Antisemitisme NON

Le GODF antisémite ? Allons donc…

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 26 août 2019
  • 7
    AshkenazeMaçon
    29 août 2019 à 13h43 / Répondre

    Il y avait bien matière à proposer un vœu, mais pas celui-là! Toutes nos obédiences se veulent laïques, au moins très attachées à la séparation des églises et de l’état. Pour garantir que l’Etat ne soit pas partisan aux côtés d’organisations dogmatiques et qui ont leurs propres objectifs politiques. L’Etat ne menace plus, dans le cadre laïque, l’égalité des citoyens au regard du respect de leurs opinions. Pour nous maçons, il n’est par extension pas acceptable de voir nos autorités se compromettre avec des mouvements politiques qui ont leurs objectifs pour nous engager et surtout pour nous interdire certaines opinions et manifestations de ces opinions. Depuis une vingtaine d’années le CRIF milite avec constance pour interdire l’expression, en France, de toute remise en cause de la politique de l’état d’Israël: l’argument, pour simplifier, est qu’Israël se confond avec la politique du gouvernement au pouvoir, en même temps qu’il serait le bien commun de tous les juifs du monde. Qu’ainsi s’exprimer contre la politique d’Israël serait un signe indiscutable d’antisémitisme. Par exemple, contester la politique d’extension du territoire israélien par le développement de colonies (les implantations) serait un signe d’antisémitisme.
    Dans ces conditions il est indispensable que nos autorités, nos représentants, ne laissent jamais confondre présence éventuelle au dîner du CRIF et compromission. Aussi bien, il est possible de dire que le CRIF, comme les dirigeants actuels d’Israël, promeuvent une image des juifs peu compatible avec nos idéaux humanistes maçonniques et renient l’humanisme des communautés juives traditionnelles, largement disparues avec le nazisme en Europe, mais qui s’expriment très fortement dans la communauté juive nord américaine, tout aussi importante que la communauté juive israélienne. Les deux sont d’ailleurs partagées politiquement. Comme nos loges le sont. Mais aucune loge ne peut s’engager dans l’antisémitisme et rester au GODF Qui osera au GODF interpeller la loge auteure du vœu et la traiter d’antisémite?

  • 5
    Dominique Pérignon
    27 août 2019 à 18h04 / Répondre

    NON …au mélange des genres !
    Ce que personne n’a souligné – et qui est pourtant le noeud du problème – c’est que ce pseudo-scandale n’aurait pas eu lieu si le GODF s’en tenait à la ligne de toutes les autres Obédiences maç:. du monde : ne pas se mêler de discussions politiques (qu’elles soient nationales ou internationales).
    Un tel projet de voeu n’aurait franchi les murs d’aucune Loge autre que du GODF, car son auteur aurait été aussitôt prié de le remettre dans sa poche.
    Mais Rue Cadet, c’est un vieux travers : on ne peut pas s’empêcher de mélanger les genres…
    Avec tous les dégâts que cela cause à chaque fois à la maçonnerie tout entière.
    C’est comme ça depuis plus de cent ans, et pas près de changer !

    • 6
      KA
      29 août 2019 à 8h07 / Répondre

      Vraiment. Toutes les obédiences maçonniques du monde qui ne s’occupent que d’agapes entre hommes il faut préciser. C’est sur, il n’arrive jamais rien, vu qu’il ne font rien d’autre que de discuter du sexe et des anges, de leur nombril et de la beauté de la bible et de la préservation de leur soirée entre amis choisis. En s’achetant une bonne conduite par quelques oboles, le franc-maçon de cette nature ne sert pas plus à l’Humanité que la punaise d’église.

    • 8
      lazare-lag
      29 août 2019 à 16h36 / Répondre

      De quelle obédience relèves-tu?
      Celle en cause, le G.O.D.F.?
      Ou d’une autre? Auquel cas de laquelle?
      Car selon le cas, ton commentaire ne prend pas le même sens.

    • 9
      Vaj
      30 août 2019 à 0h13 / Répondre

      Mon TCF ou ma TCS, suivre une ligne qui n’est pas la tienne ne revient pas nécessairement à « mélanger les genres », et ne mérite pas d’être désigné comme un « travers ». Membre du GODF, je ne dédaigne pas les obédiences qui s’interdisent le débat politique, et s’empêchent par la même occasion de faire profiter à l’humanité de l’amélioration à laquelle travaille chacun de leurs membres. Si ce respect pouvait être réciproque…

  • 4
    Benjamin Rathery
    27 août 2019 à 17h11 / Répondre

    1/ l’individu qui a « balancé » ce voeu à Koch, au-delà du fait qu’il est un parjure, aussi imbécile soit-il ne pouvait ignorer que cela allait nuire à l’obédience et à son GM.
    2/ Il est IMPOSSIBLE qu’un tel voeu ait été ratifié par un vote à l’unanimité des loges de ce congrès régional. Cela n’a pu être fait que frauduleusement
    3/ Balancer l’info au fouille-merde Koch, Le voeu aboutissant à la Commission des voeux dans des conditions bizarres en même temps qu’on balance l’info à l’extérieur et ce, à 8 jours du convent relève de la volonté de nuire et de déstabiliser.
    4/ Cela s’appelle un complot. Ces méthodes de manipulation perverse sont courantes dans certaines officines et groupuscules qui se prétendent révolutionnaires, mais elles sont aux antipodes des méthodes maçonniques. Ces « gens-là », en FM, y sont pour faire de l’activisme révolutionnaire et pas de la FM. Ils ne devraient pas être tolérés en FM. D’ailleurs leur gourou, un certain Leon, a écrit pis que pendre de la FM.

  • 3
    Aymeric
    27 août 2019 à 10h56 / Répondre

    Voir sur la page facebook de Jean-Pierre Sakoun l’hilarant commentaire de Ronan Loaëc. Affolé le pauvre que « des membres de l’actuel CO ont fait courir le bruit que j’étais un de ses informateurs favoris » (en parlant de Koch bien sûr). Mais non Ronan, mais non… 🙂
    Surtout quand juste avant le même Ronan, toujours à propos du même Koch dit « pour bien le connaître, il fait juste son boulot en publiant les bouses bien odorantes que les salopards infiltrés lui transmettent. Il a plusieurs moutards, il a agrandi son appart et comme nous tous il doit crouter. Après c’est la presse, hein: personne n’est obligé de l’acheter! »
    C’est tout à fait ça. Il fait son boulot en publiant de la merde, ton copain… Et tout ça pour bouffer!

  • 2
    lazare-lag
    26 août 2019 à 23h33 / Répondre

    Dans cette affaire, il s’agirait de ne pas confondre le message et le messager.
    Car si cela n’avait pas été Koch, cela serait venu d’un autre quidam du même acabit, il n’en manque hélas pas sur la place.
    D’ailleurs ça été largement repris de toute part, même dans une certaine presse autant sémite qu’antisémite, il suffit de faire une recherche en associant godf et crif, c’est édifiant, sinon consternant.
    Mais le plus édifiant c’est, interne au G.O.D.F.
    Le voeu lui-même et le circuit qu’il a pu suivre à l’intérieur de notre obédience.
    Je crois qu’il y a des choses à tirer au clair au sein de « la maison » et de son fonctionnement.
    Il y a eu pour le moins des légèretés qui méritent une bonne enquête, avec de la transparence à tous les étages, de la loge à l’initiative du voeu, au congrès régional concerné, des décisions de son président et, bien évidemment, à l’intérieur de Cadet aussi.
    Car le voeu et ce qu’il en advint c’est d’abord des défaillances internes à la boutique, avant que d’être une récupération par un spécialiste des caniveaux.
    Balayons bien chez nous, respectons les procédures de contrôle comme de transmission, sermonnons, voire davantage, les indélicats, les légers, les irresponsables, les inconscients, bref verrouillons aux bons endroits, et nous ne nous exposerons pas inutilement et surtout maladroitement à la vindicte et à l’opprobre.
    Quant au voeu lui-même, il est visiblement vicié dès le départ car visiblement il y en a qui ne comprennent toujours pas la différence entre antisémitisme, antisionisme, et opposition à un gouvernement critiquable.
    Ce n’est pas en refusant d’aller voir une instance juive française qu’on va résoudre ou s’opposer à la politique d’un pays étranger, au cas d’espèce d’Israël.
    Je rappelle également qu’il y a, à l’intérieur d’Israël même, une opposition au gouvernement israélien actuel.
    Que je sache, on ne peut quand même pas dire que les citoyens et les électeurs juifs et israéliens sont antisémites quand ils se détournent de Netanyahou jusque dans l’isoloir.
    Auquel cas il faudrait aussi bannir d’Israël David Grossman, et répudier Amos Oz, par exemple.
    Sachons raison garder et surtout évitons de sombrer dans un certain ridicule.

  • 1
    papyli
    26 août 2019 à 22h11 / Répondre

    Koch a le nom d’un bacille dangereux, ça se confirme

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous