance est à la franc maçonnerie à ce que la concession exclusive de vente est au droit des affaires.
    Qu’il est loin le mode opératoire de liberté qui régnait au XVIII e siècle !

    • 43
      Aurea
      12 octobre 2014 à 22:04 / Répondre

      Oui et peut être pire que cela car ce sont des FM qui s’arrogent le droit de dire qui est plus maçon que l’autre nous ne pouvons pas dire d’eux « Mes FF me reconnaissent pour tels »
      Quel gâchis et tout cela pour se donner l’illusoire pouvoir de se dire qu’ils « dirigent »
      A quand la Grande Loge Uni d’Europe rassemblant tous les MM sans ostracisme ni exclusive tous les MM sont avant tout des MM qu’elles que soient leur formes de Pensees et le Fonds de leurs Travaux et réflexions

      • 55
        Pierre L.
        13 octobre 2014 à 14:39 / Répondre

        « Mes FF me reconnaissent pour tels ». Là, le bât blesse, les FF de la GLDF ne reconnaitront plus les autres pour tels

        • 56
          yasfaloth
          13 octobre 2014 à 16:53 / Répondre

          Je me demande comment Pierre peut écrire cela… qui je reconnais ou qui je ne reconnais pas « pour tel » m’appartient, et personne ne pourra m’enlever ce droit !
          .
          On me demande seulement de reconnaitre « en conscience », et pas seulement machinalement, par habitude ou par intérêt… cela me semble la moindre des choses pour qui se prétend un tant soit peu « éclairé » non ?
          .
          Cordialement

          • 61
            Aurea
            13 octobre 2014 à 18:14 / Répondre

            Mon cher Yasfaloth puisque tu n’étais pas a la GLNF pour vivre les causes je peux te dire que le processus engagé à la GLDF est exactement le même que celui initié dans les annees 90 a la GLNF par petites touches insignifiantes au demeurant mais qui agrégées ont abouti au resultat que nous avons connu
            La aussi des voix se sont élevées, vilipendées, menacées, radiées, moquées, tout comme ici.
            La aussi nous n’y avons pas cru tout comme ici
            La aussi nous avons voulu luter de l’intérieur tout comme ici
            Meme causes meme effets pour les sourds qui ne veulent pas entendre !
            La phrase en conscience est l’exemple parfait d’une phrase a double lecture ………
            Quand à la Reconnaisance le jour ou vous y serez tu seras bien obligé de ne plus reconnaître tes FF comme tels ou de quitter ton nid
            Désole de te contredire. Mais je ne prétend pas te convaincre.

            • 66
              yasfaloth
              13 octobre 2014 à 22:50 /

              Quand je lis des commentaires comme le tien, je reste un peu interdit…
              .
              Manifestement tu n’es pas de la catégorie des « destructeurs » comme Joaben ou Pierre, alors pourquoi voir ainsi le verre à moitié vide ?
              .
              Penses tu qu’il y ait quelque chose de comparable entre « ta » Glnf et « notre » Gldf ? Connais tu nos institutions ? Y avait il dans chaque loge de la Glnf un frère dont la voix associées à celles des frères députés de toutes les autre loges avait un pouvoir absolu sur les décisions du convent, et sur la nomination des gouvernants ?
              .
              Penses tu que ces même gouvernants, qui son TOUS sur un siège éjectable aient un intérêt autre que « spirituel » à s’embarquer dans des entreprises comme celle que certains (majoritaires sur ce fil) leurs reprochent de tenter de mener à bien ?
              .
              Ont ils montré, je veux dire CONCRETEMENT, la moindre velléité liberticide ?
              .
              Il y a un problème de logique dans votre raisonnement et dans cette affaire. Mon impression c’est que l’émotionnel et l’irrationnel y règne en maitre… et aussi que certains attisent le feu de la crédulité, de l’inquiétude et du doute … pour quelle raison ?
              .
              Un frère me disait l’autre jour : c’est très simple, cela s’appelle la contre-initiation, ils s’en sont d’abord pris au GODF qu’ils ont petit à petit vidé de sa « substance initiatique », ils ont ensuite mis à mal la GLNF… aujourd’hui c’est le tour de la GLDF !
              .
              Je lui ai ri au nez… bien sûr… mais un peu jaune peut être…
              .
              Cordialement

            • 67
              GépluAdministrateur
              14 octobre 2014 à 07:53 /

              Oh Yasfaloth, ton histoire de « contre-initiation », ça fait pas un peu théorie du complot ?
              C’est qui pour toi ces « ils » à qui tu donnes tant de pouvoir ?

            • 69
              joaben
              14 octobre 2014 à 09:50 /

              Yasfaloth, tu categorises, les qualifies de « destructeurs » donc des maçons voire même les démaconnise pour avoir eu le tort de te déplaire…
              Chacun constatera que nous n’avons droit qu’à des discours incantatoires ou des suppositions.
              Aucune réponse concrete :
              – sur les frontieres que tu veux « péter »(état, obedience, ??)
              – sur ce qui t’en empèche dès maintent.
              – sur les outils spirituels qui te manqueraient dans la GLDF d’aujourd’hui
              – sur le double discours de « on change rien » et « il faut changer »..
              Nous lisons aussi un discours grave « Nous sommes réguliers » … ce qui ne veut strictement rien dire(désolé) … Nous sommes tous « réguliers » vis à vis de règles. Tout dépend lesquelles.
              Qui reconnait GLDF « réguliere »? S’il s’agit d’une auto-proclamation, no comment.
              GLDF a eu l’intelligence jusqu’ici de ne pas se lancer dans cette course devastatrice au ponpon de la « régularité » mode GLUA(qui elle a une cohérence, fort criticable, mais indiscutable).
              au delà des incantations, Yasfaloth, peux-tu concretement repondre à cette question precise ? :
              – selon toi un FF de GLDF qui visite une loge du GODF ou DH ou GLLF ou GLEFU viole-t-il ses serments de maçon ?
              Pas de grande formule de precise ou incantaion sur des intentions cachées, STP, reponse simple, STP.

            • 80
              yasfaloth
              14 octobre 2014 à 13:35 /

              @Geplu
              .
              Bah, il faudrait plutôt poser la question au frère qui avançait cette hypothèse… le fait que je lui au « ri au nez » même si ce n’est pas très fraternel devrait suffire à faire comprendre mon opinion sur ce genre d’hypothèses.
              .
              Si j’ai ri « jaune » c’est surtout parce que j’ai l’impression, que dans cette affaire il est trop facile, de part et d’autre de quitter une certaine rationalité et de voir se répondre des discours fondamentalement irrationnels.
              .
              Il est en effet facile de définir à postériori des chaines de causalité comme le fait Aurea vis à vis de la Glnf, et de transposer ces enchainements à une situation et des personnes fondamentalement différentes, c’est facile mais c’est absurde quand ces même personnes ont pris soin de matérialiser par des « lois » votées largement lors du dernier convent les limites qu’elles n’entendaient pas dépasser.
              .
              On verse alors dans le procès d’intention, dans l’accusation de mauvaise foi, voire dans la « théorie du complot » à laquelle il est facile de faire répondre une autre « théorie du complot » comme celle que j’évoque. Cette pente est dangereuse…
              .
              En temps que lecteur et admirateur de René Guenon je ne peux que souscrire à la proposition de lecture de Colonne, mais à condition d’y mettre quand même une certaine distance, et de le lire avec un esprit relativiste comme toujours chez cet auteur.
              .
              Cordialement

            • 82
              yasfaloth
              14 octobre 2014 à 13:55 /

              @Joaben
              .
              Joaben c’est la dernière fois que je vous répond sur ce fil, oui, vous « m’aurez » à l’usure et vous le savez bien 🙂 !
              .
              Si vous ne trouvez pas dans mes posts des réponses « concrètes » aux questions que vous me posez là, c’est soit que vous ne savez pas lire, soit que vous ne me lisez pas, soit, beaucoup plus probablement que vous n’en avez rien à fiche de mes réponses, et que vous utilisez toujours un de ces artifices rhétoriques qui consiste à catégoriser voire « diaboliser » son interlocuteur à travers les sous-entendus que recèlent les questions qu’on lui pose.
              .
              Vous attendez de moi « la faute » afin de pouvoir enfin me montrer du doigt en sautillant et en vous égosillant d’un « Vous voyez bien… vous voyez bien ! » 🙂
              .
              Et surtout d’associer ainsi une opinion qui m’est personnelle à celle que vous supposez chez ceux que vous considérez comme vos « vrais » adversaires, et qu’effectivement, globalement, je soutiens.
              .
              Je ne vous donnerai pas ce plaisir ! 🙂
              .
              Un dernier mot pour préciser ma pensée. Les frères gouvernants actuels de la GLDF sont tous des maçons très chevronnés ils ont pour la plupart des dizaines d’années de travail sur eux et à travers lui sur leur conception de l’ordre.
              .
              Dans leurs circulaires ils s’adressent à des maitres maçons, et non à un profane comme François Koch faisant son beurre avec un blog maçonnique.
              .
              Être maitre maçon à la Gldf, je l’ai découvert en y entrant, ça a un sens, cela ne s’obtient pas à l’ancienneté en payant sa capitation, se faisant excuser une fois sur deux pour « raison profane » et en produisant une ou deux planches essentiellement pompées sur l’internet.
              .
              Les députés sont eux aussi des maitres maçons chevronnés, ceci explique peut être pourquoi leurs votes manifestent une compréhension plus claire des enjeux en cours…
              .
              C’est pour cela que je dis et répète qu’une grille d’interprétation profane est inadéquate dans tout ce qui est évoqué ici.
              .
              Pour en revenir à Jean Verdun, qui est certainement lui aussi un « maçon chevronné », j’ai lu beaucoup de ses livres, en ai fortement apprécié certains passages, mais je pense que son « Ego » lui a, probablement définitivement, obscurci la vue, c’est le risque quand on a été dépositaire d’un « pouvoir »…
              .
              Cordialement

            • 89
              joaben
              14 octobre 2014 à 19:21 /

              donc, yasfaloth, des pirouettes, une bouderie, des offuscations, accusations, des intentions prétées aux interlocuteurs, des discours de complot, des attaques sur Jean Verdun, sur Alain Barrat et …. aucune réponse à des questions simples et concrètes directement en rapport avec le sujet.
              La question était pourtant simple :

              « – selon toi un FF de GLDF qui visite une loge du GODF ou DH ou GLLF ou GLEFU viole-t-il ses serments de maçon ? »

              Pourquoi y voir un piège pour « te faire tomber » (dis-tu)? L’embarras qu’elle te pose manifestement, est en soi révélateur.

            • 90
              lune33
              14 octobre 2014 à 20:37 /

              LA mauvaise foi de Joaben !
              « On me demande seulement de reconnaitre « en conscience », et pas seulement machinalement, par habitude ou par intérêt… cela me semble la moindre des choses pour qui se prétend un tant soit peu « éclairé » non ? »
              Cela ne te suffit pas comme reponse ?

          • 70
            Homme libre
            14 octobre 2014 à 09:50 / Répondre

            En conscience laissez moi rire, il est bien écrit dans les textes qui seront soumis au vote en décembre, « ceux qui pratiquent la même maçonnerie et les autres ».En clair les réguliers dogmatiques d’un côté, et les irréguliers adogmatiques de l’autre. C’est clair et la conscience dans tout cela au fond de sa poche de dévot devra mettre son mouchoir dessus.

            • 72
              Aurea
              14 octobre 2014 à 10:18 /

              Mon cher Homme Libre j’ai toujours été choqué par les étiquettes mises entre « dogmatiques » et « dogmatiques »
              J’accepterais plus facilement « doctrinaire » car certaines LL du GODF ne sont elles pas dogmatiques dans leur Athéisme ? J’en sais quelque chose !
              Donc certain ont une doctrine d’autres une autre tout aussi respectable et il me parait que la valeur de l’Initiation ne devrait pas être attachée à une quelconque chapelle.

  • 39
    peronne
    12 octobre 2014 à 20:50 / Répondre

    37 commentaires et pas un seul qui ait relevé la phrase  » les Anglais avaient exigé de chaque membre de la Grande Loge de Belgique une déclaration personnelle par écrit de croyance en un Dieu révélé ».
    Cette affirmation est fausse, sans plus.

  • 37
    Amarsil
    12 octobre 2014 à 20:36 / Répondre

    Il est dit par M. Verdun  » je ne puis que m’alarmer de la proposition de nouvelle rédaction pour l’article 99 des règlements généraux de la GLDF, dans laquelle l’expression « obédiences amies » est remplacée par « obédiences reconnues ».
    Mais, à ma connaissance, il n’y a pas de propositions de modification de l’article 99…
    J’ai l’impression que l’on fantasme beaucoup sur ces modifications et leurs conséquences…

    • 42
      Homme libre
      12 octobre 2014 à 21:47 / Répondre

      Ce n’est pas parce que l’on se trompe de numéro de RG que le reste de l’interrogation soit fausse.
      Les ff d’Ar Vreur ont bien compris de quoi il s’agissait.

    • 60
      Homme libre
      13 octobre 2014 à 18:07 / Répondre

      Art. 99. – Les Loges ne doivent pas, sous peine d’irrégularité, admettre dans leur
      sein, même à titre de visiteurs, les Frères suspendus, radiés ou déchus ni les Frères
      démissionnaires de l’Obédience et n’appartenant pas à une Obédience amie.
      (RG 35, 36, 172, 1722, 1723, 1724, 218).
      Il est exact que pour l’instant cet article n’est pas formellement impliqué. Mais il le sera par la suite puisque dans la déclaration de principes de la confédération signée par Marc Henry le 10 juillet 2014, il est bien stipulé le terme de « Francs maçons réguliers » donc les irréguliers ne feront plus partie des obédiences amies.
      Dans toute cette affaire, et depuis l’origine, tout a été fait de manière hypocrite, avec des modifications par petites touches, mais les écrits sont là et comme le disent les FF d’Ar Vreur, qui doivent avoir de très bons juristes au sein de leur loge, les discours du grand Maître peuvent être acceptables, mais les écrits qui suivent ne le sont pas.
      Dans la proposition de modification de la constitution qui sera débattue en décembre il est écrit : la GL n’entretient des relations qu’avec les obédiences qui respecte les principes de la Franc Maçonnerie universelle (sous entendu les dits réguliers)qui eux ne seront pas engagés par la réciproque comme c’est le cas pour la GLNF…Dès lors quel intérêt?
      Même chose concernant la modification de l’article 24 bis des RG.
      De toute cette affaire, on a le sentiment d’un vaste marché de dupe dont les Frères de province vont en payer le prix fort, surtout pour tous ceux qui sont logés dans les loges du GO, d’un grand amateurisme des dirigeants de la GLDF en mal de reconnaissance égotique, d’avoir beaucoup cédé sans rien obtenir en retour, et on aura l’occasion d’en reparler dans les mois à venir, et enfin d’un plus grand amateurisme encore de la part de députés qui ne savent pas lire les finesses de style des textes qu’on soumet à leur vote. Bref, la Grande Loge de France qui était ouverte et tolérante, va se retrouver à l’état sectaire et sans avenir.

  • 32
    Faurobert Bernard Yves
    12 octobre 2014 à 19:22 / Répondre

    Jean était mon V:.M:. en 1975, et nous ne nous sommes jamais quittés, quelle que soit l’obédience de l’un ou de l’autre. Le terme de « reconnue » ne me convient pas, pour moi la maçonnerie est universelle et la liberté de choix des F :., des S:.. ou des Mixtes est indispensable….

  • 31
    COLONNE
    12 octobre 2014 à 19:16 / Répondre

    Je pense que le courant qui prévaut actuellement à la GLDF (comme le dit Jean Verdun), est avant tout, un courant qui cherche simplement à retrouver les fondements d’une démarche initiatique, dont la franc-maçonnerie n’a pas l’exclusivité. Ces démarches que l’on retrouve de part le monde, ont toutes en commun, quelque soit la symbolique associée, une recherche de spiritualité, sans avoir jamais la prétention ni l’objectif de devenir de purs esprits déconnectés de la vie qui est la notre. Ces démarches recherchent toutes, et de manière allégoriquement entendue, une Unité que nous aurions un jour perdue, comme semble nous le rappeler certains de nos rituels.
    Pour se faire nous utilisons des symboles, parce qu’ils sont le langage de la nature (comme Baudelaire l’a si bien écrit). Aussi devons-nous entendre et envisager le symbole comme étant possiblement d’origine non-humaine, parce que la nature est d’origine non-humaine.
    C’est dans cette veine que s’est inscrit il y a fort longtemps le Chevalier de Ramsay, en faisant remonter les origines de la Franc-maçonnerie au tout premier homme. Bien évidemment il ne s’agit pas d’une réalité historique mais d’une vision allégorique et d’un mythe fondateur.
    Aussi essayons-nous depuis de retrouver, grâce à nos rituels, le chemin vers la Lumière, vers ce qui a été un jour perdu.
    Là, se situe le fondement même de toutes les démarches initiatiques quelque soient les traditions sur lesquelles elles sont souchées.
    Bien évidemment, moi le premier il m’arrive de m’écarter de cette voie et de passer de bons moments de partage en tenue en débattant de sujets non symboliques.
    Mais j’ai tendance à penser moi aussi, comme notre GM actuel et sans doute quelques autres, qu’à ce moment là nous sommes hors champs initiatique. C’est l’initiation qui, seule, nous permet d’appréhender au mieux la chose symbolique, et si nous devions passer notre temps à discuter d’autre chose, alors nul besoin d’avoir été un jour initié.

    • 38
      Homme libre
      12 octobre 2014 à 20:39 / Répondre

      Le champ initiatique est de la minute où l’on se lève à celle ou l’on se couche. C »est dans sa pratique comportementale profane ou initiatique que l’on se situe et que l’on est en adéquation dans sa démarche maçonnique.
      Ceux qui dissocient la démarche de leur pratique maçonnique de leur pratique profane ne sont que maçons de façade.

      • 41
        COLONNE
        12 octobre 2014 à 21:24 / Répondre

        @Homme Libre
        je ne suis malheureusement pas encore aussi sage que toi. J’ai pour ma part encore besoin de me réunir dans un Temple et en Tenue pour travailler ce champs initiatique, tu as beaucoup de chance…
        Il m’arrive fréquemment par contre de ramener au-dehors l’oeuvre travaillée au-dedans.
        Je ne dissocie jamais, je franchis la porte du Temple dans un sens puis dans l’autre c’est tout.

        • 46
          Homme libre
          13 octobre 2014 à 09:02 / Répondre

          Et alors, l’un n’empêche pas l’autre, se ressourcer régulièrement est une chose, mettre en pratique ce ressourcement en est une autre. La vie initiatique est un combat permanent contre ses penchants, et donc contre soi-même, que ce soit en loge ou à l’extérieur.
          Avoir besoin de se ressourcer régulièrement pour cela me fait penser à ces femmes qui allaient au confessionnal chaque semaine parce qu’elle trompaient chaque semaine leur conjoint. L’amour est une chose les preuves d’amour en sont une autre.

  • 12
    joaben
    12 octobre 2014 à 12:19 / Répondre

    On notera que comme d’habitude les defenseurs de la ligne de la gouvernace et du SCDF ne commentent pas les idées émises mais s’en prennent aux commentateurs. Ainsi peu importe ce que disent les 2 GM qui se sont exprimés. Il sont catalogués et ringardisés d’office.
    On notera aussi le discours d’une vertu automatique de toute « évolution » sans même en (et surtout en évitant de) examiner le contenu, discours qui permet de classer ringard ou reactionnaire quiconque ose s’interroger sur le bien-fondé de la dite évolution.
    Il est tout de même remarquable que cette évolution dont une des caracteristiques est de s’isoler de ses partenaires anciens soit de se fermer aux autres(s’attaquer aux intervisites).
    Puisque Yasfaloth se contente d’affirmer, examinons :
    – accepter des visites de GLAMF ou autres GL etrangeres, monter des colloques divers ne pose aucun probleme à personne.
    – passer des accords d’intervisite avec des GL européennes non plus.
    – par contre à quoi servirait d’evoluer vers un sectarisme chrétien de type GLAMF(Volonté révélée de Dieu, les saintes ecritures, la foi) sans la seule contrepartie qui aurait être interessante (être reconnu dans le sein des GL régulieres, espoir fermé maintenant).

    Il y aurait certainement des evolutions possibles pour GLDF et GLAMF eventuellement avec des accords européens, mais cette soumission inutile à des exigences des GL suisses et belges, sans objectif serieux est curieuse.

    • 14
      yasfaloth
      12 octobre 2014 à 12:39 / Répondre

      Joaben reprend ses ficelles rhétoriques pour nous re-servir ses contre vérités et ses fantasmes (sectarisme chrétien ! :))…
      .
      Pour une fois qu’il semblait qu’une discussion puisse se tenir dans une certaine sérénité (et qualité)…
      .
      Cordialement

      • 29
        joaben
        12 octobre 2014 à 17:53 / Répondre

        Yasfa « sectarisme chretien » est expliqué dans la parenthese qui suit.
        Aurea,
        – oui, ces chamailleries sont dérisoires ! Qui les entretient si ce n’est ceux qui veulent categoriser des FM, refuser d’en rencontrer certains.
        – Le rassemblement est naturel sur la base de la FM les obediences divisent ! Ignorons-les !
        – Europe, oui ! pourquoi brandir des « F » dans ce cas ?
        – Les FF européens sont des FM ! comportons-nous en FM et le probleme est résolu.
        Je pense qu’il y a beaucoup de « non dits », ce qui explique les attitudes « nerveuses » et pirouettantes et une volonté de « passer en force » ou sournoisement, au detour d’un « moment conventionel ».
        Faut être clair : faute de pouvoir interdire les intervisites (le convent a dit non à 90 %) la frange pro-CMF veut hypocritement biaiser : « liberté de conscience … de violer, ou pas, ses serments maconniques » ! Est-ce digne ?

        • 33
          Aurea
          12 octobre 2014 à 19:25 / Répondre

          He bien mon bon Joaben nous sommes d’accord.
          Comme dans la chanson « Si tous les gars du monde voulaient se donner la main »

    • 25
      Aurea
      12 octobre 2014 à 16:10 / Répondre

      MAIS NE PENSEZ VOUS PAS QUE TOUTES CES CHAMAILLERIES SONT TYPIQUEMENT GAULOISE ?
      NE PENSEZ VOUS PAS QU’IL Y A DE LA PLACE POUR TOUS ?
      NE PENSEZ VOUS PAS QUE NUL N’A RAISON PLUS QU’UN AUTRE ?
      NE PENSEZ VOUS PAS QU’IL EST TEMPS DE RASSEMBLER SANS OSTRACISME NI EXCLUSIVE ?
      NE PENSEZ VOUS PAS QUE LE MOMENT EST VENU DE METTRE EN OEUVRE UNE MACONNERIE EUROPÉENNE ?
      NE PENSEZ VOUS PAS QU’IL EST TEMPS D’AVANCER VERS NOS FF EUROPÉENS ET D’ACCEPTER LEUR DIFFÉRENCES ET DE FAIRE ACCEPTER LES NÔTRES ?

      • 27
        Homme libre
        12 octobre 2014 à 16:36 / Répondre

        AUREA 12 OCTOBRE 2014 AT 16 H 10 MIN / RÉPONDRE
        MAIS NE PENSEZ VOUS PAS QUE TOUTES CES CHAMAILLERIES SONT TYPIQUEMENT GAULOISE ? Non elles sont de principe. La liberté, l’égalité, et la fraternité ne se monnayent pas pour quelques égos.
        NE PENSEZ VOUS PAS QU’IL Y A DE LA PLACE POUR TOUS ? Oui alors qu’on laisse notre GLDF telle qu’elle était.
        NE PENSEZ VOUS PAS QUE NUL N’A RAISON PLUS QU’UN AUTRE ? Non, mais alors pourquoi vouloir nous imposer de nouveaux modes de penser et de fonctionnement à la GLDF?
        NE PENSEZ VOUS PAS QU’IL EST TEMPS DE RASSEMBLER SANS OSTRACISME NI EXCLUSIVE ? C’est une plaisanterie j’espère, en limitant à des contraintes administratives les FF des obédiences dites « irrégulières »?
        NE PENSEZ VOUS PAS QUE LE MOMENT EST VENU DE METTRE EN OEUVRE UNE MACONNERIE EUROPÉENNE ? Oui, mais pas n’importe laquelle?
        NE PENSEZ VOUS PAS QU’IL EST TEMPS D’AVANCER VERS NOS FF EUROPÉENS ET D’ACCEPTER LEUR DIFFÉRENCES ET DE FAIRE ACCEPTER LES NÔTRES ? En se soumettant à leurs désidératas?

        C’était cela la GLDF avant toutes ces réformes que l’on veut nous imposer et qui restreignent maintenant nos libertés.
        Ne pensez vous pas que les dignitaires actuels de la GLDF doivent partir est peut être la seule question qui vaille.
        En effet, faisons un rapide bilan de leurs prouesses:
        ,
        La GL quitte le rassemblement des obédiences adogmatiques (sous je crois A Graesel)
        La Gl crée un zinzin qui est la confédération internationale des Grandes Loges Unies dont il est le Président (Graesel), avec l’objectif la réunion d’obédiences soumises à la régularité,
        La Gl créée la confédération,(Dubart et Henry) la GLTSO et la LNF la quitte par la suite, premier échec,
        La GL quitte l’institut maçonnique de France, deuxième échec,
        La GL quitte le salon du livre maçonnique, et divise cette manifestation en créant son propre salon,troisième échec,
        La GL impose ses conditions pour les inter-visites avec les obédiences adogmatiques,
        La GL recherche la régularité avant la reconnaissance suite à la perte de cette reconnaissance par la GLNF,
        La GL n’obtiendra pas la reconnaissance, et c’est heureux, à la suite du retour de la GLNF,quatrième échec,
        La GL veut nous imposer les principes de la régularité sans la reconnaissance,
        La Gl veut nous imposer le livre à la place d’un livre, etc…
        Dans le monde profane un tel équipage avec de tels résultats aurait eu le privilège d’aller pointer à la poignée de main.

        • 30
          Fabric
          12 octobre 2014 à 18:42 / Répondre

          Je partage le constat d’Homme Libre qui fait une judicieux rappel des choix – ou plutôt des errements – de la GLDF au cours de ces dernières années.
          La GLDF est une Obédience totalement irrégulière selon les critères de Londres. Elle a cru pouvoir spéculer, un temps, sur les difficultés de la GLNF en s’alliant, de manière circonstancielle, avec la GLAMF, pour tenter d’obtenir la reconnaissance de la GLUA avec l’appui de cinq Grandes Loges.
          Elle n’y est pas parvenue alors que son Conseil fédéral était résolu à couper les ponts avec le GODF et les autres Obédiences dites « libérales » ou « adogmatiques » même s’il s’en est toujours défendu au prix d’une casuistique qui laisse pantois (cf. la circulaire 35 qui ne peut qu’ inciter à s’interroger sur la santé mentale de ses rédacteurs).
          Fort heureusement, il y a des Loges qui ne sont pas dupes. Il y a eu un atelier de Valenciennes. Il y en a eu un autre à Saint-Brieuc. Mais il y en a beaucoup d’autres qui n’en pensent pas moins et qui ne laisseront certainement pas la GLDF partir ainsi à la dérive en se marginalisant comme elle le fait et en s’imaginant comme le « nec plus ultra » de la maçonnerie.
          Le fait est que la reconnaissance de Londres n’a pas été obtenue. Ce qui n’est guère étonnant. Dès lors, toute la stratégie de certains apparatchiks de la GLDF (et du SCDF) s’est effondrée. Et ceux-là, depuis quelques mois, vivent tout simplement dans le déni de cette situation. Ils essayent, pour ne pas perdre la face, de porter à bout de bras cette fameuse CMF – qui n’est qu’une forme vide – dont la GLTSO et la LNF se sont retirés avec clairvoyance il y a déjà plusieurs mois.
          Quand est-ce que cette pitoyable comédie va s’arrêter ? Quand est-ce que la GLDF va enfin comprendre qu’elle ne sera JAMAIS régulière aux yeux des anglo-saxons, et qu’elle n’a à rougir ni de son histoire ni de ce qu’elle est ?

        • 34
          Aurea
          12 octobre 2014 à 19:32 / Répondre

          Mais mon cher Homme Libre je m’adressais aux FFMM:. En général et pas seulement à la GLDF
          Je m’adressais a tous les FFMM’ sans imposer ni se soumettre
          Et puis d’abord qui a échangé avec les FFMM. Européens qui sait ce qu’ils souhaitent, ce qu’ils attendent ? Tout ce que l’on a vu passer ce sont des courrier d’Obediences et les MM dans tous cela ?
          Ceci étant je suis d’accord avec toi ayant vécu a la GLNF la meme procedure des petits pas, des mots et locution modifiées, des minimes suppressions et rajouts voté les yeux fermés au fils des AG pour arriver au résultat connu.

          • 36
            Homme libre
            12 octobre 2014 à 20:31 / Répondre

            Merci pour ta sincérité.

  • 8
    Barat Michel
    12 octobre 2014 à 10:43 / Répondre

    Je fais partie des anciens Grands Maîtres vivants qui sont très inquiets de ce tournant ou plutôt de cette rupture historique que certains voudraient faire prendre à mon obédience. Je salue non seulement fraternellement mais amicalement Jean Verdun qui fut un très grand Grand Maître de notre Obédience. Sa parole qu’elle plaise ou non est un rempart contre la médiocrité et la bêtise. Quand en 1971 je fus reçu dans mon obedience, un des surveillants etait membre du GODF. c’était le temps où en France la Maçonnerie était vraiment universelle et ne confondait pas universel et anglo-saxon. Ce qui peut se passer à la GLDF est la transposition dans l’ordre initiatique de ce qui se passe aujourd’hui dans le monde profane ce que souligne simplement et fortement Jean Verdun. Il s’agit donc bien ici d’une réduction de l’initiatiique au profane avec le cynisme de se prendre pour plus initiatique que les autres.

    • 9
      yasfaloth
      12 octobre 2014 à 11:46 / Répondre

      Bonjour
      .
      Je rappelle que Michel Barat est le co-auteur des « Promesses de l’Aube » avec Alain Bauer et Roger Dachez…
      .
      Son « inquiétude » ne date donc pas d’hier…
      .
      Si la gouvernance actuelle doit se heurter à un mur, il me semble que ce sera surtout celui des habitus de l’immobilisme et des convenances, voire des intérêts particuliers.
      .
      Et nous resterons coincés dans une maçonnerie de « frontières », hexagonale pour certains, cantonales pour d’autres avec toutes les gradations…
      .
      Personnellement cela ne m’empêchera effectivement pas de continuer ma route, mais je le répète : ce serait une occasion perdue…
      .
      Cordialement

      • 11
        Lucien
        12 octobre 2014 à 12:09 / Répondre

        Une occasion de perdue : l’occasion de quoi au juste Yasfa ?

        • 13
          yasfaloth
          12 octobre 2014 à 12:30 / Répondre

          @Lucien
          .
          Justement… de faire péter ces frontières, qui enferme la grande majorité de la maçonnerie hexagonale dans un particularisme géographique (vu de l’écrasante majorité des frères de la planète).
          .
          Et qui rend surtout plus difficile la défense de notre particularisme « spiritualiste » notamment, pour ce qui nous concerne, dans le contexte de notre rite, le REAA.
          .
          In fine, et je crois que c’est (c’était ?) là la motivation majeure de l’appel de Bâle, particularisme soumettant sans garde-fous notre « PMF » à des convulsions délétères et (oui) anti-initiatiques comme on en a connu récemment au Godf ou à la Glnf…
          .
          Cordialement

          • 15
            yasfaloth
            12 octobre 2014 à 12:50 / Répondre

            Dans mon post ci-dessus prière de changer la formule « particularisme spiritualiste » par « aspiration spiritualiste ».
            .
            Merci

            • 26
              Aurea
              12 octobre 2014 à 16:18 /

              Mon cher Yasfaloth certes certes tu as sans doute tes raisons. Mais étais tu a la GLNF lors des événements de triste mémoires ? Et meme avant depuis les années 90 ? Car tu parles des effets que tu as ressenti. Les effets ……. Mais les causes ? Que pourrais tu dire des causes ? Lointaines puisqu’elles trouvent leurs origines dans les annees 90 ? Connais tu les causes ?

            • 44
              yasfaloth
              12 octobre 2014 à 23:08 /

              @Aurea
              .
              Non bien sûr je n’y étais pas, et je ne peux pas dire que j’en connais autrement que vaguement ce que tu appelles les « causes ».
              .
              Mais mon propos n’était pas de condamner à postériori les uns ou les autres, il était seulement de constater : les faits incriminés qui me semblent incontestables, et d’expliquer que c’est à partir d’eux, et de la désagrégation apparente de la GLNF (à l’époque) qu’il est apparu un risque très réel d’affaiblissement grave du courant traditionnel et spiritualiste dans notre pays.
              .
              C’est devant ce danger que les 5 de Bâles ont fait appel au « dernier » rempart que constituait alors la GLDF qui a dès lors commencé à essayer de rassembler, en France, ce qui était « épars ». Ne soyons pas naïf des contacts existaient sans doute depuis longtemps…
              .
              Depuis, les choses ont semble t’il encore évolué, d’abord le rétablissement ultra-rapide de la GLNF, ensuite la levée de bouclier, je le répète, injuste et en forme de cabale, contre Marc-Henry… qui même si je la pense ultra minoritaire n’en produit pas moins ses effets délétères. Plus ou moins encouragés ou non découragés par quelques personnages hauts placés… j’en ai encore entendu un la semaine dernière…
              .
              C’est pour cela que je pense maintenant qu’on est peut être bien en train de jeter le bébé avec l’eau du bain… et de perdre une occasion historique…
              .
              Je pense ainsi que les 5 de Bâle qui ont, au fond, initié l’affaire, auront finalement le dernier mot… et que ça ne saurait tarder…
              .
              Cordialement

            • 48
              joaben
              13 octobre 2014 à 12:28 /

              « la levée de bouclier, je le répète, injuste et en forme de cabale, contre Marc-Henry » dis-tu Yasfa …
              Pourquoi transformer ce qui est une réaction à des intentions concrètes de modification de la constitution et reglements GLDF en « une caballe » ? Ce qui est reproché est le contenu de ce que porte MH, pas sa personne.
              Quant à savoir ce qui est juste, ou pas, il suffit d’affirmer et répéter …

              En matiere de minoritaire ou pas, plutôt que des spéculations, il faut regarder les votes du convent de 2014 :
              – MH réélu (donc pas de caballe personnelle contre lui)
              – Les derives contre les intervisites ou vers un GADLU « moins symbolique » repoussées à 80-90%.
              – Mission provisoire pour definir les modifications pour être « acceptable 5GL » dans le cadre du nouveau PMF.
              Nous en sommes à ce dernier point ! Pourquoi ne pas supporter que la discussion s’ouvre, y compris sur des blogs sur cette question ?

            • 50
              yasfaloth
              13 octobre 2014 à 13:02 /

              Joaben, votre manière de présenter les choses est tellement « spécieuse » que je me demande pourquoi j’y répond encore…
              .
              « – Les derives contre les intervisites ou vers un GADLU « moins symbolique » repoussées à 80-90%. »
              .
              Mais ce que vous présentez comme un refus est en réalité le résultat d’un accord profond entre la gouvernance et les députés, c’est bien la gouvernance qui pour tranquilliser les inquiétudes et couper court à ce que vous et vos semblables essayez désespérément de promouvoir, a suscité ces votes !
              .
              Et ce n’est pas parce que MH a été réélu que n’existe pas une « cabale » à son encontre.
              .
              J’en ai eu récemment la certitude, mais comme il est hors de question pour moi de « publiciser » des argument, pour certains desquels j’ai le plus parfait mépris, car ils sont très, très, très loin de l’esprit de tolérance et de liberté que nous professons, je n’en dirai pas plus !
              .
              Cordialement

            • 51
              joaben
              13 octobre 2014 à 13:32 /

              yasfa … plutôt que qualifier votre interlocuteur ou ses commentaires …
              Vous vous trompez sur la « charge de la preuve ». Vous prétendez à une caballe contre MH ! Il vous revient d’en apporter la preuve. pas l’inverse …
              Je ne m’attarderai pas sur le « vous et vos semblables » … assez révélateur …
              Par contre, s’il y avait réellement accord pour ne rien changer aux intervisites, comme vous le pretendez qu’est-il besoin de changer le reglement ???
              Annoncez donc clairement, si tel est votre souhait : « La gouvernance souhaite maintenir toutes les intervisites, sans limitation, avec toutes les obediences la décision revenant au VM ».
              ou alors clairement ce que vous voulez changer !
              C’est bien là ce double discours que l’opposition à GLDF vous souligne !
              Peut être est-ce ce discours grand écart qui explique votre irritation ?
              Vous ne m’avez toujours pas répondu sur les outils qui vous manquent(c’est vous qui le dites) dans la GLDF actuelle pour votre « spiritualité » .. et que vous apporterait CMF. Ce serait fort interessant à connaître !

            • 52
              yasfaloth
              13 octobre 2014 à 13:59 /

              Ne faisant pas partie de la « gouvernance » je ne suis certes pas habilité à répondre en son nom ni en celui de l’obédience, ce serait une faute grave, comparable à celle des frères d’Ar-Vreur (petit rappel : car tout ce que j’écris ici relève des réflexions personnelles d’un « maçon de base »).
              .
              Mais il suffit de lire les textes disponibles pour constater, qu’il n’y a aucune restriction pratique de prévues pour les inter-visites.
              .
              La seule chose, et j’y souscris entièrement, et c’est dans la droite veine de ce qu’écris Colonne ci dessus, c’est qu’il est demandé que ce qui était une « habitude » se fasse désormais « en conscience »…
              .
              Et pour ce qui concerne la CMF, votre question réitérée démontre bien votre incompréhension profonde des enjeux, j’en ai suffisamment parlé, il suffit de savoir lire. Il est effectivement impossible de comprendre quoi que ce soit à toute cette affaire si on en reste à une grille de lecture « profane ».
              .
              Cordialement

          • 16
            GépluAdministrateur
            12 octobre 2014 à 13:11 / Répondre

            Bonjour Yasfaloth, c’est quoi ces « convulsions délétères et (oui) anti-initiatiques comme on en a connu récemment au Godf ou à la Glnf » ?
            Tu peux Préciser ?

            • 19
              yasfaloth
              12 octobre 2014 à 13:43 /

              Bonjour Geplu
              .
              Je ne vais pas me dérober… 🙂
              .
              A la Glnf, cela me semble évident, et je ne pense pas qu’il soit utile de revenir sur les insultes quotidiennes entre frères, les poursuites en justice profane, l’immixtion d’une administratrice, ou le chahut lors d’une tenue régulières en grande loge… puis les démissions ou exclusions en masse !
              .
              Pour le Godf, beaucoup de frères dont moi-même à l’époque, ont mal vécu ce qu’ils ont considéré comme un véritable « coup » de la part d’une minorité aux préoccupations plus sociétales, voire politiques qu’initiatiques.
              .
              Je veux parler de l’introduction de la mixité bien sûr. Les atermoiements des grands maîtres (Pierre Lambichi) ou les déclarations « clivantes » (Guy Arcizet puis José Gulino), bien relayés par certains conseillers de l’ordre, tout cela a éloigné, je pense, beaucoup de frères de l’essence de leur quête.
              .
              J’en retrouve aujourd’hui certains, venus comme moi retrouver sur les colonnes de la GLDF (ou ailleurs) un peu de cet élan « spirituel » que nous ne trouvions plus, si nous l’avions jamais trouvé dans notre loge du Grand Orient de France.
              .
              J’assume bien sûr l’entière subjectivité de mon ressenti, surtout pour ce qui concerne mon « obédience mère ».
              .
              Cordialement

            • 21
              Bruce
              12 octobre 2014 à 15:16 /

              @yasfaloth
              On n’a pas vu le même film , car les événements que tu prêtes aux FF de la GLNF ( salle Marcel cerdan , l’administratrice , les insultes et les diffamations )
              Sont l’œuvre de tes nouveaux amis de la CMF .
              Bon courage à toi , il n’y a qu’à voir ou vous en êtes , pas loin de l’implosion on se demande pourquoi?
              Qui se ressemble ….depuis le temps que vous rêviez d’être régulier à l’anglaise . C’est encore raté , il faudra patienter 50 ans .

            • 24
              yasfaloth
              12 octobre 2014 à 16:06 /

              Bon, là on quitte le champ de la discussion pour rentrer dans la polémique partisane et ses outrances… faire « péter » les frontières, dans mon esprit ne veut pas forcément dire s’en voir imposer d’autres (notamment anglaises).
              .
              Ayant une vie en dehors de mon écran d’ordinateur je vous laisse, ayant je pense dit l’essentiel de ce que j’avais envie de dire… et qui, je le rappelle est AUSSI l’opinion et la réflexion d’un maçon de base, tout comme vous (enfin sauf les anciens GM 🙂 ) !
              .
              Bon dimanche !

          • 18
            joaben
            12 octobre 2014 à 13:20 / Répondre

            « péter les frontieres » Pourquoi pas !
            De quelle frontieres parles-tu ?
            Ce projet manifeste la volonté d’en mettre des frontieres ! avec les freres avec qui on maçonnait jusqu’ici !
            Curieux tout de même !
            – En quoi les dites reformes favoriseraient-elles plus de « spiritualisme » ?
            – En quoi rejeter des FFF serait plus « initiatique » ?
            – Le F de CMF c’est « france », non ?

            Est-il possible que tu apportes, sans t’enerver, des réponses réelles, concretes à ces questions simples, nullement polemiques.

            • 20
              yasfaloth
              12 octobre 2014 à 14:19 /

              – De quelles frontières parles-tu

              Mes posts ne sont pas assez explicite ? Alors je le répète : celles qui nous séparent de la grande majorité des autres maçons de la planète.

              – En quoi les dites reformes favoriseraient-elles plus de « spiritualisme

              Dans mon esprit on ne « favorise » pas le « spiritualisme », on mets des outils à la disposition de ceux qui y aspirent.
              .
              Le problème c’est, comme je l’ai déjà écris plusieurs fois sur ce blog, que dans notre pays où la maçonnerie « dominante » est (était)clairement sociétale voire politique l’aspect « spiritualiste » et « universaliste » de la maçonnerie, notamment celui qui s’incarne à travers notre rite, trouvait de moins en moins de place pour s’exprimer.
              .
              – En quoi rejeter des FFF serait plus « initiatique » ?
              .
              Allons Joaben… nullement polémique ? 🙂
              il n’y a que toi et tes semblables qui parlent de « rejeter » des FFF, c’est votre épouvantail favori, on t’as assez répondu sur ce point !
              .
              – Le F de CMF c’est « france », non ?
              .
              C’est avant tout la réponse positive et constructive à « l’appel de Bâle »…
              .
              Cordialement

            • 28
              joaben
              12 octobre 2014 à 17:07 /

              merci d’avoir répondu(mais en mode pirouette), yasfaloth.
              – qu’est-ce qui te sépare des autres maçons de la planete ? Du côté GODF, DH, GLAMF, GLEFU, rien, tant que les mesures MH ne sont pas mises en place !
              – par contre pour rencontrer les FM dits « réguliers » il te faut passer par les fourches caudines de GLUA et GLNF : c’est à dire : rompre toute relation avec GO, GLTSO, DH, GLFF(qui n’existent pas selon ton MH), Dieu et sa volonté révélée dans la Bible chrétienne. Pourquoi pas ? C’est votre droit ! GLNF et GLAMF sont dans ce cas (sans être pour autant reconnu régulier pour GLAMF). Mais il faut le dire franchement, pas tenter de faire passer sournoisement.

              En effet, merci de le reconnaître, la raison d’être de CMF c’est « repondre à l’appel de Bâle » donc se conformer aux règles de GLUA pour espérer être « reconnus réguliers » sauf que cet espoir est terminé maintenant (c’est à GLNF de le faire : dixit GLUA en charge suprême de la question)!

              – Quels « outils » te manquent à GLDF pour plus de spiritualisme ? Et en quoi les reformes MH te les apporteraient ?

      • 22
        Homme libre
        12 octobre 2014 à 15:34 / Répondre

        ASFALOTH 12 OCTOBRE 2014 AT 14 H 19 MIN /
        – De quelles frontières parles-tu
        Mes posts ne sont pas assez explicite ? Alors je le répète : celles qui nous séparent de la grande majorité des autres maçons de la planète.
        Bigue comme si la quantité devait se substituer à la qualité. Comme si nous pouvions nous reconnaître chez ceux qui fréquentent les loges réservées aux blancs et les autres noirs. A toux ceux là, même si ils sont plus nombreux que nous, nous leur laissons bien volontiers la primeur de la régularité.Elle ne nous intéresse absolument pas.
        Ce n’est parce qu’on adopte une attitude de dévot, de bigot, à des règles purement politiques puisque ce sont celles issues à posteriori de la réunion des anciens et des modernes en 1813, que l’on s’en trouve plus inspiré.
        Que tous les FF illuminés qui veulent, depuis les trois dernières grandes maîtrises, faire de la GLDF une seconde GLNF aillent à cette dernière. Ils y seront très bien. Et comme le disent Jean Verdun et Michel Barat qu’ils nous laissent notre GLDF comme nous l’avons toujours connue, adogmatique, libérale,spiritualiste et sociétale, sans aucune exclusive ni interdit à l’égard de quiconque ni à l’égard d’aucun tabou.
        La liberté n’est pas facile à accepter chez les dévots, et pour asseoir leur petit pouvoir, ils s’inventent régulièrement de nouvelles règles avec leurs interdits.

    • 10
      Aurea
      12 octobre 2014 à 11:48 / Répondre

      A Michel Barat et Jean Verdun
      Et pourquoi pas mettre fin à cette polémique en créant la Grande Loge Uni d’Europe accueillant sans ostracisme ni exclusive toutes les Loges ou structures dites régulières ou non et reconnaissant tous les FF comme tels.
      Laisser l’Echalotte, les conférences egotistes, les manifestations du moi médiatiques ou non à la porte du T:. a ceux qui courent apres.
      Vous avez les moyens de le faire ! C’est le moment levons nous ! Soyons de MM debout !

    • 17
      Homme libre
      12 octobre 2014 à 13:15 / Répondre

      Michel
      Nous sommes nombreux à attendre qu’un de nos anciens dignitaires qui défend les valeurs de la maçonnerie universelle et non Anglo-saxonne se lève pour reprendre l’appel d’Ar Vreur. Il est encore temps, et on compte sur toi et d’autres. Il est temps de reprendre le flambeau de nos libertés qui sont actuellement menacées par la direction actuelle de la GLDF

    • 35
      nanook
      12 octobre 2014 à 20:17 / Répondre

      Je me permets de saluer sur ce blog l’auteur d’un livre « la conversion du regard » qui a été pour beaucoup dans mon entrée en maçonnerie ; n’étant toutefois pas de la même obédience, je préfère ne pas commenter les choix que devront prochainement faire les membres de la GLDF pour lesquels j’ai beaucoup de respect.
      Je constate simplement que des transfuges de la GLNF continuent à faire beaucoup de dégâts… jusqu’où iront-ils ?

  • 7
    Aurea
    12 octobre 2014 à 10:30 / Répondre

    Idéalistes ? Les conférences récurrentes ne sont elles pas des glorifications de moi ? Et pour quels objectifs ? Quels résultats ? Vulgarisation, recrutement, la FM a t’elle vraiment besoin de cela ?
    Il est certain que pour le narcissisme celui qui n’a rien écrit ………
    La GLNF a vécu la même expérience à coup de modifications (semblant) anodines de ses règlements et statuts jusqu’à arriver à l’ultime lien entre Lui, l’Un ou autre et les MM ! Dont tout le monde s’est gaussé. Et y compris l’omniprésence non pas conférencière mais médiatique.
    « Ils ont des yeux pour voir et ne voient pas ! »

  • 5
    Aurea
    12 octobre 2014 à 10:20 / Répondre

    BRAVO Geplu ! Voila un excellent article comme il en faudrait plus souvent ! Il a le merite de remettre les choses à leur place et appeler un chat un chat ! Merci

  • 4
    LEVESQUE Lionel
    12 octobre 2014 à 10:02 / Répondre

    Je fus conseiller fédéral (Grand Orateur Adjoint) deux ans sous la grande maîtrise d’ Henri Tort-Nouguès et un an sous celle de Jean Verdun. Henri a développé une réflexion incomparable sur le fait maçonnique avec la rigueur et la sagesse du grand philosophe qu’il fut , tout imprégné de cette culture gréco-latine dont nous sommes les héritiers, se référant à cette citation de Sophocle prononcée par Antigone : « La nature ne m’a pas faite pour partager la haine, mais l’amour. » qui pourrait définir le tracé sublime de l’ Ordre maçonnique. Jean Verdun fut un grand Maître plus « nerveux » ne craignant pas de dire ce qu’ il pensait et fustigeant les ambitieux, grands amateurs de cordons et sautoirs enrubannés et de pouvoirs factices et parfaitement profanes. Écrivain de grand talent, il eut la franchise de publier un ouvrage qui fit grand bruit dans le microcosme maçonnique et lui attira d’irréductibles ennemis (personnages médiocres pour la plupart) et dut quitter notre Obédience, ce qui fut pour elle une grande perte. J’ai aimé très fraternellement Jean bien que pas toujours d’accord avec lui, mais il était et je pense est toujours un être lumineux et d’une sincérité absolue. Victime des mauvais compagnons, il demeure un grand Maçon.Je pense qu’il doit continuer à travailler au Rite écossais ancien et accepté avec la Bible parmi les trois grandes lumières. Après 44 ans de maçonnerie, je pense que la « régularité » n’a rien à voir avec la « reconnaissance » dont,personnellement je n’ai rien à en faire. Tant que les landmarks seront respectés je resterai fidèle à la Grande Loge de France.

    • 23
      Homme libre
      12 octobre 2014 à 15:39 / Répondre

      De quels landmarks parles tu..? Il y en eu tellement et personne ne peut affirmer lesquels s’imposent aux autres.
      Exemple un livre de la loi sacrée ou le livre de la loi sacrée..Cela semble anodin mais cela change tout et la direction actuelle de la GLDF et dans cette mouvance restrictive et nous ne l’accepterons pas. Bien frat

  • 2
    ronsard
    12 octobre 2014 à 08:46 / Répondre

    Bonjour.
    Je pense qu’en ce qui concerne Jean Verdun il est peut être plus juste de parler de glorification du travail que de glorification du moi. Mais, après tout, il est peut être plus facile de « s’arrêter » sur la personne que sur les arguments qu’elle avance. …surtout si on ne les partage pas !
    C’est juste un tout petit commentaire émis en toute fraternité.

    • 6
      Aurea
      12 octobre 2014 à 10:22 / Répondre

      Mon cher Ronsard Peut être expliciter ta vision et ton jugement !

  • 1
    yasfaloth
    12 octobre 2014 à 00:48 / Répondre

    Bonsoir
    .
    Après mure réflexion, il me semble que les hommes du « courant qui prévaut actuellement à la Grande Loge » sont surtout des idéalistes, Jean Verdun, lui est essentiellement un pragmatique, peut-être teinté d’un certain narcissisme… lisez ses livres… évidemment, le pragmatisme semble plus proche de « l’air du temps », tout comme la glorification du « moi »… c’est sans doute pour cela que j’aime bien la gouvernance actuelle de la GLDF, même si la réalité pragmatique des possibles semble bien être sur le point de la rattraper… c’est dommage, je trouve… il y a des occasions qui sont rares !
    .
    Cordialement

    • 3
      Vindex
      12 octobre 2014 à 08:51 / Répondre

      La gouvernance actuelle de la GLDF la conduit droit dans le mur…..tout simplement !

      Il faut être aveugle pour ne pas le voir.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous