Le message du 1er mai 2020 du Grand Maître du GODF

Publié par Géplu
Dans Divers

Le Grand Orient de France vient de diffuser ce message de son grand-maître Jean-Philippe Hubsch, en ce 1er mai 2020 peu ordinaire…

« (…) Nous retrouver quand même. L’histoire n’est pas terminée et n’a pas de fin, à l’image du chantier mythique des francs-maçons qui tous le savent est à jamais inachevé… (…). »

vendredi 1 mai 2020
  • 19
    Gérard NOET
    3 mai 2020 à 10:24 / Répondre

    Merci Lazare et Jean de cet éclairage sur l histoire de la commune. Je regardais chaque année quelques francs-maçons du GODF et obédiences amies défiler derrière leurs banderoles pour célébrer les francs-maçons morts pour la Commune sans comprendre la signification de cette cérémonie. Le monde n est pas manichéen et je ne suis pas surpris que des francs-maçons se battaient également dans le camp des versaillais. L’adage « tout à été écrit mais rien n a été lu » se vérifie souvent. Donnons la parole aux historiens.

    • 20
      Lazare-lag
      3 mai 2020 à 12:24 / Répondre

      J’aurais pu également préciser que Géplu a également rendu compte en son temps de la parution du livre d’André Combes sur la Commune (2014).
      En tapant son nom dans le cartouche « recherche », plus haut et à droite sur cet écran, on tombera sur tous les livres de cet auteur dont il a été rendu compte ici sur le site.
      Pour une première approche, et approche profane, de la Commune, on peut trouver dans la collection « Découvertes Gallimard », un opus intitulé: « Paris insurgé, la Commune de 1871 », de Jacques Rougerie (ISBN 2-07-053289-5).
      Mon exemplaire date de 2006, je ne sais pas s’il a été réédité depuis.
      Si on souhaite le chercher, tenir compte du fait que la très estimable collection « Découvertes Gallimard » s’est interrompu depuis trois ou quatre années. On ne peut que le regretter.

  • 17
    Frédéric Dieu
    2 mai 2020 à 19:58 / Répondre

    Très beau message à transférer à tous nos VVSS et nos VVFF qui ne l’ont pas entendu.
    Merci

  • 16
    Lazare-lag
    2 mai 2020 à 19:21 / Répondre

    Suite à l’échange entre J. de Mazargues (11) et Yonnel Ghernaouti (12), puis-je me permettre un petit complément?
    Jusqu’à peu de temps encore, je croyais également que cette manifestation maçonnique du 1er mai était du à l’initiative de Philippe Guglielmi, lorsqu’il était G.M. du G.O.D.F. (1997-2000, si je ne m’abuse).
    Donc récente.
    Or, m’intéressant d’un peu plus près à l’histoire de la Commune, de Paris, que je connaissais jusqu’ici vraiment trop superficiellement, je me suis procuré, parmi d’autres publications sur ce thème, le n°19 de la collection Pollen maçonnique « Commune de Paris et franc-maçonnerie, ou les rendez-vous du 1er mai », sous la signature de Pascal Joseph.
    Hiram.be en a rendu compte ici même, le 16 mars dernier, avec un article de Jean Mabuse.
    Ce petit livre permet de présenter les six discours annuels (entre 2008 et 2013) exposés à chaque 1er mai maçonnique par Pascal Joseph, lui-même étant adjoint au Maire du XXème arrondissement pendant ce mandat municipal.
    On y apprend que l’initiative y remonte à 1971 à l’occasion du Centenaire de la Commune, sous l’impulsion de Jacques Mitterrand, Grand Maître, et Fred Zeller G.M. adjoint, lequel devenu à son tour G.M. poursuivra.
    Puis l’habitude se perd, tombe en sommeil assez rapidement.
    Elle réapparaîtra à la toute fin des années 90, à la fin du XXème siècle sous les efforts de Jean-Michel Rozenfeld, qui fût Conseiller de l’Ordre dans les années 70, et maire-adjoint du XXème arrondissement, de Paris, élu en 1995.
    Il s’agit peut-être là de détails, voire de nuances, mais cela méritait semble-t-il d’être précisé.
    Quant au commentaire de J. de M., je crois que ce qu’il veut nous dire tient au fait que historiquement, la Franc-Maçonnerie, parisienne, mais pas que, était très dispersée dans ses prises de position par rapport aux évènements de la Commune.
    Je crois qu’on ne peut pas raisonnablement affirmer une unanimité maçonnique en faveur de la Commune. Ni à l’époque des évènements eux-mêmes, ni depuis.
    Et on lira utilement aussi, et peut-être surtout, le livre que lui a consacré André Combes sous le titre « Commune de Paris (mars-mai 1871), la Franc-Maçonnerie déchirée. (Chez DERVY, 2014, ISBN: 979 10 242 0047 7).
    Tout est dans cette déchirure, que J. de M. qualifie de: « discorde et non d’Union fraternelle ».
    Je ne crois pas savoir que le livre d’André Combes ait été sérieusement contesté à ce jour.

    • 18
      Jean_de_Mazargues
      2 mai 2020 à 21:08 / Répondre

      Cher Lazare-Lag, merci pour ces éléments. J’ignorai cette interruption de la commémoration et de la reprise seulement à la fin des années 1990. Je pensais intuitivement qu’elle s’était poursuivie sans interruption depuis 1971.
      Sinon, effectivement il y eut des maçons communards et des maçons versaillais. Quant à la séparation Paris / provinces, elle est très importante. Lors des élections du 8 février, la France hors Paris et quelques grandes villes ont voté pour la paix (et souvent donc pour des candidats monarchistes). De fait Paris s’est retrouvée en quelque sorte dans l’opposition. Ajoutons à ça la maladresse insigne des généraux de la place de Paris (l’affaire de la saisie des canons) et vous avez l’étincelle. Cette affaire est passionnante, elle est parmi les grandes tragédies qui conduisent à la République (c’est cette même chambre qui en 1875 vota à une voix de majorité l’amendement Wallon sur l’élection du Président de la république, événement qu’on considère habituellement comme celui de la fondation de la III ème République). Vive l’histoire et méfions nous des mythes reconstruits tardivement ou réinterprétés. Nous autres, ff, devrions être plutôt bien placés pour cela …

  • 14
    Khaled messaike
    2 mai 2020 à 17:53 / Répondre

    Mon T C F . JP Hubsch.
    Votre message sincer et chaleureux nous a vraiement touche . Nous avons les mains tendues vers vous et vers tous les macons universels pour exprimer et solidarier la chaine de l’union .
    Tres fraternellement.
    Khaled messaike G M adjoint du G.O.D.L. LIBAN

  • 13
    Sicurani
    2 mai 2020 à 17:29 / Répondre

    Un élan d’espérance car nous sommes démunis. Un message d’espoir. « Imagine ».

  • 11
    Jean_de_Mazargues
    2 mai 2020 à 16:02 / Répondre

    Le GODF devrait saisir l »occasion pour supprimer définitivement cette commémoration – récente – au Mur des Fédérés, de nature politique, totalement étrangère à la Franc Maçonnerie et qui est une source de discorde et non d’Union fraternelle.

    • 12
      yonnel ghernaouti, YG
      2 mai 2020 à 16:27 / Répondre

      Cher JEAN_DE_MAZARGUES
      Je ne sais si nous pouvons qualifier cette manifestation de récente qui verra en 2021 le jubilé de son cinquantenaire. En effet, ce pèlerinage laïque qu’est la « montée » au Mur des Fédérés du Père-Lachaise se fait en mémoire des communards tombés en Martyrs du gouvernement versaillais en mai 1871 – dont nous fêterons aussi l’an prochain les 150 ans ! – a vu le jour en 1971. Et chaque année, le GODF l’organise avec le concours des Obédiences amies.

      • 15
        Jean_de_Mazargues
        2 mai 2020 à 18:33 / Répondre

        Le fait que la Commune, mouvement violent et insurrectionnel, ait été réprimée de manière sanglante et très excessive par le gouvernement – au demeurant légitime – ne lui confère pas – à la Commune – de légitimité particulière a posteriori. Cette idée saugrenue de commémorer au nom de la FM au Mur des Fédérés divise les ff et est profondément étrangère à notre Ordre.
        C’est une erreur et il n’est pas trop tôt pour rectifier. Cela regarde les partis politiques de gauche mais pas la FM.
        Cette dérive du GODF et ses obédiences vassales est pour moi un réel problème. La Maçonnerie respecte les autorités élues. Nous voyons d’ailleurs où mène le culte de l’insurrection et le mépris de l’autorité de l’Etat dans notre République (absence de dialogue social, contestation violente du pouvoir légitime, grèves et manifestations violentes, gilets jaunes : c’est le prix à payer de la vénération des événements comme la Commune). Pour moi c’est un événement déplorable à tous égards – sa manifestation comme sa répression – qui ne peut être une référence utile pour la recherche de la Fraternité dans notre république.
        Mais il est vrai que je maçonne maintenant depuis quelques années dans un autre pays européen et je suis heureusement ! protégé encore quelque temps de ces errements … qui me frappent toujours quand les croise …

  • 9
    CABARRUS
    2 mai 2020 à 14:59 / Répondre

    Merci à tous pour ce beau message spirituel et soyons fort,merci,merci….

  • 8
    yonnel ghernaouti, YG
    2 mai 2020 à 11:58 / Répondre

    N’est-ce pas la chanson « Imagine » de John Lennon, chantée par Lucie le 1er mai 2018 lors du rassemblement traditionnel maçonnique, interobédientiel, au cimetière du Père Lachaise, à la mémoire de la Commune de Paris ?

  • 7
    Ibrahima NGOM
    2 mai 2020 à 03:45 / Répondre

    Dans ce qui ressemble à un chaos, une voix de raison !

  • 6
    Granite
    2 mai 2020 à 00:41 / Répondre

    Très beau discours. Magnifique message d’espoir et d’engagement au travail.

  • 5
    Junqua
    1 mai 2020 à 20:28 / Répondre

    Beau message.
    Quel monde après le chaos ?
    L’homme fera t’il face à son miroir ?
    BBB

  • 4
    GOVAL André
    1 mai 2020 à 19:28 / Répondre

    Beau message

    • 10
      Pol Rousseaux
      2 mai 2020 à 15:43 / Répondre

      Salut André,
      Heureux de te lire et de te savoir démuni comme beaucoup de nous en ce 1er mai.
      Peut être nous reverrons nous un de ces 4, à pied ou à vélo que j espère tu pratiques toujours.
      Beau message en effet, fidèle à notre idéal de Progrès et de Liberté.
      À bientôt.

  • 3
    Pierre-Philippe Baudel
    1 mai 2020 à 19:00 / Répondre

    Symbolique, mais aussi qui fait du bien; à l’honneur de son auteur donc.

  • 2
    Weiss
    1 mai 2020 à 16:25 / Répondre

    Merci. Merci. Merci
    DW

  • 1
    Lacot AJ
    1 mai 2020 à 13:11 / Répondre

    Excellent discours de JP Hubsch qui restitue parfaitement notre démarche, historiquement, philosophiquement, spirituellement, dans son élan d’espérance.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif