Les effets de la crise sanitaire sur la franc-maçonnerie analysés par l’AFP

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 3 juillet 2021
Étiquettes : ,
  • 7
    JMB
    5 juillet 2021 à 08:48 / Répondre

    1- STEF
    Je suis comme toi, j’ai horreur de ces injonctions, de ces obligations à la transparence.
    J’aime bien ton analyse. Par contre je ne suis pas d’accord avec toi sur ta généralisation : « les Grands Maîtres d’à peu près toutes les obédiences… » Combien ? 2 ou 3 maxi. Et sont très souvent les mêmes. Ce qui m’étonne par contre c’est que tu ais l’air très affecté par la présence du GODF parmis ces « communicants » alors que c’est justement sa marque de fabrique.

  • 6
    Phil DEBAY
    4 juillet 2021 à 11:15 / Répondre

    Un autre regard sur la valse hésitation : vaccination obligatoire ou pas obligatoire (dite recommandée)
    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13284
    Pour l’instant les vaccins « recommandés » n’engagent pas la responsabilité de l’État.
    Les vaccins «  obligatoires » engagent la responsabilité de l’État une structure pour l’indemnisation est prévue, bien sûr prévue pas uniquement pour les vaccins, l’Oniam.
    https://www.oniam.fr/

  • 5
    PDeriemont
    4 juillet 2021 à 08:43 / Répondre

    Au lieu de chercher une immunité collective illusoire, pourquoi ne pas imposer la vaccination aux plus de 65 ans, aux obèses (Imc supérieure à 30) et aux personnes atteintes de maladie chroniques ( pris en charge à 100%) . Ça permettrait de limiter les hospitalisations ce qui est le problème principal. La vaccination est une affaire de bénéfice/risque. Or la pyramide d’âge des décès du Covid montre bien qui sont les personnes à risque.
    Mais on voit mal ce que la maçonnerie et donc les grands maîtres ont a s’exprimer en notre nom.

  • 4
    Désap .
    4 juillet 2021 à 00:13 / Répondre

    C’est la dictature des ultra minorités, c’est surtout la dictature des c… et de leur connerie.
    .
    Une minorité d’abrutis ne veux pas se faire vacciner, ils ont des raisons valables, ils sont medecins au comptoir du café du commerce.
    On ne parle que de ceux-là, on ne rend pas la vaccination obligatoire (pour ne pas froisser ces c…), l’épidémie est entrain de repartir, en septembre il est fort probable que de nouvelles restrictions seront prises.
    Le pays entier va donc payer pour ces débiles.
    .
    Une minorité d’abrutis suffisamment débiles pour croire aux théories les plus c…, et voilà que pour les convaincre (ce qui n’aboutira jamais au moindre changement dans ce qui leur sert de cerveau), la maçonnerie se met sur la place publique, nos rituels se retrouvent sur internet, des c… nous reprochent de ne pas assez en dire sur Instagram, nos cérémonies sont décritent et les GGMM déclarent « vous voyez bien qu’on égorge personne dans nos loges » avec un petit sourire de commercial en caisses d’occase pourries.
    .
    C’est honteux, ce n’est plus supportable, j’en ai plus qu’assez que des cons viennent me dire ce qu’est la maçonnerie parce qu’ils ont lu des débilités de « vulgarisateurs » sur internet ou écouté les conneries débitées par un Grand Maitre.
    Fermez-la ! Ce dont vous parlez ne vous appartient pas, vous n’avez aucun droit d’en disposer.

  • 3
    Pierre-Philippe Baudel
    3 juillet 2021 à 20:42 / Répondre

    Comment ne pas rejoindre le bien-fondé des propos et la déception de STEF ? Au regard des réponses non constructives, voire affligeantes, figurant dans l’enquête en question.

  • 2
    Luciole
    3 juillet 2021 à 19:39 / Répondre

    Peut être mais pas seul.

  • 1
    Stef
    3 juillet 2021 à 17:42 / Répondre

    Je persiste à ne pas aimer cette injonction à la transparence dont toutes les sociétés libérales sont atteintes.
    D’autant plus triste de voir les Grands Maîtres d’à peu près toutes les obédiences, dont hélas le GODF, se sentir obligés de « communiquer » pour raconter des choses bien peu passionnantes sur les difficultés conjoncturelles que nous traversons.
    Suffit-il donc que l’AFP pose des questions pour qu’on se sente obligé d’y répondre…
    Et quelles questions!!! Et quelles réponses!!! C’est assez misérable…
    Une autre injonction me semblait beaucoup plus fondée en maçonnerie : échapper à la conjoncture, réfléchir au temps long…
    Mais c’est vrai, je suis d’un autre millénaire…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous