Les deux voies de la Franc-Maçonnerie

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 18 mars 2013
Étiquettes : , , ,
  • 14
    YASFALOTH
    21 mars 2013 à 18:15 / Répondre

    Bonsoir

    Il y a des gens qui pensent qu’il n’existe qu’une seule voie en maçonnerie, et que les autres sont des « voies substituées »…

    http://www.amazon.fr/Voie-substitu%C3%A9e-Recherche-d%C3%A9viation-franc-ma%C3%A7onnerie/dp/2850761923/ref=sr_1_sc_2?ie=UTF8&qid=1363886021&sr=8-2-spell

    Cordialement

  • 13
    Tubalcain
    20 mars 2013 à 20:24 / Répondre

    Pour Luciole.

    Je pense que lorsque l’on sait où l’on doit cheminer ceci doit nous conduire à quitter toutes les structures. On ne demande pas à un docteur en philosophie de rester à l’école maternelle sinon il n’aurait jamais accédé à son nouvel état et à ses connaissances actuelles. Il en va de même pour l’initiation et l’avancée sur sa Voie : c’est ce que l’on fait dans le monde – plus simplement parfois autour de soi en permanence – qui nous fera progresser ou non voire régresser. C’est l’agir dans le cadre de nos devoirs qui nous fait avancer non celui de faire des planches qui n’intéressent finalement personne.
    Changer de VM pacifie parfois la loge si elle vit des troubles – souvent dûs à l’ambition de personnes en concurrence pour ce vénéralat – mais cela ne fera jamais avancer le groupe sur sa Voie tout simplement parce que, dans cet ordre là, personne ne peut rien pour personne. Ce que chacun a à faire ne peut être fait que par lui et par personne d’autre. D’ailleurs, quand vous serez sur votre lit de mort personne ne vous sera utile en quoi que ce soit, ni le VM, ni le Grand Maître ni le Souverain Commandeur.

  • 12
    Tubalcain
    20 mars 2013 à 20:24 / Répondre

    Pour Luciole.

    Je pense que lorsque l’on sait où l’on doit cheminer ceci doit nous conduire à quitter toutes les structures. On ne demande pas à un docteur en philosophie de rester à l’école maternelle sinon il n’aurait jamais accédé à son nouvel état et à ses connaissances actuelles. Il en va de même pour l’initiation et l’avancée sur sa Voie : c’est ce que l’on fait dans le monde – plus simplement parfois autour de soi en permanence – qui nous fera progresser ou non voire régresser. C’est l’agir dans le cadre de nos devoirs qui nous fait avancer non celui de faire des planches qui n’intéressent finalement personne.
    Changer de VM pacifie parfois la loge si elle vit des troubles – souvent dûs à l’ambition de personnes en concurrence pour ce vénéralat – mais cela ne fera jamais avancer le groupe sur sa Voie tout simplement parce que, dans cet ordre là, personne ne peut rien pour personne. Ce que chacun a à faire ne peut être fait que par lui et par personne d’autre. D’ailleurs, quand vous serez sur votre lit de mort personne ne vous sera utile en quoi que ce soit, ni le VM, ni le Grand Maître ni le Souverain Commandeur.

  • 11
    Tubalcain
    20 mars 2013 à 20:14 / Répondre

    La FM établie sur le nouveau testament est spécialement française avec des débords chez nos voisins, elle est très minoraitaire dans le monde : moins de 100 000 maçons, et y compris en France..

    Même en France, le GODF ne la pratique pas ni le DH, et bien d ‘autres organisations mixtes. Ca fait au moins 50% de la FM française.

    Ceci pose certains problèmes : comment se dire loges de saint jean dans une obédience qui n’a ni la Bible ni le Nouveau testament ? Ce n’est pas possible. Ces organisations devraient aussi éliminer toutes les légendes des grades, ainsi que les noms, les mots sacrés, etc., provenant de la Bible pour rester cohérentes jusqu’au bout. D’ailleurs la Bible pose problème à ceux qui n’en veulent pas – même étant Chrétiens puisqu’ils préfèrent le nouveau testament – car étant d’une confession qui utilise un autre livre sacré. Il est dommage que l’auteur de ce livre n’ait pas posé sur la table – si l’on peut dire – tous les vrais problèmes français en FM et ceux des rites comme le REAA – au moins pour les recenser et les partager.

  • 10
    Tubalcain
    20 mars 2013 à 20:03 / Répondre

    Il est dommage que ce livre ne soulève pas tous les problèmes ou anomalies qui existent dans la FM française et francophone. Il n’ya pas que 2 voies, il en est bien d’autres dans la diversité du paysage des organisations françaises sans soublier la diversité du caractère des loges dans la même obédience : on a des loges politiques, sociales, alchimiques, hermétiques, ésotériques en général, mystiques, historiques, guénoniennes, templières (Ordre du temple), etc. L’auteur n’a sans doute pas voulu risquer de s’attirer les foudres de son organisation.

  • 9
    luciole
    19 mars 2013 à 09:25 / Répondre

    Bonjour
    C’est peut-être oublier que,dans la pratique,si certaines Loges ont des préférences marquées pour l’une des deux voies,(suivant en général celle de leur Obédience),la plupart mêlent ces deux approches dans des proportions variées.
    Au sein d’une même Loge plusieurs sensibilités peuvent coopérer au perfectionnement de chacun tout en poursuivant une démarche plus collective.
    Les changements de Vénérable permettent de corriger, si besoin est,des exagérations dans un sens ou l’autre!
    Cordialement

  • 8
    Tao
    18 mars 2013 à 20:57 / Répondre

    Être régulier, c’est suivre une règle. Les loges mixtes suivent une règle et peuvent donc être régulières. Certes, ce n’est peut-être pas la règle de la GLUA, mais il y en a d’autres, et quand on rejette les gourous, on rejette les diktats de la GLUA avec…

    Je trouve la distinction voie interne et voie externe assez pertinente… mais avec des critères complètement différents que ceux donnés ! Quel rapport avec la mixité ? Voie interne : on y traite des symboles uniquement, pour travailler sur soi / Voie externe : on y traite de sujets sociétaux et profanes, avec un œil maçonnique (espérons-le…). Que vient faire le genre de l’adepte là-dedans ?

    Amitiés,

  • 7
    delmar
    18 mars 2013 à 19:23 / Répondre

    Les dérives plitiques sont dangereuses (cf manifeste GODF) car elle cède à la mode du moment et à l’incatation. Restons sur nos fondamentaux de liberté,de valorisation du travail et de fraternité.On ne s’en trouvera que mieux

  • 6
    Thot
    18 mars 2013 à 19:16 / Répondre

    @quén affère…..

    Je parlais de maçonnerie traditionaliste ou spiritualiste qui peut aussi se faire en mixité. Voie choisie par des sœurs et frères de plus en plus nombreux.

  • 5
    Achille Talon
    18 mars 2013 à 13:55 / Répondre

    à JB Bienvenue :
    et si la FM était ni symbolique ni politique mais maçonnique?

    Des légendes, des cérémonies, des valeurs partagées une fraternité mais pas de bagarre politique ni d’ésotérisme.
    Ni tribun, ni gourou…

    Les deux colonnes dont tu parles rien ne peut s’appuyer dessus, il me semble, car elles marquent, dans la légende maçonnique, l’entrée du temple du roi Salomon ;-)

  • 4
    quén affère à Lidje
    18 mars 2013 à 12:35 / Répondre

    @ Thot

    Qui dit travailler de manière régulière ne peut intrinsèquement intégrer la mixité.

    Travailler de manière régulière, ce n’est pas uniquement le faire ALGDGADL’U avec le VLS.

    Cela implique aussi de facto l’application d’un certain nombre de principes.

    C’est une question de choix.

    Et loin de moi l’idée de faire du prosélytisme. Encore moins de faire l’apologie de la reconnaissance anglo-saxonne, qui est un autre débat.

    Bonne journée.

  • 3
    JB Bienvenue
    18 mars 2013 à 10:12 / Répondre

    En privilégiant un des deux piliers, et a fortiori en ne s’appuyant que sur lui, on construit forcément de guingois !

    Nos deux colonnes ne seraient-elles pas de même hauteur ?

    Quand on fait dans le « tout politique » ou dans le « tout symbolique », est-on encore sur le pavé mosaïque ?

  • 2
    Achille Talon
    18 mars 2013 à 09:52 / Répondre

    C’est une vision très schématique s’appliquant à la rigueur à la FM française et belge.
    – Il y a un courant teintée d’ésotérisme,alchimie, occultisme. ( principalement REAA, Rites égyptiens )
    – un courant conservant let tentant de réactualiser es idéaux politique du XIX siècle (principalement RF et aussi REAA )
    – un courant « conservateur » ou « traditionaliste ». (Rites rectifiés français, allemands et scandinaves)
    et enfin on l’oublie toujours vu de France un courant strictement maçonnique ne pouvant rentrer dans aucune des catégories ci dessus.
    En effet la franc maçonnerie anglo saxonne (irlandaise, anglaise, américaine) des 3 premiers grades n’est ni ésotérique, ni politique ni traditionaliste – dans le sens des rites basés sur le nouveau testament-.
    L’avantage de cette maçonnerie ( or le fait qu’elle est la plus pratiquée au monde ) est qu’elle convient en 2013 au plus grand nombre.
    De plus c’est la maçonnerie qui promeut la fraternité sans arrière penseée politique ou confessionnelle.

  • 1
    Thot
    18 mars 2013 à 09:52 / Répondre

    Et la « voie du milieu » ? Travailler de manière Régulière (dans son acceptation anglo-saxonne) mais en mixité…
    Une voie que de plus en plus de frères et sœurs semblent choisir.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous