AMMLA Bayreuth
Les participants au Congrès de l'AMMLA devant le bâtiment de la Loge de Bayreuth où se trouve le Musée de la franc-maçonnerie allemande.

Les acteurs du patrimoine maçonnique réunis à Bayreuth

Publié par Pierre Mollier

Ces vendredi 3 et samedi 4 juillet, le Musée allemand de la franc-maçonnerie accueille à Bayreuth le Congrès 2015 de l’Association des Musées, Bibliothèques et Archives Maçonniques d’Europe (AMMLA en anglais). Créée en 1989, l’AMMLA réunit les institutions culturelles gérant le patrimoine maçonnique, qu’elles soient rattachées à une obédience – comme en Angleterre, en France ou en Allemagne – ou qu’elles relèvent de structures « profanes » – un musée national comme en Hongrie ou une bibliothèque universitaire comme en Pologne. Elle se veut avant tout une organisation professionnelle et un lieu d’échange sur les problèmes techniques liés à la conservation du patrimoine maçonnique.

Au programme de la journée de vendredi, notons une présentation du magnifique fond photographique des Archives maçonniques de Salamanque en Espagne. Nos collègues anglais ont ensuite expliqué le projet et la muséographie du « nouveau Musée » qui va être réalisé à Londres à l’occasion du tricentenaire de la franc-maçonnerie en 2017. Les Français ont rendu compte de la grande Conférence internationale d’histoire maçonnique qui s’est tenue à la Bibliothèque nationale fin mai (plusieurs participants y avaient d’ailleurs assisté). Une délégation tchèque a présenté un « Musée maçonnique virtuel » sur internet. En marge des communications officielles, les discussions étaient nombreuses quant aux meilleures façon d’exposer un tablier ou à propos de l’identification de telle médaille ou bijou.

dimanche 5 juillet 2015
  • 1
    Chicon
    7 juillet 2015 à 12:43 / Répondre

    Comme l’histoire objectivement ne varie pas d’un pays a l’autre, d’une obedience a l’autre, ces rencontres sont un lieu de consensus. On quitte les dêrives spéculatives, les chapelles, si courantes en FM.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif