Gilles Kounowski, Conseiller de l'Ordre du GODF et "M.H.", Vénérable Maître de la loge Étienne-Dolet,
du Grand Orient de France à Orléans. © La République du Centre

Les 120 ans de la Loge Etienne Dolet d’Orléans

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 20 octobre 2022
  • 29
    Etienne Hermant
    27 octobre 2022 à 10h56 / Répondre

    (28) Très cher Luciole, oui, il suffit de suivre les textes d’époque : le jaune de la veste du Maître de la loge fait référence à la tête du compas, le bleu de son pantalon aux pointes en acier.

  • 28
    Luciole
    26 octobre 2022 à 23h26 / Répondre

    à Etienne 6 Un érudit tel que toi sait certainement que cette description ne désigne absolument pas la vêture d’un « Maitre de Loge » mais autre chose.
    Amitiés.

  • 23
    Etienne Hermant
    24 octobre 2022 à 17h18 / Répondre

    J’ai peut-être une solution clin d’œil pour endiguer ce débat vestimentaire qui semble si profondément sociologique, en me référant à Lèo Campion qui déclarait doctement :  » En loge le maçon est tenu de porter ses décors … mais il n’est spécifié nulle part qu’il doit être habillé ». Sur ce il se montre entièrement nu muni de ses décors…

    • 24
      GépluAdministrateur
      24 octobre 2022 à 18h27 / Répondre

      Merci de cette belle conclusion, qui va mettre fin à ce débat sans fin… 😊
      Rappelons que le sujet de l’article était les 120 ans de la Loge Étienne Dollet.

      • 27
        lazare-lag
        24 octobre 2022 à 21h16 / Répondre

        Pas mieux.
        Et on ne dira pas que les hors-sujet ont pris une veste. Ni que certains cherchaient à s’écharper. Sans prendre vraiment de gants, d’ailleurs. Et même en cherchant à plastronner.
        Préférons effectivement la Fraternité à la dispute, laquelle doit désormais faire ceinture.
        Et changeons de sujet en prenant la première bretelle de sortie.
        On fera également en sorte de n’être pas pris pour un godillot.
        Et pour ses propos de conclusion, à Géplu, nous dirons chapeau.

    • 26
      JMB
      24 octobre 2022 à 19h11 / Répondre

      👏👍😉

  • 21
    Yves Henri
    24 octobre 2022 à 14h32 / Répondre

    C’est tout de même étonnant. Une Loge se mobilise, extériorise et les commentaires portent sur la tenue vestimentaire.

  • 12
    Pierre Noël
    23 octobre 2022 à 13h37 / Répondre

    N’est-il pas désolant que toute question sur les causes de l’évolution de la tenue vestimentaire d’un certain nombre de loges par le vaste monde (pas seulement à Orléans !) amène le sempiternel commentaire (toujours magistral et profondément méprisant), « La profondeur du discours seule compte, pas l’apparence du présentateur », « La pertinence du message, y-a que ça » ou quelqu’autre poncif du genre (« on n’est là pour refaire le monde, pas pour parler colifichets ») ? Ne vaudrait il pas de s’interroger sur les causes de cette situation/évolution ? Est-elle « normale » (la mode, l’air du temps, l’attente du Grand Soir !), souhaitable, regrettable, inévitable … mais surtout signifiante pour l’avenir de notre petite société ?
    PS. Une remarque sans importance : Jean Zay ne serait jamais apparu en public dans une tenue négligée, débraillé et le pantalon avachi. Autre époque, certes !

    • 14
      Le Zin
      23 octobre 2022 à 16h10 / Répondre

      Pierre, je suis bien d’accord qu’un certain respect, de soi comme des autres, est de rigueur dans la tenue des Frères et des Sœurs quand ils vont en loge.
      Mais l’habit fait-il moine ?
      Quelle doit donc être la bonne vêture d’un franc-maçon ? Celle de ses fondateurs du XVIIIe siècle, s’il ne faut se permettre aucune évolution, ou une de celles des nombreuses évolution de la mode depuis ? Le smoking nœud pap’ de certains, très début XXe, est-il plus respectueux des travaux que la tenue de ce VM qui porte tout de même un blazer. Son pantalon clair (certes ici un peu avachi) et la chemise (blanche tout de même) col ouvert ne sont que le signe que l’on est en été et ne sont pas pour moi une tenue « négligée » (seules les chaussures me gênent un peu). Ne faut-il pas savoir vivre avec son temps et donc avec ses évolutions, notamment vestimentaire ?
      N’est-ce pas plutôt le conformisme-conservatisme étroit, pour ne pas dire obtus, de certains qui montre une fermeture d’esprit ?
      Et je ne voudrais pas être chagrin, mais ce sont généralement des Frères d’obédiences où les travaux se limitent à la lecture d’un rituel qui accordent plus d’importance à la forme qu’au fond et s’offusquent pour ce qui est loin d’être le plus important…

      • 18
        Pierre Noël
        23 octobre 2022 à 22h44 / Répondre

        UE FOIS DE PLUS … je ne fais que poser une question et proposer une réflexion : cette modification des tenues vestimentaires est-elle la conséquence de l’évolution générale de la société, du progrès des moeurs, du « gauchissement » apparent de nos amis, de l’abandon obligée des « convenances » d’autrefois (politesse, courtoisie), de la survenance d’une autre convivialité ou d’un nouveau conformisme …. ? Je ne pose aucun jugement, podfermil ! Je pose une question et ne lis que des commentaires effarouchés sinon indignés de ce qui apparaît une lèse-majesté.

        • 19
          JMB
          24 octobre 2022 à 12h04 / Répondre

          18 Pierre Noël
          Je suis à 200% d’accord avec. La bien-pensance de certains n’admet même pas qu’on puisse pose des questions !

      • 20
        JMB
        24 octobre 2022 à 13h48 / Répondre

        14- Le zin
        Ton laïus m’a étonné et fait beaucoup rire à la fois car en quelques lignes tu trouves le moyen de dire tout et son contraire. Félicitation pour cet exploit !
        Je ne voudrais surtout pas être chagrin, mais ce sont généralement des Frères d’obédiences oú les travaux confondent politique et Franc-Maçonnerie qui réduisent, par leurs tenues et leurs discours, les Temples maçonniques à une vulgaire tribune politique de conseil municipal.

        • 22
          Anubis Rê
          24 octobre 2022 à 15h14 / Répondre

          Cela vaut toujours mieux qu’une mauvaise messe.

  • 11
    Brumaire
    23 octobre 2022 à 13h25 / Répondre

    Le « dressing-code » smocking- noeud papillon serait-il obligatoire pour fêter sa Loge?
    A bien regarder la photo, qui a sans doute été prise un jour de presque été, le VM de la Loge est vêtu tout à fait correctement, même sans cravate qui est un accessoire contraignant de plus en plus contesté.
    Mais est-ce l’important? Lazare remet les pendules à l’heure en rappelant le souvenir du ministre résistant Jean Zay dont les créations en faveur de l’éducation populaire, d’une éducation généreuse sont de plus en plus à défendre et à développer. La Loge d’Orléans, avec Jean Zay, a des repères d’humanisme et de bonté qui les guident, sans aucun doute, dans leurs travaux

    • 13
      Pierre Noël
      23 octobre 2022 à 15h09 / Répondre

      TC Brumaire,
      Me présentant il y a bien longtemps dans une loge du DH, éminente par sa composition, gauchisante par essence, sévère dans son engagement libre-exaministe et de grande qualité intellectuelle, je fus, jeune maçon, très sévèrement réprimandé par la VM parce que je portais des chaussettes rouges !

      • 15
        lazare-lag
        23 octobre 2022 à 17h06 / Répondre

        A l’époque où je passais des concours pour intégrer l’administration (il y a bien longtemps, au début des années 80), il se trouve que j’ai été convoqué pour un oral dans les locaux du Conseil d’État (ce concours n’avait rien à voir avec le Conseil d’État), situés place du Palais Royal à Paris.
        Tout était fait pour intimider le candidat provincial que j’étais alors: huissiers avec chaîne, tapis épais et confortables dans les couloirs, feutre vert sur la table du jury, épreuve se déroulant dans une salle « Léon Blum », ancien de la maison, etc…
        Nous étions tous en costume, le jury évidemment, même moi comme candidat.
        L’épreuve une fois terminée, pour me remettre de mes émotions, j’ai pris un pot dans un des cafés d’en face, ça méritait ça.
        Et là, une fois assis, je me suis rendu compte de quoi?
        Que j’avais deux chaussettes de couleurs différentes. L’une de la paire prévue pour passer le concours, l’autre que j’avais la veille dans une tenue bien plus décontractée pour faire en train le trajet qui m’a mené de Toulouse à Paris.
        Je ne sais pas si le jury s’en était rendu compte, en tout cas à ce concours-là, je n’ai pas été retenu.
        Mais ce n’était peut-être pas qu’une question de chaussettes…

    • 17
      JMB
      23 octobre 2022 à 21h07 / Répondre

      11- Brumaire
      Entre le « dressing-code » smocking- noeud papillon et la « tenue décontractée » portée par ce VM, il y a, me semble-t-il, un juste milieu … qui est appliqué dans mon obédience.
      Venir en loge habillé comme ça et encore plus ouvrir les travaux de ma Loge en tant que VM dans cette tenue ne m’est jamais venu à l’esprit. Par respect pour les travaux ouverts au nom du GADLU mais également par respect pour les F. qui ne peuvent pas tous s’offrir des ” tenues décontractées  » de qualité.
      En étant un peu provocateur et en poussant ton raisonnement à l’extrême, pourquoi alors ne pas venir en loge en hijab, en niqab ou même en strings ?

    • 25
      pierre noel
      24 octobre 2022 à 18h34 / Répondre

      Je ne veux pas insister, mais la remarque de Brumaire évoque un vieux souvenir que je ne peux que partager ! Il y a bien longtemps, j’allai à Rotterdam, un samedi matin pour recevoir je ne sais plus quel degré. Comme c’était l’usage dans ma loge lors d’une cérémonie, je portais mon petit smoking et le noeud pap ! Entrant dans bar, bien à l’avance, j’y trouve un Frère, grand, grave, distingué et de belle allure (j’ai appris après qu’il était un ancien GM du GO des PB). Nous échangeons quelques phrases, il est accueillant pour l’étranger voyageur, aimable, disert, avenant, sans conteste fraternel. Puis de but en blanc, il me dit avec cette habituelle rudesse hollandaise qui va droit au but : Savez vous qu’avec cette tenue, un samedi matin, vous paraissez un garçon de café ?

  • 10
    Three points
    23 octobre 2022 à 9h44 / Répondre

    Le VM porte un pantalon jaune et non un jogging.
    Intéressons plutôt nous à l’histoire de cette loge.

  • 9
    Fredoboleth
    23 octobre 2022 à 9h36 / Répondre

    Bien envoyé mon TCF Lazazre-lag, le GOF est connu pour être un peu moins coincé sur certains aspects.

    En plus du passé prestigieux qui habite cette loge, on peut souligner le caractère lumineux de ce Temple. Certains sont vétustes, mal orientés (utilisation de locaux de bureaux par ex). ce qui trahit un manque de goût esthétique des frères, ce qui est un peu dommage pour des maçons.

  • 8
    Etienne Hermant
    22 octobre 2022 à 22h45 / Répondre

    (5) Parfaitement en accord. Certains ont de curieuses curiosités…

  • 6
    Etienne Hermant
    22 octobre 2022 à 18h04 / Répondre

    Le Vénérable Maître de la loge Étienne-Dolet porte une chemise blanche , une veste sombre, un pantalon clair et des chaussures.
    Il aurait pu porter une veste jaune et un pantalon bleu tel que porté par le « Maître de la Loge » à Londres au début du 18e siècle.
    On imagine les cris d’orfraie de la bien-pensance britannique qu’auraient susciter cette tenue…

    • 7
      Pierre Noël
      22 octobre 2022 à 21h00 / Répondre

      Cela (6) s’appelle « ne pas répondre à la question » , laquelle ne contenait ni cris d’orfraie ni « bien-pensance », mais simple curiosité !

  • 5
    lazare-lag
    22 octobre 2022 à 13h52 / Répondre

    Ici, qu’est-ce qui est le plus important?
    D’ouvrir une chronique de mode vestimentaire dans le sillage du premier commentaire?
    Ou de s’intéresser à ces 120 ans d’histoire maçonnique de cette loge, la plus ancienne nous dit-on, d’Orléans?
    Une conférence donnée par le président d’un Cercle Jean Zay me paraît devoir retenir davantage l’attention.
    Et de s’intéresser à la personnalité riche qu’était Jean Zay, par exemple.
    On se souvient de lui en général pour son passage au ministère de l’Éducation Nationale pendant le Front Populaire, mais qui se souvient qu’il est à l’origine des bibliobus, du CNRS ou du Festival de Cannes? (Car l’intitulé de son ministère était Éducation et Beaux-Arts. De nos jours on dirait plutôt Éducation et Culture).
    Pour ne rien dire des conditions atroces de son assassinat par la Milice en 1944.
    Pour qui souhaite creuser la question de Jean Zay puis-je me permettre de suggérer deux bouquins:
    – de Jean Zay lui-même: « Souvenirs et solitude », Edition Belin 2010 (1ère édition 1946), ISBN 978-2-7011-5703-0,
    – de Olivier Loubes: « Jean Zay « La République au Panthéon », Edition EKHO, 2021, ISBN 978-2-10-082359-8
    Finalement à quoi nous invite cet anniversaire de loge d’Orléans?
    A choisir entre Être et Paraître?
    Dit autrement, entre Panthéon et pantalon?

    • 16
      JMB
      23 octobre 2022 à 20h13 / Répondre

      5-Lazare-Lag
      Dans mon premier commentaire, auquel tu fais allusion, je faisais simplement part de mon étonnement et je posais juste une question.
      Ai-je commis un crime de lèse-majesté ? Quel rapport avec une « chronique de mode » ?
      A moins de prendre ce prétexte pour étaler une culture Wikipedia et ainsi Paraître un Être cultivé ? Mais je n’irais pas jusqu’à parler de confiture.

  • 4
    Pierre Noël
    22 octobre 2022 à 10h40 / Répondre

    En voyant ce type de tenue qu\’on voit parfois dans certains parvis, dans certaines loges de certains pays [dans des coins (surtout ruraux) des USA, dans des pays chauds comme les Philippines, le Brésil ou Singapour (j\’ai vu en Israël des FF en battle-dress accrochant leur fusil aux porte-manteau à côté de FF en smoking)], une question me vient à l\’esprit : pourquoi ? Est-ce simple coutume locale, est-ce nécessité, est-ce simplement le laxisme (le Friday casual !) qu\’on voit progresser dans bien des domaines autrefois plus strictes, est-ce affirmation politique (comme la cravate des écolos ou autrefois l\’abako du président Mobutu) ou plus tristement provocation (comme parfois certain bout de chiffon)?
    En passant, une question : qui sait encore d\’où vient la cravate noire des Britanniques (et de leurs imitateurs ?)

  • 2
    Fredoboleth
    21 octobre 2022 à 11h32 / Répondre

    @JMB,

    Il y a quelques Frères à la GLNF qui feraient bien de faire un peu de jogging car pour les avoir fréquentés, ils sont plus portés vers les plaisirs de la chère que par les travaux alchimiques

    • 3
      JMB
      21 octobre 2022 à 15h18 / Répondre

      @Fredoboleth
      L’un empêche pas l’autre meme si je préfère les travaux maçonniques au travaux alchimiques. Et puis si vous les avez fréquentés, je suppose que vous ne crachiez pas vous-même sur la bonne chaire, mon cher F.

  • 1
    JMB
    20 octobre 2022 à 18h15 / Répondre

    La tenue de jogger du VM, pour le moins étonnante dans un temple maçonnique, est-elle la même lorsqu’il dirige les travaux de sa Loge ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous