Les intrigues dans une loge maçonnique

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 25 août 2007
Étiquettes : , ,
  • 1
    jb.bienvenue
    25 août 2007 à 16:24 / Répondre

    perfidie ou mauvais français ?

    « intrigant » comme substantif ou adjectif n’est connu du Larousse que dans le sens « qui recourt à l’intrigue pour parvenir à ses fins ». Encore à ce moment ne pourrait-il qualifier logiquement qu’une personne, et non des conversations…
    Mais l’usage semble se généraliser, par référence à l’autre sens du verbe intriguer, d’utiliser l’adjectif dans le sens d' »excitant la curiosité ». Pas plus tard que ce midi, j’entendais à la TV un journaliste parler des « décors intrigants des jardins zen ».
    La journaliste du Monde n’est donc pas nécessairement perfide… mais en tout état de cause, elle ne constitue pas un modèle de style…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous