Les Démophiles de Tours

Publié par Jiri Pragman
Dans Loges

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 9 août 2007
Étiquettes : , , , ,
  • 6
    J.R.
    11 août 2007 à 12h07 / Répondre

    Sauf erreur, cette loge est souvent citée dans les ouvrages (profanes) d’histoire sociale, en raison de son rôle lors de la scission de la SFIO lors du Congrès de… Tours en 1920.

    C’est dans les locaux de cette loge que les « sécessionistes » qui n’avaient pas accepté les conditions de Zinoviev pour l’adhésion à la IIIe internationale, dont, accessoirement, l’interdiction de la franc-maçonnerie, se sont réunis autour de Blum pour la reconstruction de ce qui deviendrait bien plus tard le PS.

    J.R.

  • 5
    Un F de la GLDF
    10 août 2007 à 15h11 / Répondre

    L’adresse électronnique est maintenant fonctionnelle.
    Merci de ta réponse.

  • 4
    Philippe
    10 août 2007 à 11h27 / Répondre

    « tel un phare maçonnique »
    la fanfaronnade semble être une « qualité » maçonnique

  • 3
    Jiri Pragman
    10 août 2007 à 8h18 / Répondre

    Il est souhaité que le commentaire soit relatif à l’article commenté. Par ailleurs, si un commentateur souhaite une réponse, il est préférable qu’il indique une adresse électronique fonctionnelle.

    Jiri Pragman

  • 2
    Philippe
    9 août 2007 à 20h16 / Répondre

    ou problème de copyright ??? Qui sait ?

  • 1
    Un F de la GLDF
    9 août 2007 à 18h01 / Répondre

    Je n’ai pas trouvé, dans les logo des obédiences françaises, celui de la Grande Loge de France.
    Est-ce volontaire ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous