Léopold Ier, le roi franc-maçon

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 9 mars 2007
Étiquettes : , , ,
  • 1
    Jacques Cécius
    10 mars 2007 à 13h57 / Répondre

    Fut-il réellement maçon ? Finalement la chose n’a pas grand intéret pour le maçon du XXIe siècle. Cela étant, dès que mes moyens me le permettront, j’acheterai l’ouvrage de Jean van Win.
    Effectivement Léopold Ier fut un protestant luthérien convaicu. Malgré les pressions de sa famille il refusa de recevoir l’extrême onction. C’est pour celà que ses funérailles furent célévrées sous tente (!), un des officiants étant le pasteur de Ven qui, si mes souvenirs sont bons, était maçon. Si je me trompe sur la qualité maçonnique du pasteur, j’aimerais qu’on me le dise. Merci d’avance.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous